Home » Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution époque contemporaine » Appel à contribution – Les gauches et l’international

Appel à contribution – Les gauches et l’international

Lieu: Paris
Type: séminaire
Date limite de soumission: 15 juillet 2017

Un séminaire sur « Les gauches et l’international (XXe-XXIe siècles) » co-animé par Michele Di Donato, Bruno Settis et Mathieu Fulla se tiendra au Centre d’histoire de Sciences Po à partir du semestre prochain. Nous serons heureux de recevoir vos propositions de communication. L’appel à contribution et les modalités pratiques d’organisation du séminaire sont présentés ci-dessous.

Dès la naissance du mouvement ouvrier européen, la dimension internationale a été décisive dans la définition de sa vision politique et économique ainsi que dans la manière dont il s’est structuré. À la tendance du capitalisme à élargir son champ d’action et d’influence par-delà les frontières des États, théoriciens et leaders socialistes opposaient la perspective d’une alliance internationale des travailleurs. Au fil du XXe siècle, le point de vue des gauches par rapport à ces problèmes n’a jamais cessé d’évoluer. Au gouvernement ou dans l’opposition, dans des phases d’épanouissement ou de crise, en temps de paix ou de guerre, la question de l’organisation internationale de la vie politique, sociale et économique fut un élément central des développements idéologiques des gauches, dans leurs scissions et dans leur recherche d’alliés, de partenaires ou de modèles au-delà des frontières nationales.
Ce séminaire propose d’explorer l’histoire des familles politiques socialistes, social-démocrates et communistes dans la perspective des relations internationales et transnationales. Le séminaire permettra de soulever des questions nouvelles tant du côté de l’histoire politique que de celle des relations internationales. En croisant les perspectives, il tentera d’internationaliser la première et de souligner le poids de la seconde dans le façonnement des cultures politiques nationales et régionales. Le choix de cette perspective historique apparaît comme un outil particulièrement fécond pour mieux saisir tant l’histoire des socialismes et des communismes que nombre d’enjeux actuels. Les tensions entre la dimension nationale de la politique et la dimension globale de l’économie sont en effet des composantes majeures de la crise « structurelle » des gauches européennes et extra-européennes aujourd’hui, quelles que soient leurs attitudes vis-à-vis de la mondialisation.
Le séminaire s’articulera autour de trois axes principaux :

  1. L’internationalisme et le transnationalisme des gauches : il s’agira d’analyser la création de convergences et d’alliances, la formation de réseaux et la circulation d’informations, acteurs, expériences et expertises dans les mouvements socialistes et communistes, soit au sein de la même famille politique soit entre ces familles, à différentes échelles et en variant au maximum les angles d’approche et les espaces géographiques (européens et atlantiques, mais aussi Est-Ouest, Nord-Sud et Sud-Sud). Il s’agira également de prendre en compte les projets alternatifs portés par les différents courants dans leurs luttes pour l’hégémonie idéologique sur la gauche.
  2. La prise en charge par les gauches de gouvernement (sous un régime démocratique ou communiste) d’une véritable politique étrangère, ainsi que le processus de fabrication d’un programme de politique étrangère, ou bien encore la mise en œuvre d’une « politique étrangère parallèle » par les partis et les mouvements socialistes et communistes lorsqu’ils se situent dans l’opposition.
  3. Les relations développées par les gauches avec les organisations internationales, supranationales et intergouvernementales, que celles-ci visent à réformer le capitalisme et/ou l’ordre international (la Société des Nations, le Bureau International du Travail, l’ONU et l’Union Européenne en constituent des exemples probants) ou qu’elles leur lancent un défi global (c’est le cas notamment du Komintern ainsi que d’autres organisations créées dans l’après-guerre au sein des mondes communistes).

 

DÉTAILS PRATIQUES

Le séminaire se déroulera au Centre d’histoire de Sciences Po (Paris) durant l’année académique 2017/2018. Sa périodicité est mensuelle. Nous encourageons les chercheur.e.s qui travaillent sur l’histoire internationale du socialisme et du communisme au XXe siècle à présenter des propositions de communication. Chaque proposition devra contenir (dans un seul document) :

  • Le nom et l’institution de rattachement
  • Un résumé de la communication de 2500 signes environ, en français ou en anglais
  • Un bref CV (2 pages)

Les propositions devront parvenir avant le 15 juillet 2017 à l’adresse gauches.international [at] gmail.com. Les participants sélectionnés devront faire circuler un paper environ une semaine avant leur intervention. Les langues de travail seront le français et l’anglais. Les frais de voyage et d’hébergement des intervenants seront remboursés dans la limite des fonds disponibles.