Appel à communications – « Fraude, Frontières et territoires »

Lieu: Paris, Ministère de l’Economie et des Finances
Date: 23-24 novembre 2017
Date limite de soumission: 30 juin 2017

Nous souhaitons aborder la fraude comme un processus qui rétroagit sur son environnement, ce qui suppose de l’examiner dans des configurations historiques, culturelles et géographiques diversifiées. Il faudra croiser les échelles d’analyse des praticiens de la lutte contre la fraude, des chercheurs confirmés ou non, provenant de différents champs disciplinaires, mais aussi des archivistes et des responsables de musées des douanes, dont les ressources sont indispensables. Les économistes, les sociologues et les psychologues cherchent à évaluer (au sens de la mesure et au sens de l’analyse des comportements et des motivations) le phénomène et son impact, les juristes définissent le périmètre de la légalité et ses transformations, les spécialistes des sciences de gestion s’intéressent aux organisations publiques et privées, les médecins analysent l’effet des trafics de médicaments sur la santé publique, les chimistes permettent de prendre en compte les évolutions des moyens des douaniers, les informaticiens, les politistes apportent d’autres éclairages. Chacun est conscient de la nécessité de s’enrichir des points de vue des autres disciplines pour saisir la complexité du phénomène et de ses implications.

Situer le processus de la fraude dans les dynamiques de l’économie suppose de saisir les motivations des acteurs de l’illicite et de s’intéresser aux limites entre le licite et l’illicite, à ceux qui les définissent et qui les légitiment et à ceux qui les transgressent. Il s’agit aussi de faire intervenir des « praticiens » de la lutte contre la fraude afin de croiser plusieurs échelles : celle, micro, du terrain, celle, macro, de la décision politique, et celle, méso, des syndicats de douaniers, des corps du contrôle fiscal.

Pour réunir tous ces intervenants autour d’une thématique aussi large, il paraît important d’adopter un thème fédérateur qui pourrait être celui des frontières et de leur rôle dans les dynamiques de l’économie. Il s’agit d’aborder la fraude à travers son inscription dans les territoires, privilégiant l’étude des limites, des bornes géographiques ou professionnelles inscrites dans les paysages, mais aussi des barrières psychologiques qui aboutissent ou non au contournement de la norme. Ce colloque a vocation à construire une  synergie entre les approches disciplinaires et à mettre en évidence des liens entre les échelles d’analyse proposées dans les communications.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à contributions : Sensory Perceptions in Roman Polytheism

Lieu de la manifestation : Madrid
Dates : 16-18 Novembre
Date limite de réponse à l’appel : 30 Avril

The Institute of Historiography “Julio Caro Baroja” at the University of Carlos III of Madrid is organizing an international conference titled “SENSORIUM: Sensory Perceptions in Roman Polytheism.” Researchers of ancient history, religious history, archeology, anthropology, classical literature, and other related disciplines, are invited to present their research relating to the poly-sensorial practice of religion in the Roman world.

Pour en savoir plus, voir ici.

Appel à communications – Understanding Migration: States of (Un)Belonging

Lieu: University of Sheffield
Date: 15 juin 2017
Date limite de soumission: 10 mars 2017

The University of Sheffield Postgraduate Migration Research Network invites submissions for the 3rd Workshop on Migration. This one-day intensive research conference aims to explore issues on migration and belonging – or unbelonging, and offer diversified insights into a wide range of migration topics and discussions. The workshop aims to provide a friendly environment for postgraduate and early career researchers to engage in discussion regarding migration research, past, present, and future migration agendas, integration, representation of migrants and the evolution of migration policies. This is an opportunity to showcase your research, any ‘work in progress’, and (preliminary) research findings with a critically engaged postgraduate community. Abstracts in all areas of migration and from all disciplines will be considered.

Submissions based broadly but not restricted to following topics are welcome:
– Past, present and future movement flows
– Migrants’ and forced migrants’ experiences (including displacement, journey, arrival, integration, etc.)
– Migration policies, governance and control
– Narratives and representations of migrants and forced migrants
– Rise of anti-immigrant sentiment and policies
– Migrant activism and organisation
– Alternative theoretical/empirical/methodological perspectives on migration and belonging

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – Rénovation urbaine et résilience. Regards croisées sur les villes

Lieu: Rome
Date: 29 août – 1er septembre 2018
Date limite de réponse: 20 février 2017

Nous vous invitons à participer à la XIVe Conférence internationale d’histoire urbaine « Rénovation urbaine et résilience. Regards croisées sur les villes» qui se tiendra à Rome, du 29 août au 1 septembre 2018.

Nous vous prions de nous faire parvenir vos propositions de sessions jusqu’au 20 février 2017 au plus tard et nous vous demandons de soumettre vos propositions de sessions sur le site http://eauh2018.ccmgs.it. Les organisateurs des sessions sauront si leurs sessions sont ou non acceptées en mai 2017.

L’Association européenne d’histoire urbaine, qui souhaite encourager les recherches internationales et interdisciplinaires en matière d’histoire urbaine, donnera la priorité aux sessions qui seront co-organisées par des chercheurs de différents pays. L’Association vous invite également à proposer des sessions sur des recherches comparatives.

Appel à communications – Everyday Empires, Trans-Imperial Circulations in a Multi-Disciplinary Perspective

Lieu: Birmingham (UK)
Dates : 25-26 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2017

The Modern and Contemporary History Centre and the Birmingham Research Institute for History and Cultures at the University of Birmingham invites postgraduate researchers and early-career (PhD awarded in the last eight years) academics to submit papers for a two-day conference sponsored by Past & Present on the theme of “everyday empires.”

“Everyday Empires: Trans-Imperial Circulations in a Multi-Disciplinary Perspective” aims to bring together scholars working across geographical, chronological, and methodological lines to reinterpret the ways in which empire was lived through commonplace things, spaces, and decisions in the nineteenth and twentieth centuries. A key focus of the conference is to develop a greater discussion of inter-imperial and trans-imperial dynamics. Historians of the United States, British, French, Habsburg, Qing, and Ottoman empires are all encouraged to submit papers to foster a dialogue that can all too often be cantonized by the archival legacies of imperial political structures or by the constraints of their respective research languages.

Our approach will advance understandings of trans-imperial circulations related to race, gender, class, sexuality, commodities, diaspora and mobility. In taking this line we do not abandon the nation-state as an object of analysis, nor do we discount the violent and coercive mechanisms that sustained imperial power. Nor, finally, do we assume imperial rule to have been an all-pervasive mode of political organisation, itself impervious to the counter-forces local and areas-studies methodologies have made visible. Instead, we ask scholars to interrogate empire as a process emergent through the everyday, ontologically negotiated material practices of its citizens and subjects: from bicycles to hotel bars; from medicine cabinets to the daily labour of the rubber plantation; from teakettles to steamship tickets.

Pour plus d’informations, voir ici.

Appel à communication : Au spectacle de la religion

Lieu : Toulouse
Date : 17-18 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 2 janvier 2017
L’appel complet ici.

Au spectacle de la religion : engagements individuels et constructions de communautés

Les historiens de l’Antiquité ont admis le caractère profondément pluriel des pratiques religieuses qui sont articulées, en particulier, au politique, au culturel ou encore aux modèles éducatifs. Or le lien entre religion et spectacle, souvent évoqué dans les études sur les religions anciennes, n’a suscité à ce jour que peu d’études approfondies. Il s’agira pour le colloque de s’interroger sur les modalités de participation des acteurs du rituel en prenant en compte ce que nous pourrions appeler le caractère « spectaculaire » des célébrations religieuses.

 

Appel à communication Journée d’études de l’AJCH – Les sources exogènes

Lieu : Lille
Date : 19 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 10 janvier 2017
L’appel complet ici.

Dans la pratique de la recherche historique, le croisement de sources de diverses origines constitue un fondement disciplinaire essentiel. En leur sein, l’historien doit régulièrement composer avec des sources issues de témoins extérieurs à la société ou au terrain qu’il entend étudier, soit que ces documents comblent des lacunes dans les sources locales ou pallient des difficultés d’accès ou de traitement de ces sources, soit qu’ils soumettent un point de vue différent sur un événement ou un contexte historique.

Ce sont ces « sources exogènes », produites dans un contexte différent de celui qu’elles décrivent – que ce soit d’un point de vue géographique, culturel, social ou même économique (le bourgeois évoquant l’ouvrier, le voyageur parlant de l’indigène, le chrétien décrivant le juif, l’anarchiste dénonçant le militaire… – et inversement), leur définition, leur production, leurs enjeux, leur mode d’utilisation, que cette journée d’étude entend interroger.

En intégrant des communications traitant de toutes les périodes historiques, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, il s’agira d’aborder les sources exogènes dans leur pluralité et dans leurs différents usages historiques et historiographiques, pour mieux tenter d’abord de les définir, de voir ce qui, dans leurs milieux de production, leur forme ou leur contenu, les établit comme extérieures au contexte qu’elles présentent ; quelle distance s’établit entre l’ « endogène » et l’ « exogène ». De la curiosité à la domination, il s’agira également d’observer les rapports induits par cette distance, et comment cette altérité se manifeste, dans quels domaines, selon quelles modalités. Comment ces sources peuvent-elles parfois reconstruire, mettre en scène ou réinventer les situations qu’elles prétendent décrire, et à quelles fin ? Quelles pourraient être les nuances, dans l’analyse historique, suggérées par une certaine proximité (factuelle ou revendiquée) à l’égard de ce que décrivent ces sources ? La définition de cette distance exacte permettra alors de voir en quoi elle influence la perception de ce que les sources exogènes prétendent observer, mais aussi ses enjeux et son impact, tant sur le milieu de production de ces sources que sur celui qu’elles décrivent. Cette réflexion commune sera enfin l’occasion de revenir sur les points de méthode que soulève le maniement de ces sources, et de tracer des lignes communes sur les écueils qu’elles impliquent pour le chercheur, les manières de les critiquer, de les croiser, de les traiter.

Les propositions de contributions, d’environ 2000 signes, accompagnées d’un CV, sont à envoyer à l’adresse ajchsources2017@gmail.com avant le 10 janvier 2017.

Continue reading

Appel à contributions – Traverse: accueillir l’étudiant-e étranger-ère

Revue: Traverse
Date limite de réponse à l’appel : 15 février 2017
Date de parution: 2018, n°25/1

Depuis la peregrinatio academica du Moyen Âge, les étudiant-e-s circulent au cours de leur formation. Il y a plusieurs cas de figure : par exemple, certains centres universitaires deviennent des pôles d’attraction à l’échelle nationale ou internationale ; certains établissements sont fermés à des catégories de populations étudiantes (femmes, Juifs, etc.) qui partent étudier ailleurs ; des institutions d’élite développent leurs propres programmes d’échanges ; le statut social et/ou le marché du travail exigent une expérience de mobilité ; des concurrences régionales, nationales ou académiques encouragent la mobilité étudiante.

Pour ce numéro de traverse, la focale se concentre sur la promotion, la présence et la prise en charge des étudiant·e·s étrangers·ères dans le pays et l’université d’accueil. L’objectif de ce numéro est d’offrir des comparaisons à la fois diachroniques – le sujet est particulièrement adapté à une approche transpériode – et spatiales, entre pays et entre universités.

Plus d’informations ici.

 

Appel à communication – L’histoire des opérations militaires. Sources, objets, méthodes

Lieu : Château de Vincennes (94) et l’École militaire (Paris)
Dates : 5 & 6 janvier 2017
Date limite de réponse à l’appel : 15 octobre 2016

Depuis quelques années, l’histoire de la guerre semble avoir acquis la légitimité qui lui faisait défaut jusqu’alors dans le monde académique. Toutefois, cette dynamique n’a guère profité à l’histoire des opérations, qui reste trop souvent considérée comme la survivance d’une historiographie dépassée, car centrée à l’excès sur la dimension spécifiquement militaire. Ce relatif désintérêt des sphères académiques contraste avec l’intérêt toujours très vif porté par l’institution militaire à l’étude des opérations passées. Les armées en attendent beaucoup à la fois dans leur réflexion et dans la formation de leurs cadres. Ce colloque aura donc une double ambition : contribuer à doter l’histoire des opérations militaires d’un fondement épistémologique qui lui a souvent fait défaut ; examiner comment, ainsi consolidée, elle peut répondre aux attentes de l’institution militaire dans la diversité de ses déclinaisons. Les opérations seront appréhendées dans une longue durée remontant à l’Antiquité et allant jusqu’au temps présent. Trois thèmes principaux seront explorés : les sources, les objets, les méthodes.

Consulter l’appel complet

Appel à communication : Procédure ordinaire et procédure extraordinaire

Date : 23 et 24 juin 2017
Lieu : Université Panthéon-Assas Paris II
Date limite de réponse à l’appel : 1er novembre 2016

Dans la pensée antique, la notion d’ordre, qu’elle s’applique au monde ou à la cité, renvoie à un ordonnancement juste et approprié où chaque personne et chaque chose est à sa place : l’ordre, affirme Cicéron, c’est la disposition et l’arrangement des choses dans les lieux convenables (De officiis, I, 40). Qu’il s’agisse d’un contexte stoïcien ou chrétien, cet ordre n’est pas le fruit du hasard : « L’ordre est ce qui conduit tout ce que Dieu a constitué » écrit Augustin dans le De ordine (I, 10). Par extension au domaine politique, il s’incarne dans « l’ensemble des lois et des institutions régissant une société ». On remarque alors régulièrement l’émergence concomitante de procédures offrant des garanties à l’accusé et dérogeant à ces mêmes règles.

Appel complet ici