Home » Actualités - Vie du jeune chercheurtitle_li=Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution moyen âge » Appel à contributions : Intra et extra muros. La ville à l’époque romane (XIe–début XIIIe s.) : matérialité, image, imaginaire

Appel à contributions : Intra et extra muros. La ville à l’époque romane (XIe–début XIIIe s.) : matérialité, image, imaginaire

Lieu : Issoire

Dates : 11-12 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 03 juin 2019

La « période romane » (XIe-début XIIIe s.) est celle de la plus profonde transformation du paysage urbain de l’Occident depuis l’époque des oppida et des fondations grecques (VIe-IVe siècles av. J.-C.) et romaines (IIe siècle av. – Ier siècle apr. J.-C.) et jusqu’aux bouleversements apportés au tissus et au paysage urbains par la « révolution industrielle ». Cette transformation s’accomplit par une croissance des organismes urbains et périurbains préexistants; par l’augmentation du nombre de ces organismes et leur densification, en particulier grâce à l’apparition d’un grand nombre de petites villes et de villes moyennes, tandis que beaucoup des « agglomérations secondaires » antiques – que la prospection archéologique a mis au jour depuis une vingtaine d’années – ont disparu ou ont subi des déplacements ; par l’élargissement géographique du monde urbain occidental, grâce à la mise en place d’une armature urbaine, pour la première fois dans leur histoire, dans les nouveaux pays que sont les Îles britanniques au-delà de l’antique limes, la Germanie transrhénane, les mondes scandinaves et slaves… c’est-à-dire largement au-delà des limites de l’ancienne Romania. Par là même s’établit peu à peu, nonobstant de fortes particularités régionales, une unification du monde occidental – qui demeure pourtant profondément rural – au travers de son «paysage de villes» et du poids de ses activités urbaines.

Plus d’informations