Home » Appels à contributiontitle_li=Appels à contribution époque contemporaine » Appel à communications – Transitions politiques en Méditerranée (XIXe-XXe siècles)

Appel à communications – Transitions politiques en Méditerranée (XIXe-XXe siècles)

Lieu: Porticcio
Date: 1er et 2 juin 2017
Date limite de soumission: 15 mars 217

Dans le prolongement de l’ANR ICEM qui a organisé deux années consécutives des rencontres scientifiques internationales à Porticcio (Corse du Sud), d’abord en mai 2015 sur « Être maire en Méditerranée », puis en mai 2016 sur « Les élites parlementaires méditerranéennes (XIXe-XXe siècles) », le CHPP et l’équipe CEPOC du laboratoire POLEN (Centre d’études politiques, Pouvoirs, Lettres, Normes) de l’université d’Orléans préparent pour juin 2017 la 3e session des « Rendez-vous de Porticcio ». Le thème portera cette année 2017 sur « Les transitions politiques en Méditerranée ».

Ce sujet sera abordé sous un angle résolument pluridisciplinaire : à côté des propositions de contributions des historiens spécialisés dans la période contemporaine, celles des juristes de droit public, constitutionnalistes, historiens du droit, de l’art ou de la littérature, politistes, géopoliticiens, géographes, sociologues, anthropologues, littéraires, civilisationnistes et linguistes seront les bienvenues.

Le thème invite à des approches comparées, et à des études portant sur les deux rives de la Méditerranée, des littoraux européens au Maghreb et au Machrek. Si le sujet entre en résonance avec une actualité souvent dramatique, l’ensemble du champ chronologique sera embrassé, de la Révolution française puis l’expédition de Bonaparte en Égypte à la tragédie syrienne du temps présent.

Ces journées continueront d’aborder l’existence de cultures politiques, parlementaires et constitutionnelles méditerranéennes à travers un regard comparatiste et selon les angles de la prosopographie des élites, des réseaux de décideurs, de l’articulation des pouvoirs économiques, partisans, civils et militaires ; de l’analyse des « moments » décisifs de rupture, d’exception, de sortie de crise et de conflits internes, de troubles et de guerres, de « transition démocratique » et d’entrée, brutale ou progressive, en dictature militaire ou en théocratie.

Diversité et stratégie des acteurs individuels ou collectifs, pratiques et discours, représentations littéraires ou artistiques des évolutions des pouvoirs intéresseront au premier chef les organisateurs.

Consulter l’appel complet ici.