AAC Journée d’étude « Travail et travailleur·se·s au Maghreb (XIXe-XXIe siècle) », Paris, 22 octobre 2020

Travail et travailleur·se·s au Maghreb (XIXe-XXIe s.), 22 octobre 2020, Paris

Cette journée d’étude a pour ambition de réunir des chercheuses et des chercheurs en sciences sociales s’intéressant à la question du travail dans le Maghreb du XIXe au XXIe siècle. Malgré le renouvellement stimulant des approches sur les sociétés coloniales, une histoire du travail au Maghreb reste encore à écrire. Contrairement à la France métropolitaine, rares sont les études qui ont cherché à établir le salaire moyen ou à définir le niveau de vie, même pour une période particulière ou une région donnée du Maghreb. Les catégories socio-professionnelles n’ont pour ainsi dire pas été retravaillées ni adaptées à la situation maghrébine, comme si le clivage binaire entre colonisateurs et colonisés suffisait à résumer toutes les hiérarchies de la réalité sociale. Si l’investissement fourni au cours des décennies 1960 et 1970 par l’histoire sociale a produit de belles enquêtes sur les populations rurales, les travaux sur les secteurs secondaires et tertiaires se sont centrés sur les syndicats ou les mobilisations ouvrières, présentant souvent la question sociale comme un préambule à l’engagement nationaliste.

 

Modalités de soumission

Les propositions de communication, comprenant un titre provisoire et limitées à 3 000 signes espaces compris, sont à envoyer

avant le 15 mars 2020

simultanément aux adresses suivantes : alacroix@parisnanterre.fr et antonin.plarier@gmail.com

Organisation

Annick Lacroix (IDHES, Paris Nanterre),

Antonin Plarier (IREMAM, Aix-Marseille Université)

 

Plus d’informations ici

3 Bourses doctorales « Political history of post-war Europe » (Univ. Nijmegen)

The Gerda Henkel Foundation funds three PhD-scholarships in the political history of post-war Europe as part of the research project The Voice of the People. Popular expectations of democracy in post-war Europe, c. 1945-1980s.

On behalf of the Foundation, the project team is looking for highly motivated and talented PhD candidates in post-war European political history. You will be part of a research team of three PhD candidates investigating and comparing the articulation and mediatisation of popular expectations of democracy in three Western European countries – Britain, West Germany and the Netherlands – roughly between the end of the Second World War and the early 1980s. The Voice of the People combines an interest in both the actual perceptions and expectations of politics voiced by citizens and the various practices through which their voices were rendered legible and brought in the public sphere. This means that the role played by, inter alia, journalists, pollsters and broadcasters in mediating and co-constructing the ‘voice of the people’ will also be part of the investigation. The project is led by Dr. Harm Kaal (Radboud University Nijmegen, The Netherlands).

Plus d’informations

AAC Séminaire doctoral « Histoire et images », Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Appel à communications, Séminaire « Histoire et images »

L’appel à communications du séminaire « Histoire et images » de l’École doctorale d’Histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui se déroulera le 21 mars 2020 est ouvert.

Les propositions de communication (titre, résumé de 300 mots environ), accompagnées d’une courte présentation de l’auteur.trice, sont à envoyer avant le 24 février à : Mathilde Kiener (mathilde.kiener@etu.univ-paris1.fr) et Victoria Márquez Feldman (victoria.marquez@univ-paris1.fr)
Les contributions de l’atelier seront publiées dans Hypothèses, revue à comité de lecture (https://www.cairn.info/revue-hypotheses.htm)

 

Argumentaire: 

En 1995, Francis Haskell (L’Historien et les images) rappelle l’ancienneté de l’utilisation de l’image comme source en histoire et examine les spécificités du statut et des usages conférés aux documents figurés. Dès son premier numéro, la revue Hypothèses fait état d’un stage coordonné en 1997 par Denis Woronoff sur le thème « les images, source d’histoire », où s’affirme la nécessité de dépasser la fonction d’illustration des images et leur apparente transparence. Dans cette même revue, ce questionnement se poursuit durant l’année 2000-2001 lors d’un séminaire doctoral consacré à ce thème. Plus récemment, la dernière édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois s’est interrogée sur la « puissance des images», en tentant de rendre justice à la fois à la variété des supports et la pluralité de leur efficience.
Ce séminaire doctoral invite à prolonger la réflexion sur les négociations entre histoire et images, en explorant non seulement ce que l’historien fait des images, mais aussi ce que les images font à l’histoire. Devant la multiplicité des images, de leurs formes et de leurs usages, deux axes de recherche  sont privilégiés (liste non exhaustive et non-limitative) :

Axe « Sources, matérialité, multiplicité, diffusion »
L’image peut désigner une représentation contemporaine de la période étudiée, tout comme elle peut n’être que le mode d’enregistrement d’une documentation plus ancienne. Qu’il s’agit de l’un ou l’autre
cas, l’étude des images et de leurs diffusions est aujourd’hui favorisée par des matérialités et des accessibilité nouvelles, via les campagnes de numérisation et les progrès de la communication, le développement du numérique, des moteurs de recherche et des bases de données, facilitant l’écriture d’une histoire comparée ; En quoi ces nouveaux types de supports et de diffusion incitent à considérer
différemment les images comme des sources, et influencent à la fois la construction d’un corpus et la nature des recherches qui lui sont consacrées ?

Axe « Re-présentation, conditions de production et de réception »
Le terme « image », dans son acceptation de « représentation perceptible d’un être ou d’une chose » invite à questionner la façon dont les images peuvent être vecteurs de re-présentations, oeuvrant
dans l’ordre du symbolique (Louis Marin). Il peut être également nécessaire d’analyser la « puissance agissante de l’image », qu’il s’agisse de considérer l’image comme « matrice de l’histoire » (Eric Michaud), ou comme récit constitutif participant à l’élaboration a posteriori d’un événement et par là d’une mémoire collective (Audrey Leblanc).

Contrat Post-doctoral Université Polytechnique Hauts-de-France

Appel à candidature

Post-doctorat en histoire contemporaine

Université Polytechnique Hauts-de-France

 

Présentation : Le journaliste et historien Christophe Bourseiller a fait don à l’Université Polytechnique Hauts-de-France (Valenciennes) du fonds d’archives qu’il possède et qui réunit des documents portant sur l’histoire politique française mais aussi d’autres pays occidentaux, plus particulièrement les courants extrêmes de gauche et de droite, les courants libertaires et anarchistes, les élections, etc., essentiellement depuis 1945.

Appel à candidature pour un post-doctorat : l’UPHF fait un appel à candidature pour un poste de post-doc en histoire politique contemporaine (après 1945).

Le ou la post-doc sera recruté à partir du 1er mars 2020.

La durée du post-doc sera de 24 mois maximum.

Le salaire sera de 2269 euros nets par mois.

Le ou la docteur.e aura pour mission :

1)    le signalement du fonds d’archives, sa compréhension et mise en valeur, avec l’aide d’un ou d’une archiviste ;

2)  d’aider à la création d’un Observatoire des Extrémismes et Signes Émergents qui aura pour mission de veiller à la gestion du fonds, sa mise en valeur, son enrichissement et l’organisation d’une journée d’études ou d’un colloque annuel dont le premier devrait avoir lieu en 2021 ;

3)   de participer aux activités de l’unité de recherche Centre de Recherche International en Sciences Sociales (UPHF) notamment pour la constitution d’un dossier en vue d’un financement national ou européen ;

4)    de proposer un module d’enseignement de niveau Licence ou Master en relation avec la thématique du fonds d’archives.

Pour faire acte de candidature, prière d’envoyer un dossier numérique (PDF) AVANT LE 10 JANVIER 2020 à : frederic.attal@uphf.fr.

Le dossier devra être constitué de :

1)    un CV du ou de la candidat.e ;

2)    le rapport de soutenance de thèse

3)    la thèse en format numérique ou l’ouvrage dont il est issu (si nécessaire par un logiciel de transfert de fichier) ;

4)    un maximum de trois publications significatives ;

5)    une lettre de motivation.

Les candidatures seront examinées en tenant compte de plusieurs critères : le sujet de la thèse et des recherches en histoire politique contemporaine post-45, en relation avec les théma­tiques du fonds Bourseiller ; une expérience d’enseignement, notamment dans le supérieur ; une ouverture à l’international.

AAC Colloque : Le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles

Le Centre de recherche du château de Versailles organise les 17, 18 et 19 juin 2021 un colloque sur le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles.
Deux axes de communication sont privilégiés :

La production du mythe, du réel à l’imaginaire : création, mutations, contestations (XVIIeXIXe siècles)

Les applications du mythe, de l’imaginaire au réel : réception et aléas du paradigme de Versailles (XVIIIeXXe siècles)

Les propositions de communication sont à envoyer à Flavie Lerouxavant le 31 octobre 2020. Elles devront comprendre, en 5 000 signes maximum, le titre de la communication, le contenu de la proposition (questionnements, méthode employée, sources mobilisées), quelques éléments biographiques et les coordonnées du candidat. Ces propositions de communication seront examinées par le comité d’organisation et le comité de pilotage. Les candidats recevront une réponse quant à leur participation au colloque d’ici la fin du mois décembre 2020.

Plus d’informations ici

AAC : Colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours

AAC : Colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours
Le CHEC (Université Clermont-Auvergne), en partenariat avec l’U. Bordeaux-Montaigne, organise en novembre 2020 un colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours.  Il s’agira d’appréhender et comprendre les effets des mauvaises pratiques alimentaires sur les individus, les sociétés ou l’environnement sur le temps long. Ainsi, le concept de malbouffe, relativement récent, sera étudié et interrogé à différentes périodes et dans différents espaces afin d’en mesurer l’opérabilité depuis l’Antiquité.
Les propositions de communication, 3000 signes max, en français ou en anglais, sont à envoyer avant le 31 mars 2020. Une attention toute particulière sera portée aux propositions émanant de jeunes chercheurs (doctorants, jeunes docteurs, post-doc) ainsi qu’à celles provenant de l’étranger.
Plus d’informations, argumentaire et modalités de soumission : http://chec.uca.fr/article710.html

Appel à candidatures – Aide à la mobilité « Recherche innovante en art contemporain »

L’Institut national d’histoire de l’art et l’Institut français, en partenariat avec le Ministère de la culture – Direction générale de la création artistique, s’associent pour l’attribution d’une aide à la mobilité internationale « Recherche innovante en art contemporain » destinée à un chercheur français ou vivant en France d’un montant de 8 000 .

Ce prix soutient la recherche française portant sur la création artistique des années 1960 à nos jours et sa mise en réseau internationale. Il a pour but de permettre au lauréat de mener une recherche au sein d’une université ou d’un institut de recherche à l’étranger.

Conditions d’éligibilité :

Les candidats devront :

  • proposer une recherche innovante en histoire et théorie de l’art des années 1960 à nos jours ;
  • être Français ou vivant en France depuis au moins cinq ans ;
  • être titulaire d’un doctorat obtenu dans les dix dernières années, de préférence entre deux et sept ans avant le 31 décembre 2019 (dérogation possible pour les congés de maternité) ;
  • être à un premier stade de reconnaissance professionnelle justifié par des publications et des communications scientifiques ;
  • produire une lettre de soutien à leur projet de recherche rédigée par un membre chercheur de l’université ou de l’institut de recherche à l’étranger où ils souhaitent se rendre. Cette lettre doit préciser en quoi la présence du boursier contribuera aux échanges scientifiques entre l’institution d’accueil et la recherche française.

Critères d’évaluation des candidatures :

Les candidats seront évalués sur leur curriculum vitae et sur leur projet, son originalité et sa pertinence pour ce qui concerne l’histoire et la théorie de l’art de la période des années 1960 à nos jours.

La présentation du projet doit démontrer la nécessité du séjour à l’étranger pour les recherches du candidat, comporter une prévision des frais nécessaires à sa réalisation, préciser quels sont les résultats attendus des échanges avec l’institut d’accueil et les modalités envisagées pour la poursuite de cette collaboration, et quelles sont les perspectives de diffusion des recherches menées.

Mise en œuvre du projet :

La mise en œuvre du projet doit avoir lieu durant l’année 2020, le rapport devant être rendu avant le 1er décembre 2020.

À l’issue de son séjour de recherche, le/la candidat/e s’engage à remettre un rapport scientifique complet à l’INHA et à l’Institut français faisant état des résultats obtenus ainsi que des liens avec la communauté scientifique développés à l’étranger dans le cadre de cet accueil (15 000 à 20 000 signes).

Plus d’informations sur le site de l’INHA

Appel à candidatures – Aide à l’écriture et à la publication d’un essai critique

L’Institut national d’histoire de l’art, l’Institut français, en partenariat avec le ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique et le GIS Archives de la critique d’art s’associent pour promouvoir la critique d’art française portant sur la création artistique des années 1960 à nos jours et sa diffusion à l’international.

Cette aide à l’écriture et à la publication a pour objet de soutenir la production, la publication et la diffusion d’un article portant sur une actualité internationale dans le domaine de l’art contemporain.

Elle comprend une aide financière d’un montant de 3 500 € permettant de couvrir les frais du lauréat pour un voyage et un séjour à l’étranger en vue de produire un essai critique.

L’article qui en sera issu, écrit en français, fera l’objet d’une publication bilingue (français/anglais) au sommaire du n°55 de CRITIQUE D’ART (automne/hiver 2020).

 

Plus d’informations sur le site de l’INHA

CDD Chercheur-e en histoire du droit, la justice coloniale et de l’administration outre-mer (XIXe-XXe siècles)

L’Institut des Mondes Africains (IMAF, UMR 8171, Aix-en-Provence) recrute un.e chercheur.e en CDD scientifique (12 mois) pour un projet en histoire du droit, de la justice coloniale et de l’administration outre-mer (XIXe-XXe siècles)

Il/elle sera en charge du repérage et fichage de sources historico-juridiques intéressant le projet, collaborera à la gestion du projet, ainsi qu’à la réalisation du volet numérique de la recherche (carnet de recherche, bibliothèque numérique, exposition virtuelle).
Lien au carnet de recherche pour le descriptif du projet et les détails sur le poste : https://amiaf.hypotheses.org/

Appel à articles – Revue Genre et Histoire – Varia

La revue Genre & Histoire, revue électronique, a été créée à l’initiative de l’association Mnémosyne (www.mnemosyne.asso.fr). Elle constitue un espace de publication ouvert à toutes celles et tous ceux dont les recherches s’inscrivent dans le domaine des études du genre, quelles que soient la période et la société analysées, avec une attention toute particulière aux jeunes chercheur.es et étudiant.es (Master et Doctorat) d’histoire ainsi que d’autres disciplines – sociologie, philosophie, anthropologie, géographie, sciences politiques, sciences de l’éducation, littérature, civilisations, Staps, etc. – lorsque les travaux comportent une dimension historique.

La revue est semestrielle et n’accepte que des textes inédits en français mais aussi en anglais, en espagnol, italien et allemand. Les contributions proposées (entre 35 et 40 000 signes, espaces et notes compris), accompagnées d’un résumé et de mots-clés en français et en anglais, sont soumises à une double expertise anonyme. Merci de bien respecter les instructions aux auteur.es figurant sur le site de la revue (https://journals.openedition.org/genrehistoire/631)

Les propositions d’articles sont à envoyer à : genre-et-histoire@mnemosyne.asso.fr