Prix de Master – Prix « Françoise Tétard » Histoire de l’éducation populaire / Histoire de l’éducation spécialisée (2017)

Date limite de candidature : 31 janvier 2017

Le Prix “Françoise Tétard” est conjointement créé par l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM), le Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée et de l’action sociale (CNAHES), en partenariat avec l’Association des déposants aux archives de la jeunesse et de l’éducation populaire (ADAJEP).

Financé par le Fonds de dotation “Françoise Tétard”, le Prix récompense deux lauréat.e.s à hauteur de 1.000€ chacun.e et prend également en charge le travail d’édition afin de publier en ligne sur un site dédié les travaux primés. Il est créé en hommage à l’historienne Françoise Tétard, chercheuse qui avait particulièrement le goût de l’archive et qui a durant toute sa carrière questionné les frontières entre une “jeunesse qui va bien” et une “jeunesse qui va mal”. Il vise aussi à décloisonner les savoirs sur l’éducation, l’enfance, l’adolescence, la jeunesse, à encourager les recherches dans ces domaines et à améliorer leur visibilité.

Pour l’édition 2017, les mémoires de master 2 devront avoir été soutenus à partir du 1er septembre 2015 ; les autres recherches proposées (mémoires de DEIS, mémoires de fin d’études et autres travaux individuels ou collectifs de portée historique) devront aussi être récentes.

Pour plus de renseignements, voir ici.

Appel à contributions – Les ressorts pratiques de l’éducation populaire :transformer, partager les savoirs

Revue : Agora débats/jeunesses
Date limite de réponse à l’appel : 15 mars 2016

L’intention de ce dossier est donc de connecter des questions émergentes à travers le regroupement de contributions issues de l’ensemble des sciences humaines et sociales, et ne portant pas exclusivement sur un public jeune. À partir de restitutions de terrain, ce numéro aura pour objectif de documenter les pratiques de l’éducation populaire aujourd’hui, mais également les problématiques qui rattachent ces acteurs à des questions plus larges à l’œuvre dans le champ des savoirs.

L’appel complet ici.