AAC Symposium des études transrégionales de Dakar (Sénégal), 18-21 mars 2020

Un Appel à communications est ouvert pour un colloque international sur les études transrégionales qui se tiendra au Centre de Recherche pour l’Afrique de l’Ouest / West African Research Center (CROA / WARC) à Dakar, au Sénégal, du 18 au 21 mars 2020.

S’appuyant sur le premier symposium, tenu à Michigan State University en avril 2019, ce symposium a l’objectif d’élargir les discussions sur les études régionales en repensant un nouveau modèle toujours basé sur une connaissance régionale profonde mais qui permet aussi d’établir des connexions interrégionales entre experts .

Le symposium s’articule autour de quatre thèmes largement définis: a) les mobilités humaines, b) la religion, c) les voies alimentaires et les voies fluviales, et d) les nouveaux acteurs transrégionaux. Nous souhaitons des propositions suggérant d’autres thèmes pouvant présenter un intérêt pour le domaine émergent des études transrégionales, et particulièrement celles qui placent le Sénégal et / ou l’Afrique de l’Ouest dans un contexte transrégional.

Plus d’informations : http://francophone.port.ac.uk/?p=2448

 

Bourses doctorales de la Fondation Martine Aublet

Date limite de candidature: 15 juin 2015
Durée: 12 mois

Bourses doctorales de la Fondation Martine Aublet, destinées à financer des recherches (12 mois) de terrain en Afrique, en Asie, en Océanie, au Moyen-Orient, dans l’Océan Indien et les Amériques amérindienne, latine et caribéenne. Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’ethnolinguistique, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, et la sociologie.

Plus d’informations ici.

 

Colloque de jeunes chercheurs : Troisième rencontre des jeunes chercheur.e.s en études africaines

Dates : 14-16 janvier 2016
Lieu : Paris
Date limite de réponse à l’appel : 15 juillet 2015Dans la continuité d’une démarche initiée en 2013, la troisième rencontre des jeunes chercheur.e.s en études africaines (JCEA) aura lieu à Paris les 14, 15 et 16 janvier 2016. Comme lors des éditions précédentes, il s’agira de permettre aux doctorant.e.s, jeunes docteur.e.s et postdoctorant.e.s de dialoguer autour de leurs travaux portant sur les Afriques sans exclusive, Caraïbes et Afrique du Nord comprises, au croisement de toutes les disciplines. Cet espace d’échanges favorisera un vaste état des lieux des travaux des jeunes chercheur.e.s en cours. Les communications, qui pourront se faire aussi bien en français qu’en anglais, seront articulées autour de vingt-deux panels, dont les lignes directrices sont présentées dans l’appel à communication.

Appel à communication : L’anthropologie et les ambiguïtés académiques entre la France et l’Afrique

Dates: 29 juin – 2 juillet 2015
Lieu: Université Toulouse-Jean Jaurès
Date limite de réponse à l’appel : 20 mai 2015L’anthropologie occupe de longue date une position centrale dans l’histoire des relations entre la France et l’Afrique dans le monde de la recherche et de l’enseignement. Dans les années 1980, une « crise de l’Africanisme » a obscurci les relations scientifiques franco-africaines et généré progressivement un ensemble de pratiques révélant une profonde ambiguïté d’une part dans le traitement réservé aux étudiants africains et dans leur manière de vivre les institutions françaises, et d’autre part entre les chercheurs ou institutions de France et d’Afrique. Cette table ronde a ainsi pour but d’éclairer le rôle particulier joué par l’anthropologie, et comparativement par d’autres disciplines scientifiques, dans la relation entretenue par le champ académique français à l’Afrique.

L’appel complet ici.

Appel à communication: Travail libre/forcé/contraint. Entre savoirs locaux et circulations globales (XVe-XXIe siècles).Europe, Afrique, Asie.

Date limite d’envoi des propositions: 30 août 2014.

Les  notions de travail libre/forcé/contraint appellent, à raison de leur indétermination relative, une réflexion sur la porosité de leurs définitions. Ainsi, la liberté peut être « contrainte » jusqu’à un certain point sans qu’il y ait travail forcé. Anthropologues, sociologues, historiens, économistes et juristes ont chacun à leur manière mis l’accent sur différents aspects des relations de travail afin d’identifier la limite entre le travail « libre », le travail « forcé » et le « travail esclave ».
Ces définitions et qualifications n’ont pas lieu en vase clos ; elles renvoient à des formes historiques du travail et à leurs définitions qu’il convient d’étudier en situation.
L’ambition de ces journées est de repérer et mettre en discussion les délimitations du travail libre/contraint/forcé dans des contextes historiques, politiques, économiques et juridiques précis, du XVe siècle à nos jours.

Plus d’informations sont disponibles ici.