Appel à contribution: École d’été 2018 – Une histoire environnementale de la Grande Guerre

Lieu: Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne

Dates: 2 au 7 juillet 2018

Date limite de réponse à l’appel: 15 février 2018

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre (CIRHGG, Péronne) en partenariat avecl’EHESS (Paris)l’université d’Heidelberg, le Centre for Contemporary and Digital History de l’université du Luxembourg, et l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens), sollicite des candidatures pour sa troisième université d’été de jeunes chercheurs (master et doctorat) travaillant sur la Première Guerre mondiale.

Nous nous tournons pour 2018 vers une autre question : celle de l’histoire environnementale de la Première Guerre mondiale. Ici, l’histoire environnementale de la Grande Guerre doit se comprendre selon une acception large. Il s’agira bien entendu de réfléchir aux conséquences environnementales de la guerre : destructions des villes, des villages, des sols, pollutions diverses et leurs pendants : reconstruction et reconstitution (à l’échelle des politiques publiques mais également des territoires), déminage des champs de bataille, exhumation et ré-inhumation des morts, politiques de mise en mémoire et en sens des territoires et des ruines de guerre (et notamment des champs de batailles). Ceci implique bien évidemment de prendre en compte la longue durée de la Grande Guerre puisque les traces environnementales de celle-ci sont sensibles jusqu’à aujourd’hui. Les conséquences environnementales de la guerre ne se résument en outre pas aux zones du front. L’exploitation économique des hinterlands même très éloignées des épicentres guerriers y a toute leur place dans la mesure où elle se traduit par des modifications parfois profondes et durables des écosystèmes.

Appel complet ici

Appel à communication : Pour une anthropologie historique de la nature

Date : 2-3 octobre 2015
Lieu : Université de Poitiers
Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2015

Les travaux sur l’histoire de l’environnement ou l’anthropologie de la nature sont aujourd’hui très nombreux. Des études sur les risques naturels aux analyses des ontologies anthropologiques, en passant par les relations entre l’homme et la nature, les recherches se sont accumulées qui ont permis aux sciences humaines et sociales d’intégrer à leurs problématiques la question de l’environnement. Il reste cependant à conjuguer les approches anthropologiques (qui visent à comprendre les fondements des liens et des arrangements entre les sociétés humaines et la nature) et les approches historiques (qui cherchent à saisir les formes historiquement constituées de ces mêmes arrangements).

L’appel complet ici.

Appel à contribution : Matérialités

Revue : Cahiers thématiques
Date limite d’envoi des résumés : 1er mars 2015
Date limite d’envoi des articles (après avis du comité scientifique) : 15 juin 2015

Le 15e numéro des Cahiers thématiques est coordonné et dirigé par le domaine de recherche « Matérialité » récemment constitué au sein du LACTH (Laboratoire de recherche de l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille). Visant à déployer les thématiques de ce domaine, et ce dans ses diverses déclinaisons (Matérialités), il solicite les contributions permettant d’identifier et de définir des objets d’étude et des recherches répondant aux différents enjeux que sous-­tend cette notion aujourd’hui : enjeux historiques et patrimoniaux, techniques, physiques, environnementaux, économiques, sociétaux, etc.

Appel complet ici.