Appel à contributions : Reconstruire / restaurer Rome. La rénovation des bâtiments et des espaces de la ville comme politique urbaine, de l’Antiquité à nos jours

Lieu : École française de Rome, Sapienza Università di Roma (Rome, Italie)

Dates : 30-31 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2019

Partout dans Rome, les monuments sont couverts d’inscriptions, antiques ou modernes, qui ne rapportent pas uniquement le nom de leur constructeur, mais célèbrent leur restauration. À l’image de Sixte IV, les papes urbanistes du Quattrocento et du Cinquecento se sont présentés avant tout comme des restaurateurs, quand bien même ils modernisaient la ville. Ce n’est pas une spécificité de la Renaissance : les empereurs antiques se voulaient déjà des reconstructeurs, tels Auguste réparant tous les temples délabrés de la Ville d’après les Res Gestae ou Septime Sévère, Restitutor Vrbis d’après son monnayage. Sans multiplier les exemples, il semble que Rome soit une ville qu’il faille sans cesse restaurer, reconstruire, faire renaître. Dans la veine des études sur le patrimoine et la mémoire dans l’espace urbain, sur la résilience des villes après des catastrophes, de plus en plus d’historiens s’intéressent à la question de la restauration. Cette rencontre a pour but d’étudier comment, durant toute l’histoire de Rome, de l’Antiquité au XXIe siècle, les notions de restauration ou de reconstruction ont été à la fois un moteur de l’urbanisme romain, un programme politique des pouvoirs publics et un idéal partagé ou non par les différents acteurs de la ville.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Tradition, transition, innovation. Journées des jeunes chercheurs ENC-EPHE 2019

Lieu : École nationale des chartes (Paris)

Dates : 20-21 mai 2019

Date limite de réponse à l’appel : 14 janvier 2019

Tradition, transition et innovation. Ces trois mots touchent à l’évolution même des sociétés humaines depuis leurs origines et dans tous les aspects que celles-ci ont développés : organisation sociale, politique et institutions, idées religieuses et philosophiques, économie, arts et cultures, sciences et techniques, littératures et langages. Ils sont donc directement et entièrement en prise avec l’histoire. Leur succession pourrait laisser croire qu’ils résument grossièrement les différentes phases temporelles traversées par ces sociétés : passé, présent, futur. Or, c’est bien leur sens problématique qu’il s’agit d’interroger. Ces termes posent en effet des questions de la transmission et de la valeur de l’héritage qu’un individu, qu’une génération, ou qu’un pays transmettent. Ils interrogent donc les modes de réappropriation et d’adaptation, les notions de changement, de continuité, de progrès et de rupture, les courants novateurs et précurseurs et les forces de résistance ou d’opposition à l’œuvre. Ce sont également les multiples variations, parallèles et superposées, du temps qui entrent dans ce jeu complexe, tel que Fernand Braudel l’a mis en valeur au moyen des concepts de longue durée et de temporalité étagée. Ces évolutions peuvent se dérouler sur des siècles entiers, rester sourds aux oreilles des contemporains, et n’être révélés que par le travail a posteriori de l’historien, ou se manifester autour d’une chronologie resserrée de quelques mois ou années et marquer profondément la postérité. Le chercheur en histoire est lui-même au carrefour de ces questions : fils de son temps, ses intérêts, ses méthodes et ses références auront quelque incidence sur son travail. C’est donc à une réflexion sur le sens que peut revêtir une querelle des Anciens et des Modernes que cette journée invite.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : L’émergence des écrits en langue vulgaire. Le point de vue paléographique

Lieu : Florence (Italie)

Dates : 19-21 février 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 décembre 2018

Le processus qui a conduit les différentes langues d’Europe à accéder à la dimension écrite n’a pas été simple ni linéaire : la chronologie est variable, comme le sont aussi les circonstances, les stratégies, et la typologie des attestations. Dans ce domaine d’étude, où les philologues et les historiens de la littérature ont toujours été au premier plan, le point de vue paléographique peut apporter une contribution originale et décisive en ce qui concerne les modalités et la signification de cette accession, sans se limiter à contribuer de manière instrumentale à la datation et à la localisation des témoignages. Le XXIe Colloque du CIPL, qui se tiendra à Florence du 19 au 21 février 2020, organisé et hébergé par l’Università degli Studi, se propose d’explorer les formes matérielles et les écritures qui caractérisent plus spécialement les phases les plus anciennes et les plus expérimentales de ce processus. En particulier, il sera intéressant de se demander jusqu’à quel point les modèles latins traditionnels, issus de conventions vieilles de plusieurs siècles, ont fonctionné comme points de référence, ou bien si, au contraire, ont été explorées d’autres voies en fonction de nouvelles exigences de communication ou du goût et des attentes d’un nouveau public de commanditaires. Sur ces thèmes, on attend les réponses de savants experts comme de jeunes chercheurs.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique

Lieu : Université Jean Moulin Lyon 3

Dates : 06 juin 2019

Date limite de réponse à l’appel : 06 janvier 2019

L’association lyonnaise « Diachronies contemporaines », vouée à la promotion de l’activité scientifique des jeunes chercheurs en diachronie gallo-romane, organise les premières rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique. Le but de cet événement est de permettre aux doctorants et jeunes docteurs travaillant sur l’évolution des langues gallo-romanes ou sur des états de langue passés de présenter leurs travaux et d’échanger à ce sujet. La forme de ces rencontres est celle d’un colloque traditionnel, et des actes numériques et éventuellement papier seront édités.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Produire la carte. Représentations transfrontalières et interculturelles de l’Antiquité à nos jours

Lieu : Université de Haute-Alsace (Mulhouse)

Dates : 20-22 mai 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 novembre 2018

Le colloque entend proposer une réflexion et des débats sur les modalités de représentation cartographique de phénomènes transfrontaliers et interculturels. Interdisciplinaire et international, il devrait encourager à penser la carte hors des frontières politiques, en proposant une réflexion articulée autour de trois axes : le temps (quelle a été la compatibilité de ces phénomènes interculturels avec les travaux de cartographie réalisés au cours de l’histoire ?), l’espace (quelles approches des phénomènes interculturels ou transfrontaliers selon les espaces d’études, de création et de diffusion des cartes ?) et la méthode (comment et pourquoi réaliser des cartes intégrant de tels phénomènes ?).

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Derrière le mur et par-delà les mers. Le récit de voyage, un mode de narration privilégié dans la bande-dessinée historique (de l’Antiquité à la Renaissance)

Lieu : Université d’Amiens

Dates : 03-04 juin 2019

Date limite de réponse à l’appel : 03 décembre 2018

La bande-dessinée historique est l’un des genres majeurs développés dès les années 1950, et qui intéresse de plus en plus lecteurs et chercheurs. Il s’agira dans ce colloque d’étudier cette forme de narration particulière qui permet aux auteurs de recréer un univers qui n’existe plus, et d’y faire vivre une aventure — qu’elle soit destinée aux enfants ou aux adultes. La figure du barbare en mouvement, simple voyageur, commerçant, envahisseur, explorateur, captif, et le traitement narratif de son passage offrent un sujet d’étude propice à une meilleure compréhension du récit dessiné et de notre regard contemporain sur l’Antiquité, le Moyen Âge et la Renaissance.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : L’enfant et l’animal

Lieu : Université Bordeaux-Montaigne (Pessac)

Dates : 5 février 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 novembre 2018

Les interrelations entre l’homme et l’animal ne constituent pas un questionnement novateur ; depuis l’ouvrage pionnier de Robert Delort, et les premiers grands colloques sur le thème, le sujet a pris une place importante dans le monde scientifique. Les recherches ont porté aussi bien sur l’identification des animaux, réels et symboliques, ses usages sociaux par l’homme, mais aussi sur les représentations culturelles que s’en font les hommes. En revanche, la question des rapports et des interactions entre l’enfant et l’animal semble encore peu abordée par les chercheurs, quel que soit l’angle d’approche, historique, matériel, iconographique ou spirituel.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Appréhender les catégories zoologiques dans les sociétés du passé : sources, méthodes, usages

Lieu : Université de la Sorbonne (Paris)

Dates : 22-23 mars 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 novembre 2018

Les relations entre humains et animaux ont, tout au long de l’Histoire, été marquées par la volonté récurrente des premiers d’organiser la diversité et la pluralité des seconds dans des catégories plus ou moins vastes aux contours plus ou moins bien définis. Ces classifications ont bien souvent vocation à ordonner l’apparent chaos de la faune environnante, voire à permettre à l’humain d’affirmer un statut à part face aux non-humains. L’objectif de cette journée sera de tenter de comprendre la variété de ces hiérarchies et d’interroger quelques méthodes et pistes de recherche permettant de contourner les difficultés liées à la disparité des sources, aux problèmes de conservation, aux barrières linguistiques et cognitives et à l’impossibilité de reposer sur des informateurs systématiques.

Consulter l’appel complet

Appel à communications : Archives urbaines. Congrès de la Société Française d’Histoire Urbaine

Dates : 24-25 janvier 2019

Lieu : Archives départementales du Val-de-Marne, Créteil

Date limite de réponse à l’appel : 15 octobre 2018

 

Convaincue de l’importance de l’approche historienne de la ville pour répondre aux défis du XXIe siècle, la SFHU souhaite se pencher sur les « archives urbaines ». Formant les sources de l’histoire des villes, celles-ci peuvent être  également considérées comme objets d’histoire. Qu’elles soient publiques, municipales, d’État ou privées, de cabinets d’urbanistes ou d’architectes, de syndicats techniques, d’associations de locataires ou de résidents, de défenseurs du patrimoine ou de l’environnement ou tout simplement de citadins, la diversité de leurs supports et de leurs contenus mais aussi des conditions de leur production, de leur conservation et de leurs usages mérite que l’on s’y arrête. Plus largement, la ville, dans sa matérialité, est parfois assimilée à une archive à travers le bâti, la rue, les espaces publics et privés, la toponymie ou les mémoires individuelles de ceux qui l’habitent ou l’administrent. Aussi paraît-il indispensable de cerner l’ensemble complexe et diversifié des archives urbaines, de faire l’histoire de leur production, de leur conservation et de leur circulation, afin de les replacer dans leur historicité et rétablir les strates de leur composition. Mises à la disposition des décideurs et des citadins, elles participent de la gouvernance et du changement urbain.

 

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : 58e Congrès de la Fédération des Cercles d’archéologie et d’histoire de Belgique

Lieu : Tournai (Belgique)

Dates : 20-23 août 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 décembre 2018

Le 11e Congrès de l’Association des Cercles francophones d’histoire et d’archéologie de Belgique, qui sera aussi le 58e Congrès de la Fédération des Cercles d’archéologie et d’histoire de Belgique, sera organisé par trois sociétés hainuyères associées pour la circonstance : le Cercle royal d’histoire et d’archéologie d’Ath et de la région, la Société d’histoire de Mouscron et de la région et la Société royale d’histoire et d’archéologie de Tournai. Il bénéficiera en outre de la collaboration de Hannonia. Centre d’information et de contact des cercles d’histoire, d’archéologie et de folklore du Hainaut. Les différentes communications peuvent toucher l’archéologie, l’histoire, l’histoire de l’art, le patrimoine, le folklore. Les sujets présentés ne sont pas limités au territoire de la Belgique.

Consulter l’appel complet