Home » Appels à contribution moyen âge » Appel à contributions : Le rayonnement des arts au Moyen Âge : Réflexions autour du ms. aquitain Paris, BnF, latin 1139 (Paris)

Appel à contributions : Le rayonnement des arts au Moyen Âge : Réflexions autour du ms. aquitain Paris, BnF, latin 1139 (Paris)

Lieu : Institut de Recherche et d’Histoire des Textes et Fondation Calouste Gulbenkian (Paris)

Date : 19-21 mars 2019

Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2018

Le manuscrit Paris, BnF, latin 1139 est un manuscrit composite, aux origines mal connues, conservé dans les collections de l’abbaye de Saint-Martial de Limoges dès le milieu du xiiie siècle. Issu de l’une des plus prestigieuses bibliothèques médiévales, il est l’un des premiers témoins d’une nouvelle manière de chanter la louange divine. Ces créations ne rompent pas avec les traditions antérieures mais prolongent des pratiques existantes. La partie la plus importante et la plus ancienne (fin xie-début xiie siècle) comprend de nombreux chants festifs : tropes, chansons versifiées (versus et Benedicamus domino appelés nova cantica), épîtres farcies et jeux liturgiques (f. 32r-117r). S’y ajoutent aussi des offices votifs de la Vierge, notés au xiiie siècle (f. 119r-148r), un prosaire complet de la fin du xiie siècle (f. 149r-228v) et des extraits de deux autres prosaires du xiiie siècle (f. 2r-20v). Tout au long du manuscrit figurent également des indications relatives à la liturgie et la vie de l’abbaye (inventaire des ornements de l’autel, liste des livres de la bibliothèque, etc.). Ce recueil factice permet ainsi d’appréhender deux siècles de répertoires chantés et de pratiques liturgiques touchant aux évolutions des célébrations et de leurs marges. Cette anthologie hétéroclite est révélatrice de l’élan créateur et des échanges culturels qui gravitent autour de Saint-Martial dans le contexte plus large de la France méridionale et de contrées plus lointaines.

Consulter l’appel complet