Appel à candidatures – Xe Atelier doctoral Sources pour l’histoire économique européenne (XIIIe-XVIIIe siècles). Apprentissages et transmission des savoir-faire

Lieu: Arezzo
Date: 3-7 juillet 2017
Date limite de candidature: 15 mai 2017

Les Universités de Lille (laboratoire IRHiS) et de Rouen (laboratoire GRHIS), en collaboration avec l’ANR, l’IUF, le Grand Réseau de Recherche-CSN, l’Université Paris-7 « Denis Diderot », l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS-Université Paris-1), la Fraternita dei Laici d’Arezzo et l’Université de Sienne (DSFUCI d’Arezzo) proposent 15 bourses pour des jeunes chercheurs – étudiants en Master 2, doctorants ou post-doctorants de la Communauté européenne – travaillant sur des thèmes tels l’apprentissage, la transmission des savoir-faire, et leur relation avec le monde du travail et des corporations en Europe à l’époque pré-industrielle. Ces bourses prennent en charge les frais de séjour.

D’une durée de cinq jours, cette dixième session de l’Atelier doctoral d’Arezzo aura pour thème « Apprentissages et transmission des savoir-faire en Europe, XIIIe-XVIIIe siècle ». À partir de ce titre volontairement large, on s’interrogera plus particulièrement sur les formes, les modes d’organisation liés à la formation des travailleurs et à la transmission des connaissances pratiques dans différents secteurs de l’économie en Europe (y compris le milieu de la production artistique) au bas Moyen Âge et à l’époque moderne. On abordera aussi le rôle du réseau familial et des relations sociales et la place des femmes dans la transmission des savoirs pratiques et d’une manière plus générale, les multiples relations liant apprentissage, talent et création.

Les enseignements se feront en italien, en français, en anglais et en espagnol. Les enseignants et les doctorants produiront à l’appui de leur exposé oral dans l’une de ces langues une présentation informatique rédigée dans une langue différente de la langue parlée. Ce support fournira un point de vue détaillé sur les sources, sur la méthodologie utilisée et il explicitera les notions et le vocabulaire propres au domaine abordé.

L’Atelier doctoral sera structuré en deux sessions journalières :

  1. La matinée s’organisera autour de deux interventions proposées par des enseignants d’universités et d’institutions scientifiques européennes.
  2. L’après-midi sera consacré aux présentations par les jeunes chercheurs de leurs travaux (30 minutes). Ces présentations seront suivies de discussions.

Consulter l’appel à candidature complet ici.

Appel à communication : Espaces ecclésiastiques et seigneuries laïques. Définitions, modèles et conflits en zones d’interface (IXe-XIIIe siècle)

Lieu de la manifestation : Institut Historique Allemand (Paris) / Laboratoire ACP (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)
Dates : 5-6 avril 2018
Date limite de réponse à l’appel : 30 mai 2017

La distinction claire entre monde laïque et monde ecclésiastique et le concept d’espace de domination, compris comme une zone connue, délimitée et donc cartographiable, semblent aujourd’hui être des notions évidentes. Elles ne l’étaient pourtant absolument pas dans un monde médiéval où, d’une part, la réforme grégorienne a entamé, à la fin du XIe siècle, un processus de séparation des pouvoirs aristocratiques laïques et ecclésiastiques et où, d’autre part, la conception de l’espace de domination aristocratique connut une évolution très importante, du Xe au XIIIe siècle, avec un phénomène de spatialisation, puis de territorialisation, du pouvoir, ce qui permet progressivement de passer d’une cartographie faite de points à l’émergence de zones de domination plus ou moins identifiables et donc représentables graphiquement.
Ces thématiques sont au cœur de nombreuses recherches actuelles et se prêtent d’autant mieux à une recherche comparatiste entre France et Allemagne que les écoles historiographiques des deux côtés du Rhin ont une approche très différente de ces questions spatiales. À l’inverse des Français, les historiens allemands ne se sont quasiment pas, après 1945, intéressé aux problèmes spatiaux et le terme allemand de Territorialisierung, l’idée que le pouvoir des aristocrates ait pu être fondé sur un principe territorial et reposer sur certains espaces avec des frontières plus ou moins bien définies, n’est utilisé que pour décrire des phénomènes à partir du XIIIe siècle. Notre atelier entend donc croiser ces deux approches en examinant la conception et la production d’espaces ecclésiastiques et en s’intéressant aux interactions que cela suscita avec les seigneurs laïques dans le cadre géographique de l’ancien empire carolingien. Il ne s’agira pas ici de s’intéresser à l’espace intérieur au monastère, ce qui fut l’objet d’un livre récent (Monastères et espace social. Genèse et transformation d’un système de lieux dans l’Occident médiéval, éd M. Lauwers), mais bien de centrer notre étude sur les points de contacts et les zones d’interface entre espaces laïques et ecclésiastiques, en excluant le cas du ban clunisien, qui a déjà donné lieu à de nombreux travaux et en s’ouvrant également à des espaces non monastiques : diocèse, archidiaconé ou paroisse par exemple.
L’objectif sera de permettre à des jeunes chercheurs germanophones ou francophones de comparer leurs approches, cela dans une perspective résolument interdisciplinaire entre histoire, histoire du droit, histoire de l’art et archéologie.

L’appel complet peut être consulté ici.

Appel à communications – Understanding Migration: States of (Un)Belonging

Lieu: University of Sheffield
Date: 15 juin 2017
Date limite de soumission: 10 mars 2017

The University of Sheffield Postgraduate Migration Research Network invites submissions for the 3rd Workshop on Migration. This one-day intensive research conference aims to explore issues on migration and belonging – or unbelonging, and offer diversified insights into a wide range of migration topics and discussions. The workshop aims to provide a friendly environment for postgraduate and early career researchers to engage in discussion regarding migration research, past, present, and future migration agendas, integration, representation of migrants and the evolution of migration policies. This is an opportunity to showcase your research, any ‘work in progress’, and (preliminary) research findings with a critically engaged postgraduate community. Abstracts in all areas of migration and from all disciplines will be considered.

Submissions based broadly but not restricted to following topics are welcome:
– Past, present and future movement flows
– Migrants’ and forced migrants’ experiences (including displacement, journey, arrival, integration, etc.)
– Migration policies, governance and control
– Narratives and representations of migrants and forced migrants
– Rise of anti-immigrant sentiment and policies
– Migrant activism and organisation
– Alternative theoretical/empirical/methodological perspectives on migration and belonging

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – La prise de décision dans les structures éducatives. Entre la norme et la pratique (XIIIe-XXe siècle)

Lieu : Maison de la Recherche de l’Université Toulouse – Jean Jaurès

Dates : 9 et 10 octobre 2017

Date limite de réponse à l’appel : 15 avril 2017

Les communications souhaitées devront décliner les modalités de la tension entre norme et pratiques démocratiques, à l’échelle des structures éducatives, dans une perspective historique, mais en faisant appel à toutes les disciplines concernées : sociologie, anthropologie, sciences de l’éducation, droit, etc. Tous les types de structures éducatives (officielles, clandestines, établissements, associations, laïques, religieuses, anciennes, contemporaines), et à tous les niveaux d’enseignement (du primaire au supérieur, pour reprendre une terminologie contemporaine) sont proposés à la réflexion collective.

Voir l’appel complet ici.

Appel à communications – Loci Sepulcralis

Lieu : Monastère Santa Maria da Vitória (Monastère de Batalha), Portugal

Dates : 21-23 septembre 2017

Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2017

Throughout the Middle Ages, the choice of a particular burial place, as the option for a monumental tomb, speak volumes about the fundamental questions that the men who felt compelled to define the fate of their remains and their wealth before they died must have asked themselves. Such choice was never made by chance, on the contrary, they took extreme care to define how their mortal remains were to be kept for eternity and what needed to be done in order to guarantee their eternal rest.

Kings and queens were obviously paramount in this process, as royal pantheons grew to become more and more relevant in the construction of royal legitimacy. Yet Kings were not the only ones worrying about lineage and personal memory. Noblemen and ecclesiastics, just as much as rich tradesmen, and their wives and daughters, were all involved in such tendencies.

The study of all sorts and styles of pantheons have fascinated scholars of all disciplines in the last thirty years or so, to a point that one might wonder what there is still to be said. But as is often the case, the more one topic is studied, the greater the questions which arise thereof. New interdisciplinary readings and approaches of this subject have promoted new questionings and problems and it is perhaps time to try and re-think the whole evidence and point out new ways of looking at such important witnesses of the concepts of life, death and their value for the medieval men.

Taking up the topic of Royal Pantheons as the leading theme, we therefore propose to host a 3-day Conference, in the Santa Maria da Vitória Monastery (commonly known as Monastery of Batalha), one of the most important medieval royal pantheons of Portugal and the obvious venue for a multidisciplinary meeting like this, which aims at gathering well established scholars as well as young and upcoming academics in an environment where the debate and discussion on death and burial will have an ideal environment in which to develop.

Voir l’appel complet ici.

La diplomatie des villes dans les mondes latins, musulmans et byzantins (XIIe-XVIe siècle)

Lieu: Université Paul-Valéry Montpellier

Date: 17-18 novembre 2017

Date limite de réponse à l’appel:31 mai 2017

L’essor des villes occidentales et leur organisation en communes, pourvues de regalia (Italie communale) ou de privilèges, de franchises (France, Flandres, Espagne, etc.), se sont fondés sur une panoplie de techniques, d’outils et de pratiques de gouvernement qui ont transformé les organismes urbains en laboratoires politiques. Quelles raisons, quels objectifs et même quelle légitimité ces villes eurent-elles à déployer une action diplomatique qui peut paraître comme un secteur essentiel, sinon réservé de la souveraineté ? Les réponses sont à ce jour à découvrir. Autour du bassin méditerranéen, d’autres cultures religieuses, politiques, économiques se sont développées au cours des XIIe-XVIe siècles dans et autour de villes qui ont cultivé avec les pouvoirs des relations diverses. Leurs développements sociaux et économiques présentent néanmoins d’évidentes convergences avec l’évolution des villes européennes. Pour mesurer les singularités du fait diplomatique urbain en tous ces espaces, ce programme pluriannuel adopte de ce fait une démarche comparatiste et dépasse les trop strictes frontières du Moyen Âge pour englober la première modernité, classiquement définie en Europe comme celle d’un nouveau paradigme diplomatique marqué par la naissance des ambassades permanentes.

Appel complet ici

Appel à communication : La figure du combattant à l’époque romane

Dates : 20-22 octobre 2017
Lieu : Issoire – Halle aux grains

Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2017

 

Extrait : Longtemps réservée aux historiens, l’étude du recours aux armes concerne en réalité tous les champs de la médiévistique. S’incrivant dans les orientations actuelles de la New Military History, l’ambition de cette rencontre interdisciplinaire est de réunir et de faire dialoguer sur ce sujet historiens de l’art, archéologues, historiens, spécialistes de la littérature travaillant sur les Xe-XIIe siècles. En suivant les pistes ouvertes par Philippe Contamine, Bernard S. Bachrach, Helen Nicholson, Dominique Barthélemy, Philippe Buc et bien d’autres, le choix a été d’éclairer la figure du combattant dans ses dimensions pragmatique et symbolique. Celle-ci noue les différents aspects de la question : pratique de la violence armée, expérience et métaphore du combat, articulation avec la vie sociale, mise en scène des différentes formes de combat guerrier au travers de leurs représentations.

 

Consulter l’appel complet

Appel à communications – Rénovation urbaine et résilience. Regards croisées sur les villes

Lieu: Rome
Date: 29 août – 1er septembre 2018
Date limite de réponse: 20 février 2017

Nous vous invitons à participer à la XIVe Conférence internationale d’histoire urbaine « Rénovation urbaine et résilience. Regards croisées sur les villes» qui se tiendra à Rome, du 29 août au 1 septembre 2018.

Nous vous prions de nous faire parvenir vos propositions de sessions jusqu’au 20 février 2017 au plus tard et nous vous demandons de soumettre vos propositions de sessions sur le site http://eauh2018.ccmgs.it. Les organisateurs des sessions sauront si leurs sessions sont ou non acceptées en mai 2017.

L’Association européenne d’histoire urbaine, qui souhaite encourager les recherches internationales et interdisciplinaires en matière d’histoire urbaine, donnera la priorité aux sessions qui seront co-organisées par des chercheurs de différents pays. L’Association vous invite également à proposer des sessions sur des recherches comparatives.

Appel à candidatures – Université d’été, Le discours hagiographique en milieu régulier. Outils, méthodes, problématiques (Moyen Âge,Temps modernes)

Lieu : Université Jean Monnet, Saint-Etienne
Date : du 5 au 7 septembre 2017
Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2017

Le CERCOR renoue avec la tradition d’organiser régulièrement des universités d’été. La session 2017 se tiendra à l’Université de Saint-Étienne, du 5 au 7 septembre. Elle se donne pour objectif de permettre aux auditeurs d’acquérir les clés indispensables à la compréhension dans la longue durée des caractéristiques du discours hagiographique et de son effet structurant en contexte régulier.

Le programme de formation abordera l’historiographie de l’étude des sources liées à la sainteté, avec un accent mis sur la naissance à l’époque moderne d’un discours critique sur l’hagiographie médiévale. Un deuxième aspect concernera l’évolution de la narrativité hagiographique, et la manière dont elle est prise en compte pour constituer le récit hagiographique en source historique. L’université d’été abordera également les modalités d’insertion des biographies à caractère hagiographique parmi les pièces des procès de canonisation avant et après la réforme curiale de 1588 ; on examinera aussi la manière dont l’hagiographie postérieure à la canonisation entend se légitimer par des références au procès, et connaît des prolongements liturgiques à travers les leçons du bréviaire pour les fêtes des saints, et historiques à travers les chroniques des ordres religieux.

L’appel complet ici.