Appel à communications – 818-2018 : Mille deux cents ans de relecture de la Règle de saint Benoît

Lieu : Landévennec
Date : 6-8 juin 2018
Date limite de réponse à l’appel : 1er avril 2017

L’année 818, la communauté de Landévennec adopte la Règle de saint Benoît, dans le contexte politique et religieux carolingien que l’on connaît. Au cours des siècles qui suivent, comme dans l’histoire de toute abbaye bénédictine, les moines de Landévennec transmettent et adaptent pratiques et relectures de la Règle en fonction du contexte politique, religieux et économique non sans crises mais aussi rebondissements comme l’intégration à la Société de Bretagne puis à la Congrégation de Saint-­‐Maur au XVIIe siècle et la renaissance des années 1950. Ce colloque a pour ambition d’analyser, sur cette longue période, l’histoire de l’abbaye Saint-­‐Guénolé au sein du monachisme bénédictin et en relation avec le monde environnant plus ou moins lointain.

L’appel complet ici.

Appel à communications – Everyday Empires, Trans-Imperial Circulations in a Multi-Disciplinary Perspective

Lieu: Birmingham (UK)
Dates : 25-26 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2017

The Modern and Contemporary History Centre and the Birmingham Research Institute for History and Cultures at the University of Birmingham invites postgraduate researchers and early-career (PhD awarded in the last eight years) academics to submit papers for a two-day conference sponsored by Past & Present on the theme of “everyday empires.”

“Everyday Empires: Trans-Imperial Circulations in a Multi-Disciplinary Perspective” aims to bring together scholars working across geographical, chronological, and methodological lines to reinterpret the ways in which empire was lived through commonplace things, spaces, and decisions in the nineteenth and twentieth centuries. A key focus of the conference is to develop a greater discussion of inter-imperial and trans-imperial dynamics. Historians of the United States, British, French, Habsburg, Qing, and Ottoman empires are all encouraged to submit papers to foster a dialogue that can all too often be cantonized by the archival legacies of imperial political structures or by the constraints of their respective research languages.

Our approach will advance understandings of trans-imperial circulations related to race, gender, class, sexuality, commodities, diaspora and mobility. In taking this line we do not abandon the nation-state as an object of analysis, nor do we discount the violent and coercive mechanisms that sustained imperial power. Nor, finally, do we assume imperial rule to have been an all-pervasive mode of political organisation, itself impervious to the counter-forces local and areas-studies methodologies have made visible. Instead, we ask scholars to interrogate empire as a process emergent through the everyday, ontologically negotiated material practices of its citizens and subjects: from bicycles to hotel bars; from medicine cabinets to the daily labour of the rubber plantation; from teakettles to steamship tickets.

Pour plus d’informations, voir ici.

Appel à contributions – L’itinérance curiale, du Moyen Âge au XIXe siècle

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2017

L’itinérance curiale est un sujet peu étudié en France, contrairement à ce qui s’observe dans d’autres pays européens où ce phénomène a bénéficié d’un intérêt marqué de la part de la recherche.

Les grands jalons de l’histoire des séjours et déplacements de la cour de France sont pourtant bien connus. Sous les Carolingiens, le cœur politique de l’empire est situé à Aix-la-Chapelle qui se trouve au centre d’un réseau palatial orienté au nord et à l’est, entre les palais de Francfort, Nimègue, Compiègne et Thionville. Sous les Capétiens, l’itinérance curiale est marquée par une concentration précoce sur Paris qui revêt dès la fin du XIIe siècle les fonctions de capitale et qui sert de résidence privilégiée aussi dans la deuxième moitié du XIVe siècle. Au siècle suivant, deux régions dominent les trajectoires de la cour : la région parisienne et la vallée de la Loire. À la Renaissance, la concentration grandissante sur un ensemble réduit de résidences situées en région parisienne peut être mise en relation avec la sédentarisation des cours qui s’observe dans la plupart des pays européens à cette époque. En 1682, l’installation de la cour à Versailles marque l’achèvement de ce processus. Oscillant entre Paris et Versailles, le profil des déplacements ne connait que peu de variations jusqu’à la disparition de la monarchie au XIXe siècle.

Nous souhaitons approfondir l’examen de l’itinérance curiale afin de mieux comprendre les différentes étapes de cette évolution, le caractère des déplacements et leur impact sur l’entourage royal ainsi que la société dans son ensemble.

Pour plus d’informations, voir ici.

Appel à communication Journée d’études de l’AJCH – Les sources exogènes

Lieu : Lille
Date : 19 mai 2017
Date limite de réponse à l’appel : 10 janvier 2017
L’appel complet ici.

Dans la pratique de la recherche historique, le croisement de sources de diverses origines constitue un fondement disciplinaire essentiel. En leur sein, l’historien doit régulièrement composer avec des sources issues de témoins extérieurs à la société ou au terrain qu’il entend étudier, soit que ces documents comblent des lacunes dans les sources locales ou pallient des difficultés d’accès ou de traitement de ces sources, soit qu’ils soumettent un point de vue différent sur un événement ou un contexte historique.

Ce sont ces « sources exogènes », produites dans un contexte différent de celui qu’elles décrivent – que ce soit d’un point de vue géographique, culturel, social ou même économique (le bourgeois évoquant l’ouvrier, le voyageur parlant de l’indigène, le chrétien décrivant le juif, l’anarchiste dénonçant le militaire… – et inversement), leur définition, leur production, leurs enjeux, leur mode d’utilisation, que cette journée d’étude entend interroger.

En intégrant des communications traitant de toutes les périodes historiques, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, il s’agira d’aborder les sources exogènes dans leur pluralité et dans leurs différents usages historiques et historiographiques, pour mieux tenter d’abord de les définir, de voir ce qui, dans leurs milieux de production, leur forme ou leur contenu, les établit comme extérieures au contexte qu’elles présentent ; quelle distance s’établit entre l’ « endogène » et l’ « exogène ». De la curiosité à la domination, il s’agira également d’observer les rapports induits par cette distance, et comment cette altérité se manifeste, dans quels domaines, selon quelles modalités. Comment ces sources peuvent-elles parfois reconstruire, mettre en scène ou réinventer les situations qu’elles prétendent décrire, et à quelles fin ? Quelles pourraient être les nuances, dans l’analyse historique, suggérées par une certaine proximité (factuelle ou revendiquée) à l’égard de ce que décrivent ces sources ? La définition de cette distance exacte permettra alors de voir en quoi elle influence la perception de ce que les sources exogènes prétendent observer, mais aussi ses enjeux et son impact, tant sur le milieu de production de ces sources que sur celui qu’elles décrivent. Cette réflexion commune sera enfin l’occasion de revenir sur les points de méthode que soulève le maniement de ces sources, et de tracer des lignes communes sur les écueils qu’elles impliquent pour le chercheur, les manières de les critiquer, de les croiser, de les traiter.

Les propositions de contributions, d’environ 2000 signes, accompagnées d’un CV, sont à envoyer à l’adresse ajchsources2017@gmail.com avant le 10 janvier 2017.

Continue reading

Appel à contributions – Traverse: accueillir l’étudiant-e étranger-ère

Revue: Traverse
Date limite de réponse à l’appel : 15 février 2017
Date de parution: 2018, n°25/1

Depuis la peregrinatio academica du Moyen Âge, les étudiant-e-s circulent au cours de leur formation. Il y a plusieurs cas de figure : par exemple, certains centres universitaires deviennent des pôles d’attraction à l’échelle nationale ou internationale ; certains établissements sont fermés à des catégories de populations étudiantes (femmes, Juifs, etc.) qui partent étudier ailleurs ; des institutions d’élite développent leurs propres programmes d’échanges ; le statut social et/ou le marché du travail exigent une expérience de mobilité ; des concurrences régionales, nationales ou académiques encouragent la mobilité étudiante.

Pour ce numéro de traverse, la focale se concentre sur la promotion, la présence et la prise en charge des étudiant·e·s étrangers·ères dans le pays et l’université d’accueil. L’objectif de ce numéro est d’offrir des comparaisons à la fois diachroniques – le sujet est particulièrement adapté à une approche transpériode – et spatiales, entre pays et entre universités.

Plus d’informations ici.

 

Appel à communication – « 2ème Journée des Doctorants de l’Université de Lyon en Histoire de l’Islam »

Lieu : Lyon
Date : mai 2017

Organisée à l’initiative de quatre doctorants de l’Université de Lyon, cette 2 e Journée des Doctorants de l’Université de Lyon en histoire de l’Islam ambitionne de réunir plusieurs communications issus de différents champs de recherches historiques et explorant, sous divers aspects, les réalités des mondes musulmans des premiers temps de l’islam jusqu’à l’aube du XXème siècle.

L’appel complet ici.

Appel à communication : La résistance au Moyen-Age

Lieu de la manifestation : Paris
Date(s) : 13 janvier et 10 février 2017
Date limite de réponse à l’appel : 1er décembre 2016
Présentation : Alors que la notion de résistance, parfois déclinée au pluriel, fleurit dans les travaux des chercheurs en sciences humaines, elle n’a pas encore fait l’objet d’une véritable attention de la part des médiévistes, hormis dans quelques travaux consacrés aux soulèvements populaires (dans la lignée de l’ouvrage pionnier de M. Mollat et Ph. Wolff, Ongles bleus, Jacques et Ciompi). En outre, elle a surtout été étudiée à travers le prisme particulier de la révolte armée. Pourtant, la résistance constitue un champ d’étude qui permet à la fois d’appréhender les actions, les discours et les représentations des hommes du Moyen Âge. Le thème se situe donc autant au carrefour des échelles, appelant à déployer les jeux qui se nouent entre elles, qu’à la confrontation de multiples sources (des documents d’archives à la production littéraire).
La résistance, ou les résistances, désigne un ou des mouvements d’opposition à l’égard d’une autre force (une maladie, un envahisseur, un adversaire intellectuel), pouvant affecter différents domaines (l’histoire sociale, politique ou religieuse, la littérature, la philosophie, l’art, le droit). Ainsi, les mots résistance, résistants, résister, leur polysémie et la réalité complexe des situations qu’ils qualifient au sein des sources méritent amplement d’être interrogés.

Voir l’appel complet ici.

Appel à communication : Trier, classer, organiser : Ordonner le monde au Moyen Âge

Lieu de la manifestation : Paris
Date(s) : 16 et 17 juin 2017
Date limite de réponse à l’appel : 10 mars 2017
Présentation : De l’accumulation à la liste, de la liste au classement, choisir comment on organise, c’est choisir ce qu’il faut assembler. Or les catégories façonnent une certaine représentation du monde. Des cartes en TO, qui séparent les trois continents pour les organiser en cercle autour de Jérusalem, aux récits merveilleux, qui listent ou hiérarchisent les différentes espèces présentes sur terre, les classements sont orientés. Ils révèlent au sein des textes ainsi que des images, de sciences ou de littérature, une vision individuelle et/ou collective de l’ordonnancement du monde.
Pour en savoir plus : https://questes.hypotheses.org/1626

Appel à contribution : « Time: Aspects and Approaches. » – The Thirteenth Oxford Medieval Graduate Conference

Lieu : Oxford

Dates : 31 mars-1er avril 2017

Date limite de réponse à l’appel : 22 janvier 2017

 

We are pleased to open the Call for Papers for the Thirteenth Oxford Medieval Graduate Conference, sponsored by the Society for the Study of Medieval Languages and Literature. The conference is aimed at early career scholars and graduate students working in Medieval Studies. Contributions are welcomed from diverse fields of research such as History of Art and Architecture, History of Science, History, Theology, Philosophy, Music, Archaeology, Anthropology, Literature, and History of Ideas. Papers should be a maximum of 20 minutes.

 

Plus d’informations

Appel à contribution : « Le Mal » – 14e symposium annuel de la La Société internationale des médiévistes

Lieu : Paris

Dates : 29 juin-1er juillet 2017

 

Extrait : Pour son 14ème congrès annuel, l’International medieval Society-Paris lance un appel à communication sur le thème du Mal au Moyen Âge. La notion de « mal », et les tensions qu’elle révèle dans la relation intérieur/extérieur, s’inscrit dans les tendances actuelles de la recherche concernant le corps, la limite, l’altérité, etc. Le corps au Moyen Âge présente souvent les indices d’une perméabilité entre une conception morale du Mal et d’autres acceptions du terme. Une apparence monstrueuse est ainsi perçue comme l’indice de dispositions internes, et la maladie peut être vue comme le reflet de la nature maléfique de la personne souffrante. De façon générale, le Mal peut être envisagé pour lui-même, en tant qu’idéologie spécifique, et au travers d’actions, de comportements ou d’êtres particuliers. Le Mal fait son apparition dans le monde à travers des actes intentionnels et des accidents, à travers l’intervention démoniaque et dans la faiblesse et le péché de l’homme. Il prend racine dans la colère, s’exprime dans la violence, s’empare de l’ignorance, jaillit de la nature aussi bien que de l’humanité.

 

Plus d’informations