Appel à contributions : Entre extase et inspiration : le vin et la musique dans les arts visuels

Lieu : Bordeaux

Date : 21-23 juin 2018

Date limite de réponse à l’appel : 23 mars 2018

Bacchus (Dionysos pour les Grecs) est le Dieu de l’ivresse, des plaisirs sensuels, de la fertilité comme de l’inspiration créatrice. Il est associé à l’amour, à la danse et à la musique. Ce symbolisme multiforme est au cœur de nombreuses œuvres d’art plastiques et visuelles, d’objets cérémoniels, d’œuvres musicales ou chorégraphiques, évoquant des contextes tout à la fois cultuels, festifs, moralisants, voire philosophiques. Ce colloque sera consacré à la puissante union de deux mondes, ceux du vin et de la musique dans les arts visuels. Il élargira les thématiques traitées dans l’exposition à la fois dans leur temporalité (de l’Antiquité au contemporain) et dans l’équilibre de la diversité culturelle entre Orient et l’Occident, explorant les civilisations gréco-romaines aussi bien que judéo-chrétiennes, bouddhistes, ou islamistes, parmi d’autres.

Voir l’appel complet

Atelier doctoral – La place des minorités : espaces, normes et représentations (Europe et Méditerranée, XIVe-XIXe siècles)

Date : 11-15 juin 2018
Lieu : Rome, EFR
Date limite de réponse à l’appel : 31 mars 2018

 

L’atelier doctoral s’ouvrira lundi 11 juin 2018 à 17 h par une conférence inaugurale donnée par le Professeur Sanjay Subrahmanyam (Collège de France-UCLA).
Les jours suivants (12-15 juin), alterneront des conférences données par des chercheurs confirmés, des ateliers centrés sur la présentation de leurs travaux par les étudiants et permettant une discussion approfondie et des visites de terrain (archives, quartiers de Rome). Les conférences, les présentations et les discussions pourront se dérouler en français, en italien ou en anglais. Conférenciers : Nirit Ben-Aryeh Debby (Ben-Gurion University), Serena Di Nepi (Sapienza Università di Roma), Mathieu Grenet (Institut national universitaire Jean-François Champollion-Albi), Fabrice Jesné (École française de Rome), Pierre Savy (École française de Rome), Claire Soussen-Max (Université de Cergy-Pontoise).

 

Plus d’informations

Appel à communication : Objets politiques quotidiens du Moyen Âge à nos jours

Date : 14-16 novembre 2018
Lieu : Université de Lille

Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2018

 

Extrait de l’appel :

À la suite de l’essor récent de l’histoire de la culture matérielle et des approches anthropologiques telles que la « biographie » d’objet ou la théorie de l’acteur-réseau, nous chercherons à aller au-delà des objets qui servent uniquement à représenter le pouvoir pour considérer :

  • les objets qui résistent, qui permettent de lutter contre le pouvoir
  • les objets qui contraignent, qui obligent à agir contre son gré
  • les utilisations mimétiques, subversives ou non, des objets, par exemple d’objets liés aux groupes dominants
  • le « bricolage », la transformation et le détournement
  • les objets offerts, achetés, volés ou de seconde-main
  • les objets ordinaires qui deviennent des objets de controverse, qui deviennent politiques ou qui au contraire cessent de l’être.

 

Consulter l’appel complet

Appel à communication : Religion, Diplomacy and Peace

Lieu : Vatican
Date(s) : 12-14 juin 2018
Date limite de réponse à l’appel : 15 mars 2018

 

1918-2018: The Armistice of November 11, 1918 put an end to the First World War, and was a prelude to the ensuing Peace Treaty. As we approach its Centenary, a unique opportunity opens up for a historiographic study of the relationships among Religion, Diplomacy and Peace. Nowadays, diplomacy covers numerous domains, such as economy, culture, parliamentary relationships, etc., that have enriched it enormously, especially during the XX century. A special mention should be made to Religion, as it is undoubtedly one of the elements that has accompanied the last two millennia of the history of diplomacy. In fact, Religion has never ceased to codify and regulate international relationships. By contrast, the history of contemporary international relationships has marked an unequivocal setback of religious systems; in fact, many are the examples of discrediting, even disregard or exclusion of religion as builder of international relationships. The fall of the totalitarian regimes at the end of the XX century tore down all the dividing walls; however, only a few decades later, we are witnessing the construction of new walls. The history of diplomacy and religion brings with it the challenge to build bridges, to achieve just and lasting peace, by means of all the appropriate initiatives that can promote a harmonious coexistence among peoples in the full respect of cultural and religious diversities.

 

Plus d’informations

Prix 2018 d’histoire contemporaine de l’Association des Historiens Contemporanéistes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Date limite : 1er mai 2018 à minuit,

L’AHCESR a créé en 2016 un prix couronnant un article d’histoire contemporaine écrit par la/le titulaire d’un doctorat obtenu au cours des trois dernières années.

Ce prix, doté d’un montant de 500 euros, sera remis lors de la prochaine assemblée générale de l’AHCESR.

Cet article doit avoir été publié :

–  en français ;

– dans une revue scientifique (avec ou sans comité de lecture, en ligne ou en version papier, en France ou à l’étranger). Les chapitres de livres collectifs ne seront pas évalués ;

– entre le 1er septembre 2015 et le 1er mai 2018 ;

– par la/le titulaire d’un doctorat soutenu au cours de la même période.

Toutes les informations 

AAC – Workshop – Qu’est-ce qu’un homme chrétien ? Masculinités et engagements, Europe, du XIXe siècle à nos jour

Lieu : Paris

Dates : 11 et 12 juin 2018.

Date limite : 1er mars 2018

 

Workshop organisé dans le cadre de l’axe 6 « Genre et Europe » du LabEx EHNE 

Quels sont les liens entre construction des masculinités, pratiques religieuses et engagements politiques dans l’espace européen du XIXe siècle à nos jours ? 

Une attention à l’engagement religieux des hommes pourrait enrichir notre compréhension de la construction des masculinités d’une part, et du politique d’autre part, en tentant de dégager des logiques transnationales. Ces engagements s’inscrivent tout à la fois dans l’espace public et l’espace privé, en portant une attention à la famille, peu étudiée sous cet angle.

Toutes les informations

ATELIER DOCTORAL – GENRE ET ESPACE PUBLIC / GENDER AND PUBLIC SPACE

Lieu : Université de Rouen Normandie

Date : 4 au 7 juin 2018

Date limite : 1er mars 2018

L’opposition entre un espace public – et politique – occupé par les hommes et un espace privé –et domestique – destiné aux femmes est une problématique centrale pour l’histoire du genre. On peut considérer qu’elle remonte à l’opposition entre polis et oikos de l’Antiquité classique mais qu’elle a été réaffirmée et compliquée dans les derniers siècles de l’histoire européenne, et plus généralement occidentale, dans le contexte des théories politiques libérales et de la Révolution française. 

Toutes les informations 

Appel à contributions – VOYAGE ET TOURISME DANS L’EUROPE DU VINGTIÈME SIÈCLE

Revue : Diacronie. Studi di Storia Contemporanea, no. 36
Date limite : 30 mars 2018
Si les historiens n’ont que récemment porté leur attention à l’étude des « vacances » et de sa diffusion à l’échelle globale, aujourd’hui l’histoire du tourisme est une discipline bien établie, qui s’appuie sur un grand nombre d’approches méthodologiques.D’un point de vu historiographique, l’histoire du tourisme a d’abord utilisé les méthodes et les outils conceptuels issus de l’histoire économique et culturelle. Ces dernières années, ce sont l’histoire politique, l’histoire environnementale et l’histoire publique qui ont proposé l’approche la plus stimulante. Compte tenu des derniers apports de l’histoire du tourisme, le prochain numéro de Diacronie invite les chercheurs à engager une réflexion sur le voyage et le tourisme dans l’Europe du Vingtième siècle. Nous sollicitons des contributions portant sur les enjeux et méthodes disciplinaires et/or sur un étude de cas ou comparatif pendant la fin de la Grande Guerre et le temps présent. Des propositions concernant principalement (mais pas exclusivement) les axes thématiques suivants seront les bienvenues:
  • l’essor du tourisme de masse dans l’Europe de l’entre-guerre ;
  • le tourisme de guerre (1919-1939) ;
  • le tourisme en tant qu’outil pour renforcer le consensus politique ;
  • le tourisme pendant les Trente glorieuses de la consommation de masse (1945-1975) ;
  • le tourisme rural ;
  • le tourisme et la public diplomacy ;
  • le tourisme et l’histoire environnementale ;
  • acteurs, pratiques et politiques du tourisme dans un monde bipolaire ;
  • tourisme et genre dans l’Europe contemporaine ;
  • relations entre tourisme et mémoire, tourisme culturel.

Toutes les précisions ici 

Atelier doctoral – La place des minorités : espaces, normes et représentations (Europe et Méditerranée, XIVe-XIXe siècles)

Lieu : École française de Rome

Dates : Du 11 au 15 juin 2018

Date limite : 31 mars 2018

Alors que l’Europe n’en finit pas de se confronter à la question de la place qu’elle peut et qu’elle veut faire à des minorités extrêmement diverses (nationales, ethniques, religieuses, immémorialement implantées ou à peine arrivées, etc.), il paraît nécessaire de réfléchir aujourd’hui à la place des minorités sur la longue durée et de manière critique – c’est-à-dire, d’abord, en soumettant à une réflexion critique la notion de « minorité », trop couramment acceptée sans examen. C’est elle qui sera au cœur de cet atelier de cinq jours, qui permettra d’interroger la place des minorités dans des espaces et des temps divers. Le même concept ne saurait bien sûr désigner la même réalité et la même expérience selon que l’on considère les sociétés médiévales, volontiers pensées (et d’abord par elles-mêmes) de manière organique et homogène, ou les sociétés modernes, réputées plus ouvertes et du moins plus diverses ; ou encore selon que l’on considère des espaces (pré-)nationaux, soumis à une forte volonté unificatrice, et d’autres espaces politiques, que l’on peut provisoirement définir comme impériaux, réputés plus à même de faire face à la diversité, voire de savoir l’organiser.

Plus d’informations

AàC – Hiérarchies formelles et informelles & Archives et représentations de l’espace : cartes et plans

Lieu : En Sorbonne
Date : 26 mai 2018
Date butoir : 5 mars 2018
La répartition des tâches au sein d’une société, d’une institution ou d’une organisation repose souvent sur la classification formelle ou informelle des personnes au sein d’une hiérarchie ; elle vise à répartir les personnes auxquels on accorde des prérogatives qui varient selon le rang qu’elles occupent au regard de critères eux-mêmes formalisés ou informels. On pourra s’intéresser aux justifications et aux critères sur lesquels reposent les hiérarchies formelles et informelles, aux modalités de leur défense ou de leur contestation et aux débats même sur la notion de hiérarchie. Il s’agira par ailleurs de mettre en lumière les usages et les biais méthodologiques développés par les historiens pour l’étude des cartes et des plans.
Thème (matin) : hiérarchies formelles et informelles
Réflexion méthodologique (après-midi) : archives et représentations de l’espace : cartes et plans
Une publication est prévue à l’issue de la journée doctorale.