Appel à contributions : Le Sahara précolonial : des sociétés en archipel

Numéro thématique de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée

Date limite de réponse à l’appel : 1er septembre 2019

Depuis une vingtaine d’années, la recherche sur l’histoire des peuples sahariens connaît un renouveau remarquable. La conception traditionnelle du Sahara prémoderne comme espace de frontière entre l’Afrique du Nord et le Sahel a été progressivement abandonnée au profit de l’idée que le Grand Désert constituait une aire autonome, à l’intérieur de laquelle s’opérait la jonction entre les deux Afriques (Loimeier, 2013, 54-76). Notre appel à contributions s’inscrit dans cette nouvelle dynamique en invitant historiens, archéologues et spécialistes d’autres disciplines à questionner la cohérence de cet espace culturel saharien, entre le haut Moyen Âge, où l’islam fait son apparition dans ces régions, et le XIXe siècle, à la veille des poussées coloniales modernes. Le point de départ de notre réflexion est le constat d’une tension entre le caractère insulaire de ces sociétés et leur vocation cosmopolite, entre la discontinuité géographique du peuplement saharien et les formes de cohésion socio-culturelle qui peuvent en assurer l’unité relative, à l’image des archipels maritimes. En effet, si les régions comme le Tafilalt au Maroc (Capel, 2016a), le Touat (Voguet, 2017 et 2018) ou le bassin de Ouargla (Aillet, Gilotte, Cressier, 2017) en Algérie, le Fezzan en Libye (entre autres Mattingly, Sterry, Edwards, 2015) ou les oasis du Kaouar au Niger (Vikør, 1999) peuvent être considérées comme des points névralgiques au sein d’un vaste réseau d’échanges et de rencontres transrégionaux, elles n’abritent pas moins des cultures vernaculaires d’une diversité et d’une richesse remarquables. De même, la grande mobilité de leurs habitants, notamment les marchands ou les lettrés, a donné lieu à la formation d’une véritable diaspora transsaharienne, marquée par une conscience et une mémoire de groupe qui peuvent être très fortes (Lydon, 2009, 340-400).

Plus d’informations

Appel à contributions : Mémoire et énergie

Numéro spécial de la « Revue Socio-Anthropologie »

Date de parution : septembre 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2019

Le numéro propose d’étudier les liens spécifiques et rarement évoqués entre la mémoire et l’énergie. L’objectif est de soulever les enjeux spécifiques posés par les systèmes énergétiques à la mémoire, et d’analyser les interactions entre les régimes d’historicité d’une société et ses modes de conversion de l’énergie. Grâce à des approches anthropologiques, géographiques historiques, philosophiques, sociologiques, cette réflexion vise à pointer des lieux surchargés de mémoire, d’autres abandonnés, à analyser la manière dont les systèmes énergétiques mobilisent et façonnent la mémoire, afin d’ouvrir le passé mais aussi l’avenir énergétiques à d’autres possibles, d’autres images que celles qui dominent les discours et les imaginaires.

Plus d’informations

Appel à contributions : ‘Aere perennius’. The dialogue with Antiquity between the Middle Ages and the early Modernity

Lieu : Pise (Italie)

Dates : 08-09 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 juin 2019

A group of doctoral students of the first and second year of the PhD course in Literature, Art and History in Medieval and Modern Europe proposes the organisation of the third International Graduate Conference, which is reserved for PhD students and young researchers and will be held at the Scuola Normale Superiore on 7-8 November 2019. This year, the conference aims to investigate the tradition and recovery of classical and late antique authors in the Middle Ages and early Modernity in their multiple artistic and literary forms (imitatio, reformulation, exegesis, critical reflection on literary genres, etc.).

Plus d’informations

Appel à contributions : La mer : histoires et sciences sociales des mondes liquides (atelier doctoral interdisciplinaire « La Méditerranée : un laboratoire de l’histoire globale et des processus de globalisation »)

Lieu : École française de Rome (Italie)

Dates : 14-18 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 20 juin 2019

Comment l’histoire et les sciences sociales étudient-elles les mers et les océans ? Existe-t-il des méthodes, des échelles et des temporalités privilégiées pour décrire, représenter et analyser ces vastes espaces liquides qui occupent plus de 70 % de la surface de notre planète ? Cet atelier doctoral propose d’aborder ces questions en réfléchissant, dans la longue durée et avec les outils des sciences humaines et sociales, à la façon dont les sociétés humaines vivent et pensent les mondes aquatiques, les phénomènes maritimes (marées, vagues, courants, moussons, etc.) et les êtres vivants qui les peuplent (du taret aux coraux, poissons, coquillages et autres mammifères marins).

Plus d’informations

Appel à contributions : Gender, Science and the ‘Natural’ World

Lieu : Université de Swansea (Royaume-Uni)

Dates : 06-08 janvier 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 juillet 2019

Two contrasting interpretations of human creation – the Aristotelian conception of the ‘natural’ default of life as male, and Hildegard of Bingen’s conception of life as a feminized process of natality and viriditatas (‘greening’) – subscribe in different ways to an ancient and medieval worldview that prioritises a God-given schematic order with the human at its centre. For Aristotle (d. 322 BCE), however, ‘Females are weaker and colder in their nature (than males) and we should look upon the female state as being as it were a deformity’ (On the Generation of Animals 4:3); whereas for Hildegard (d. 1179) the natural world presents as a dynamic, God-given revelation of natality in its greenness, unfolding and flourishing: ‘By the secret design of the Supernatural Creator . . . the infant in the maternal womb receives a spirit, and shows by the movements of its body that it lives, just as the earth opens and brings forth the flowers of its use when the dew falls on it’ (Scivias, I.iv). This conference will interrogate such gendered configurations of the ‘natural’ world in the medieval imaginary and the influence of scientific and medical ideas upon understandings of the universe.

Plus d’informations

Appel à contributions : Vivre avec les phénomènes sismiques dans la Méditerranée antique. Mythe, histoire et archéologie

Lieu : Cascia (Italie)

Dates : 25-26 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 10 juin 2019

L’espace méditerranéen est caractérisé par une forte activité sismique. Sans avoir les connaissances scientifiques dont nous disposons aujourd’hui, les auteurs anciens nous renseignent sur les catastrophes naturelles en fournissant des tentatives d’explication diverses selon les époques et les régions : pour certains les responsables sont les dieux (comme le Poseidon Ennosigaios et Ennosichthon grec ou le Neptune latin) et les tremblements de terre sont des prodiges à interpréter pour changer l’avenir ; mais d’autres auteurs tels Aristote ou Sénèque fournissent d’autres explications, conformément aux théories de la philosophie naturelle. Afin d’analyser les relations entre sociétés humaines, territoires et perceptions des risques de l’antiquité au Moyen Âge, deux colloques sont organisés autour de la problématique générale des caractéristiques récurrentes de la résilience aux catastrophes.

Plus d’informations

Appel à contributions : Les conséquences économiques de la paix

Lieu : Paris

Dates : 06-07 décembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2019

L’Association française d’histoire économique a choisi comme thème d’étude de son prochain congrès « Les conséquences économiques de la paix ». La référence au livre de Keynes est évidente. Elle est aussi une invitation à réfléchir à ce qui se passe après la fin des hostilités dans d’autres contextes historiques que la fin de la première guerre mondiale. La question peut en effet être transposée sur les trois autres périodes de l’histoire. Le sujet est à appréhender sur la très longue durée comme une question rémanente mais qu’il faut à l’évidence contextualiser.

Plus d’informations

Appel à contributions : Longue durée et périodisation en histoire de l’éducation. Perspectives critiques

Revue : Histoire de l’éducation

Publication prévue en 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 juin 2019

La revue « Histoire de l’éducation » ouvre un appel à articles en vue de la constitution d’un dossier consacré à une réflexion sur les temporalités en histoire de l’éducation, et notamment l’intérêt que peut avoir la prise en compte de perspectives de longue durée en la matière. Sans se focaliser sur l’histoire récente du système éducatif, les contributions pourront porter sur toutes les périodes et tous les aspects de l’histoire de l’éducation.

Plus d’informations

Appel à contributions : Women and War: Power, Gender and Representation

Lieu : Lisbonne (Portugal)

Dates : 06-07 décembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 mai 2019

Throughout history, women have played important roles in wartime. Not only did women perform a variety of necessary gendered tasks, while accompanying armies, but they also fought, led armies, organized the defence of their territories, etc. Still, their actions tend to be overlooked due to male preponderance in the battle field. Following new research tendencies in both Military and Women’s History, the conference “Women and War: Power, Gender and Representation” will be held in Lisbon in November of 2019, and it aims to explore the various connections between women and war across a time-span that goes from Antiquity to the Early Modern Period.

Plus d’informations

Appel à contributions : « Ecologies of Writing: Making a Mark, Marking a Place »

Lieu : Paris

Dates : 20-21 septembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 avril 2019

A Symposium organized by UCL Institute of Advanced Studies & PSL Scripta programme as part of the Materialities of Writing Collaborative Research Project. For this Symposium we invite papers that will address the overall theme of ‘Ecologies of Writing’ from multiple disciplinary perspectives including but not restricted to anthropology, archaeology, area studies, art history, art practice , education, film studies, gender studies, history, information studies, linguistics, literary studies, media studies and museum studies. With the term ‘ecologies’, we wish to signal our specific interests in the materiality, embodiment, emplacement and interconnectedness of writing and writing systems in global and local environments. We are interested in how individuals and cultures physically inscribe and re-inscribe environments, platforms and places through ‘writing’, broadly conceived, and, in turn, how an inscribed place/ground ‘makes a mark’ on the way such surfaces and sites are used by human/non-human inhabitants. Key themes will include the architecture and ecology of the page, the block, the screen, the canvas, the site, the surface. In sum, the situatedness of writing.

Plus d’informations