Home » Appels à communication transpériodiques » Appel à communications: Légitimations/Transgressions : Expérience(s) de jeunesse

Appel à communications: Légitimations/Transgressions : Expérience(s) de jeunesse

Lieu: Montpellier

Date: 26 et 27 juin 2019

Date limite de réponse à l’appel: 18 février 2019

Université Paul-Valéry Montpellier III – Site Saint-Charles CRISES (E.A. 4424) – E.D. 58 « Langues, littératures, cultures, civilisations »

Le colloque organisé par les doctorant·e·s du CRISES E.A. 4424 (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines Et Sociales) invite à confronter les expériences individuelles, collectives et intergénérationnelles de la jeunesse, aux stratégies de légitimation et aux épreuves de transgression. La jeunesse apparaît comme un âge d’entre-deux aux contours incertains, de transition vers la maturité et la vieillesse. Il s’agit d’une notion de sens commun omniprésente dans le langage médiatique, politique et « scientifique », de sorte que pour comprendre ce qu’est la jeunesse, l’obstacle à surmonter est double : confiner la réflexion notionnelle aux usages empiriques (classe d’âge, génération, etc.) ou aux constructions théoriques. Toutefois, analyser les concepts de légitimation et de transgression à la manière d’outils heuristiques semble pertinent et nécessaire pour ouvrir le débat aux approches et aux perspectives pluridisciplinaires. Les stratégies de légitimation paraissent inhérentes à cette période de construction et de formation qu’est la jeunesse. La légitimation procède de plusieurs facteurs, comme l’acquisition de compétences et de connaissances, de qualités ou d’actes spécifiques, et de leur validation par des instances et institutions ayant autorité dans leurs domaines respectifs. La transgression, en tant que mouvement vers un accomplissement transversal et transindividuel du sujet relationnel, ne se rapporte pas à une catégorisation morale ou à la définition d’un état pathologique, mais au désir d’épanouissement et de reconnaissance. Il s’agit de penser les formes et les pratiques de contestation, mais aussi le changement entre les valeurs de la tradition et de la nouveauté, dans une dynamique constructive et créative.
Appel complet ici