La diplomatie des villes dans les mondes latins, musulmans et byzantins (XIIe-XVIe siècle)

Lieu: Université Paul-Valéry Montpellier

Date: 17-18 novembre 2017

Date limite de réponse à l’appel:31 mai 2017

L’essor des villes occidentales et leur organisation en communes, pourvues de regalia (Italie communale) ou de privilèges, de franchises (France, Flandres, Espagne, etc.), se sont fondés sur une panoplie de techniques, d’outils et de pratiques de gouvernement qui ont transformé les organismes urbains en laboratoires politiques. Quelles raisons, quels objectifs et même quelle légitimité ces villes eurent-elles à déployer une action diplomatique qui peut paraître comme un secteur essentiel, sinon réservé de la souveraineté ? Les réponses sont à ce jour à découvrir. Autour du bassin méditerranéen, d’autres cultures religieuses, politiques, économiques se sont développées au cours des XIIe-XVIe siècles dans et autour de villes qui ont cultivé avec les pouvoirs des relations diverses. Leurs développements sociaux et économiques présentent néanmoins d’évidentes convergences avec l’évolution des villes européennes. Pour mesurer les singularités du fait diplomatique urbain en tous ces espaces, ce programme pluriannuel adopte de ce fait une démarche comparatiste et dépasse les trop strictes frontières du Moyen Âge pour englober la première modernité, classiquement définie en Europe comme celle d’un nouveau paradigme diplomatique marqué par la naissance des ambassades permanentes.

Appel complet ici

Appel à communication : La figure du combattant à l’époque romane

Dates : 20-22 octobre 2017
Lieu : Issoire – Halle aux grains

Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2017

 

Extrait : Longtemps réservée aux historiens, l’étude du recours aux armes concerne en réalité tous les champs de la médiévistique. S’incrivant dans les orientations actuelles de la New Military History, l’ambition de cette rencontre interdisciplinaire est de réunir et de faire dialoguer sur ce sujet historiens de l’art, archéologues, historiens, spécialistes de la littérature travaillant sur les Xe-XIIe siècles. En suivant les pistes ouvertes par Philippe Contamine, Bernard S. Bachrach, Helen Nicholson, Dominique Barthélemy, Philippe Buc et bien d’autres, le choix a été d’éclairer la figure du combattant dans ses dimensions pragmatique et symbolique. Celle-ci noue les différents aspects de la question : pratique de la violence armée, expérience et métaphore du combat, articulation avec la vie sociale, mise en scène des différentes formes de combat guerrier au travers de leurs représentations.

 

Consulter l’appel complet

Appel à communications – Rénovation urbaine et résilience. Regards croisées sur les villes

Lieu: Rome
Date: 29 août – 1er septembre 2018
Date limite de réponse: 20 février 2017

Nous vous invitons à participer à la XIVe Conférence internationale d’histoire urbaine « Rénovation urbaine et résilience. Regards croisées sur les villes» qui se tiendra à Rome, du 29 août au 1 septembre 2018.

Nous vous prions de nous faire parvenir vos propositions de sessions jusqu’au 20 février 2017 au plus tard et nous vous demandons de soumettre vos propositions de sessions sur le site http://eauh2018.ccmgs.it. Les organisateurs des sessions sauront si leurs sessions sont ou non acceptées en mai 2017.

L’Association européenne d’histoire urbaine, qui souhaite encourager les recherches internationales et interdisciplinaires en matière d’histoire urbaine, donnera la priorité aux sessions qui seront co-organisées par des chercheurs de différents pays. L’Association vous invite également à proposer des sessions sur des recherches comparatives.

Appel à candidatures – Université d’été, Le discours hagiographique en milieu régulier. Outils, méthodes, problématiques (Moyen Âge,Temps modernes)

Lieu : Université Jean Monnet, Saint-Etienne
Date : du 5 au 7 septembre 2017
Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2017

Le CERCOR renoue avec la tradition d’organiser régulièrement des universités d’été. La session 2017 se tiendra à l’Université de Saint-Étienne, du 5 au 7 septembre. Elle se donne pour objectif de permettre aux auditeurs d’acquérir les clés indispensables à la compréhension dans la longue durée des caractéristiques du discours hagiographique et de son effet structurant en contexte régulier.

Le programme de formation abordera l’historiographie de l’étude des sources liées à la sainteté, avec un accent mis sur la naissance à l’époque moderne d’un discours critique sur l’hagiographie médiévale. Un deuxième aspect concernera l’évolution de la narrativité hagiographique, et la manière dont elle est prise en compte pour constituer le récit hagiographique en source historique. L’université d’été abordera également les modalités d’insertion des biographies à caractère hagiographique parmi les pièces des procès de canonisation avant et après la réforme curiale de 1588 ; on examinera aussi la manière dont l’hagiographie postérieure à la canonisation entend se légitimer par des références au procès, et connaît des prolongements liturgiques à travers les leçons du bréviaire pour les fêtes des saints, et historiques à travers les chroniques des ordres religieux.

L’appel complet ici.

 

Appel à communication – XXèmes rencontres Dîwân

Lieu : MMSH (Aix-en-Provence) et MuCEM (Marseille)
Date : 28-30 juin 2017
Date limite de réponse à l’appel : 1er mars 2017

Nous avons l’honneur de vous annoncer la tenue des XXèmes Rencontres des doctorants de l’association DÎWÂN, les 28-29-30 Juin 2017.
Accueillies par la MMSH (Aix-en-Provence) et le MuCEM (Marseille), ces journées seront l’occasion pour les doctorants des diverses universités françaises qui travaillent sur le monde arabo-musulman médiéval de présenter leurs recherches, mais aussi et surtout d’échanger avec d’autres doctorants, des post-doctorants et des professeurs, dans un cadre moins formel et une atmosphère conviviale.
Les interventions des doctorants dureront 10 minutes, afin de permettre ensuite des discussions. Dans le but de promouvoir l’interdisciplinarité et l’ouverture sur de nouveaux champs, la méthodologie, la présentation des sources et plus généralement la démarche scientifique doivent être au centre de l’exposé. Les échanges étant le principal objectif de ces trois journées de rencontres, nous invitons tous les doctorants travaillant sur l’Islam médiéval et ce quelle que soit leur discipline, à participer ; les débats n’en seront que plus riches.

Voir l’appel complet ici.

Appel à communications – La prise de décision dans les structures éducatives. Entre la norme et la pratique, XIIIe-XXe siècles

Lieu : Toulouse
Date : 9-10 octobre 2017
Date limite de réponse à l’appel : 15 avril 2017

Réfléchir au fonctionnement d’institutions d’enseignement, à l’échelle locale donc, offre la possibilité au chercheur de confronter la norme édictée par le haut et validée par les pouvoirs politiques et religieux, selon les contextes historiques, et sa mise en œuvre par les acteurs, au plus près des élèves et de leurs familles. Cette tension entre la norme (formulée dans les statuts) et la pratique décisionnelle (attestée par exemple dans les registres de délibération des conseils ou assemblées, par les mémoires des différents acteurs) illustre la possible vie démocratique de la structure éducative, dans le sens où personnel d’encadrement et personnel de direction, élèves et parents d’élèves sont amenés à exprimer leur voix selon des formes très variées : consultation, délibération, élection, décision d’autorité. De plus, en fonction du contexte, des stratégies d’accommodement par rapport au modèle sont actées, mettant en lumière des contraintes locales et du contexte, un contexte bouleversé en temps de crise.

Les communications souhaitées devront décliner les modalités de cette tension entre norme et pratiques démocratiques, à l’échelle des structures éducatives, dans une perspective historique, mais en faisant appel à toutes les disciplines concernées : sociologie, anthropologie, sciences de l’éducation, droit, etc. Tous les types de structures éducatives (officielles/clandestines, établissements/associations, laïques/religieuses, anciennes/contemporaines), et à tous les niveaux d’enseignement (du primaire au supérieur, pour reprendre une terminologie contemporaine) sont proposés à la réflexion collective. En outre, il serait intéressant de pouvoir étudier les relais entre le terrain local et le niveau central précisément par rapport à la transmission et à la réception des conseils et procédures décisionnelles. En ce sens, l’action des visiteurs sous l’Ancien Régime comme des inspecteurs de l’Instruction Publique ou de l’Éducation nationale, des supérieurs d’ordres religieux enseignants comme des recteurs est un des axes de cette recherche.

L’appel complet ici.

Appel à communications – 818-2018 : Mille deux cents ans de relecture de la Règle de saint Benoît

Lieu : Landévennec
Date : 6-8 juin 2018
Date limite de réponse à l’appel : 1er avril 2017

L’année 818, la communauté de Landévennec adopte la Règle de saint Benoît, dans le contexte politique et religieux carolingien que l’on connaît. Au cours des siècles qui suivent, comme dans l’histoire de toute abbaye bénédictine, les moines de Landévennec transmettent et adaptent pratiques et relectures de la Règle en fonction du contexte politique, religieux et économique non sans crises mais aussi rebondissements comme l’intégration à la Société de Bretagne puis à la Congrégation de Saint-­‐Maur au XVIIe siècle et la renaissance des années 1950. Ce colloque a pour ambition d’analyser, sur cette longue période, l’histoire de l’abbaye Saint-­‐Guénolé au sein du monachisme bénédictin et en relation avec le monde environnant plus ou moins lointain.

L’appel complet ici.

Appel à communications – Everyday Empires, Trans-Imperial Circulations in a Multi-Disciplinary Perspective

Lieu: Birmingham (UK)
Dates : 25-26 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2017

The Modern and Contemporary History Centre and the Birmingham Research Institute for History and Cultures at the University of Birmingham invites postgraduate researchers and early-career (PhD awarded in the last eight years) academics to submit papers for a two-day conference sponsored by Past & Present on the theme of “everyday empires.”

“Everyday Empires: Trans-Imperial Circulations in a Multi-Disciplinary Perspective” aims to bring together scholars working across geographical, chronological, and methodological lines to reinterpret the ways in which empire was lived through commonplace things, spaces, and decisions in the nineteenth and twentieth centuries. A key focus of the conference is to develop a greater discussion of inter-imperial and trans-imperial dynamics. Historians of the United States, British, French, Habsburg, Qing, and Ottoman empires are all encouraged to submit papers to foster a dialogue that can all too often be cantonized by the archival legacies of imperial political structures or by the constraints of their respective research languages.

Our approach will advance understandings of trans-imperial circulations related to race, gender, class, sexuality, commodities, diaspora and mobility. In taking this line we do not abandon the nation-state as an object of analysis, nor do we discount the violent and coercive mechanisms that sustained imperial power. Nor, finally, do we assume imperial rule to have been an all-pervasive mode of political organisation, itself impervious to the counter-forces local and areas-studies methodologies have made visible. Instead, we ask scholars to interrogate empire as a process emergent through the everyday, ontologically negotiated material practices of its citizens and subjects: from bicycles to hotel bars; from medicine cabinets to the daily labour of the rubber plantation; from teakettles to steamship tickets.

Pour plus d’informations, voir ici.

Appel à contributions – L’itinérance curiale, du Moyen Âge au XIXe siècle

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2017

L’itinérance curiale est un sujet peu étudié en France, contrairement à ce qui s’observe dans d’autres pays européens où ce phénomène a bénéficié d’un intérêt marqué de la part de la recherche.

Les grands jalons de l’histoire des séjours et déplacements de la cour de France sont pourtant bien connus. Sous les Carolingiens, le cœur politique de l’empire est situé à Aix-la-Chapelle qui se trouve au centre d’un réseau palatial orienté au nord et à l’est, entre les palais de Francfort, Nimègue, Compiègne et Thionville. Sous les Capétiens, l’itinérance curiale est marquée par une concentration précoce sur Paris qui revêt dès la fin du XIIe siècle les fonctions de capitale et qui sert de résidence privilégiée aussi dans la deuxième moitié du XIVe siècle. Au siècle suivant, deux régions dominent les trajectoires de la cour : la région parisienne et la vallée de la Loire. À la Renaissance, la concentration grandissante sur un ensemble réduit de résidences situées en région parisienne peut être mise en relation avec la sédentarisation des cours qui s’observe dans la plupart des pays européens à cette époque. En 1682, l’installation de la cour à Versailles marque l’achèvement de ce processus. Oscillant entre Paris et Versailles, le profil des déplacements ne connait que peu de variations jusqu’à la disparition de la monarchie au XIXe siècle.

Nous souhaitons approfondir l’examen de l’itinérance curiale afin de mieux comprendre les différentes étapes de cette évolution, le caractère des déplacements et leur impact sur l’entourage royal ainsi que la société dans son ensemble.

Pour plus d’informations, voir ici.

Appel à communication Journée d’études de l’AJCH – Les sources exogènes

Lieu : Lille
Date : 19 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 10 janvier 2017
L’appel complet ici.

Dans la pratique de la recherche historique, le croisement de sources de diverses origines constitue un fondement disciplinaire essentiel. En leur sein, l’historien doit régulièrement composer avec des sources issues de témoins extérieurs à la société ou au terrain qu’il entend étudier, soit que ces documents comblent des lacunes dans les sources locales ou pallient des difficultés d’accès ou de traitement de ces sources, soit qu’ils soumettent un point de vue différent sur un événement ou un contexte historique.

Ce sont ces « sources exogènes », produites dans un contexte différent de celui qu’elles décrivent – que ce soit d’un point de vue géographique, culturel, social ou même économique (le bourgeois évoquant l’ouvrier, le voyageur parlant de l’indigène, le chrétien décrivant le juif, l’anarchiste dénonçant le militaire… – et inversement), leur définition, leur production, leurs enjeux, leur mode d’utilisation, que cette journée d’étude entend interroger.

En intégrant des communications traitant de toutes les périodes historiques, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, il s’agira d’aborder les sources exogènes dans leur pluralité et dans leurs différents usages historiques et historiographiques, pour mieux tenter d’abord de les définir, de voir ce qui, dans leurs milieux de production, leur forme ou leur contenu, les établit comme extérieures au contexte qu’elles présentent ; quelle distance s’établit entre l’ « endogène » et l’ « exogène ». De la curiosité à la domination, il s’agira également d’observer les rapports induits par cette distance, et comment cette altérité se manifeste, dans quels domaines, selon quelles modalités. Comment ces sources peuvent-elles parfois reconstruire, mettre en scène ou réinventer les situations qu’elles prétendent décrire, et à quelles fin ? Quelles pourraient être les nuances, dans l’analyse historique, suggérées par une certaine proximité (factuelle ou revendiquée) à l’égard de ce que décrivent ces sources ? La définition de cette distance exacte permettra alors de voir en quoi elle influence la perception de ce que les sources exogènes prétendent observer, mais aussi ses enjeux et son impact, tant sur le milieu de production de ces sources que sur celui qu’elles décrivent. Cette réflexion commune sera enfin l’occasion de revenir sur les points de méthode que soulève le maniement de ces sources, et de tracer des lignes communes sur les écueils qu’elles impliquent pour le chercheur, les manières de les critiquer, de les croiser, de les traiter.

Les propositions de contributions, d’environ 2000 signes, accompagnées d’un CV, sont à envoyer à l’adresse ajchsources2017@gmail.com avant le 10 janvier 2017.

Continue reading