Journée d’étude : « Marges & Marginalia », JE des doctorants de l’École des chartes et de l’École Pratique des Hautes Études.

Date : 16 juin 2016
Lieu : École des chartes, Paris

Partant du constat que la plupart des chercheurs sont confrontés à un moment ou à un autre à la question de la marge – qu’elle soit objet de leur recherche ou qu’elle devienne un problème méthodologique – les doctorants du centre Jean-Mabillon accompagnés de doctorants de l’Éphé (ED 472 et 188), non spécialistes du sujet mais séduits par ses potentialités réflexives, proposent de s’interroger sur la notion et le concept de marge, pris au sens large, le 16 juin 2016 à l’occasion de la journée d’étude annuelle des doctorants du centre Jean-Mabillon. De nombreux travaux ont interrogé les marges et les marginalia, que ce soit dans une perspective matérielle, sémiotique, anthropologique, géographique, politique, littéraire, historique ou patrimoniale. Toutefois, cette thématique n’est pas épuisée. Cette journée offrira l’occasion de rendre compte de la marge et des marginalia dans leur intégralité, sans contrainte de support, de période historique ou de discipline scientifique.

Le programme ici.

Appel à communications – 4e rencontre du groupe RES-HIST, « Retour aux sources

Date : 22-24 septembre 2016
Lieu : Nice
Date limite de réponse à l’appel : 31 mars 2016

La quatrième rencontre du groupe RES-HIST se tiendra à la MSHS du Sud-Est à Nice et sera consacrée à une réflexion à la fois épistémologique et pratique autour des problèmes spécifiques qui se posent aux historien.ne.s lorsqu’il s’agit de formaliser le contenu des sources pour procéder à une analyse des réseaux. Il est en effet rare que l’historien.ne dispose d’une information exhaustive sur un ego et ses alter, et sur la nature des liens qui les relient. Par ailleurs, la nature diachronique de l’information livrée par la source et ses lacunes dans le temps posent des défis supplémentaires. Comment peut-on y faire face au mieux ? Comment formaliser l’information de manière efficace sans introduire des biais lors de l’exploitation des données ? Comment concilier la sensibilité propre à l’historien.ne dans sa perception de sa source, saisie dans son unicité et toutes ses nuances, avec son traitement informatisé ou mathématique ? Plus concrètement, comment choisir entre différents logiciels appliquant différents algorithmes pour aboutir à des résultats signifiants en évitant que l’outil prenne le dessus, amenant à des résultats justes quant au calcul, mais faux quant à leur contenu heuristique, en raison d’une série de simplifications excessives lors du traitement des informations ?

L’appel complet ici.

Appel à communications : Les officiers et la chose publique dans les territoires angevins (XIIIe-XVe siècle). Vers une culture politique ?

Dates : 17-19 novembre 2016
Lieu : Université Jean Monnet, Saint-Etienne
Date limite de réponse à l’appel : 15 novembre 2015

Au sein de l’ensemble des territoires contrôlés par les dynasties angevines, nous proposons d’examiner le personnel chargé des services centraux, la chancellerie, les cours de justice, les chambre des comptes et archives, ou encore le conseil royal ou l’hôtel, tout comme les officiers des cours locales. On s’interrogera sur l’origine, la formation, les réseaux et les carrières de ce personnel, ainsi que sur la genèse institutionnelle de ses offices et charges.

L’appel complet ici.