Appel à communication : Prendre la plume des Lumières aux romantismes

Date: 13 novembre 2015
Lieu : Nice
Date limite de réponse à l’appel : 30 mai 2015

Cette journée d’étude propose d’interroger les pratiques de ceux qui prennent la plume au tournant des XVIIIe-XIXe siècles, depuis les aspects matériels jusqu’aux projets évolutifs des écrivains. À l’aune des techniques et des conditions d’écriture, les heures passées à l’écritoire serviront de fil directeur pour mieux comprendre le geste de l’écrivain confronté un horizon d’attentes différenciées et aux contraintes d’un monde éditorial en pleine mutation. Différents cas d’études peuvent mettre en rapport des situations variées à l’échelle de l’Europe, pour une approche sociale et culturelle du monde de l’écrit des années 1760 au premier XIXe siècle. Des marginalia aux éditions multiples, la focale placée sur la main qui tient la plume doit permettre de ressaisir un geste physique autant qu’un parcours des écrivains où les œuvres prennent forme et les notions d’auteur, d’érudit et d’homme de lettres se reconfigurent à l’épreuve de l’écriture.

L’appel complet.

Appel à communication: Le XIXe siècle au futur

Dates: 20-22 janvier 2016
Lieu: Fondation Singer-Polignac
Date limite de réponse à l’appel : 15 mai 2015On a souvent remarqué que le XIXe siècle a été le premier à se penser en tant que siècle, et le premier aussi à se désigner par un numéral. Une autre de ses caractéristiques, c’est qu’il ne s’est pas centré autour d’une qualification unique, comme a fini par le faire le siècle des Lumières, mais qu’il a, au contraire, multiplié les appellations censées le caractériser. Nombreuses sont les expressions sous la forme « le siècle de… », insistant sur une de ses déterminations jugées essentielles : le siècle de l’histoire, le siècle des révolutions, le siècle des inventaires (Thibaudet), le siècle des dictionnaires (Larousse), le siècle de l’abstraction (Fortoul), le siècle de la science, le siècle des inventions, le siècle de la vitesse, le siècle positif, le siècle romantique, le siècle de la blague (Goncourt), etc.

L’appel complet.