Contrats doctoraux de l’IHA, « Stratégies de pouvoir entre époux ou concubins dans les centres dynastiques (1500–1800) »

Date limite de candidature: 22 juin 2014.

Dans le cadre d’un nouvel axe de recherche, l’Institut historique allemand (IHA) offre pour l’automne 2014 des contrats doctoraux sur le thème « Stratégies de pouvoir entre époux ou concubins dans les centres dynastiques (1500–1800) ». Cet appel à candidatures s’adresse aux doctorants qui travaillent sur des problématiques relatives à la dimension politique du mariage et du concubinage (aussi des favorites) dans des centres dynastiques (cours royales). Il s’agit d’étudier non seulement l’entourage immédiat des souverains, mais aussi le milieu des cours royales dans son ensemble.

Le contrat est d’une durée de trois ans.

Plus d’informations sont disponibles sur Calenda.

Campagne ATER 2014

La deuxième campagne concernant les postes d’ATER a commencé depuis le début du mois de juin : consultez la page dédiée pour retrouver les postes publiés.

 

Attention : pour l’université de Reims, les dossiers sont à envoyer le 19 (tel qu’indiqué sur le dossier papier) et non le 23 juin (tel qu’indiqué sur le site de l’université).

Séminaire des doctorant-e-s du laboratoire Migrinter : ‘Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthodes. Vers une réflexion critique sur l’enthousiasme pour la nouveauté dans le champ des migrations’

Date : 23 et 24 juin 2014

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, Poitiers

 

Les doctorant-e-s du laboratoire Migrinter vous invitent à participer au séminaire « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthodes. Vers une réflexion critique sur l’enthousiasme pour la nouveauté dans le champ des migrations ». Ce séminaire sera l’occasion de nous arrêter sur les objets, les concepts et les méthodologies dits « nouveaux » avec lesquels nous composons notre travail de recherche. Nous aurons l’occasion de partager nos réflexions avec des doctorant-e-s et des jeunes docteur-e-s qui mènent actuellement des recherches « novatrices » et portent un regard critique sur ce caractère inédit. La première journée sera consacrée au choix des outils théoriques. La seconde journée portera sur les méthodes d’enquête.

A plus long terme, l’objectif de cette rencontre est de créer un réseau de doctorant-e-s et de post-doctorant-e-s travaillant sur les migrations internationales. La création de ce réseau vise à mettre en place pour le futur la tenue d’événements scientifiques périodiques entre jeunes chercheurs, exerçant en France et ailleurs, sur le site de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers. A la fin de la première journée, un temps sera consacré à la mise en place de ce réseau.

Inscription : Si vous souhaitez participer au séminaire, veuillez faire parvenir un e-mail de confirmation en indiquant votre nom, votre titre et votre institution avant le mardi 17 juin à l’adresse seminairemigrinter@gmail.com

Lien direct

Appel à communication : Charbon et conflits dans le monde

Lieu : Lewarde, France

Dates : 17-19 novembre 2014

Date limite de réponse à l’appel : 19 juin 2014

 

Le Centre historique minier de Lewarde (Nord, France) organise du 17 au 19 novembre 2014 un colloque international consacré aux relations entre charbon et conflits dans le monde. Ce colloque vise à envisager le rôle économique, industriel, social, culturel du charbon et en général des mondes miniers en situation de guerre et à l’inverse l’impact de cette situation sur les mondes miniers. Loin de vouloir se cantonner à l’Europe et à la première guerre mondiale, ce colloque est ouvert aux propositions traitant de conflits différents ou s’appuyant sur des aires géographiques diverses, de l’Asie ou de l’Afrique aux Amériques.

Consulter l’appel complet.

Bourse d’études aux cycles supérieurs de l’Unité de recherche sur l’histoire des soins infirmiers, Université d’Ottawa

Date limite de candidature : 1er juillet

 

L’Unité de recherche sur l’histoire des soins infirmiers offre une bourse annuelle de 10,000 $ (maximum) aux étudiant-e-s inscrits dans un programme d’études supérieures intéressés de mener un projet de thèse, en matière de santé, en utilisant une perspective historique. Les demandes doivent être soumises avant le 1er juillet 2014. La bourse sera remise au début de l’année universitaire en septembre. Les lauréat-e-s pourront postuler chaque année, toutefois sans garanties d’obtenir une autre bourse.

 

Consulter l’appel à candidature 2014

Université d’été : Les sens dans l’alimentation

Lieu : Tours

Dates : du 31 août au 7 septembre 2014

Date limite de candidature : 20 juin 2014

 

Depuis 2003, se tient chaque année à Tours, une semaine durant, un campus d’été consacré à l’histoire et aux cultures de l’alimentation. Il s’agit d’aider et d’encourager les étudiants et jeunes chercheurs à poursuivre dans la voie qu’ils ont choisie, en leur permettant de côtoyer des universitaires confirmés, des spécialistes renommés. Cet événement a pour but de créer des liens entre chercheurs et étudiants venus de pays et d’horizons différents, en dehors de tout cloisonnement disciplinaire. L’enjeu est de favoriser la mobilité des étudiants et des enseignants afin de constituer un véritable espace universitaire européen autour des cultures alimentaires. Ces différents outils s’articulent donc autour d’un objectif essentiel : favoriser la mise en relation des chercheurs, susciter synergies et partenariats, le tout au service d’une approche pluridisciplinaire des dimensions sociales et culturelles du fait alimentaire.

Lien direct

Université d’hiver (université de Liège-Belgique) : Femmes et santé

Lieu : Liège

Dates : lundi 26 janvier-samedi 31 janvier 2015

Date limite de candidature : 9 juin 2014

 

L’université d’hiver « Femmes et Santé » est organisée par le groupe FER ULg (Femmes, Enseignement, Recherche à l’université de Liège). Depuis quelques années, les conférences, journées d’étude et autres colloques prolifèrent, ciblant tantôt le thème du harcèlement, de la violence, voire du viol, tantôt celui de la prostitution, des Eros centers, ou encore ceux de la contraception, de l’avortement, de la procréation assistée, etc. Les mentalités et droits acquis se modifient, les manifestations se succèdent, etc. Ce colloque souhaite analyser les lignes de force qui se dégagent de ces événements et de leurs enjeux, tant du côté des patientes que de ceux des praticien(ne)s : profils historique et sociologique, approche éthique, données techniques, recherches récentes…

Consulter le programme et l’appel à candidature complets.

 

 

Allocation doctorale sur le théâtre du XVIIIème siècle (Université de Nantes)

Date limite de candidature: 11 juin 2014.

Le laboratoire L’AMo, au sein de l’école doctorale SCE (Sociétés, cultures, échanges), organise un concours pour l’attribution d’une allocation de thèse financée par la Région des Pays de la Loire. Le concours est ouvert aux titulaires de diplômes de Master 2 de littérature française et comparée (de préférence Master recherche, mais les candidatures de MEF sont acceptées). Le jury recrutera un doctorant sous contrat avec l’Université de Nantes pour une durée de trois ans à compter de la rentrée universitaire 2014/2015. L’attribution de ce financement se fait sur les principes de l’excellence scientifique et de l’adéquation entre le projet de thèse et un programme scientifique d’équipe (celui du laboratoire L’AMo et de l’équipe CETHEFI).

Intitulé de la thèse : « Contrainte et inventivité : de la guerre des théâtres à l’avènement d’un nouveau répertoire (1680-1791) »

L’objectif d’une thèse portant sur les théâtres non privilégiés sera d’étudier comment la contrainte, le contexte de répression et la censure ont paradoxalement favorisé l’émergence de nouvelles formes extrêmement originales, qui ont des échos aujourd’hui, dont il faudra fournir une édition, une analyse esthétique et contextuelle, assortie d’une mise en perspective historique appuyée sur l’histoire détaillée des interdictions.

Plus d’informations sur le site de l’université de Nantes.

Appel à contribution : Les Lumières catholiques en roman.

Date limite d’envoi des propositions (400 à 500 mots): 1er novembre 2014

Depuis la fin du 16e siècle, la fiction d’ordre dévote sert les objectifs de la religion catholique qu’elle aide à promouvoir. De Fénelon à l’abbé Gérard en passant par l’abbé Crillon, le roman de nature édifiante parcourt de nouveaux horizons, embrassant la forme didactique et le parti antiphilosophique. Au contact des idées et des valeurs que défendent Encyclopédistes et philosophes, plusieurs romanciers, dont l’abbé Jean Olivier, Claude-François Lambert, Pierre Chansierges, François Mace, le marquis de Caraccioli et Michel-Ange Marin, sont amenés à s’interroger sur la religion dans ses rapports sociaux et moraux avec la société et à assortir les acquis philosophiques aux dogmes chrétiens à l’aide d’un discours alliant foi et raison. En mobilisant la sensibilité, ces « apologistes sentimentaux[1] », pour reprendre l’expression de Didier Masseau, proposent une alternative pieuse selon laquelle la religion serait mise au service de l’ordre établi et de la cohésion sociale. Intimement lié au rousseauisme, le discours optimiste que donnent à lire les romans des Lumières catholiques renoue avec l’idée de perfectibilité humaine et de progrès social, dévoilant un espace de chevauchement qui brouille les frontières entre philosophie et antiphilosophie et qui témoigne de leur porosité. Parce que la religion repose sur une démarche personnelle et une expérience individuelle, son adaptation romanesque promet une liberté nouvelle, surtout pour les personnages féminins. On peut d’ailleurs se demander si l’apologétique romanesque sentimentale sourit à Louise Lévesque, à Mme Leprince de Beaumont, à Mme de Genlis, à Mme de Souza, à Sophie Cottin et à Marie-Françoise Loquet parce qu’elle constitue une stratégie narrative efficace pour faire avancer la cause des femmes.

Tandis que ni la critique religieuse de romanciers militants tels que Montesquieu, Diderot ou Prévost, ni la transgression de romanciers libertins comme Crébillon ou Sade n’ont échappé à la critique contemporaine, la prose des romanciers et des romancières de la conciliation continue d’être marginalisée par l’histoire littéraire qui néglige de reconnaître les réseaux de filiation qui se tissent entre eux. Dans la foulée d’ouvrages récents ayant infléchi le portrait univoque que trace la tradition historiographique, tels que Le Matérialisme du XVIIIsiècle et la littérature clandestine (1982) dirigé par Olivier Bloch, Jansénismes et Lumières. Pour un autre 18e siècle (1998) de Monique Cottret, les travaux de Didier Masseau (Les Ennemis des philosophes (2000); Les Marges des Lumières (2004), The Other Enlightenment(2001) de Carla Hesse, les Lumières clandestines (2001) de Geneviève Artigas-Menant et Christianisme et Lumières (2002) dirigé par Sylviane Albertan-Coppola et Antony McKenna, ce projet d’ouvrage collectif a pour objectifs d’explorer les entreprises de mise en roman des Lumières catholiques dans leurs dimensions narrative, rhétorique, topique, philosophique, etc. afin d’en faire ressortir l’originalité et la complexité, d’exposer leur apport aux débats qui marquent le XVIIIe siècle et de les réhabiliter dans la constellation littéraire des Lumières.

Les auteurs désireux de contribuer à cet ouvrage collectif sont donc fortement encouragés à étudier les romans qui rompent avec la conception homogène des Lumières que construisent les catégories conceptuelles existantes. Comme sujets à traiter, suggérons :

  • Les Lumières catholiques en roman, expression des tensions et des préoccupations idéologiques d’une société en transformation.
  • Philosophie dévote et hybridité romanesque à l’époque des Lumières.
  • Infléchir la postérité des Lumières : restituer le caractère éclectique de sa production romanesque.
  • La perspective utilitariste ou la convergence du bonheur individuel et collectif.
  • Le roman didactique entre imagination et religion ou la morale romancée.
  • La providence à la croisée de la foi et de l’esprit critique.
  • Évolution des notions de vertu, de piété et de bienfaisance vers des forces libératrices sous la plume de Mme Leprince de Beaumont, de Mme de Genlis, de Mme de Souza et de Mme Cottin.
  • Des Lumières catholiques au romantisme, quel pas franchir ?

 

Envoi des propositions

Nous sollicitons des propositions d’articles originaux (de 400 à 500 mots) pour le 1er novembre 2014 au plus tard. Veuillez joindre à votre proposition une courte notice biobibliographique et les envoyer à :

Isabelle Tremblay (Isabelle.Tremblay@rmc.ca)

Les auteurs dont les propositions auront été acceptées seront invités à soumettre leurs textes complets (entre 7500 et 9500 mots) à l’été 2015.