Appel à communications : Comment entre-t-on en religion ? Vocations religieuses et sociétés européennes de la fin du XVIIIe siècle à nos jours.

date:4 et 5 juin 2020

date limite de réponse à l’appel: 20 décembre 2019

lieu: Arras, Université d’Artois

Définie par la théologie du XXe  siècle comme « l’acte par lequel Dieu appelle certaines âmes à la pratique de conseils évangéliques sous une règle approuvée par l’Église » (Dictionnaire de théologie catholique, 1950), la vocation religieuse est considérée comme un phénomène à la fois intime et surnaturel, résistant donc à l’analyse et à l’explication. C’est que, comme le dit le sociologue Charles Suaud, « le processus d’inculcation de la vocation vise à imposer, en même temps que la vocation, la méconnaissance des déterminismes qui la rendent possible » (Suaud, 1978). Elle est pourtant l’objet d’une analyse et d’une vérification par l’Église catholique, parfois par les directeurs de conscience des personnes se sentant appelées à l’état religieux, et plus généralement par les institutions religieuses qui doivent reconnaître la vocation et s’assurer que les individus concernés correspondent à leurs attentes en matière de recrutement. Les communautés et congrégations religieuses cherchent notamment à s’assurer que leurs nouveaux membres soient aptes à la vie communautaire ainsi qu’aux activités apostoliques afférentes (le cas échéant), et qu’ils se conforment à la discipline que suppose le respect de la règle. Par ailleurs, entre ce qui est présenté comme un appel et sa sanction par l’institution, un ensemble de logiques sociales, familiales et économiques concourent à l’entrée en religion. Phénomène social massif, caractéristique de la féminisation du catholicisme au XIXeet premier XXesiècle (Langlois, 1984), l’entrée en religion est un choix de vie parmi d’autres, voie alternative au mariage ou au célibat, projet familial ou au contraire redouté par l’entourage, et en particulier les parents. Loin d’être un phénomène purement ecclésial, la vocation religieuse interroge l’ensemble de la société, ses normes et tout particulièrement son droit, puisque la législation civile donne un cadre aux entrées en religion. La vocation religieuse fait par ailleurs partie intégrante de l’imaginaire social : nombreux sont les religieux et religieuses parmi les vies de saints publiées au XIXesiècle tandis que les voiles abondent dans l’imagerie pieuse. Depuis les années 1950, le thème de la « crise des vocations » vient nourrir des représentations qui font de cet état de vie un phénomène résiduel et considéré comme étranger aux logiques sociales actuelles, alors que les formes et expériences de vie religieuse ont connu de profondes transformations,fondées notamment sur la métaphorisation de la thématique de la « fuite du monde » et une révision des règles post-conciliaires (Hervieu-Léger, 2017 ; Jonveaux 2018).

voir appel complet ici

Appel à contribution- Lettre de la Société Henri IV

La Société Henri IV a été créée en 1993, afin de promouvoir toute étude et manifestation à caractère scientifique se rapportant à Henri IV et à son époque.  Elle a une importante activité éditoriale, par la publication d’actes de colloques ou le soutien à des ouvrages scientifiques. Elle publie depuis 1997 un bulletin semestriel, La Lettre de la Société Henri IV, diffusé auprès de ses adhérents, de bibliothèques et services d’archives, pour rendre compte de l’actualité scientifique. Depuis 2001, elle poursuit par ailleurs une politique de publication d’articles et de documents inédits.

La Lettre de la Société Henri IV rassemble des articles relatifs à l’histoire, la littérature et les arts au temps des guerres de religion et de la reconstruction du royaume.  Avec une publication semestrielle, elle propose des articles en lien avec des recherches actuelles.

Pour proposer une contribution, contactez directement le comité scientifique à l’adresse: societe.henri4@gmail.com

Plus d’information sur le site de la Société Henri IV.

Appel à contribution : La contrefaçon dans le livre et dans l’estampe (Moyen Âge – XXIe siècle)

Revue : Histoire et civilisation du livre
Date limite de réponse à l’appel : 15 juin 2016

Cet appel à contribution de la revue Histoire et civilisation du livre vise à réunir un ensemble d’études consacrées aux différentes formes et aux différents enjeux de la contrefaçon dans l’histoire du livre et de la production graphique, depuis la fin du Moyen Âge. Les points de vue de l’ensemble des acteurs du monde du livre sont à considérer : auteurs, imprimeurs, éditeurs, usagers, législateurs, instances de police du livre.

L’appel complet ici.

Appel à communications : « La pitié qu’il y avait au royaume de France… » Jeanne politique : la réception du mythe à l’époque moderne et contemporaine en France et à l’étranger

Dates : 22-23 octobre 2015
Lieu : Université de Limoges
Date limite de réponse à l’appel : 1er septembre 2015

Jeanne d’Arc, figure sans visage aux cents visages, est une « légende vivante » (Michelet) dont Napoléon et Schiller ont fait l’incarnation de la nation en armes, un symbole depuis lors sans cesse revivifié autant que martyrisé par les médiations historiographiques, littéraires, filmiques, populaires ou commerciales et les factions militantes qui s’en disputent l’héritage. L’objet de ces journées d’études sera d’analyser la construction et les appropriations politico-confessionnelles du mythe depuis son origine, de confronter les représentations polymorphes de la Jeanne politique (discursives, iconiques, plastiques) dans l’espace public.

L’appel complet ici.

Appel à communication : Le mécénat littéraire aux XIX et XXe siècles

Dates : 23-24 juin 2016
Lieu : Université Paris Ouest Nanterre
Date limite de réponse à l’appel : 30 juin 2015

Dans le cadre du projet ANR LITTéPUB (Littérature publicitaire et publicité littéraire de 1830 à nos jours), ce colloque se propose de réunir des contributions portant sur un sujet encore peu étudié dans son ensemble : le mécénat littéraire aux XIXe et XXe siècles.

L’appel complet.

Appel à communication : Bacchanales ! Le nu, l’ivresse et la danse au XIXe siècle

Dates : 4-5 février 2016
Lieu : Bordeaux
Date limite de réponse à l’appel : 30 mai 2015

À l’occasion de l’exposition Bacchanales modernes ! le nu, l’ivresse et la danse dans l’art français du XIXe siècle, ce colloque international se propose de prolonger la réflexion autour des apparitions polymorphes du mythe de Bacchus dans l’art du XIXe siècle, au prisme d’une approche pluridisciplinaire. Le colloque s’adresse aux chercheurs en histoire de l’art, en littérature, en musicologie ou en arts du spectacle, et entend prendre en compte la dimension internationale d’un tel sujet. Il s’agira d’éclairer la spécificité de ces « bacchanales modernes » dans leurs implications esthétiques et culturelles, suivant le mythe antique dans ses nouveaux camouflages.

L’appel complet.

Appel à contribution : Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXe siècles)

Revue : Mémoires du livre
Résumé d’article à envoyer pour le 15 mars 2015.
Version définitive pour le 30 septembre 2015 au plus tard.Au cours du XIXsiècle, l’économie du livre, alors en plein essor, a été marquée par l’apparition de séries d’ouvrages consacrés aux écrivains. Qu’il s’agisse de biographies, de recueils de portraits ou encore d’essais critiques, l’iconographie, qui se développe grâce aux nouvelles techniques d’impression, y joue un rôle de plus en plus important. Contribuant à la fabrique d’un patrimoine littéraire fondé sur l’évocation de figures présentées comme admirables et sacralisées, ces collections sont partie intégrante de ce qui est apparu a posteriori comme une vaste politique d’extension du lectorat. Reste que, si elles ont marqué la médiation de la littérature et son histoire, elles constituent une niche encore relativement  méconnue du champ éditorial, en dépit de leur impact sur le marché du livre et le rapport à la chose littéraire.

L’appel complet.
 

Appel à communication : Héroïsme féminin, héroïnes et femmes illustres, XVIe et XVIIe siècles : une représentation sans fiction

Lieu : Strasbourg
Dates : 28-30 janvier 2016
Date limite de réponse à l’appel : 15 février 2015

Ce colloque souhaite interroger les modalités de qualification d’un héroïsme féminin et ses représentations dans une littérature non fictionnelle, à une période historique où la diffusion du néoplatonisme épurant le sentiment amoureux revivifie à terme les valeurs courtoises, où un augustinisme condamne la vanité politique et où les guerres de religion ont laissé une place inégalée jusqu’alors aux femmes, et non plus seulement à des femmes, sur le devant d’une société en pleine mutation. Si le héros est celui qui agit sur le champ de bataille, l’héroïne de la première modernité ajoute à la prouesse militaire à laquelle elle ne répugne pas toujours, la piété, la sagesse, la culture, la chasteté et la beauté. Ce colloque se propose de scruter l’engouement pour la figure féminine non seulement dans les représentations mais aussi dans la réception de ces représentations en synchronie autant qu’en diachronie longue.

L’appel complet ici.

Appel à contribution : Sur les traces d’un inconnu : René Bazin

Lieu : Archives départementales du Maine-et-Loire
Date : 11 mars 2016
Date limite de réponse à l’appel : 1er septembre 2015

Quinze ans après le précédent colloque universitaire consacré à René Bazin (1853-1932), le temps est de venu de faire le point sur l’état et la vitalité de la mémoire du romancier et académicien angevin, l’un des auteurs les plus lus et les plus populaires de sa génération, pourtant aujourd’hui oublié.

L’appel complet ici.

Appel à communications: Le château, le diable et dieu

Dates : 25, 26, 27 septembre 2015

Lieu : Périgueux

Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2015

Résumé:

Chaque année depuis plus de vingt ans, l’association des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord, présidée par Anne-Marie Cocula, organise un colloque réunissant des chercheurs de tous horizons autour de la thématique de l’histoire des châteaux européens, sur la longue durée, du Xe au XXIe siècle. Proposée par notre collègue Jean-Marie Constant, la thématique retenue pour octobre 2015, Le château, le diable et le bon dieu, contient en elle-même tous les aspects propres à ces colloques : archéologie, histoire, littérature, arts mais aussi bien d’autres disciplines. Plusieurs pistes de réflexion pourront être abordées.

Appel complet ici.