Appel à contribution : Martyr et martyre. Evolutions et variations dans la Chrétienté de l’Europe occidentale, du haut Moyen Âge au XVIe siècle

Date limite de réponse à l’appel : 20 avril 2018

 

La revue Les Cahiers Pourpres, revue du laboratoire IHRIM Clermont-Ferrand, UMR 5317, envisage de publier un numéro d’articles sur la thématique du martyr(e).
Les contributions porteront sur les aires de langues latines, romanes et anglo-saxonnes. Pourront être abordés les axes suivants :
– Récits et témoignages de martyrs (autobiographies, hagiographies, martyrologes).
– Réception/ perception du martyr par les contemporains (échanges épistolaires, chroniques urbaines) : le titre de martyr est-il conféré immédiatement ou a posteriori ?
– Théologie du martyre.
– Représentation iconographique du martyr(e) dans les œuvres à lire (incunables, manuscrits, éditions) et à voir (vitraux, peinture).
– Représentation du corps en souffrance.
– Martyre et sacralisation d’un territoire (liens entre martyre, politique et territorialisation).
– Vocabulaire usité pour désigner le martyr, la mise à mort, le corps martyrisé.

 

Plus d’informations

ATELIER DOCTORAL – GENRE ET ESPACE PUBLIC / GENDER AND PUBLIC SPACE

Lieu : Université de Rouen Normandie

Date : 4 au 7 juin 2018

Date limite : 1er mars 2018

L’opposition entre un espace public – et politique – occupé par les hommes et un espace privé –et domestique – destiné aux femmes est une problématique centrale pour l’histoire du genre. On peut considérer qu’elle remonte à l’opposition entre polis et oikos de l’Antiquité classique mais qu’elle a été réaffirmée et compliquée dans les derniers siècles de l’histoire européenne, et plus généralement occidentale, dans le contexte des théories politiques libérales et de la Révolution française. 

Toutes les informations 

Atelier doctoral – La place des minorités : espaces, normes et représentations (Europe et Méditerranée, XIVe-XIXe siècles)

Lieu : École française de Rome

Dates : Du 11 au 15 juin 2018

Date limite : 31 mars 2018

Alors que l’Europe n’en finit pas de se confronter à la question de la place qu’elle peut et qu’elle veut faire à des minorités extrêmement diverses (nationales, ethniques, religieuses, immémorialement implantées ou à peine arrivées, etc.), il paraît nécessaire de réfléchir aujourd’hui à la place des minorités sur la longue durée et de manière critique – c’est-à-dire, d’abord, en soumettant à une réflexion critique la notion de « minorité », trop couramment acceptée sans examen. C’est elle qui sera au cœur de cet atelier de cinq jours, qui permettra d’interroger la place des minorités dans des espaces et des temps divers. Le même concept ne saurait bien sûr désigner la même réalité et la même expérience selon que l’on considère les sociétés médiévales, volontiers pensées (et d’abord par elles-mêmes) de manière organique et homogène, ou les sociétés modernes, réputées plus ouvertes et du moins plus diverses ; ou encore selon que l’on considère des espaces (pré-)nationaux, soumis à une forte volonté unificatrice, et d’autres espaces politiques, que l’on peut provisoirement définir comme impériaux, réputés plus à même de faire face à la diversité, voire de savoir l’organiser.

Plus d’informations

Appel à candidature:Prix de thèse Afrique et diasporas

Date limite de candidature: 28 février 2018

La Société des Africanistes et le GIS Études Africaines décerneront conjointement tous les deux ans à partir de 2018 deux prix de thèse ex-aequo qui ont pour objectif exclusif une aide à la publication sous forme d’ouvrage (valeur 3000 euros par prix). Les thèses seront publiées pour l’une chez Karthala en co-édition Karthala-Société des africanistes, pour l’autre chez un éditeur universitaire laissé au choix du GIS Études africaines. Un tirage au sort désignera pour chaque thèse l’éditeur en charge de la publication : Karthala-Société des Africanistes ou l’éditeur universitaire.

Plus d’informations

Appel à contributions : Objets politiques quotidiens du Moyen Âge à nos jours

Lieu : Lille

Date : 14-16 novembre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2018

Le champ de la culture matérielle en tant qu’objet d’étude à la fois historique et anthropologique est aujourd’hui foisonnant. Dans ce contexte, l’IRHiS organise un colloque international, qui propose d’explorer un sujet relativement négligé : l’étude des objets du quotidien en tant que participants du processus « politique » au sens large. Ce colloque vise à fournir un espace de débat qui dépasse les limites habituelles des périodes et des espaces, en réservant une attention particulière à des groupes et des pratiques qui échappent aux élites.

Consulter l’appel complet

Perceptions et représentations du motif végétal sur les matériaux périssables en Europe occidentale, XIIe-XXe siècle

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme (Clermont-Ferrand)

Date : 8 juin 2018

Date limite de réponse à l’appel : 1er mars 2018

Les problématiques de la journée d’étude, centrée sur l’Europe occidentale, sont multiples. Il s’agit d’abord d’identifier et de caractériser les modes de perception du motif végétal. Il s’agit ensuite de déterminer d’un point de vue stylistique et symbolique les différentes figurations du motif végétal (arbres, herbacées, plantes à feuilles et à fleurs, fruits et légumes) et leurs rapports avec les matériaux périssables (provenance, nature du support) utilisés aux époques médiévale, moderne et contemporaine. L’objectif n’est pas de dresser un état des lieux des connaissances sur la question. Le but est d’apporter un nouvel éclairage sur l’utilisation des matériaux périssables dans l’ornementation végétale à la lumière des travaux de recherche actuels et en favorisant la dimension comparative.

Consulter l’appel complet

Les femmes et le travail de l’Antiquité à nos jours

Lieu : Poitiers

Date : 4 avril 2018

Date limite de réponse à l’appel : 28 février 2018

De l’Antiquité à nos jours les femmes ont eu un rôle dans le monde du travail. Elles ont toujours été présentes mais bien souvent dans l’ombre. Afin d’obtenir une place réelle et reconnue, de nombreuses femmes ont au cours de l’histoire lutté pour l’égalité. Cependant, cette parité est difficile à obtenir et de nombreuses femmes sont victimes de différentes formes de harcèlement. Cette problématique est ancrée dans l’histoire mais reste à la fois d’actualité ; c’est pourquoi les doctorants du Centre de recherches interdisciplinaires en histoire, art et musicologie organisent une journée d’étude sur la place des femmes dans le monde du travail.

Consulter l’appel complet

AAC Diplomacy and Gender in the Early Modern World (1400-1800)

Lieu: Oxford

Dates: 11-12 Juin 2018

Date limite de réponse à l’appel: 1er avril 2018

Gender may not always be the first topic that comes to mind when discussing international relations, but it has a heavy bearing on diplomatic issues. It surfaces regularly in the news, whether in the 2015-2016 controversy over the Vatican’s refusal to accept a homosexual ambassador from France, or in 2017 with the first group photo of NATO spouses to include a male leader’s husband. Scholars have not left this field of research unexplored, and a recent collection of essays edited by Jennifer A. Cassidy examines in depth the gender dynamics of twentieth-century diplomacy. But what was the situation like in the early modern world ?

While ambassadorial positions were monopolised by men, women could and did perform diplomatic roles, both officially and unofficially. From heads of state like Elizabeth I and Catherine the Great to salon hostesses receiving diplomats from abroad, from the Paix des Dames signed by two royal women in 1529 to Lady Mary Wortley Montagu’s journey to Constantinople, women appear regularly in diplomatic contexts. Nor were gender performances always normative during this period, as shown by the eighteenth-century transgender ambassador, the Chevalier d’Eon. Literary and artistic masterpieces celebrating the signing of peace treaties, moreover, often give a prominent role to the female figure, thus questioning the assumption that the world of diplomatic negotiations was entirely male-centred. After all, certain ideas that are normally linked to masculinity, such as aggressiveness, are not easily reconciled with the practice of diplomacy.

Appel complet ici

 

 

Appel à contributions : Chrono-typologies : résolution et compression temporelle. 1ère journée d’étude du Groupe de contact FNRS « Ceramic Research in Archaeology – CeRA »

Lieu : Université catholique de Louvain (Belgique)

Date : 1er mars 2018

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2018

Le groupe de contact « CeRA » a pour vocation de rassembler les chercheurs et professionnels de l’archéologie dont les travaux portent sur l’étude des cultures matérielles anciennes par le biais de l’analyse de la poterie. L’exploitation de ce proxy permet en effet d’approcher les sociétés en reconstituant des savoir-faire, un environnement, des pratiques sociales et, par là-même, de mieux comprendre les sociétés qui fabriquent, diffusent et consomment ces objets. Le groupe compte organiser des journées annuelles, articulées autour des méthodes utilisées par les archéologues pour aborder les sociétés anciennes au départ de la céramique. Pour chaque journée d’études, une thématique précise sera retenue, dont les déclinaisons seront suffisamment larges pour toucher les projets de recherches et les problématiques d’un nombre important de collègues. La première rencontre (1er mars 2018) permettra d’aborder la question de la pertinence morphologique et temporelle de nos observations. Nous examinerons sous quelles conditions on peut serrer au plus près des réalités sociétales diverses : comment dans une chrono-typologie céramique distinguer les variantes morphologiques intentionnelles de variations mécaniques non significatives, comment prendre en compte dans nos classements typologiques le facteur de compression temporelle – soit la présence au sein d’une unité archéologique d’objets d’âge différent? Il s’agira dès lors de considérer les pratiques liées à l’établissement des chrono-typologies dans des cadres espace-temps très divers et, surtout, dans des conditions d’étude très variées. Nous aborderons par exemple la question de la résolution plus ou moins fine de ces chrono-typologies qui peut être fonction de la quantité/qualité/accessibilité des données, du contexte de fouilles (type de fouilles, conditions du travail archéologique dans le pays concerné), de l’apport, voire la dépendance, à l’histoire de l’art, de l’apport des sciences auxiliaires à l’archéologie.

Consulter l’appel complet

Appel à communications : Construire et maintenir un réseau | Biographie et prosopographie : individus et groupes sociaux en Histoire

Lieu : Maison de la Recherche de Sorbonne Université (Paris)

Date : 7 avril 2018

Date limite de réponse à l’appel : 12 février 2018

Les doctorants de l’École doctorale II Histoire moderne et contemporaine de Sorbonne Université organisent leur journée d’étude annuelle. Cette journée se divisera cette année en deux temps principaux : une première demi-journée portera sur une thématique large visant à rassembler les sujets de doctorants issus de différentes périodes et traitera de la question suivante : « Construire et maintenir un réseau. » La seconde demi-journée sera consacrée à des questions méthodologiques autour du thème principal « Biographie et prosopographie : individus et des groupes sociaux en Histoire ».

Consulter l’appel complet