Home » Actualités - Vie du jeune chercheurtitle_li=Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution moyen âgetitle_li=Colloques et rencontres de jeunes chercheurs » Appel à contributions : Moyen Âge en fête. Commémoration et célébration à l’époque médiévale

Appel à contributions : Moyen Âge en fête. Commémoration et célébration à l’époque médiévale

Lieu : Genève (Suisse)

Dates : 2-3 mars 2020

Date limite de réponse à l’appel : 09 décembre 2019

Pour les dix ans des Jeunes Chercheurs Médiévistes de l’Université de Genève, l’occasion nous est offerte d’aborder la notion d’anniversarium au Moyen Âge, entendue autant dans le sens de festivité, de commémoration que de datation. Par définition, l’anniversaire est synonyme de calcul du temps : les fêtes – qu’elles soient religieuses ou laïques –, les calendriers et les computs sont autant d’instruments qui rythment la vie quotidienne. Ils permettent non seulement de mesurer l’écoulement des jours, mais ont également le pouvoir de modifier la perception que porte une collectivité sur sa propre temporalité, qu’elle soit passée, présente ou future. D’un point de vue conceptuel, s’intéresser à l’anniversaire implique notamment de questionner la conception médiévale de la vie et de la mort : la difficulté d’établir la date de naissance sur des bases matérielles fiables interroge le rapport, dans les mentalités de l’époque, entre l’importance de la natalité, synonyme d’entrée dans la communauté chrétienne par le baptême, et celle de la mort, ‘‘véritable renaissance’’ et jugement au regard de Dieu ; ces deux questions ouvrent le débat, vaste et fascinant, des âges de la vie. Par extension se pose également la question de la mise en scène de l’agonie – à travers les motifs de la mort du roi ou de la Passion du Christ pour ne citer que les plus connus – dans certaines œuvres littéraires à caractère profane ou religieux.

Plus d’informations