Appel à communication : Le rôle des petites villes dans la construction de l’Europe médiévale

Dates : 6-8 octobre 2016
Lieu : Castelo de Vide, Portugal
Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2016

L’objectif des journées internationales sur le Moyen Âge est de promouvoir l’approche d’un thème des études urbaines qui se profile de façon récurrente mais discontinue à l’horizon de la recherche historique, géographique, sociologique et anthropologique, entre autres, toujours avec le stigmate d’objet d’analyse précaire et peu attractif. Précaire parce que, dès qu’il est replacé sur l’échelle comparative, il se heurte à la multitude de définitions de l’attribut qui le désigne. Peu attractif dans la mesure où il ne se satisfait pas d’approches scientifiques qui cherchent seulement à capter des processus de développement déterminants et massifs.

L’appel complet ici.

Appel à communication : Villes assiégées dans l’Europe révolutionnaire et impériale

Date : 3-4 mai 2017
Lieu : Besançon, auditorium de la MSHE
Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2016

Le présent projet de colloque n’entend ni se limiter à une étude juxtaposant des récits de siège, ni se borner aux seuls aspects militaires. Il s’inscrit résolument dans une volonté d’approche comparatiste entre différents contextes qu’il s’agisse des conflits internationaux de la décennie révolutionnaire, des guerres civiles ou des guerres impériales. Les comparaisons ont également vocation à être internationales en prenant en compte les situations des différents pays européens confrontés à des sièges et en croisant les regards des belligérants. Pour ces raisons, les axes suivants sont proposés : la décision ou l’évitement du siège ; la conduite de la guerre ; le déroulement du siège ; les questions juridiques ; l’issue et l’exploitation du siège.

L’appel complet ici.

Aide aux jeunes chercheurs : Bourses pour la 13e conférence EAUH (Helsinki 2016)

Date limite de candidature : 15 mai 2016

Après avoir initié cette offre pour la conférence de l’EAUH à Prague en 2012, la Société Française d’Histoire Urbaine propose à nouveau aux doctorants et jeunes docteurs cinq bourses pour participer à la XIIIème Conférence de la European Association for Urban History, Reinterpreting Cities, qui aura lieu à Helsinki du 24 au 27 août 2016 (https://eauh2016.net/).

L’appel complet ici.

Appel à communication : Être parisienne sous l’Ancien Régime : des femmes dans la ville (Moyen Âge – XVIIIe s.)

Dates : 17-18 mars 2017
Lieu : Paris
Date limite de réponse à l’appel : 1er juin 2016

Dans un billet récent paru dans le Journal du CNRS, le géographe Yves Raibaud formule le constat que la ville du XXIe siècle est « une ville faite pour les garçons ». Si un regard genré sur l’espace urbain permet aujourd’hui d’interroger les pratiques et les politiques de la ville, que peut nous apprendre l’histoire sur la place, l’activité et les représentations des femmes dans la ville ? Notre colloque voudrait ainsi, à partir d’approches pluridisciplinaires, penser les liens entre femmes et ville du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle. Paris, en tant que centre urbain majeur et ville capitale du royaume, mais aussi en tant que creuset privilégié des modèles sociaux et culturels français, apparaît comme un lieu à la fois exemplaire et singulier pour tenter cette approche.

L’appel complet ici.

Appel à contribution : Portes et périphéries dans les villes modernes (XVe-XIXe siècle). Espaces, lieux, pratiques sociales

Revue : Città e Storia
Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2016

La revue Città e Storia programme un numéro sur les portes et les périphéries dans les villes modernes. L’objectif est de mettre en lumière les articulations entre la ville d’Ancien Régime, ses quartiers périphériques et les lieux d’accès à l’espace urbain, dans une optique qui – par l’union de l’histoire urbaine et de la micro-histoire – mettrait l’accent sur les pratiques des acteurs. L’objectif est de reconsidérer les lieux d’accès à la ville et ses limites – portes, murs, périphéries – en tenant compte de leur polyfonctionnalité et de la porosité qui les caractérise.

L’appel complet ici.

Appel à communication : Systèmes d’information et gestion de l’urbain sur la longue durée (fin XVIIIe – début XXIe siècle)

Date: 15-16 mars 2016
Lieu: Institut des sciences de la communication, Paris
Date limite de réponse à l’appel: 15 octobre 2015
Ce colloque se penchera sur l’histoire longue des systèmes d’information impliqués dans la gestion de l’urbain en s’interrogeant sur les caractéristiques, les usages, les acteurs et les conséquences de ces systèmes et des flux de données engendrés. Il est ouvert aux historiens, géographes, sociologues et praticiens travaillant sur ces questions.

L’appel complet.

Appel à communications : Dire la ville en grec aux époques antique et byzantine

Date : 3-4 décembre 2015
Lieu : Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis
Date limite de réponse à l’appel : 31 octobre 2015

Le colloque « Dire la ville en grec aux époques antique et byzantine », qui se tiendra à Créteil et à Paris les 10 et 11 juin 2016, invite à s’interroger sur les mots et les discours relatifs à la ville dans les territoires où l’on a parlé grec au cours de l’Antiquité et du Moyen Âge. Cette étude du vocabulaire et du langage vise à mieux comprendre les représentations mentales qui sous-tendent l’usage des mots et que, dans un mouvement inverse mais simultané, ces derniers construisent. Comment les mots de la ville se façonnent-ils ? Comment les mots façonnent-ils la ville ?

L’appel complet ici.

Appel à communication : La cuisine de rue. Une histoire urbaine

Date : 26-27 mai 2016
Lieu : Tours
Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2015

La cuisine de rue s’est considérablement développée ses dernières années si bien qu’il n’est plus possible de l’assimiler à une forme de fast food synonyme de malbouffe – qui serait la conséquence du rythme effréné des sociétés modernes – ni comme une pratique vraiment nouvelle. Ce panel est ouvert aux communications abordant les différentes manières par lesquelles la cuisine de rue s’est développée à travers l’histoire dans la perspective d’une histoire urbaine. Cet appel à communication n’a pas pour but de restituer un monde disparu mais d’étudier le fonctionnement d’une culture urbaine par ses pratiques, perspective que la cuisine de rue permet d’approfondir afin de mieux comprendre nos habitudes alimentaires actuelles.

L’appel complet.

Appel à communication : Dschang. Une ville centenaire

Date : 17-18 mai 2016
Lieu : Dschang (Cameroun)
Date limite de réponse à l’appel : 31 août 2015La ville de Dschang se présente, au regard de son patrimoine matériel et immatériel, des symboles qu’elle véhicule et de son passé qui font son identité et sa richesse, comme un objet pertinent d’études transdisciplinaires et interdisciplinaires. Lieu de mémoire, elle mérite par conséquent un intérêt particulier de la part des sciences humaines et sociales. Dans une société gagnée par l’oubli, il importe de raviver la « mémoire commune », donc les formes socialisées de la présence du passé et de la transmission des souvenirs, des héritages, des symboles. Celle-ci permet par ailleurs la prise en considération des conflits d’interprétation, des usages politiques du passé et la relativisation des connaissances accumulées en Histoire. Au demeurant, la primauté critique de l’Histoire sur la mémoire devra encourager des contributions plus « controversées » que descriptives.

L’appel complet.

Appel à contribution : Villes et diasporas (XVIe–XXIe siècle) Rencontres, reconfigurations, redéploiements

Numéro thématique de la revue Diasporas – Circulations, migrations, histoire
Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2015

Penser les diasporas dans la ville, avec elle et au-delà, est une invitation à observer comment des groupes humains venus d’ailleurs se mesurent au fait urbain. Comment, séparément ou ensemble, ils s’éprouvent au contact d’un lieu où, de prime abord, tout semble incertain, à commencer par l’environnement urbain, les usages locaux et les législations en vigueur. Aussi conviendra-t-il de faire entendre le choc de l’inconnu, le bruissement des premiers pas — à moins que ce ne soit bousculade et cohue —, les réactions immédiates des habitants. Il s’agit, en définitive, d’interroger la réalité diasporique par une mise en rapport des lieux, des histoires et des liens, soucieuse de faire varier les échelles spatiales et temporelles de l’analyse.

L’appel complet.