Appel à communications – Doctoriales du Centre d’histoire du XIXe siècle

Lieu: Paris, Sorbonne
Date: 13 mai 2017
Date limite de soumission: 15 mars 2017

  • Matinée : « Faire profession »

« Faire profession » invite à se pencher sur les processus de professionnalisation et de construction des identités professionnelles au XIXe siècle et pendant le premier XXe siècle. L’abolition des corporations d’Ancien Régime (1791) et le processus d’industrialisation posent avec acuité la question de l’organisation et de la reconnaissance des professions. Les participant.e.s sont invité.e.s à explorer un large éventail de problématiques : le genre et les pratiques professionnelles, la place des apprentissages, le processus de reconnaissance professionnelle, les représentations attachées aux professions. Il s’agit également de réfléchir à la notion de corps professionnel, aux logiques de distinction, de légitimation, et de qualification qui la sous-tendent. Les communications peuvent aborder tout type de profession.

  • Après-midi : « Les sources médiatiques » 

Choisir les « sources médiatiques », dénomination volontairement large, permet de rassembler dans un thème unique l’histoire de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Loin d’y voir de simples supports, il s’agit de penser les sources médiatiques pour elles-mêmes, tout en interrogeant la singularité des usages que les historien.ne.s des médias en font. Il s’agit de mettre en lumière les spécificités de cet usage en se demandant quelle histoire il est possible d’écrire grâce à ce type de source. Il est indispensable de désigner les biais méthodologiques à prendre en compte, particulièrement depuis que les archives numériques des médias viennent enrichir autant que bouleverser les pratiques des historien.ne.s.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – Relations between Britain and France in World War Two

Lieu: Institut français d’Écosse, Édimbourg
Date: 3 mai 2017
Date limite de soumission: 3 avril 2017

Roundtable speakers: Professor Peter Jackson (Glasgow) and Dr Emile Chabal (Edinburgh).

When war was declared in September 1939, Britain and France stood together as allies with similar democratic traditions, levels of military and economic strength and global interests. Within less than a year, however, the two states had severed diplomatic relations and become bitter enemies. This one-day workshop seeks to explore the trajectory of relations between Britain and France over the course of the Second World War. While historians have often highlighted how military defeats and political tensions caused mutual suspicions rooted in centuries of imperial and naval rivalries to resurface, this workshop aims to examine how the interconnections between the two states were critical to their survival and future.

We invite speakers to interpret this subject in its broadest sense. Possible topics might include:
• Diplomatic relations between Britain, Vichy France and the Free French
• Military and intelligence relations
• Propaganda and perceptions
• The SOE and British roles in French resistance activities
• The RAF bombing campaign in France
• The liberation of France
• Colonial rivalries between Britain and France, 1939-45
• Legacies of the war in postwar relations between Britain and France

Proposals for papers of 20 minute or for panels of two or three papers are invited. We particularly invite contributions from postgraduate students and overseas scholars. Paper proposals should comprise a paper title, abstract of 300 words and a one-page CV in a single pdf file.

Please send proposals to Dr Karine Varley at: Karine.Varley [at] strath.ac.uk by 3 April 2017. Funding assistance will be available to contribute towards speakers’ travel expenses.

The workshop will be followed by a public roundtable discussion on the lessons and legacies of the Second World War for relations between the UK and France today. Roundtable speakers include Professor Peter Jackson (Glasgow) and Dr Emile Chabal (Edinburgh).

Appel à communications – Understanding Migration: States of (Un)Belonging

Lieu: University of Sheffield
Date: 15 juin 2017
Date limite de soumission: 10 mars 2017

The University of Sheffield Postgraduate Migration Research Network invites submissions for the 3rd Workshop on Migration. This one-day intensive research conference aims to explore issues on migration and belonging – or unbelonging, and offer diversified insights into a wide range of migration topics and discussions. The workshop aims to provide a friendly environment for postgraduate and early career researchers to engage in discussion regarding migration research, past, present, and future migration agendas, integration, representation of migrants and the evolution of migration policies. This is an opportunity to showcase your research, any ‘work in progress’, and (preliminary) research findings with a critically engaged postgraduate community. Abstracts in all areas of migration and from all disciplines will be considered.

Submissions based broadly but not restricted to following topics are welcome:
– Past, present and future movement flows
– Migrants’ and forced migrants’ experiences (including displacement, journey, arrival, integration, etc.)
– Migration policies, governance and control
– Narratives and representations of migrants and forced migrants
– Rise of anti-immigrant sentiment and policies
– Migrant activism and organisation
– Alternative theoretical/empirical/methodological perspectives on migration and belonging

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – Transitions politiques en Méditerranée (XIXe-XXe siècles)

Lieu: Porticcio
Date: 1er et 2 juin 2017
Date limite de soumission: 15 mars 217

Dans le prolongement de l’ANR ICEM qui a organisé deux années consécutives des rencontres scientifiques internationales à Porticcio (Corse du Sud), d’abord en mai 2015 sur « Être maire en Méditerranée », puis en mai 2016 sur « Les élites parlementaires méditerranéennes (XIXe-XXe siècles) », le CHPP et l’équipe CEPOC du laboratoire POLEN (Centre d’études politiques, Pouvoirs, Lettres, Normes) de l’université d’Orléans préparent pour juin 2017 la 3e session des « Rendez-vous de Porticcio ». Le thème portera cette année 2017 sur « Les transitions politiques en Méditerranée ».

Ce sujet sera abordé sous un angle résolument pluridisciplinaire : à côté des propositions de contributions des historiens spécialisés dans la période contemporaine, celles des juristes de droit public, constitutionnalistes, historiens du droit, de l’art ou de la littérature, politistes, géopoliticiens, géographes, sociologues, anthropologues, littéraires, civilisationnistes et linguistes seront les bienvenues.

Le thème invite à des approches comparées, et à des études portant sur les deux rives de la Méditerranée, des littoraux européens au Maghreb et au Machrek. Si le sujet entre en résonance avec une actualité souvent dramatique, l’ensemble du champ chronologique sera embrassé, de la Révolution française puis l’expédition de Bonaparte en Égypte à la tragédie syrienne du temps présent.

Ces journées continueront d’aborder l’existence de cultures politiques, parlementaires et constitutionnelles méditerranéennes à travers un regard comparatiste et selon les angles de la prosopographie des élites, des réseaux de décideurs, de l’articulation des pouvoirs économiques, partisans, civils et militaires ; de l’analyse des « moments » décisifs de rupture, d’exception, de sortie de crise et de conflits internes, de troubles et de guerres, de « transition démocratique » et d’entrée, brutale ou progressive, en dictature militaire ou en théocratie.

Diversité et stratégie des acteurs individuels ou collectifs, pratiques et discours, représentations littéraires ou artistiques des évolutions des pouvoirs intéresseront au premier chef les organisateurs.

Consulter l’appel complet ici.

 

Appel à communications – Territoires fabriqués / Territoires instrumentalisés

Lieu: Vannes
Date: 22-23 juin 2017
Date limite de soumission: 24 avril 2017

L’objet de ce colloque est de questionner d’une part la recomposition des territoires et de leurs constructions, d’autre part les mécanismes de leurs identifications et de leurs représentations.

Dans un contexte économique globalisé mais aussi de décentralisation accentuée, les acteurs des territoires ont intégré une exigence, voire une injonction : leur territoire doit être identifié, lisible et référencé, afin de mieux négocier son positionnement dans la mondialisation. Ce contexte nourrit des stratégies et des politiques de développement territorial centrées sur la notion d’attractivité, de compétitivité et d’offre territoriales. Pour certains territoires, le fort ancrage historique et identitaire dont ils disposent peut être aisément instrumentalisé pour asseoir les stratégies d’aménagement et de développement économique. Pour d’autres territoires en revanche, la construction d’un référencement découle d’une démarche volontariste d’énonciation et de fabrication initiée et développée par les acteurs institutionnels. Cependant, le territoire doit-il absolument être énoncé, borné et référencé pour s’inscrire dans le marché des lieux ou ne faut-il pas plutôt faire l’éloge de l’imperceptibilité du territoire ?

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communication – Diversité dans l’information sportive télévisée : de la formalisation à l’application

Lieu: IUT de Lannion, université de Rennes 1
Date: 11-13 octobre 2017
Date limite de soumission: 22 avril 2017

Face aux injonctions à la “diversité” qui émanent des institutions, entreprises, instances politiques, professionnelles ou encore organisationnelles, ce colloque interroge la notion de diversité dans un domaine particulier, celui de l’information sportive télévisée. Il s’agit de déconstruire cette notion qui se présente comme une évidence, d’en questionner l’étonnante plasticité, tant par les critères convoqués que les catégories visées (de genre, de classe, ethnoraciale, d’âge, d’orientation sexuelle, de handicap…). Quatre axes de réflexion ont été privilégiés :

– les politiques et les dispositifs de « diversité » dans les chaînes de télévision ;

– les enjeux commerciaux « diversité » de l’information sportive télévisée ;

– les processus de fabrication de l’information sportive télévisée et leurs contraintes ;

– l’information sportive télévisée et les stratégies médiatiques des athlètes.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communication – De l’éblouissement tricolore au malaise alsacien : le retour de l’Alsace à la France (1918-1924)

Lieu : Bibliothèque Alsatique du Crédit Mutuel à Strasbourg

Date : 9 février 2018

Date limite de réponse à l’appel : 1er juillet 2017

Le 11 novembre 2018 marquera le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale mais aussi celui du « retour de l’Alsace à la France » après 47 années de souveraineté allemande, conséquence de la défaite de 1870 et de la signature du traité de Francfort de 1871 qui avait abouti à la création du Reichsland d’Alsace-Lorraine.

En novembre 1918, le retour de l’Alsace à la France avait provoqué un grand enthousiasme dans la population alsacienne et donné lieu à de nombreuses fêtes désormais bien connues. Mais face à la volonté assimilatrice du gouvernement français, « l’éblouissement tricolore » avait rapidement laissé place au « malaise alsacien » qui s’installe durablement à partir du printemps 1919.

Depuis les travaux fondateurs de Christian Baechler sur Les Alsaciens et le grand tournant de 1918, et de Geneviève Baas sur Le malaise alsacien de 1919 à 1924, publiés en 1972, les études universitaires sur cette période clé de l’histoire contemporaine de l’Alsace se sont multipliées, notamment les dernières années. (…)

L’objet de ce colloque sera donc de faire le point sur l’état des connaissances et des recherches historiques récentes concernant cette période transitoire qui s’étend en Alsace de l’armistice du 11 novembre 1918 à la victoire du Cartel des gauches aux élections législatives du 11 mai 1924.

Voir l’appel complet ici

Appel à communications – La prise de décision dans les structures éducatives. Entre la norme et la pratique (XIIIe-XXe siècle)

Lieu : Maison de la Recherche de l’Université Toulouse – Jean Jaurès

Dates : 9 et 10 octobre 2017

Date limite de réponse à l’appel : 15 avril 2017

Les communications souhaitées devront décliner les modalités de la tension entre norme et pratiques démocratiques, à l’échelle des structures éducatives, dans une perspective historique, mais en faisant appel à toutes les disciplines concernées : sociologie, anthropologie, sciences de l’éducation, droit, etc. Tous les types de structures éducatives (officielles, clandestines, établissements, associations, laïques, religieuses, anciennes, contemporaines), et à tous les niveaux d’enseignement (du primaire au supérieur, pour reprendre une terminologie contemporaine) sont proposés à la réflexion collective.

Voir l’appel complet ici.

Appel à communications – Culture et politique dans les capitales européennes depuis 1945 (Berlin, Londres, Madrid, Paris)

Lieu: Paris, Ministère de la Culture et de la Communication
Date: 9 juin 2017
Date limite de réponse: 15 mars 2017

Premier temps fort d’un programme triennal, interdisciplinaire et international, financé par la région Nouvelle Aquitaine sur « Les capitales européennes et la culture depuis 1945 à travers 4 exemples, Berlin, Londres, Madrid et Paris », cette journée d’étude entend éclairer l’un des axes de la problématique du programme, celui des rapports entre culture et pouvoir politique.a Plus exactement il s’agit de mesurer l’impact de la variable politique dans le changement culturel pendant les soixante-dix dernières années, sur quatre territoires urbains. Les transformations y ont été profondes comme en Allemagne et en Espagne avec le passage de régimes dictatoriaux à la démocratie libérale. Les structures politico-administratives ont de même connu des évolutions en Angleterre et en France (décentralisation, déconcentration, dévolution). Les villes-capitales sont dans tous les cas les épicentres de mutations majeures dans un monde de plus en plus ouvert et concurrentiel. Afin de pouvoir découvrir les moteurs du changement nous proposons d’examiner la relation verticale culture/pouvoir politique en déplaçant tout d’abord le curseur du pouvoir politique vers le champ sociétal et en procédant ensuite du champ sociétal vers le politique. Comment le pouvoir politique a-t-il pu déterminer la vie culturelle de l’après-guerre à nos jours sur le territoire des capitales (I) ? Comment celle-ci a-t-elle exercé une influence sur le changement politique (II)? Nous retiendrons quelques thématiques prioritaires de manière à pouvoir jauger, dans une perspective comparatiste, du poids de la variable politique dans le changement culturel et inversement. Enfin, un secteur sera plus particulièrement privilégié, le patrimoine au sens large. Il nous paraît devoir retenir toute notre attention par sa charge politique, identitaire et son intérêt économique. Il est l’expression, la marque paysagère des politiques de restructuration et de mise en valeur de ces territoires d’exception que sont les capitales (III).

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – Mein Kampf. Une histoire française (1925–2016) Traductions, réceptions, polémiques.

Lieu: Institut Historique Allemand, Paris
Date: 23-24 novembre 2017
Date limite de réponse: 1er mars 2017

Ce colloque international et interdisciplinaire se propose de penser la circulation du texte en France, pour essayer d’éclairer, comme l’a fait l’historien Othmar Plöckinger pour l’Allemagne, les éléments les plus importants de la généalogie du texte français, de sa réception et des débats qu’il a soulevés. La bibliographie se révélant bien peu fournie, il s’agit de défricher, pour la première fois, cette histoire qui n’a pas été écrite.
Les historiens du nazisme, de la Shoah ou de Vichy auront bien sûr leur mot à dire, mais cette réflexion ne peut se mener sans une ouverture aussi large que possible aux historiens du livre et de l’histoire politique et intellectuelle française, aux germanistes, aux traductologues, aux spécialistes de littérature, aux sociologues et aux anthropologues, c’est-à-dire à tous ceux qui, dans leur recherche, ont rencontré Mein Kampf et sont susceptibles de contribuer à notre savoir sur son histoire française.

Différentes thématiques pourraient, sans exclusive, être dégagées :

Généalogie du texte :
–       La réception du texte allemand avant sa traduction intégrale en français (1925–1934)
–       Généalogie de la traduction du texte (motivation des éditions Sorlot, lien avec la LICA, équipe de traducteurs)
–       La place des anciens combattants dans la production et la réception du texte
–       Editions partielles ou idéologiquement motivées (Ex. : Ma Doctrine, Fayard, 1938)

Réception du texte (1925-1945) :
–       Réception du livre dans les milieux d’extrême droite français (1925–1940)
–       Réception du livre dans les milieux juifs français (1925–1940)
–       Réception du livre par les forces de gauche (PCF / SFIO, 1925-1940) ; prise de position de Maurice Thorez
–       Trajectoire du texte durant la période de l’occupation (1940–1944)

Trajectoire dans l’après-guerre :
–       Stratégie des éditions Sorlot dans l’après-guerre ; procès en 1944
–       Mein Kampf dans les politiques alliées de dénazification dans l’Allemagne occupée
–       Le débat de 1979 autour de l’avertissement ; la figure de Robert Badinter
–       L’utilisation de Mein Kampf dans l’extrême droite
–       L’utilisation de Mein Kampf dans l’enceinte scolaire en France

Débats actuels :
–       La présence de Mein Kampf dans l’espace digital
–       Mein Kampf dans la constellation antisémite contemporaine

Consulter l’appel complet ici.