Appel à candidatures – Xe Atelier doctoral Sources pour l’histoire économique européenne (XIIIe-XVIIIe siècles). Apprentissages et transmission des savoir-faire

Lieu: Arezzo
Date: 3-7 juillet 2017
Date limite de candidature: 15 mai 2017

Les Universités de Lille (laboratoire IRHiS) et de Rouen (laboratoire GRHIS), en collaboration avec l’ANR, l’IUF, le Grand Réseau de Recherche-CSN, l’Université Paris-7 « Denis Diderot », l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS-Université Paris-1), la Fraternita dei Laici d’Arezzo et l’Université de Sienne (DSFUCI d’Arezzo) proposent 15 bourses pour des jeunes chercheurs – étudiants en Master 2, doctorants ou post-doctorants de la Communauté européenne – travaillant sur des thèmes tels l’apprentissage, la transmission des savoir-faire, et leur relation avec le monde du travail et des corporations en Europe à l’époque pré-industrielle. Ces bourses prennent en charge les frais de séjour.

D’une durée de cinq jours, cette dixième session de l’Atelier doctoral d’Arezzo aura pour thème « Apprentissages et transmission des savoir-faire en Europe, XIIIe-XVIIIe siècle ». À partir de ce titre volontairement large, on s’interrogera plus particulièrement sur les formes, les modes d’organisation liés à la formation des travailleurs et à la transmission des connaissances pratiques dans différents secteurs de l’économie en Europe (y compris le milieu de la production artistique) au bas Moyen Âge et à l’époque moderne. On abordera aussi le rôle du réseau familial et des relations sociales et la place des femmes dans la transmission des savoirs pratiques et d’une manière plus générale, les multiples relations liant apprentissage, talent et création.

Les enseignements se feront en italien, en français, en anglais et en espagnol. Les enseignants et les doctorants produiront à l’appui de leur exposé oral dans l’une de ces langues une présentation informatique rédigée dans une langue différente de la langue parlée. Ce support fournira un point de vue détaillé sur les sources, sur la méthodologie utilisée et il explicitera les notions et le vocabulaire propres au domaine abordé.

L’Atelier doctoral sera structuré en deux sessions journalières :

  1. La matinée s’organisera autour de deux interventions proposées par des enseignants d’universités et d’institutions scientifiques européennes.
  2. L’après-midi sera consacré aux présentations par les jeunes chercheurs de leurs travaux (30 minutes). Ces présentations seront suivies de discussions.

Consulter l’appel à candidature complet ici.

Bourse postdoctorale – LabexMed/Gerda Henkel Stiftung 2017

Programme de recherche: LabexMed
Durée de la bourse: 12 mois, renouvelable une fois.
Montant: 1700 euros par mois
Date de début: octobre 2017
Date limite de candidature: 22 mai 2017 à 16h

LabexMed lance un appel pour une bourse post-doctorale d’une durée d’un an renouvelable une fois qui débutera le 1er octobre 2017. Les disciplines concernées sont l’archéologie, l’histoire, l’histoire de l’art et l’anthropologie. 

Consulter l’appel à candidature complet ici.

Appel à communications – International trade and the economy, 1600-1800

Lieu: Université Paris-Dauphine
Date: 19-20 octobre 2017
Date limite de soumission: 1er juin 2017

External trade flows are the single macroeconomic data that early modern states have collected with the most care. The first attempts at measuring foreign trade can be dated from the early seventeenth century. Later on, several Italian states, such as the Republics of Genoa and Venice, began to systematically collect customs data to create balances of trade. England and Ireland followed and, from 1696 on, they collected a continuous series of data flows and released a yearly evaluation of the English balance of trade. Several of the continental states, such as France, followed suit, and by the end of the eighteenth-century most of them produced more or less comprehensive balances of trade. A number of recent scientific events and publications have discussed the availability of these trade data (two conferences in Lille in 2011 and in Paris in 2014)[1]. Last year, we organized a conference in Paris that explored the issue of classifying trade data in order to make them useful for economic analysis (Paris 2016). Our aim in this new conference is to take stock of these methodological and data-related efforts to provide a fresh view of the contribution of international trade to the growth and development of national economies before and at the time of the first Industrial Revolution.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – Trespassing Time and Space: The Postcolonial Encounter in the Francophone World

Lieu: Lancaster
Date: 16 juin 2017
Date limite de candidature: 16 avril 2017

The Society for Francophone Postcolonial Studies Postgraduate Study Day will explore issues that result from the encounter of people and cultures across the francophone world in colonial/postcolonial contexts. The study day aims to bring together postgraduate researchers, both at MA and PhD level, and to showcase their current research in a supportive and friendly environment. Its purpose is to stimulate reflection, discussion and debate among postgraduate students working on francophone postcolonial studies and related fields.

The word ‘encounter’ begins with uncertainty, but opens up a host of possibilities, collaborations, discourses, meanings and expressions. In this sense, an encounter is a synonym of change, radical power shifts, and cultural convergence that moves beyond/ transgresses the strict limits of time and space, facilitating dialogue not only between the past and the present but also across geographical boundaries. Francophone postcolonial studies have always favoured this dialogue sans frontières as the colonial enterprise was a form of encounter with far-reaching consequences. These colonial encounters were not only marked by violent confrontations but also by hybrid romantic unions (by ‘tense and tender ties’, to take up Ann Laura Stoler’s phrase) and often included effervescent reaffirmations of cultural difference and identity. The contemporary processes of globalization have necessitated a renewal of the forms and terms of this encounter that translates as an ethics of alterity and non-universalist conceptions of political activism.

Possible topics might include, but are not limited to: identity – social, political, religious, and other forms; historical encounters; gender and sexuality; migration and mobility; exilic encounters; borderlands ; transnational and transcultural formations; encounters in digital/online space; urban encounters; revolutionary encounters; artistic expression – literature, film, media.

Please send abstracts of up to 300 words, with paper title, name, and university affiliation to: sfpspg2017 [at] gmail.com by 16 April 2017

Confirmation of acceptance by 3 May 2017

Contrat de thèse – parcours doctoral national en santé travail

Durée du financement: 3 ans
Date limite de candidature: 30 mai 2017

Le programme doctoral national en santé au travail, mis en place depuis l’année dernière, vise à financer des thèse (3 années) sur les enjeux de santé au travail y compris en SHS (sociologie, science politique, histoire, etc…). Le candidat bénéficiant de ce financement peut être rattaché à toute école doctorale sur le territoire national.
Les candidatures en SHS sont vivement attendues.
Consulter l’appel complet ici.

Postdoc – projet PREUVE

Lieu: laboratoire CAREF, Amiens
Durée: 1 an
Date de la prise de poste: 1er juillet 2017 au plus tard
Date limite de candidature: 27 mai 2017

Le laboratoire CAREF (EA n°4697) héberge un projet de recherche soutenu par la région Hauts-de-France et par le FEDER. Ce projet, intitulé Preuve (Picardie-Réussite-Educative), regroupe des chercheurs de trois laboratoires (CAREF et CHSSC à l’UPJV, CREHS à l’Université d’Arras). Il vise à comprendre les racines, les raisons et les formes des spécificités éducatives de l’académie d’Amiens. Pour ce faire, il s’appuie sur une approche résolument interdisciplinaire, associant les différentes spécialités (sciences de l’éducation, histoire, STAPS) présentes dans les trois laboratoires.

Le projet « Preuve » procède au recrutement de deux post-doctorants, l’un orienté histoire, l’autre orienté méthodes quantitatives et enquêtes de terrain, rattachés administrativement au laboratoire CAREF. La présente fiche de poste concerne le premier profil. Celui-ci correspond à l’un des axes majeurs du projet « Preuve », à savoir la formation, les caractéristiques et la perception du RCP (« retard culturel picard »). Ce sigle, apparu et utilisé depuis les années 1980 dans la littérature de sciences sociales et dans le champ médiatique, reflète des difficultés et des spécificités éducatives du territoire picard plus anciennes. Le ou la post-doctorant(e) participera à la recherche collective sur cet aspect crucial du Projet « Preuve ». Il aura également pour fonction d’aider à comprendre comment, dans la longue durée, le territoire de l’Académie d’Amiens a connu un déclin relatif de ses résultats scolaires par rapport au reste de la métropole.

Consulter la fiche de poste complète ici.

Appel à communication : Espaces ecclésiastiques et seigneuries laïques. Définitions, modèles et conflits en zones d’interface (IXe-XIIIe siècle)

Lieu de la manifestation : Institut Historique Allemand (Paris) / Laboratoire ACP (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)
Dates : 5-6 avril 2018
Date limite de réponse à l’appel : 30 mai 2017

La distinction claire entre monde laïque et monde ecclésiastique et le concept d’espace de domination, compris comme une zone connue, délimitée et donc cartographiable, semblent aujourd’hui être des notions évidentes. Elles ne l’étaient pourtant absolument pas dans un monde médiéval où, d’une part, la réforme grégorienne a entamé, à la fin du XIe siècle, un processus de séparation des pouvoirs aristocratiques laïques et ecclésiastiques et où, d’autre part, la conception de l’espace de domination aristocratique connut une évolution très importante, du Xe au XIIIe siècle, avec un phénomène de spatialisation, puis de territorialisation, du pouvoir, ce qui permet progressivement de passer d’une cartographie faite de points à l’émergence de zones de domination plus ou moins identifiables et donc représentables graphiquement.
Ces thématiques sont au cœur de nombreuses recherches actuelles et se prêtent d’autant mieux à une recherche comparatiste entre France et Allemagne que les écoles historiographiques des deux côtés du Rhin ont une approche très différente de ces questions spatiales. À l’inverse des Français, les historiens allemands ne se sont quasiment pas, après 1945, intéressé aux problèmes spatiaux et le terme allemand de Territorialisierung, l’idée que le pouvoir des aristocrates ait pu être fondé sur un principe territorial et reposer sur certains espaces avec des frontières plus ou moins bien définies, n’est utilisé que pour décrire des phénomènes à partir du XIIIe siècle. Notre atelier entend donc croiser ces deux approches en examinant la conception et la production d’espaces ecclésiastiques et en s’intéressant aux interactions que cela suscita avec les seigneurs laïques dans le cadre géographique de l’ancien empire carolingien. Il ne s’agira pas ici de s’intéresser à l’espace intérieur au monastère, ce qui fut l’objet d’un livre récent (Monastères et espace social. Genèse et transformation d’un système de lieux dans l’Occident médiéval, éd M. Lauwers), mais bien de centrer notre étude sur les points de contacts et les zones d’interface entre espaces laïques et ecclésiastiques, en excluant le cas du ban clunisien, qui a déjà donné lieu à de nombreux travaux et en s’ouvrant également à des espaces non monastiques : diocèse, archidiaconé ou paroisse par exemple.
L’objectif sera de permettre à des jeunes chercheurs germanophones ou francophones de comparer leurs approches, cela dans une perspective résolument interdisciplinaire entre histoire, histoire du droit, histoire de l’art et archéologie.

L’appel complet peut être consulté ici.

Appel à communication – Face à la puissance : une histoire des énergies alternatives et renouvelables à l’âge industriel

Lieu : Dijon

Dates : 22-23 mars 2018

Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2017

En enquêtant sur l’histoire des énergies « renouvelables » et « alternatives » à l’âge industriel, l’enjeu de ce colloque sera d’explorer ces trajectoires et les controverses oubliées, de complexifier l’histoire de l’énergie en explorant les débats, conflits et alternatives à travers lesquels s’est construite la dépendance actuelle aux énergies fossiles. Le charbon puis le pétrole ne se sont en effet pas imposés naturellement, de façon linéaire et inéluctable, mais en marginalisant d’autres trajectoires possibles, d’autres systèmes énergétiques jugés par certains plus fiables, plus efficaces et moins dangereux.

Voir l’appel complet ici.

Prix de thèse de l’Institut du Genre

Date limite de candidature: 28 avril 2017

Pour soutenir la jeune recherche et encourager la diffusion des connaissances dans le domaine du genre et des sexualités, le Groupement d’Intérêt scientifique Institut du Genre lance la campagne 2017 du prix de thèse.

Le prix s’adresse à tous les docteur-e-s ayant soutenu une thèse en 2016 dans le domaine des Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales dans un établissement partenaire du GIS. La thèse pourra avoir été rédigée en langue étrangère et soutenue dans une université française partenaire du GIS (ou au moins en co-tutelle).

Le prix a pour objectif prioritaire une aide à la publication soit sous forme d’ouvrage, soit sous forme d’article dans une revue à comité de lecture.

Le prix est doté de 10 000 euros. Il pourra être partagé entre deux lauréat-e-s.

Les lauréat-e-s seront invité-e-s à présenter leurs travaux lors de la remise officielle du prix par une personnalité scientifique.

Consulter le règlement et les modalités de candidature ici.

Appel à communications – Connected Histories and Memories: French Emigrants in Revolutionised Europe

Lieu: Radboud University Nijmegen (Netherlands)
Date: 19-20 juin 2017
Date limite de soumission: 5 avril 2017

Since the publication of the collection of essays on Emigration in Europe edited by Kirsty Carpenter and Philip Mansel in 1999, our knowledge of the emigrant community and that of European responses to the French Revolution have dramatically progressed. The historiography on the subject was renewed with pioneering studies on the Counter-Revolution and Anti-Enlightenment as well as new analysis on the nobility and the heterogeneity of migratory projects. Scholars have ventured into the memorial and literary landscape of emigration, at times articulating literary criticism around the question of trauma and refuge. Research into gender proved to be a fruitful way to challenge previous conceptions of the émigré figure. With this conference, we aim to approach emigration using the notions of connection, transfers and transnationalism, as well as cultural innovations, relating the current knowledge on emigration to studies on the connections between the émigré community and the host country. In particular, we would like to discuss the formation of political and national consciousness deriving from the encounters between the emigrant and their host communities.

This inter-disciplinary event will particularly welcome early career researchers and scholars who have studied or shown an interest in the French émigré community in any European context or beyond. It is open to those researching alternative and trans-national histories of exile in the eighteenth and nineteenth centuries.

Participants are invited to give papers, in English or in French, on the following themes:

  • Emigrés, exiles and refugees? Questioning the designations of individual migrants and their community
  • Foreign archival repositories and the renewal of sources on emigration
  • Host discourses on emigration and the creation of an émigré national consciousness
  • Towards a connected history of emigration and the counter-revolution in Europe and the World
  • Against the tide: alternative migratory projects and ruptures with the politically and culturally-dominant émigré group
  • Studying emigration in the twenty-first century
  • The émigré novel and memoirs in the long eighteenth century literary landscape
  • Any other topic relevant to the conference

Please email abstract of 300 words by 5th April 2017 to: l.philip [at] westernsydney.edu.au and j.reboul [at] let.ru.nl