Home » Actualités - Vie du jeune chercheurtitle_li=Appels à communication transpériodiquestitle_li=Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution époque modernetitle_li=Appels à contribution moyen âge » Appel à contributions : Latin et grec au Moyen Âge et à la Renaissance. VIe congrès de la SEMEN-L (Société d’Études Médio- et Néo-Latines)

Appel à contributions : Latin et grec au Moyen Âge et à la Renaissance. VIe congrès de la SEMEN-L (Société d’Études Médio- et Néo-Latines)

Lieu : Dijon

Dates : 10-13 juin 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2020

Le congrès portera d’abord sur la situation spécifique du grec au Moyen Age et à la Renaissance et sur ce que Jacqueline Cerquiglini-Toulet appelle « l’imaginaire » de cette langue : quelle force symbolique véhiculent l’apprentissage et la connaissance du grec et de son alphabet étrange ? Qu’en est-il de cette langue par rapport aux deux autres « langues sacrées » définies par Isidore de Séville dans ses Etymologies, IX (le latin et l’hébreu) ? Quelles sont ses qualités propres et pourquoi l’étudie-t-on ? Comment les études grecques se sont-elles constituées ? Quelles résistances ont-elles rencontrées ? Dans La Bataille du grec à la Renaissance, Jean-Christophe Saladin a évoqué « la violence des résistances » que lui opposèrent les scholastiques et a montré comment le statut de la langue grecque a été lié à celui de l’hébreu, avant que les textes grecs ne soient clairement mis à l’index, mais bien des choses et des hommes restent à évoquer sur le sujet. On se demandera aussi comment la langue grecque participe spécifiquement de la translatio studii et imperii. On pourra par exemple, comme l’a fait le regretté Philip Ford pour Homère (De Troie à Ithaque), étudier la diffusion de telle ou telle œuvre grecque à l’échelle européenne, en identifiant et analysant, entre le Moyen Age et la Renaissance, les différentes éditions, les commentaires, les traductions vernaculaires, ou encore latines.

Plus d’informations