Appel à communications – Les Européens et la neutralité à l’épreuve de la mondialisation, 1700 – 1945

Lieu : Nantes
Dates : 14-15 septembre 2017
Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2016

Alors que la notion de neutralité est pensée et pratiquée à l’origine par les Européens pour eux mêmes, la colonisation, les indépendances américaines et, plus largement, l’émergence d’acteurs non-européens élargissent la perspective dans laquelle elle doit être envisagée à partir du XVIIIe siècle. L’objet de ce colloque est de s’interroger, sur la longue période, sur la manière dont la neutralité élaborée à l’échelle de l’Europe a pu être appliquée, adaptée ou contredite dans des espaces lointains et par des acteurs non-européens.

Le champ de ce colloque doit concerner aussi bien les relations internationales que la circulation des idées entre l’Europe et le reste du monde. Si l’on peut admettre avec Emmanuelle Tourme-Jouannet qu’à l’origine le droit international est un « pur produit culturel de la pensée européenne (et plus largement occidentale) », il faut néanmoins se garder d’adopter une approche qui ferait de l’Europe de l’Ouest un centre imposant ses règles et ses principes aux autres pays relégués dans une périphérie passive et dominée. L’étude de la neutralité inscrite dans des échanges entre l’Europe et le reste du monde est une manière de s’interroger sur le processus d’occidentalisation du monde par le droit international. Cette perspective invite à considérer les apports extra-européens à la notion de neutralité dans une dynamique dialectique en termes de pratiques et de réflexions théoriques.

Consulter l’appel complet.

Appel à communication : Le mariage dans l’Europe méditerranéenne de la fin du Moyen Âge à nos jours

Date : 21-22 septembre 2017
Lieu : Athènes
Date limite de réponse à l’appel : 1er juillet 2016

L’histoire sociale du mariage s’est fortement éloignée depuis quelques décennies de la seule problématique démographique de la mesure de la nuptialité (âge au mariage, célibat définitif) et de ses facteurs explicatifs, enjeux qui ont concentré l’attention des historiens lors des premières décennies de développement de la démographie historique. Dans le cadre de cette rencontre internationale, nous nous proposons d’aborder l’histoire du mariage dans des perspectives renouvelées, mêlant démographie historique, histoire de la famille, histoire sociale, histoire religieuse et politique, anthropologie historique du rituel de mariage, histoire du droit.

L’appel complet ici.