Appel à communications : Ça n’a pas de prix ! Les dessous de la valeur du luxe (XVIIIe-XXIe siècles)

Lieu : université de Neuchâtel

Date : 21 et 22 novembre 2014

Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2014

 

En posant ainsi le lien entre le cher et le beau, Veblen précise l’une des caractéristiques des biens de luxe relativement aux biens de consommation courante : lorsqu’ils ne sont pas assez chers ces biens perdent de leur prestige et de leur valeur. Le cher et le beau, le prix et la valeur relèvent d’un calcul économique autant que d’une « désirabilité sociale ». En ce sens, cette réflexion renvoie à la dimension culturelle et sociale qu’une société confère à des objets qui par destination ne relèvent pas nécessairement de la sphère du luxe. Les effets de mode, les jeux de collections recomposent la hiérarchie des valeurs et des prix des objets de luxe, hiérarchie qui est à la fois relative et variable dans la durée (cycle de vie d’un produit). Nous aimerions réfléchir sur ce rapport entre le prix et la valeur en examinant le marché des biens et services de luxes sur la longue durée de l’Ancien Régime à l’époque contemporaine et dans une approche pluridisciplinaire. En Europe, l’intensification des consommations somptuaires dès le XVIIe siècle, la révolution du consommateur au XVIIIe siècle, la démocratisation du luxe dans la société bourgeoise du XIXe siècle, puis dans la société de consommation de plus en plus mondialisée des XIXe-XXIe siècles, posent dans de nouveaux termes la question du prix et de la valeur selon des tendances qu’il conviendra de saisir à travers des études de cas et la transformation géographique des marchés. Ces rapports au marché conditionnent/reconditionnent des modes fabrications industrielles ou artisanales qui composent une offre susceptible soit de gagner de nouveaux clients soit de préserver une clientèle étroite. (qui doit demeurer suffisamment étroite pour être désirable et suffisamment partagée pour attirer une clientèle à l’échelle mondiale.) De fait, il s’agit d’interroger le paradoxe actuel qui conduit les marques relevant de stratégies de grands groupes (Richemont, LVMH) à rechercher une visibilité internationale pour conquérir des acheteurs dans un marché mondialisé tout en préservant le l’image de produits censés être réservés à quelques uns. La valeur des produits de luxe est-elle soluble dans la mondialisation ?

Consulter l’appel complet sur le site de l’AFHE.

Appel à communications : “La chancellerie consulaire française (XVIe-XXe siècle)”

Lieu : Université de Nantes

Date : 25 juin 2015

Date limite de réponse à l’appel : 15 octobre 2014

 

La fonction consulaire a suscité, ces dernières années, l’intérêt toujours croissant de la communauté savante. Les attributions du consul, particulièrement son rôle dans la collecte d’informations et dans l’intermédiation marchande, ont fait l’objet de grandes manifestations scientifiques. Lors de ces événements, le rôle du chancelier, principal collaborateur du consul, est généralement resté dans l’ombre. Dès le XVIe siècle, on trouve des chanceliers dans les consulats français. Ces hommes sont à fois secrétaire du consul, greffier du consulat et notaire de la nation française. Ce sont eux qui copient les dépêches du consul, qui produisent et enregistrent les actes liés à la navigation et à la vie des Français de leur ressort. La diversité de ces actes est telle qu’elle suscite, dès le XVIIIe siècle, la rédaction de manuels spécifiques destinés à faciliter le travail des chanceliers. Si l’étude de ces manuels permet de bien saisir le périmètre de leur action, elle ne renseigne guère sur la fréquence avec laquelle ces actes sont produits. On ne sait rien non plus sur la sociologie des usagers des chancelleries. L’environnement de travail du chancelier reste, lui aussi, méconnu.

La journée d’étude propose de réunir plusieurs études de cas afin de mieux comprendre les pratiques des chancelleries consulaires françaises. Elle vise aussi à améliorer nos connaissances sur les motivations des usagers, et à saisir, s’il y a lieu, les différences et évolutions selon les postes et les périodes. Ces travaux pourraient porter, par exemple, sur un type d’acte ou un groupe d’usagers spécifique. Ils pourraient également s’intéresser à l’activité globale d’une chancellerie dans un période donnée. Des études sur la formation des chanceliers, des comparaisons avec le monde des greffiers et des notaires ainsi que des analyses de pratiques archivistiques seraient également bienvenues.

Consulter l’appel complet.

Appel à communication : Liturgical and Secular Drama in Medieval Europe: Text, Music, Image (c. 1000-1500)

Lieu : Green College, University of British Columbia, Vancouver, BC, Canada

Dates : 9-11 octobre 2015

Date limite de réponse à l’appel : 31 décembre 2014

 

This conference will focus on the Medieval segment of the long history of European theatre. One objective will be to analyze aspects of the great repertoire of liturgical drama, from its supposed modest beginnings in the Gregorian liturgy of Easter, through its various developments in Latin and the vernaculars, into liturgical, semi-liturgical and secular plays. Just as importantly we recognize the fact that European drama did not begin in the Medieval church. When one considers the secular themes appearing in semi-religious plays then in comic genres of the late Middle Ages, such as the farce, it often becomes necessary to study the direct or indirect influence of secular sources such as Latin comedies, Medieval French fabliaux, or the troubadours’ satirical dialogues. Beyond this intertextuality, combined in many cases with musical exchanges, Medieval drama gradually acquired visual components including manuscript illuminations, props, theatrical machines, sets, and different approaches to spatial organization in relation to the audience. The transformations in drama over the period 1000-1500 are connected to evolving attitudes toward music in the church, music in theatre, spoken vs. sung plays, the place of the actor in society, religious and secular themes, interactions with other genres, and the manuscript tradition (notations, text transmission, stage directions and commentaries).

Consulter l’appel complet.

Bourses postdoctorales Fernand Braudel IFER : Appel à candidatures septembre 2014

Plateforme ouvert à partir du 1er septembre.

Date limite de candidature : 30 septembre 2014

 

Ces séjours doivent permettre aux candidats sélectionnés de réaliser un projet de recherche individuel au sein d’un laboratoire d’accueil, de s’insérer dans des réseaux scientifiques français et européens, d’établir des coopérations durables entre leur institution d’origine et l’établissement d’accueil. Toutes les disciplines des sciences humaines et sociales sont éligibles. Une approche interdisciplinaire de la problématique de recherche proposée est encouragée. La bourse a une durée de neuf mois. Les boursiers doivent commencer leur séjour de recherche au maximum 6 mois après l’obtention de la bourse. Le montant de l’allocation mensuelle destinée à couvrir les dépenses d’hébergement et de séjour est de 2 000 € (euros). Les frais d’assurance médicale sont pris en charge pour les chercheurs accueillis en France. Les frais de voyage (aller-retour) respectivement entre le pays d’origine et la France (incoming) et entre la France et le pays d’accueil (outgoing) sont pris en charge.

Consulter l’appel complet.

Appel à communication : Colloque international et pluridisciplinaire “Le retour : espaces, fractures, transitions”

Lieu : Université de Pau et des pays de l’Adour

Date : 27, 28 et 29 mai 2015

Date limite de réponse à l’appel : 31 octobre 2014

 

Le motif du retour constitue un thème central dans la plupart des civilisations et des sociétés. Parabole dans la Bible (le retour du fils prodigue), paradigme matriciel dans la littérature (le retour d’Ulysse achève l’Odyssée) comme dans la religion (le messianisme, le mythe de l’éternel retour), rituel militaire (le retour des armées triomphantes ou vaincues), horizon d’attente chez bien des exilés ou des migrants (le retour au pays, réalisé ou toujours repoussé), motif dramaturgique majeur au cinéma (12 Years a Slave de Steve McQueen ou Ida de Pawel Pawlikowski, pour ne citer que deux films récents), le retour est un motif très riche dans ses formes comme dans ses très nombreuses significations.

Quoi de commun alors, entre le retour d’Ulysse, celui du fils prodigue, celui de Martin Guerre, celui des migrants ou des exilés, ou encore celui des combattants ? Est-il possible d’appréhender dans un même mouvement le retour de plusieurs centaines de Communards amnistiés, celui des combattants de la Première Guerre mondiale, celui des prisonniers de guerre ou des survivants des camps d’extermination ? Quelles questions posent ces différentes formes de retour ? Le retour « à la normale » est-il vraiment possible ? Quel imaginaire se cache derrière la figure du retour ? Revenir est-il un verbe synonyme de « retourner » ? Il y a dans le retour un tour et un détour qui est plus qu’une nouvelle venue.

Consulter l’appel complet.

Appel à communication : Regards croisés sur l’école. France, Portugal et Brésil, d’hier à aujourd’hui

Lieu : Nantes

Dates : 6 et 7 novembre

Date limite de réponse à l’appel : 25 août

 

Dans le cadre de la signature d’un accord de coopération inter-universitaire entre Brasília et Nantes et avec le soutien de l’Institut Camões – Chaire Sophia Mello Breyner, le colloque « Regards croisés sur l’École : France, Portugal et Brésil d’hier à aujourd’hui » sera l’occasion de revenir sur la genèse des systèmes éducatifs nationaux respectifs de la France, du Portugal et du Brésil aux XIXe et XXe siècles. Que partagent-ils et qu’ont-ils au contraire de spécifique ? Comment mettre en relation les contextes politiques, économiques et sociaux dans lesquels les trois expériences nationales se sont déroulées ? Que nous enseigne la perspective de l’éducation comparée sur l’imbrication des logiques de la fabrique citoyenne et celle de la mise en place d’une éducation nationale dans des contextes caractérisés par une diversité sociale, culturelle et linguistique parfois très fortes ? En quoi ces fondements historiques impriment-ils leur marque sur le fonctionnement des systèmes éducatifs contemporains ?

Consulter l’appel.

Appel à candidature : 2 bourses doctorales du LABEX ITEM (Innovation et Territoires de Montagne)

Date limite de réponse à l’appel : 25 août 2014

 

Le Labex ITEM finance pour l’année 2014 2 bourses doctorales d’une durée de 3 ans sur 2 sujets:

– Sujet 1 : ‘Le rôle des PME au sein de dynamiques de développement territorial durable’ – encadrée par Nicolas BUCLET, Laboratoire PACTE, et Pierre JUDET, Laboratoire LARHRA.

– Sujet 2 : ‘Les conseils scientifiques des espaces protégés de montagne, outils de gestion et moteurs d’innovation entre nature, science et société ?’ – encadrée par Isabelle ARPIN, IRSTEA, et Fabien HOBLEA, EDYTEM.

 

Lien direct

Prolongation de l’appel à candidature : Contrats doctoraux de l’Institut Historique Allemand

Date limite de réponse à l’appel : 21 septembre 2014

 

L’Institut historique allemand de Paris (IHA) a prolongé son appel d’offres pour deux contrats doctoraux sur le thème « Structures sociales dans les sociétés de cour à l’époque moderne ». La nationalité des candidats ne joue aucun rôle. Cet appel s’adresse en premier lieu aux étudiant(e)s qui vont commencer leurs études doctorales en 2014 et aux doctorant(e)s qui se trouvent en première année de leur thèse.

 

Lien direct

Appel à candidature : Prix Crédit Agricole d’Histoire des Entreprises

Date limite de candidature : 30 juillet 2014

 

Le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises a pour objectif de mettre en valeur les travaux de recherche inédits en histoire des entreprises et, par delà, d’éclairer le monde des entreprises ; il concerne les thèses et mémoires d’habilitation à diriger les recherches (HDR) traitant d’une problématique propre à l’histoire des entreprises françaises ou opérant en France, du XIXe au XXIe siècle.

Tous les champs et types de recherche en histoire des entreprises sont couverts, qu’il s’agisse de monographie, d’histoire de branche, d’un produit ou d’un service, de biographie d’entrepreneurs ou d’histoire de groupes sociaux liés à l’entreprise. Le prix s’attache à distinguer un travail remarquable par la pertinence et l’originalité de sa problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l’écriture. Le jury est composé de personnalités du Crédit Agricole, de la presse, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le prix est doté de 15000 €, dont 7500 € sont destinés au lauréat et 7500 € à l’aide à la publication de son travail. Le travail primé par le jury sera proposé, en priorité, pour publication dans la série « Entreprises» s’inscrivant dans la collection « Perspectives historiques » des Presses Universitaires François Rabelais qui offrent un cadre éditorial aux manuscrits lauréats du prix. Par ailleurs, le lauréat sera accompagné par un tuteur éditorial afin d’assurer le passage du travail primé à un ouvrage publiable.

 

Lien direct

Appel à communication : ‘Brassage culturel et mécanismes de l’identification. La diversité au prisme du football en France et en Allemagne (1950-2014)’

Lieu : Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (MISHA)

Date : 6 novembre 2014

Date limite de réponse à l’appel : 21 septembre 2014

 

Cette manifestation est organisée par le Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Allemagne (CIERA) de l’Université Paris-Sorbonne, en partenariat avec l’Equipe de recherche « Sport et sciences sociales » (E3S) et le Centre Raymond Poidevin (UMR 7367) de l’Université de Strasbourg (UDS). Elle est par ailleurs soutenue par le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) « Mondes germaniques » de la MISHA, la Commission de la Recherche de l’UDS et le Think Tank « Sport et Citoyenneté ».

Aspirant à réunir de « jeunes » chercheurs français et allemands, ce colloque se propose de questionner la notion controversée de « diversité ethnico-culturelle », linguistique ou confessionnelle exprimée dans et à travers le football en tant qu’activité et spectacle sportifs.

Date limite de réception des résumés : 21 septembre 2014 (texte de 2000 à 4000 signes espaces compris).

Proposition à envoyer à : footballetdiversite2014@gmail.com

 

Consulter l’appel complet