Home » Actualités - Vie du jeune chercheurtitle_li=Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution moyen âge » Appel à contributions : Les cornemuses médiévales : organologie, facture, modes de jeu, fonctions

Appel à contributions : Les cornemuses médiévales : organologie, facture, modes de jeu, fonctions

Lieu : Saint-Guilhem-le-Désert

Dates : 21-23 mai 2020

Date limite de réponse : 30 janvier 2020

Après le symposium international De organis dédié à l’orgue roman (2018), le colloque sur les Percussions et flûtes tambourines médiévales (2019), il s’agira cette année de rassembler différents types de spécialistes autour des questions liées à la connaissance, à la restitution, au jeu et aux fonctions sociales des cornemuses. Quoique beaucoup jouées aujourd’hui dans les musiques traditionnelles régionales, européennes et extra-européennes – et sans doute justement pour cette raison – les cornemuses médiévales ont peu suscité l’intérêt des chercheurs. En s’appuyant sur les travaux de l’APEMUTAM – Des muses aux cornemuses qui ont fait l’objet de quatre expositions en 2008, 2010, 2012 et 2015 – et sur les campagnes de restitution d’instruments récemment entreprises autour de l’instrumentarium de la cathédrale de Chartres, la réflexion et la formalisation interdisciplinaires proposées dans le cadre de ce colloque/atelier devraient s’avérer fructueuses. L’objectif est de croiser différentes méthodologies disciplinaires : musicologie, ethnomusicologie, archéologie, archéologie expérimentale, organologie, iconographie, histoire de l’art, littérature médiévale, histoire médiévale, facture instrumentale, performance musicale. L’approche pluridisciplinaire de l’archéologie musicale permet d’établir un dialogue entre le traité ou le manuscrit (trace écrite), le reste archéologique, la trace iconographique et l’occurrence littéraire, en mettant en lien l’instrument de musique avec les connaissances que nous donne l’histoire sociale de la fonction du musicien et des pratiques musicales au Moyen Âge. A cette fin, des spécialistes des domaines de la musicologie, de l’organologie, des matériaux, de l’iconographie, de l’histoire de l’art, de la philologie, de l’histoire médiévale, de l’ethnomusicologie, de la sémantique et de la websémantique, ainsi que des luthiers et des musiciens, sont invités afin d’étudier, réviser, discuter les sources, expérimenter les matériaux et techniques de restitution, restituer les instruments, proposer des modes de jeu plausibles et inscrire les cornemuses dans leurs différentes fonctions musicales et sociales.

Plus d’informations