Home » Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution époque contemporainetitle_li=Appels à contribution époque moderne » Appel à communications – Un engagement en vers et contre tous : servir les révolutions, rejouer leurs mémoires (1789-1848)

Appel à communications – Un engagement en vers et contre tous : servir les révolutions, rejouer leurs mémoires (1789-1848)

Lieu : Clermont-Ferrand, Maison des Sciences de l’Homme
Date : 23 mars 2018
Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2017

L’engagement politique lors des révolutions françaises entre 1789 et 1848 peut faire penser aux pamphlets et à la presse, organes d’influence idéologique privilégiés en temps de combat. Et les vers ont occupé une place significative dans ces supports médiatiques. L’un des héritages les plus emblématiques des Révolutions n’est-il pas d’ailleurs La Marseillaise, initialement connu comme L’Hymne de guerre pour l’armée du Rhin ? La présente journée d’étude se propose d’interroger l’emploi et le réemploi de ces formes versifiées (poèmes, chansons, pièces de théâtre) comme source de l’engagement politique et comme enjeu de mémoire durant les différents évènements révolutionnaires en France de 1789 à 1848.

Si la place des poètes et des dramaturges dans cet « âge des révolutions » a déjà été analysée, on s’interrogera davantage, dans le cadre de cette journée d’étude, sur la mobilisation des mémoires révolutionnaires de 1789 à 1848 chez ces versificateurs, et sur les formes artistiques qu’ils privilégient au service de leur propre lutte politique (ici limitées à la poésie, au théâtre versifié parlé ou en musique, et aux chansons). On s’intéressera plus particulièrement aux problématiques suivantes :

  1. Les textes : contenu et idéologie, les genres et leurs évolutions, l’usage du vers et son évolution, les mouvements littéraires…
  2. Les auteurs : engagement politique, effets de générations, réseaux…
  3. Les conditions de production et de diffusion : dimension collective de la production et de la réception, commandes, moyens de diffusion (presse, almanachs, sociétés littéraires, lectures publiques, librairies), traductions, adaptations et rééditions…
  4. Les publics : profil, localisation, effets de génération…

Les propositions de communication de 3000 signes maximum doivent être envoyées avant le 15 septembre 2017 aux adresses suivantes : clare.siviter@uca.fr et jeremy.decot@hotmail.fr

Voir l’appel complet ici.