Appel à contributions : Patrimoines militaires habités. Espaces intérieurs, mobilier et mémoire des lieux (XIVe-XXIe siècle)

Lieu : Paris

Dates : 26-27 juin 2020

Date limite de réponse : 02 mars 2020

À l’articulation de l’histoire de l’architecture, des interior studies et des études muséographiques, ce cinquième colloque international du programme « Patrimoine militaire » (2012-2024) vise à stimuler les réflexions méthodologiques sur la manière de documenter, de penser et de concevoir des reconstitutions d’intérieurs historiques militaires, qui soient attentives à la mémoire plurielle des lieux et des hommes qui les ont façonnés au fil du temps. Il ambitionne d’aborder la structuration de méthodes et de modes opératoires d’investigation depuis l’enquête jusqu’à la réalisation d’outils de médiation.

Plus d’informations

Les Rencontres du XIXe siècle Deuxième édition « Populaire »

Lieu: Toulouse (Université Toulouse Jean Jaurès)

Dates: 4 et 5 juin 2020

Date limite de réponse à l’appel: 1er février 2020

Après une première édition autour du thème « Petites et grandes rencontres du XIXsiècle», Les Rencontres du XIXe siècle proposent à nouveau de réunir les jeunes dix-neuviémistes (doctorants et jeunes docteurs). Organisées par un comité de doctorants et jeunes docteurs issus d’une dizaine d’institutions différentes, elles proposent cette année de réfléchir collectivement autour du thème « Populaire ».

Appel complet ici

 

« Chantier d’archives, archives en chantier » – La surveillance des populations colonisées en métropole

Lieu : Archives nationales (Pierrefitte-sur-Seine)
Date : 28 mai 2020
Date limite de réponse à l’appel : 15 mars 2020

Dans le prolongement des dialogues noués entre archivistes et historien-ne-s autour de la notion d’ « archives coloniales » lors de la double journée d’étude tenue aux Archives nationales d’outre-mer (Aix-en-Provence) les 27 et 28 juin 2019 , le GROC organise, le 28 mai 2020, une journée de « chantier » consacrée aux archives de la surveillance des populations colonisées en métropole.

L’histoire de la colonisation connaît, depuis maintenant plusieurs années, un renouvellement scientifique conséquent . Sources, terrains et problématiques ont été élargi-e-s, permettant entre autres d’investir à nouveaux frais la notion de situation coloniale chère à Georges Balandier . À cette fin, les perspectives d’histoire sociale ont été particulièrement sollicitées. Si les recherches récentes ont privilégié le terrain colonial, l’angle métropolitain connait lui aussi, à la suite d’une tendance perceptible outre-manche, un retour en grâce, enrichi notamment des apports d’autres champs d’étude . L’histoire des polices, en outre, se déploie depuis les années 1990 dans le sens d’une analyse de la fabrique des institutions, des modes de gouvernance qu’elles produisent et des pratiques policières . Le croisement entre cette historiographie et celle du fait impérial a pris pour cadre non seulement le terrain colonial , mais également l’espace métropolitain , et le second empire colonial français comme les périodes qui lui sont antérieures . Face à la très importante masse de documents produite par les institutions chargées de la surveillance des colonisé-e-s en métropole, de nouvelles pistes restent à investir.

Appel complet ici

Appel à contributions : Mises en scène de l’héritage dans l’espace germanophone

Lieu : Toulouse

Dates : 21-23 mai 2020

Date limite de réponse : 30 janvier 2020

Le but de cette journée d’étude doctorale est d’interroger de quelles manières est mis en scène un héritage, qu’il soit politique, littéraire, artistique ou familial ; et quelles sont les spécificités de ces mises en scène au sein de l’espace germanophone. Les contributions présentées et les échanges qui auront lieu lors de cette manifestation permettront de questionner le concept de mise en scène, tout en soulignant la pluralité des héritages et de leurs articulations dans l’espace germanophone. Cette journée sera l’occasion de réfléchir sur la diversité des héritages de cette diaspora germanophone, toutes époques confondues.

Plus d’informations

Appel à contributions : Sources et archives. Journées doctorales de Caen et Rouen

Lieux : Caen et Rouen

Dates : 27 mai (Caen) et 15 juin (Rouen) 2020

Date limite de réponse : 10 février 2020

L’école doctorale « Histoire, Mémoire, Patrimoine, Langage », née en 2012 de la fusion d’une partie des ED 350 (Rouen) et 68 (Caen-Le Havre), regroupe 13 unités de recherche et 400 doctorants de disciplines variées : histoire, archéologie, philosophie, épistémologie, lettres modernes, arts du spectacle, langues, littératures et civilisations étrangères, linguistique ou encore sciences du langage. Forte de cette pluridisciplinarité, l’ED 558, placée sous la direction d’Alexandra Merle (ERLIS), propose cette année deux journées d’échange, afin de réunir ses jeunes chercheurs autour de la thématique “Sources et archives”.

Plus d’informations

Appel à contributions : Fake Blues: Exposures of Forgeries and their Aftermaths

Lieu : Cambridge, Peterhouse (Royaume-Uni)

Dates : 24 avril 2020

Date limite de réponse : 15 janvier 2020

This workshop will investigate the unhappy state of mind of those people in history who have been taken in by fakes and forgeries, as well as the afterlives of forged texts. What effect did the exposure and revelation of their gullibility have on the reception of forgeries? The Donation of Constantine, for example, was defended by high-ranking members of the Catholic Church for another century after Lorenzo Valla’s astute criticism. The Reformation lent further urgency to these discussions, when polemicists on both sides of the confessional divide – Catholic and Protestant – often accepted or rejected the results of the humanists on the basis of religious and political expediency.

Plus d’informations

Appel à contributions : Recherche-Création sur le phénomène des musiques anciennes (et musiques de rituels) au XXIe siècle, considéré sous l’angle de la pensée complexe

Lieu : Saint-Guilhem-le-Désert

Dates : 17-18 mai 2020

Date limite de réponse : 1er février 2020

Les musicologues qui étudient les musiques anciennes ou « à l’ancienne » sont confrontés à un dilemme inhérent à leur objet d’étude : les musiques anciennes ne prennent leurs « réalités » de musiques que si on peut les entendre et justement elles ne sont plus « entendables ». L’absence de ce fait sonore et musical suscite alors une puissance imaginante pour satisfaire le besoin et le désir d’entendre ce que nous ne pouvons plus entendre, en fabricant les musiques anciennes à partir des traces écrites ou iconographiques parvenues jusqu’à nous. Cette « réalité » musicale et spéculative de la musique ancienne soulève des questions fondamentales et globales qui ne concernent pas seulement la musicologie et que nous organisons dans le cadre de cette journée selon trois axes principaux (transmission et cécité, étude et analyse des dispositifs, connaissance de la connaissance) qui sont évidemment liés.

Plus d’informations

AAC Colloque : Le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles

Le Centre de recherche du château de Versailles organise les 17, 18 et 19 juin 2021 un colloque sur le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles.
Deux axes de communication sont privilégiés :

La production du mythe, du réel à l’imaginaire : création, mutations, contestations (XVIIeXIXe siècles)

Les applications du mythe, de l’imaginaire au réel : réception et aléas du paradigme de Versailles (XVIIIeXXe siècles)

Les propositions de communication sont à envoyer à Flavie Lerouxavant le 31 octobre 2020. Elles devront comprendre, en 5 000 signes maximum, le titre de la communication, le contenu de la proposition (questionnements, méthode employée, sources mobilisées), quelques éléments biographiques et les coordonnées du candidat. Ces propositions de communication seront examinées par le comité d’organisation et le comité de pilotage. Les candidats recevront une réponse quant à leur participation au colloque d’ici la fin du mois décembre 2020.

Plus d’informations ici

AAC : Colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours

AAC : Colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours
Le CHEC (Université Clermont-Auvergne), en partenariat avec l’U. Bordeaux-Montaigne, organise en novembre 2020 un colloque international sur la malbouffe et les mauvaises pratiques alimentaires de l’Antiquité à nos jours.  Il s’agira d’appréhender et comprendre les effets des mauvaises pratiques alimentaires sur les individus, les sociétés ou l’environnement sur le temps long. Ainsi, le concept de malbouffe, relativement récent, sera étudié et interrogé à différentes périodes et dans différents espaces afin d’en mesurer l’opérabilité depuis l’Antiquité.
Les propositions de communication, 3000 signes max, en français ou en anglais, sont à envoyer avant le 31 mars 2020. Une attention toute particulière sera portée aux propositions émanant de jeunes chercheurs (doctorants, jeunes docteurs, post-doc) ainsi qu’à celles provenant de l’étranger.
Plus d’informations, argumentaire et modalités de soumission : http://chec.uca.fr/article710.html

Appel à contributions : History is a common good

Lieu : Venise (Italie)

Dates : 29 mai-02 juin 2020

Date limite de réponse : 20 décembre 2019

In line with the Italian Public History Manifesto, approved after our association’s meeting in Pisa in June 2018, AIPH intends to contribute to the affirmation of a greater awareness of the value of historical knowledge, an essential resource for understanding the present, planning of the future and exercising full citizenship. The 4th AIPH National Conference of Venice-Mestre will create new opportunities for discussion and reflection between those who work with the past. The conference will examine ways in which history is present in society today, from universities to public places, in schools and learning institutions, in high and in popular culture and, finally, in the daily life of our communities.

Plus d’informations