Appel à communication : Villes assiégées dans l’Europe révolutionnaire et impériale

Date : 3-4 mai 2017
Lieu : Besançon, auditorium de la MSHE
Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2016

Le présent projet de colloque n’entend ni se limiter à une étude juxtaposant des récits de siège, ni se borner aux seuls aspects militaires. Il s’inscrit résolument dans une volonté d’approche comparatiste entre différents contextes qu’il s’agisse des conflits internationaux de la décennie révolutionnaire, des guerres civiles ou des guerres impériales. Les comparaisons ont également vocation à être internationales en prenant en compte les situations des différents pays européens confrontés à des sièges et en croisant les regards des belligérants. Pour ces raisons, les axes suivants sont proposés : la décision ou l’évitement du siège ; la conduite de la guerre ; le déroulement du siège ; les questions juridiques ; l’issue et l’exploitation du siège.

L’appel complet ici.

Inventaire des 1126 mémoires et thèses de l’IHRF

Lieu : Institut d’histoire de la Révolution française, Université Paris 1
17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris
3e étage de l’escalier C, en bureau G018

L’Institut d’Histoire de la Révolution Française (IHRF-IHMC) c’est avant tout la première bibliothèque d’histoire de la période. Elle comprend 1126 mémoires et thèses de recherches soutenus depuis la création de l’IHRF par Georges Lefebvre en 1937.
L’ensemble des ouvrages est à consulter sur place en version papier.

Appel à communication : Palais royaux dans l’Europe des révolutions

Dates: 28-29 octobre 2016
Lieu : Centre André Chastel, Paris
Date limite de réponse à l’appel : 1er mai 2016

Ce colloque, qui se veut centré sur l’Europe de la seconde moitié du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle, cherchera à interroger la manière dont les architectes et leurs commanditaires ont intégré l’évolution du caractère et de la symbolique du palais dynastique, que cela soit dans la théorie ou la pratique, interrogeant distribution, mise en œuvre, relation avec l’environnement immédiat, décor, fonctions, réutilisations ou modèles publiés ou dessinés.

L’appel complet ici.

Appel à contribution : The (R)evolutionary Maze. Communist Parties in Europe

Revue : The (R) evolutionary Maze. Communist Parties in Europe
Date limite d’envoi des propositions : 1er mars 2016

Communism played a very important role on the 20th century European political and cultural stage, both as ideology and as an authoritarian/totalitarian state system. Communist parties all over Europe were called to lead the way in the fight for a revolutionary, equalitarian, utopic society, under the guidance of the III Communist International (founded in Moscow in 1919) and the Communist Party in the Soviet Union. Although the Communist Parties in Europe were established and developed on a similar pattern until the breakout of World War II, during the Cold War important dissimilarities could be observed between Western and Eastern Europe. This issue of History of Communism in Europe aims to follow the development of Communist Parties on the both sides of the Iron Curtain and their impact, considering that they were interconnected both ideologically and institutionally, but also separated by the extremely different contexts in which they had to (re)act.

L’appel complet ici.

Journée de jeunes chercheurs : Le pouvoir exécutif et la loi : réceptions, réinterprétations, réécritures (1789-1804)

Date : 4 décembre 2015
Lieu : Université Lille 3

Cette journée d’études doctorales s’inscrit dans la continuité d’une première journée, tenue en Sorbonne le 5 décembre 2014, qui avait pour but d’explorer un champ encore trop peu étudié par les historiens : l’exécution de la loi. Cette première session, en s’interrogeant sur les acteurs de l’application de la loi – d’une part les acteurs institutionnels (mandataires, fonctionnaires) et d’autre part les acteurs plus « informels » (citoyens, journalistes) de l’exécution de la loi –, a mis en lumière que la lettre de la loi, toujours invoquée comme légitimité de l’action, fait cependant l’objet d’arrangements, voire de détournements, et parfois d’affrontements.

 Le programme complet ici.

Appel à communication : Des députés entre mobilités choisies et mobilités contraintes. Déportations et exils des élus des Assemblées révolutionnaires (1789-1830)

Date : 21-22 novembre 2016
Lieu : Bruxelles
Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2016

Obsession de la Restauration » en 1816, pour reprendre une expression d’Emmanuel Fureix, leur participation à l’acte régicide de la Convention nationale jette sur routes et chemins quelque 170 anciens représentants du peuple (sur environ 200 survivants susceptibles d’être concernés). Mobilité contrainte s’il en est, d’autant que la loi d’amnistie est appliquée avec un degré de précision pour le moins douteux. En effet, tel représentant du peuple qui a voté pour la mort sous conditions et en faveur du sursis n’est pas rangé parmi les régicides, tel autre qui a opiné en faveur de l’emprisonnement et/ou du bannissement, mais contre le sursis, se voit assimilé aux régicides. De plus, certains régicides qui n’ont pas signé l’Acte additionnel aux Constitutions de l’Empire sont eux aussi contraints à s’exiler, alors que la loi d’amnistie ne le prévoit pourtant pas. Enfin, certains des régicides ont affiché des sentiments et positions favorables aux royalistes, après la séparation de la Convention à l’automne 1795, sans pour autant se voir exemptés de la fatale liste de 1816.

 L’appel complet ici.

Appel à communication : Le pouvoir exécutif et la loi. Réceptions, réinterprétations, réécritures (1789-1804)

Date : 4 décembre 2015
Lieu : Lille 3
Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2015

Cette journée d’études doctorale s’inscrit dans la continuité d’une première journée qui s’est tenue en Sorbonne le 5 décembre 2014 et qui avait pour but d’explorer un champ encore trop peu étudié par les historiens : l’exécution de la loi. D’une part, l’étude des pratiques des acteurs institutionnels chargés de l’application de la loi a permis de mettre au jour des parcours différenciés et un investissement polymorphe à tous les échelons du pouvoir exécutif où la lettre de la loi, toujours invoquée comme légitimité de l’action, fait cependant l’objet d’arrangements, voire de détournements. D’autre part, cette première session a permis de mettre en évidence la diversité les pratiques des acteurs non institutionnels que sont les citoyens dans le processus d’application ou d’affranchissement de la loi.

L’appel complet.

Appel à communication : Le pouvoir exécutif et la loi. Réceptions, réinterprétations, réécritures (1789-1804)

Date : 4 décembre 2015
Lieu : Lille 3
Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2015

Cette journée d’études doctorale s’inscrit dans la continuité d’une première journée qui s’est tenue en Sorbonne le 5 décembre 2014 et qui avait pour but d’explorer un champ encore trop peu étudié par les historiens : l’exécution de la loi. D’une part, l’étude des pratiques des acteurs institutionnels chargés de l’application de la loi a permis de mettre au jour des parcours différenciés et un investissement polymorphe à tous les échelons du pouvoir exécutif où la lettre de la loi, toujours invoquée comme légitimité de l’action, fait cependant l’objet d’arrangements, voire de détournements. D’autre part, cette première session a permis de mettre en évidence la diversité les pratiques des acteurs non institutionnels que sont les citoyens dans le processus d’application ou d’affranchissement de la loi.

L’appel complet.

Appel à communication : Autorité et société sous le Directoire : Une République en Révolution (1795-1799)

Dates : 19-20 mai 2016
Lieu : Université François Rabelais, Tours
Date limite de réponse à l’appel : 20 septembre 2015

La chute de Robespierre et la fin de la Terreur en thermidor ont fait entrer la Révolution dans le règne de l’incertitude. La République renoue avec l’aléa démocratique même si l’idéal d’une démocratie fondée sur l’égalité s’est effondré. La rupture thermidorienne restaure une dynamique, qui était celle des assemblées constituante et législative, où l’Etat, la société, l’opinion publique et l’administration étaient livrés aux divisions inhérentes au jeu démocratique. Ce sont précisément ces dynamiques et tensions issues de la restauration des contre-pouvoirs, que sont la magistrature élue, l’administration locale, les groupes et partis politiques, la presse, la littérature, voire la religion, que ce colloque se propose d’étudier. Il s’agit de comprendre ainsi la complexité, la modernité, la rationalité – ou l’absence de rationalité –, du régime directorial.
L’appel complet ici.

Séminaire de l’IHRF: Le Directoire et la loi. La refondation de la République

Séminaire de l’Institut d’Histoire de la Révolution Française (Paris 1) “Le Directoire et la loi: la refondation de la République.”

Lieu: Paris 1, 17 rue de la Sorbonne, salle Marc Bloch.

Dates: du 7 au 28 mai 2014

Horaires: mercredi 17h-19h

Programme: « Mené à bien, le projet ANR « Revloi » a permis de numériser tous les décrets et toutes les lois des trois premières assemblées révolutionnaires (1789-1795) et de les mettre à disposition du public :<cite> https://collection-baudouin.univ-paris1.fr </cite>

 Durant trois ans, au sein du séminaire de l’IHRF, la réflexion s’est portée sur les textes de la loi. L’étude de l’histoire des processus politiques et des procédures juridiques a permis de réfléchir à la fondation d’un ordre public nouveau, que la République devait officialiser et faire vivre. La collaboration entre l’équipe française réunissant des historiens de la révolution, les conservateurs des Archives nationales et des historiens du droit se poursuit, avec l’équipe de l’Université de Chicago.

Désormais les 20 047 textes, décrets, lois votées par les trois premières assemblées révolutionnaires et républicaines sont à la disposition des chercheurs mais aussi de l’ensemble des citoyens intéressés par l’histoire de la loi, c’est-à-dire de leurs droits fondamentalement.

Ainsi présentée et malgré son succès, la collection Baudouin est incomplète et le travail réalisé demeurerait incomplet en l’état s’il n’était achevé dans un second projet déposé à l’ANR selon des modalités nouvelles, des perspectives scientifiques approfondies, et un rayonnement plus grand pour un public élargi, à sensibiliser quant à ses droits, quant à sa protection par la loi, quant à l’avenir européen d’une législation voulue et pensée ensemble sur notre continent.

Le nouveau projet « 89-99 » a pour objectif premier la numérisation indexée de la loi durant le Directoire, entre 1795 et 1799, soit environ 8 000 textes. Fort de l’expérience acquise par l’équipe et grâce au partenariat offert par les Archives nationales qui ont rejoint le premier projet en cours de réalisation, une nouvelle ambition nous anime, celle de numériser la Collection du Louvre, qui couvre la période 1788-1794. Ce complément permettra de disposer de toute la législation publiée durant les quatre premières années de la Révolution (et de la réglementation royale préparatoire aux États-Généraux en 1788-1789.

Au terme de notre nouveau projet, la base de données pourrait réunir près de 40 000 lois, décrets, arrêtés, instructions, décision, etc., formant l’ensemble de l’innovation juridique révolutionnaire de 1789 à 1799 : ce corpus de textes constitue l’origine de la législation contemporaine et s’avère absolument indispensable non seulement à une histoire de la Révolution française et de son droit, mais encore de toute la période contemporaine qui en hérite jusqu’à présent dans tous les domaines relevant du droit. Le partenariat avec les Archives nationales assure enfin que les données seront conservées et mises à la disposition de la communauté scientifique et du public de façon durable.

 Cette première série de séminaires a pour vocation d’ouvrir le chantier des problématiques à construire sur la période 1795-1799, en intégrant les acquis du programme de numérisation précédent, en présentant les chantiers d’histoire politique et juridique du Directoire, sans oublier la question centrale des républiques sœurs. »

Lien vers le programme: https://ihrf.univ-paris1.fr/enseignement/seminaires-et-cours/seminaire-passes/2011-2014-seminaire-rev-loi/2014/