Appel à contributions : Recherche-Création sur le phénomène des musiques anciennes (et musiques de rituels) au XXIe siècle, considéré sous l’angle de la pensée complexe

Lieu : Saint-Guilhem-le-Désert

Dates : 17-18 mai 2020

Date limite de réponse : 1er février 2020

Les musicologues qui étudient les musiques anciennes ou « à l’ancienne » sont confrontés à un dilemme inhérent à leur objet d’étude : les musiques anciennes ne prennent leurs « réalités » de musiques que si on peut les entendre et justement elles ne sont plus « entendables ». L’absence de ce fait sonore et musical suscite alors une puissance imaginante pour satisfaire le besoin et le désir d’entendre ce que nous ne pouvons plus entendre, en fabricant les musiques anciennes à partir des traces écrites ou iconographiques parvenues jusqu’à nous. Cette « réalité » musicale et spéculative de la musique ancienne soulève des questions fondamentales et globales qui ne concernent pas seulement la musicologie et que nous organisons dans le cadre de cette journée selon trois axes principaux (transmission et cécité, étude et analyse des dispositifs, connaissance de la connaissance) qui sont évidemment liés.

Plus d’informations

Appel à contributions : Les cornemuses médiévales : organologie, facture, modes de jeu, fonctions

Lieu : Saint-Guilhem-le-Désert

Dates : 21-23 mai 2020

Date limite de réponse : 30 janvier 2020

Après le symposium international De organis dédié à l’orgue roman (2018), le colloque sur les Percussions et flûtes tambourines médiévales (2019), il s’agira cette année de rassembler différents types de spécialistes autour des questions liées à la connaissance, à la restitution, au jeu et aux fonctions sociales des cornemuses. Quoique beaucoup jouées aujourd’hui dans les musiques traditionnelles régionales, européennes et extra-européennes – et sans doute justement pour cette raison – les cornemuses médiévales ont peu suscité l’intérêt des chercheurs. En s’appuyant sur les travaux de l’APEMUTAM – Des muses aux cornemuses qui ont fait l’objet de quatre expositions en 2008, 2010, 2012 et 2015 – et sur les campagnes de restitution d’instruments récemment entreprises autour de l’instrumentarium de la cathédrale de Chartres, la réflexion et la formalisation interdisciplinaires proposées dans le cadre de ce colloque/atelier devraient s’avérer fructueuses. L’objectif est de croiser différentes méthodologies disciplinaires : musicologie, ethnomusicologie, archéologie, archéologie expérimentale, organologie, iconographie, histoire de l’art, littérature médiévale, histoire médiévale, facture instrumentale, performance musicale. L’approche pluridisciplinaire de l’archéologie musicale permet d’établir un dialogue entre le traité ou le manuscrit (trace écrite), le reste archéologique, la trace iconographique et l’occurrence littéraire, en mettant en lien l’instrument de musique avec les connaissances que nous donne l’histoire sociale de la fonction du musicien et des pratiques musicales au Moyen Âge. A cette fin, des spécialistes des domaines de la musicologie, de l’organologie, des matériaux, de l’iconographie, de l’histoire de l’art, de la philologie, de l’histoire médiévale, de l’ethnomusicologie, de la sémantique et de la websémantique, ainsi que des luthiers et des musiciens, sont invités afin d’étudier, réviser, discuter les sources, expérimenter les matériaux et techniques de restitution, restituer les instruments, proposer des modes de jeu plausibles et inscrire les cornemuses dans leurs différentes fonctions musicales et sociales.

Plus d’informations

Appel à contributions : Medieval Consent : A Critical Symposium

Lieu : Linacre College (Université d’Oxford, Royaume-Uni)

Dates : 16-17 avril 2020

Date limite de réponse : 10 janvier 2020

The purpose of this event is to unite scholars across medieval disciplines in a two day symposium on sexual consent. The field of sexual consent and sexual assault studies is rapidly growing, and as the issue of consent looms large in the minds of university staff and students internationally, practitioners in Medieval Studies so too must take part in this conversation.

Plus d’informations

Financement doctoral – Association Bretagne Culture Diversité

L’association Bretagne Culture Diversité souhaite soutenir des doctorants ou futurs doctorants dont les travaux portent sur les missions de l’association. Cette aide pourra intervenir en complément d’autres dispositifs (cofinancement de contrat doctoral, d’ARED, notamment). L’aide apportée pourra s’élever à 5000 € par an et par personne pour une durée maximale de trois ans. L’appel à projets est publié une fois par an (plus d’informations ici) et l’association retient un seul candidat.

Date d’ouverture : 17/12/2019

Date de clôture : 28/01/2020

 

Contrat Post-doctoral Université Polytechnique Hauts-de-France

Appel à candidature

Post-doctorat en histoire contemporaine

Université Polytechnique Hauts-de-France

 

Présentation : Le journaliste et historien Christophe Bourseiller a fait don à l’Université Polytechnique Hauts-de-France (Valenciennes) du fonds d’archives qu’il possède et qui réunit des documents portant sur l’histoire politique française mais aussi d’autres pays occidentaux, plus particulièrement les courants extrêmes de gauche et de droite, les courants libertaires et anarchistes, les élections, etc., essentiellement depuis 1945.

Appel à candidature pour un post-doctorat : l’UPHF fait un appel à candidature pour un poste de post-doc en histoire politique contemporaine (après 1945).

Le ou la post-doc sera recruté à partir du 1er mars 2020.

La durée du post-doc sera de 24 mois maximum.

Le salaire sera de 2269 euros nets par mois.

Le ou la docteur.e aura pour mission :

1)    le signalement du fonds d’archives, sa compréhension et mise en valeur, avec l’aide d’un ou d’une archiviste ;

2)  d’aider à la création d’un Observatoire des Extrémismes et Signes Émergents qui aura pour mission de veiller à la gestion du fonds, sa mise en valeur, son enrichissement et l’organisation d’une journée d’études ou d’un colloque annuel dont le premier devrait avoir lieu en 2021 ;

3)   de participer aux activités de l’unité de recherche Centre de Recherche International en Sciences Sociales (UPHF) notamment pour la constitution d’un dossier en vue d’un financement national ou européen ;

4)    de proposer un module d’enseignement de niveau Licence ou Master en relation avec la thématique du fonds d’archives.

Pour faire acte de candidature, prière d’envoyer un dossier numérique (PDF) AVANT LE 10 JANVIER 2020 à : frederic.attal@uphf.fr.

Le dossier devra être constitué de :

1)    un CV du ou de la candidat.e ;

2)    le rapport de soutenance de thèse

3)    la thèse en format numérique ou l’ouvrage dont il est issu (si nécessaire par un logiciel de transfert de fichier) ;

4)    un maximum de trois publications significatives ;

5)    une lettre de motivation.

Les candidatures seront examinées en tenant compte de plusieurs critères : le sujet de la thèse et des recherches en histoire politique contemporaine post-45, en relation avec les théma­tiques du fonds Bourseiller ; une expérience d’enseignement, notamment dans le supérieur ; une ouverture à l’international.

AAC Colloque : Le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles

Le Centre de recherche du château de Versailles organise les 17, 18 et 19 juin 2021 un colloque sur le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles.
Deux axes de communication sont privilégiés :

La production du mythe, du réel à l’imaginaire : création, mutations, contestations (XVIIeXIXe siècles)

Les applications du mythe, de l’imaginaire au réel : réception et aléas du paradigme de Versailles (XVIIIeXXe siècles)

Les propositions de communication sont à envoyer à Flavie Lerouxavant le 31 octobre 2020. Elles devront comprendre, en 5 000 signes maximum, le titre de la communication, le contenu de la proposition (questionnements, méthode employée, sources mobilisées), quelques éléments biographiques et les coordonnées du candidat. Ces propositions de communication seront examinées par le comité d’organisation et le comité de pilotage. Les candidats recevront une réponse quant à leur participation au colloque d’ici la fin du mois décembre 2020.

Plus d’informations ici

AAC : Colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours

AAC : Colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours
Le CHEC (Université Clermont-Auvergne), en partenariat avec l’U. Bordeaux-Montaigne, organise en novembre 2020 un colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours.  Il s’agira d’appréhender et comprendre les effets des mauvaises pratiques alimentaires sur les individus, les sociétés ou l’environnement sur le temps long. Ainsi, le concept de malbouffe, relativement récent, sera étudié et interrogé à différentes périodes et dans différents espaces afin d’en mesurer l’opérabilité depuis l’Antiquité.
Les propositions de communication, 3000 signes max, en français ou en anglais, sont à envoyer avant le 31 mars 2020. Une attention toute particulière sera portée aux propositions émanant de jeunes chercheurs (doctorants, jeunes docteurs, post-doc) ainsi qu’à celles provenant de l’étranger.
Plus d’informations, argumentaire et modalités de soumission : http://chec.uca.fr/article710.html

Appel à candidatures – Aide à la mobilité « Recherche innovante en art contemporain »

L’Institut national d’histoire de l’art et l’Institut français, en partenariat avec le Ministère de la culture – Direction générale de la création artistique, s’associent pour l’attribution d’une aide à la mobilité internationale « Recherche innovante en art contemporain » destinée à un chercheur français ou vivant en France d’un montant de 8 000 .

Ce prix soutient la recherche française portant sur la création artistique des années 1960 à nos jours et sa mise en réseau internationale. Il a pour but de permettre au lauréat de mener une recherche au sein d’une université ou d’un institut de recherche à l’étranger.

Conditions d’éligibilité :

Les candidats devront :

  • proposer une recherche innovante en histoire et théorie de l’art des années 1960 à nos jours ;
  • être Français ou vivant en France depuis au moins cinq ans ;
  • être titulaire d’un doctorat obtenu dans les dix dernières années, de préférence entre deux et sept ans avant le 31 décembre 2019 (dérogation possible pour les congés de maternité) ;
  • être à un premier stade de reconnaissance professionnelle justifié par des publications et des communications scientifiques ;
  • produire une lettre de soutien à leur projet de recherche rédigée par un membre chercheur de l’université ou de l’institut de recherche à l’étranger où ils souhaitent se rendre. Cette lettre doit préciser en quoi la présence du boursier contribuera aux échanges scientifiques entre l’institution d’accueil et la recherche française.

Critères d’évaluation des candidatures :

Les candidats seront évalués sur leur curriculum vitae et sur leur projet, son originalité et sa pertinence pour ce qui concerne l’histoire et la théorie de l’art de la période des années 1960 à nos jours.

La présentation du projet doit démontrer la nécessité du séjour à l’étranger pour les recherches du candidat, comporter une prévision des frais nécessaires à sa réalisation, préciser quels sont les résultats attendus des échanges avec l’institut d’accueil et les modalités envisagées pour la poursuite de cette collaboration, et quelles sont les perspectives de diffusion des recherches menées.

Mise en œuvre du projet :

La mise en œuvre du projet doit avoir lieu durant l’année 2020, le rapport devant être rendu avant le 1er décembre 2020.

À l’issue de son séjour de recherche, le/la candidat/e s’engage à remettre un rapport scientifique complet à l’INHA et à l’Institut français faisant état des résultats obtenus ainsi que des liens avec la communauté scientifique développés à l’étranger dans le cadre de cet accueil (15 000 à 20 000 signes).

Plus d’informations sur le site de l’INHA

Appel à candidatures – Aide à l’écriture et à la publication d’un essai critique

L’Institut national d’histoire de l’art, l’Institut français, en partenariat avec le ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique et le GIS Archives de la critique d’art s’associent pour promouvoir la critique d’art française portant sur la création artistique des années 1960 à nos jours et sa diffusion à l’international.

Cette aide à l’écriture et à la publication a pour objet de soutenir la production, la publication et la diffusion d’un article portant sur une actualité internationale dans le domaine de l’art contemporain.

Elle comprend une aide financière d’un montant de 3 500 € permettant de couvrir les frais du lauréat pour un voyage et un séjour à l’étranger en vue de produire un essai critique.

L’article qui en sera issu, écrit en français, fera l’objet d’une publication bilingue (français/anglais) au sommaire du n°55 de CRITIQUE D’ART (automne/hiver 2020).

 

Plus d’informations sur le site de l’INHA

CDD Chercheur-e en histoire du droit, la justice coloniale et de l’administration outre-mer (XIXe-XXe siècles)

L’Institut des Mondes Africains (IMAF, UMR 8171, Aix-en-Provence) recrute un.e chercheur.e en CDD scientifique (12 mois) pour un projet en histoire du droit, de la justice coloniale et de l’administration outre-mer (XIXe-XXe siècles)

Il/elle sera en charge du repérage et fichage de sources historico-juridiques intéressant le projet, collaborera à la gestion du projet, ainsi qu’à la réalisation du volet numérique de la recherche (carnet de recherche, bibliothèque numérique, exposition virtuelle).
Lien au carnet de recherche pour le descriptif du projet et les détails sur le poste : https://amiaf.hypotheses.org/