Recrutement d’un chercheur en histoire médiévale à l’IHA Paris

L’Institut historique allemand (IHA) recrute pour le 1er janvier 2018 un-e chercheur/chercheuse en histoire médiévale. Le poste à pourvoir est rattaché au département d’histoire médiévale. Ce poste permet de concevoir, de mener ou d’achever un projet de thèse en histoire sur un sujet laissé au choix du ou de la candidat-e. Outre ses propres activités de recherche, la chercheuse/le chercheur collaborera à l’édition de la Gallia Pontificia à hauteur de 12 heures par semaine.

Profil requis :

  • un master en histoire
  • une grande maîtrise du français, de l’allemand et d’excellentes connaissances du latin
  • de solides compétences rédactionnelles et stylistiques
  • des connaissances élémentaires de l’ecdotique
  • l’envie de travailler dans un environnement international

Merci d’adresser votre candidature avec les documents usuels (lettre de motivation, CV, photocopies de diplômes, attestations de connaissances linguistiques, coordonnées de deux personnes de référence) ainsi qu’une description du projet de recherche (max. 15 000 signes, espaces comprises) sous forme électronique (dossier complet et réuni dans un unique fichier PDF) au plus tard le 24 septembre 2017 à M. Thomas Maissen, bewerbung@dhi-paris.fr. Sous réserve de modifications, les entretiens se dérouleront le 9 octobre 2017.

Voir l’appel complet ici.

Allocations de recherche de la Mission historique de la Banque de France 2017-2018

Date limite de réponse à l’appel : 27 novembre 2017

La Mission historique de la Banque de France propose chaque année des allocations de recherche en histoire qui s’adressent à des étudiants régulièrement inscrits en mastère 1 ou 2, en thèse ou en année post-doctorale et relevant des disciplines suivantes : histoire, sociologie, sciences politiques, sciences économiques, droit et gestion. Ces allocations, d’une durée d’un an, renouvelables dans le cas d’une inscription en thèse, sont d’un montant de 1 500 euros et 3 000 euros.

Voir les modalités pratiques ici.

Allocation de recherche de l’Assemblée nationale pour une thèse sur l’histoire ou le droit parlementaires

Date limite de réponse à l’appel : 27 octobre 2017

L’Assemblée nationale souhaite inciter les jeunes étudiants (âgés de moins de 30 ans au 1er janvier de l’année de candidature) à rédiger une thèse portant sur l’histoire ou le droit parlementaire français depuis la Révolution. À cette fin, l’Assemblée propose chaque année l’attribution d’une allocation de recherche à un étudiant commençant ou ayant commencé une thèse dans ce domaine.

Cette allocation sera attribuée pour une durée d’un an, renouvelable deux fois, à l’issue de la présentation des travaux de l’allocataire devant le jury d’attribution de l’allocation, soit au maximum pendant trois ans.

Voir l’appel au complet ici.

Appel à communications – Sensibilités esclaves dans les mondes ibériques (XV-XXe siècle)

Lieu : Lisbonne, Instituto de Ciências Sociais da Universidade de Lisboa
Date : 2-3 juillet 2018
Date limite de réponse à l’appel : 31 octobre 2017

Les récits de vies d’esclaves semblent beaucoup moins courants dans les mondes ibériques que, par exemple, anglo-américains. Ils sont pourtant une source de première importance pour comprendre les subjectivités des esclaves eux-mêmes. D’autres sources (archives de l’Inquisition, actes notariés, actes de manumission, etc.) peuvent parfois permettre de traquer cette voix des sans-voix. Ce colloque, organisé en commun par l’Instituto de ciências sociais (Lisbonne) et la Casa de Velázquez / École des hautes études hispaniques et ibériques (Madrid), voudrait permettre d’avancer dans l’étude de la vision des asservis, dans le cadre ibérique.

Angles d’étude :
1) Les conditions théoriques et méthodologiques de l’étude des « subjectivités esclaves » dans les mondes ibériques.
2) Les différentes dimensions des subjectivités esclaves :

  • Cosmovisions, croyances, rêves et imagination religieuse
  • Peurs, angoisses et pratiques religieuses
  • Perceptions de soi-même, affectivités, identités sociales, hiérarchies sociales internes
  • Formes de résistance des esclaves
  • Libertos et travail forcé

Il est demandé à chacun un résumé de 250 mots, ainsi que l’envoi d’une brève description sur ses projets et intérêt de recherche actuelle, à envoyer à : subjectividadesescravas@gmail.com. Les langues de travail de l’évènement sont l’anglais, le portugais et le castillan.

Appel à communications – La formule au Moyen Âge

Lieu : Hôtel Berthelot, Poitiers
Dates : 13-15 juin 2018
Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2017

Pour sa quatrième édition, le colloque bisannuel sur la formule (Groupe de recherche et d’étude nancéien sur la diachronie et sur l’émergence de la littérature anglaise, GRENDEL –Interdisciplinarité dans les études anglophones, IDEA) aura lieu les 13, 14 et 15 juin 2018, sous l’égide du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM), université de Poitiers-CNRS.

Les modes de pensée et de représentation médiévaux sont profondément marqués par l’usage de reprises et de régularités attendus et reconnaissables, qui sont sources de tensions productives entre expression individuelle et normes collectives, changement et continuité, création et convention.

Ce colloque, qui s’inscrit dans une logique internationale et interdisciplinaire, s’adresse aux médiévistes quels que soient leurs domaines de recherche:

  • littérature (poésie, théorie orale-formulaire, tournures consacrées, topoi…)
  • histoire de l’art (motifs, procédés de production, signatures artistiques…)
    histoire (médecine, cuisine, magie…)
  • droit et diplomatique (études de serments, de testaments, de préambules de chartes…)
  • codicologie (codex, colophons…)
  • épigraphie (inscriptions funéraires, dédicatoires…)
  • linguistique (politesse et interactions ritualisées, histoire de la langue,
  • études de corpus de textes techniques ou savants…)
  • musicologie (écriture et thèmes musicaux…)
  • pratique et vie religieuses (prédications, liturgie…)

Les propositions de communication (titre et résumé de 300 mots maximum) sont à envoyer avant le 30 septembre 2017 à Elise Louviot (elise.louviot@univ-reims.fr) et Stephen Morrison (stephen.morrison@univ-poitiers.fr).

Voir l’appel complet ici.

Appel à communications – L’Inquisition romaine et la France à l’« âge tridentin » (XVe-XIXe siècle)

Lieu : Limoges
Dates : 22-23 février 2018
Date limite de réponse à l’appel : 31 octobre 2017

Colloque international du Centre de recherches interdisciplinaires en Histoire, Histoire de l’art et Musicologie, EA 4270 (Universités de Limoges et Poitiers) et de l’Institut Religions, Spiritualités, Cultures et Sociétés de l’ Université catholique de Louvain, en collaboration avec l’équipe EHIC (Espaces humains et Interactions culturelles, Université de Limoges) et le Dipartimento di Storia, Culture, Religioni, Sapienza Università di Roma, Limoges, 22-23 février 2018.

Ce colloque propose d’explorer les relations de l’inquisition romaine (ainsi que de l’Index) avec la France sur le temps long du XVIe au XIXe siècle, tant du point de vue des relations doctrinales, que des modalités de l’action du Saint Office et de son action comme tribunal.

Merci d’adresser les propositions (d’environ 3000 signes, en anglais ou en français, accompagnées d’une fiche de présentation de l’auteur) jusqu’au 31 octobre 2017 à l’un des membres du comité d’organisation et aux deux responsables du colloque : francois.brizay@univ-poitiers.fr, albrecht.burkardt@unilim.fr, marina.caffiero@uniroma1.it, sylvio.defranceschi@ephe.sorbonne.fr, jpgay@uclouvain.be, antoinettegimaret@yahoo.fr, odile.pauchet@unilim.fr

Consulter l’appel complet ici.

Programme de la JE des doctorants du SHD – Planifier, combattre, occuper : Nouvelles perspectives de l’Histoire des opérations militaires (XIIIe-XXe siècles)

Lieu de la manifestation : Château de Vincennes
Date : 26 septembre 2017
La journée d’étude des doctorants du Service historique de la Défense (SHD) invite à s’intéresser au renouvellement des études dans le domaine de l’Histoire militaire à travers une approche mélangeant les périodes historiques, du Moyen Âge à l’Époque contemporaine, et en mêlant les profils des intervenants : jeunes chercheurs et doctorants et chercheurs confirmés. Le thème de cette journée d’étude demeure ample, à dessein, afin d’englober toute nouvelle recherche fondée sur des sources de première main. Cette journée entend mettre à l’honneur l’actualité de la recherche en histoire des opérations militaires.  Trois thématiques principales ont été retenues, qui décomposent le déroulement des opérations militaires : leur planification, la phase de combat et les modalités des occupations qui ont pu les suivre, ces trois temps étant perçus tant du point de vue des vainqueurs que des vaincus.
Le programme complet de la journée est consultable sur le site du SHD.

Assemblée générale 2017 de l’AJCH – 30 septembre 2017

L’assemblée générale 2017 de l’AJCH aura lieu le 30 septembre à Paris, à partir de 14h à l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art : 6, rue des Petits Champs, 75002 Paris), en salle Walter Benjamin.

VENEZ NOMBREUX !

L’AJCH a besoin de vous et de vos projets pour poursuivre ses activités et continuer à se développer. 

Comme les années précédentes, l’assemblée sera suivie d’une séance thématique, cette année sur « la thèse à l’étranger », pour aborder avec différents intervenants les aspects liés à la dimension internationale dans le parcours de doctorat: la recherche de financement pour une mobilité, les différentes façons de concevoir son séjour à l’étranger (consultation d’archives, participation à un projet de recherche, entre autres), les apports d’un séjour à l’étranger, les éventuels pièges à éviter… Nous vous communiquerons sous peu le programme détaillé.

Nous espérons encore une fois vous trouver nombreux lors de cette séance, qui sera l’occasion de faire un bilan de l’association, d’en renouveler le bureau, et d’évoquer ensemble les perspectives et projets à venir. Deux aspects principaux seront ainsi à l’ordre du jour:

– l’appel à toutes les bonnes volontés pour la gestion de l’association et pour les éventuels projets que vous aimeriez voir aboutir ;

– le vote du thème de la prochaine journée d’études de l’AJCH, au printemps, à partir de vos propositions.

N.B. Si vous ne pouvez pas être présent le 30 septembre mais que vous souhaitez faire des propositions, n’hésitez pas à nous écrire !

Le bureau de l’AJCH

Programme AG 30 septembre 2017

Appel à communication: Hôpital, ville et citoyenneté : expériences d’hier et d’aujourd’hui

Lieu: Lyon

Date: 11, 12, 13 octobre 2018

Date limite de réponse à l’appel: 15 décembre 2017

Souvent premiers employeurs des villes où ils sont installés, objets de débats politiques et de mobilisations citoyennes, en particulier au moment des regroupements, fusions et désaffectations d’établissements, les hôpitaux sont au centre de la vie économique, sociale et politique des cités. L’objet de ce colloque est de mettre en évidence l’ancienneté de l’emprise urbaine des hôpitaux dans la ville, mais aussi  du lien entre ces espaces de soin et d’assistance et les sociétés urbaines.

Aussi, le LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes) et  la Société française d’histoire des hôpitaux (SFHH) ont décidé, en liaison avec les Hospices civils de Lyon, avec l’aide d’autres structures de recherche dont l’UMR EVS (Environnement-Ville-Société) de l’ISH Lyon et le GRHIS[1], d’organiser à l’automne 2018, une rencontre scientifique internationale consacrée au thème «  Hôpital, ville et citoyenneté : expériences d’hier et d’aujourd’hui ».

Ce colloque réunissant historiens, politistes, sociologues, anthropologues, économistes et urbanistes s’articule autour d’une double problématique. Le premier volet vise à relier les problématiques du passé à celles d’aujourd’hui en mettant en relief des questions qui montrent les interactions entre l’institution hospitalière et la société englobante. Le second invite à dépasser les deux manières classiques d’aborder l’histoire de l’hôpital – centrée sur les évolutions internes et la question de la  médicalisation – ou pensée comme observatoire du monde social. On voudrait plutôt, lors de ce colloque, susciter des communications qui montreraient comment la ville, ses autorités, ses habitants influencent le fonctionnement de l’hôpital et comment le monde hospitalier, ses espaces et ses acteurs, contribue à façonner le paysage de la ville et le fonctionnement des sociétés urbaines.

Appel complet ici

Appel à communication: Noblesses et villes de cour en Europe (XVIIe-XVIIIe siècles) : la résidence princière, observatoire des identités nobiliaires à l’époque moderne

Lieu: Lunéville

Date: 3 et 4 mai 2018

Date limite de réponse à l’appel: 15 octobre 2017

Sans être un phénomène fondamentalement nouveau, la ville de cour prend un essor sans précédent dans l’Europe des XVIIe et XVIIIe siècles, sous l’effet de la sédentarisation des cours dont elles deviennent le cadre ordinaire. Lorsqu’ils se sont intéressés aux relations entre la cour et la ville, les historiens modernistes ont davantage observé les modalités d’imposition du pouvoir central sur l’espace urbain, attentifs aux réalisations édilitaires, au contrôle des institutions urbaines ou encore à l’orchestration des grandes cérémonies princières. En revanche, les transformations sociales induites par la présence du souverain et la curialisation de l’espace urbain demeurent à la marge de la recherche, alors que les élites nobiliaires sont au cœur même de l’articulation entre cour et ville. Axés sur la dichotomie Paris-Versailles, souvent érigée en modèle, les historiens modernistes ont eu tendance à donner une vision hors sol de l’institution curiale, négligeant la présence nobiliaire dans la cité. Pourtant, même à Versailles se développe une ville au sens plein du terme qui accueille une partie de la noblesse privée de logement au château, quand elle ne demeure pas à Paris. 
Ces élites nobiliaires résultent d’une sédimentation socio-urbaine progressive car, aux anoblis s’ajoutent une noblesse issue de l’appareil juridico-administratif sécrété par le renforcement de l’État central et, bien évidemment, une noblesse féodale consciente de la nécessité de paraître dans l’entourage du prince. Les situations varient à l’échelle de l’Europe, en fonction des chronologies et des configurations politiques, mais la rencontre entre élites patriciennes et noblesses féodales pour lesquelles la ville n’a jamais réellement constitué un environnement « naturel » est, dans tous les cas, à l’origine d’une complexification du paysage nobiliaire urbain dont les médiévistes ont largement balisé le terrain théorique. Conserver une éminence sociale au sein de la ville oblige les élites terriennes à réinvestir un mode de vie urbain à leur profit ou à adapter des comportements intrinsèques à leur milieu, autant d’enjeux pour des élites dont le statut social oscille entre des discours juridiques fermes et des pratiques sociales et culturelles relativement souples. 
Ce colloque voudrait donc analyser tous les ressorts de la conversion urbaine des élites nobiliaires, considérées dans leur grande hétérogénéité et montrer de quelle manière elles s’inscrivent dans le tissu, la matérialité et la culture des villes de cour où réside un prince souverain, durant les XVIIe et XVIIIe siècles en Europe.

Appel complet ici