Appels à contributions : Grèce(s)

Revue « Histoire de l’art » (n° 86)

Date limite de réponse : 15 janvier 2020

2021 marque le bicentenaire de la révolte des Grecs qui aboutit au terme d’une longue guerre à l’indépendance du pays : la Grèce naît alors comme nation moderne et le romantisme, en particulier en France, en fait un de ses thèmes de prédilection, emporté dans un vibrant mouvement philhellénique. La commémoration ne doit toutefois pas cacher qu’il fut et qu’il est d’autres Grèces, de l’Antiquité à nos jours. Aussi le thème de ce numéro est-il décliné au pluriel, car la construction de l’art grec à l’époque moderne n’est qu’un des phénomènes considérés ici. C’est la pluralité des constructions de la Grèce dans l’art qui fait l’unité de la collection d’études et d’essais que nous attendons.

Plus d’informations

Appels à contributions : Espaces maritimes, ports et littoraux du Roussillon à la Provence au Moyen Âge

Lieu : Montpellier

Dates : 12-13 juin 2020

Date limite de réponse : 1er mars 2020

Cette rencontre entend réunir des historiens, géographes et géoarchéologues, spécialistes des sources textuelles, cartographiques, autant que matérielles issues de l’archéologie et de la géomorphologie, afin de confronter les approches et de tirer des enseignements de ces regards croisés sur les changements sociétaux et environnementaux de la période médiévale qui ont touché les sociétés littorales et les établissements portuaires. Les questionnements portant sur le cas spécifique d’Aigues-Mortes trouveront peut-être un écho dans le cas d’autres sites méditerranéens actuellement étudiés, soulevant des analogies ou des situations contradictoires susceptibles d’apporter des éléments de réponse. Ces regards croisés permettront d’apprécier les singularités d’un port, son degré de développement et ses évolutions, ainsi que de l’appréhender à différentes échelles spatiales et temporelles.

Plus d’informations

Appel à contributions : Perspectives sur le voyage dans la Méditerranée ancienne

Revue : Viaggiatori Journal (n° 7)

Date limite de réponse : 19 décembre 2019

L’initiative est née de la collaboration entre Fabio D’Angelo (directeur de la revue Viaggiatori Journal) et Silvana di Paolo (CNR) et voudrait aborder le thème du voyage – compris comme expérience physique, esthétique, imaginaire, symbolique ou métaphorique – dans les régions du bassin méditerranéen, riche de témoignages archéologiques nombreux qui montrent la continuité des installations humaines de la Préhistoire à nos jours.

Plus d’informations

Appel à contributions : Follow the Leader: Medieval Leaders and Leadership

Lieu : Oxford (Royaume-Uni)

Dates : 31 janvier-1er février 2020

Date limite de réponse : 8 décembre 2019

The subject of leadership is an ever-present part of the modern world, whether in relations to politics, the workplace, social influence, activism, or abuses of power.

Plus d’informations

Appel à contributions : Effet de réel, effet du réel : la littérature médiévale au miroir des histoires

Lieu : Poitiers

Dates : 21-23 janvier 2021

Date limite de réponse : 31 mars 2020

La question du réel est tout entière celle des lettres médiévales : de leur réalité matérielle et intellectuelle, de leur horizon de production et de réception, de leurs auteurs affichés ou anonymes, de leur vocation. Mais qu’est-ce que le réel au Moyen Âge ? Qu’il s’agisse de la matérialité de l’œuvre, de sa paternité, des commanditaires ou des destinataires qui en éclairent l’existence, des faits de langue qui la connotent, la localisent, la datent, l’inscrivent dans un continuum linguistique, des enjeux intellectuels, politiques ou religieux qui la subsument ou de la création poétique ou fictionnelle qui en fait une réalité littéraire à la fois subsidiaire et autonome par rapport à l’horizon temporel dans lequel le texte est écrit, la recherche est confrontée à l’éternel calibrage de la bonne distance critique. Si ce que l’on doit comprendre est déjà en partie compris dans le texte, il est alors indispensable pour l’herméneute de savoir reconnaître ce que l’intention des auteurs a voulu faire apparaître dans l’œuvre pour qu’elle soit ainsi comprise, de savoir identifier ce que s’y est glissé et qui constitue la partie résiduelle du cercle herméneutique que seuls le temps et la recherche peuvent espérer mettre au jour.

Plus d’informations

Appel à contributions : Formuler l’hypothèse, établir la preuve : du travail sur les sources à l’écriture de l’histoire

Lieu : Paris

Dates : 03-04 juin 2020

Date limite de réponse : 13 janvier 2020

L’hypothèse et la preuve sont intrinsèquement liées aux études en sciences humaines et sociales depuis leur constitution en disciplines scientifiques. Face à la complexité de son objet d’étude, le chercheur avance, de manière provisoire, des hypothèses, des propositions d’explications et d’interprétations qui seront ultérieurement validées ou réfutées. Au XIXe siècle, afin d’asseoir la scientificité de la discipline historique, l’école méthodique a érigé le recours à la preuve comme règle essentielle de cette méthode, enseignée et pratiquée par les établissements de recherche qu’étaient l’École des chartes et l’École pratique des hautes études. La démarche historique est fondée sur l’interrogation des sources en les mettant à l’épreuve de la critique pour en tirer des conclusions. Le recours à la preuve est alors l’élément clé de cette méthode car elle permet de poser une affirmation vérifiable. Comme le rappelle Claude Gauvard, la preuve n’est pas l’apanage du seul historien, mais aussi celui des théologiens, des mathématiciens et physiciens et, surtout, des juges (Dictionnaire de l’historien, 2015, p. 551- 553). Dans les sciences historiques comme dans les procédures judiciaires, on recherche des preuves parce qu’on cherche la part de vérité accessible. Il s’agit alors d’une exigence épistémologique à laquelle le chercheur attache sa crédibilité au sein de la communauté scientifique.

Plus d’informations

Appel à contributions : Le chemin du médiéviste

Lieu : Saint-Jacques de Compostelle (Espagne)

Date : avril 2020

Date limite de réponse à l’appel : 20 décembre 2019

Le texte des Cantigas de Santa María évoque un très beau miracle, lors duquel la Providence fit apparaître des pierres au sein d’un bâtiment qui en manquait. Alors comme le dit l’expression “jamais deux sans trois”, ou par ce chemin infini, mais qui paradoxalement possède une fin, nous construisons les fondements solides avec ce troisième édition du colloque, à nouveau illustré par l’allégorie du chemin de Saint- Jacques, devenu le chemin personnel que chaque jeune chercheur se doit de parcourir. Le but reste le même : partager nos expériences et présenter nos travaux.

Plus d’informations

Appel à contributions : L’histoire environnementale en France et en Allemagne : problèmes actuels et perspectives d’avenir

Lieu : Institut historique allemand (Paris)

Dates : 16-19 juin 2020

Date limite de réponse à l’appel : 6 janvier 2020

Depuis la fin des années 1960, l’histoire environnementale s’est rapidement développée comme une branche nouvelle et importante de la recherche historique. Située à la croisée de nombreuses approches (histoire économique, histoire des techniques, histoire des sciences, histoire sociale…) elle aborde et renouvelle toutes ces questions. Plutôt qu’une spécialisation sur un objet clairement défini, « l’environnement », l’histoire environnementale propose une nouvelle perspective, attentive à la fois à la nature, à la matérialité des sociétés, aux interactions entre les phénomènes physiques et biologiques et les sociétés, et plus généralement à l’histoire longue des questions environnementales contemporaines.

Plus d’informations

Appel à contributions : Deuxièmes rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique

Lieu : Lyon

Dates : 15-16 juin 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2020

L’association lyonnaise Diachronies contemporaines, vouée à la promotion de l’activité scientifique des jeunes chercheurs en linguistique historique, organise les Deuxièmes rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique. Après une première édition dédiée spécifiquement aux langues gallo-romanes, cette seconde édition entend s’ouvrir également à l’étude des langues anciennes indo-européennes. L’objectif de l’événement est de permettre aux jeunes chercheur·ses travaillant sur l’histoire des langues anciennes et gallo-romanes de présenter leurs travaux et d’échanger à ce sujet. La forme de ces rencontres est celle d’un colloque traditionnel à la suite duquel des actes seront édités.

Plus d’informations

Appel à contributions : Latin et grec au Moyen Âge et à la Renaissance. VIe congrès de la SEMEN-L (Société d’Études Médio- et Néo-Latines)

Lieu : Dijon

Dates : 10-13 juin 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2020

Le congrès portera d’abord sur la situation spécifique du grec au Moyen Age et à la Renaissance et sur ce que Jacqueline Cerquiglini-Toulet appelle « l’imaginaire » de cette langue : quelle force symbolique véhiculent l’apprentissage et la connaissance du grec et de son alphabet étrange ? Qu’en est-il de cette langue par rapport aux deux autres « langues sacrées » définies par Isidore de Séville dans ses Etymologies, IX (le latin et l’hébreu) ? Quelles sont ses qualités propres et pourquoi l’étudie-t-on ? Comment les études grecques se sont-elles constituées ? Quelles résistances ont-elles rencontrées ? Dans La Bataille du grec à la Renaissance, Jean-Christophe Saladin a évoqué « la violence des résistances » que lui opposèrent les scholastiques et a montré comment le statut de la langue grecque a été lié à celui de l’hébreu, avant que les textes grecs ne soient clairement mis à l’index, mais bien des choses et des hommes restent à évoquer sur le sujet. On se demandera aussi comment la langue grecque participe spécifiquement de la translatio studii et imperii. On pourra par exemple, comme l’a fait le regretté Philip Ford pour Homère (De Troie à Ithaque), étudier la diffusion de telle ou telle œuvre grecque à l’échelle européenne, en identifiant et analysant, entre le Moyen Age et la Renaissance, les différentes éditions, les commentaires, les traductions vernaculaires, ou encore latines.

Plus d’informations