Appel à contributions : Praesentia / Absentia. Nouveaux espaces d’échanges dans le domaine des études romanes

Dates : 09-10 septembre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 20 février 2021

L’Institut des langues et littératures romanes de l’Université de Zurich organise la onzième édition du Dies Romanicus Turicensis. Cet événement s’adresse en priorité aux jeunes chercheurs spécialisés dans les disciplines romanes (linguistique, littérature et études culturelles) et offre la possibilité d’échanger sur le plan scientifique dans le cadre d’un colloque international. La situation sanitaire actuelle liée à la propagation de l’épidémie du coronavirus a entraîné de profondes transformations dans les différentes formes de relations que nous entretenons avec autrui. La distanciation sociale comme manifestation du (non) contact ou de l’absence constitue un défi de taille dans le champ académique des sciences humaines et sociales. La consolidation des nouveaux espaces de circulation et d’échanges scientifiques, que l’on observe notamment dans les études romanes, permet l’émergence de nouvelles méthodes et perspectives dans le domaine de la linguistique, de la littérature et des études culturelles.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Présence de Juvénal

Lieu : Clermont-Fernnad

Dates : 18-20 novembre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 10 janvier 2021

Le colloque Présence de Juvénal se situe dans le sillage des précédentes réunions scientifiques issues de la collaboration établie depuis longtemps entre le CELIS et le centre André Piganiol-Présence de l’Antiquité, dont l’objectif est la réception de l’Antiquité. Il s’agit, en l’occurrence, d’explorer la réception des Satires de Juvénal, œuvre dont le rayonnement et l’influence suscitent depuis quelques années un regain d’attention. En 2005, le Cambridge Companion to Roman Satire en réinterrogeait déjà certains aspects. Mais l’intérêt pour cette question s’est accru depuis, comme en témoignent, en Italie, le colloque qui s’est tenu en 2014, Giovenale tra storia, poesia e ideologia, dont les actes ont été publiés par A. Stramaglia, S. Grazzini et G. Dimatteo (Berlin/Boston, De Gruyter, 2016) et celui qui est prévu à Aquino en mars 2021 sur La fortuna di Giovenale nella letteratura europea, centré surtout sur la littérature italienne, en France, la journée d’études organisée par H. Casanova-Robin et S. Grazzini en mars 2019 sur « La satire de Juvénal et sa postérité », et, tout récemment, le colloque « De la satire à la juvénale : formes et enjeux de la satire chez Rétif de la Bretonne », qui soulignait la filiation entre le satiriste romain et l’auteur français. Cependant, ce vaste champ d’exploration n’a jusqu’ici fait l’objet d’aucune véritable enquête d’ampleur. L’angle d’approche choisi pour la mener à bien concerne, au-delà du seul genre satirique, l’apport de Juvénal à l’expression littéraire des réalités, thèmes ou idées qu’il entend représenter et la manière dont cet apport a été perçu, traduit ou assimilé dans la culture occidentale.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Le Moyen Âge des sciences sociales

Revue : Revue d’histoire des sciences humaines et sociales

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2021

Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, le « Moyen Âge », comme notion et comme période, est devenu une référence centrale des savoirs historiques européens. Le processus de temporalisation conduisant les sociétés à se penser désormais explicitement comme « modernes » a parallèlement engendré une figure historique de l’altérité, cet âge « moyen » esquissé par les penseurs de la Renaissance pour désigner le millénaire qui les séparait de l’Antiquité. Dans la perspective d’un temps orienté vers le progrès par la Révolution et l’industrialisation, cette définition était négative, mais le romantisme et les Anti-Lumières en ont simultanément fait l’emblème d’un paradis perdu, celui d’un monde chrétien et solidaire. Ce Moyen Âge imaginaire, aux profondes résonances artistiques et littéraires, a aussi pris place dans la grande réorganisation des savoirs qui s’est déroulée durant tout le siècle, conduisant à la naissance du système moderne des disciplines au XIXe siècle.

Plus d’informations ici

Appel à articles : Habiter

Date limite de réponse à l’appel : 10 janvier 2021

Pour son prochain numéro, la revue « Perspective » souhaite poser la question de ce que c’est qu’habiter: habiter un espace, un territoire, sa maison ou son corps, qu’il s’agisse de confins extrêmes ou des frontières de l’intime ; habiter sa vie, sa (ses) société(s), son temps, pour ce qu’habiter, c’est aussi être au monde, être présent à autrui, se confronter à un étant donné. À l’heure où, partout sur la planète, des populations entières sont assignées à domicile, la revue invite à revenir sur les imaginaires plastiques de l’habiter: «occuper habituellement un lieu», comme le suggère le dictionnaire, où se glisse l’idée de l’habitude, des cadres, de la répétition et de la régularité, mais encore «occuper quelqu’un», l’habiter, l’animer, l’émouvoir.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Races élues

Lieu : Le Mans

Dates : 08-10 juin 2021

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2021

L’objectif de cette seconde journée d’étude du programme RelRace sera de produire une histoire comparée de la notion d’élection en religion, l’une des plus mouvantes et problématiques qui soit et pour laquelle la distance entre notions érudites et usages du sens commun est parfois considérable, et de comprendre dans quelle mesure et jusqu’à quel point elle peut constituer le socle d’une racialisation d’un groupe.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Alabaster as Material for Sculpture

Lieu : Paris

Dates : 24-25 juin 2021

Date limite de réponse à l’appel : 15 décembre 2020

The 8th ARDS annual colloquium, which celebrates new research in the field of renaissance and medieval sculpture will focus on alabaster as a material for european sculpture from the 14th until the 17th century. Much research has been carried out on this subject over the past few decades in several European countries, both in universities and in laboratories, and in particular on the occasion of restorations carried out in museums and historic monuments. New analysis methods have improved our knowledge of the origin of alabaster and the quarries exploited during this period, supply and trade circuits – often long distance – have been brought to light, restorations have enabled to specify the implementation of the material. The results have been the subject of seminars, study days and major publications.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Power, Patronage and Production. Book Arts from Central Europe (ca. 800–1500)

Lieux : Princeton/New York (États-Unis)

Dates : 13-15 janvier 2022

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2021

The Index of Medieval Art (Princeton University), the Pierpont Morgan Library & Museum (New York), and the Department of Art and Archaeology at Princeton University will host a conference to accompany the exhibition, “Imperial Splendor: The Art of the Book in the Holy Roman Empire, 800–1500,” presented at the Morgan Library from October 15, 2021 to January 23, 2022. The conference will include two days of papers as well as a study day at the Morgan Library. For each paper, 30 minutes of speaking time, followed by 15 minutes of discussion, will be allotted. In addition to a viewing of the exhibition, the study day will include an opportunity to view other, unexhibited materials in the Morgan’s collections.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : « Ut pictura medicina? Visual Arts and Medicine

Lieu : Salzbourg (Autriche)

Dates : 04-06 novembre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 15 décembre 2020

Beyond the traditional nexus of art, anatomy, and optics, Early Modern sources often suggest a broader, more complex interdisciplinary transfer of knowledge between art and medicine: Lorenzo Ghiberti, for example, recommended that artists know « medicine » in addition to « anatomy. » One level of the relationship concerned both disciplines’ need to grasp the particularity of a given body in light of the universal. Physicians thus sought artists to produce color scales for use in diagnosis, just as artists utilized medical knowledge to sharpen their visual judgment. Another level concerned broader historical circumstances. Not only did artists and physicians share Saint Luke as a common patron; in Renaissance Florence, for example, they also belonged to the same guild, engaged in similar debates regarding their « liberal » status, and – arguably – conceived their histories in similar ways. What can we conclude about such multivalent relationships? For example, did the two disciplines’ commitment to the observation of particular phenomena engender inconsistencies with traditional doctrine that demanded a similar reckoning with status, authority, and history? And how did the model of « diagnosis » influence the thought and methods of connoisseurs and art theorists in the era before Giovanni Morelli?

Plus d’informations ici

Appel à contributions : The [After]Lives of Objects: Transposition in the Material World

Dates : 18-19 mars 2021 (en ligne)

Date limite de réponse à l’appel : 15 décembre 2020

Transposition involves the movement of people, objects, and ideas from one context to another. The reverberating impacts of such regional and transregional exchanges have shaped artistic expressions, systems of knowledge, and relationships among polities. Recently, scholarship has turned to the object as a material manifestation of cross-cultural, transregional, and imperial encounters. [After]Lives is an interdisciplinary symposium that explores how transposition has materialized throughout history. How are objects changed when they are activated as mediums of encounter? In what ways do makers and users negotiate their positionality between and within societies through objects? How have artists and other creators problematized binary ideas of encounter and exchange in their works? When should adaptations be considered cultural appropriation instead of cross-cultural connectors? Can they be both? What is at stake when materials, artistic techniques, and/or technologies originating from one region are duplicated outside of that region?

Plus d’informations ici

Appel à articles pour la revue « Histoire de l’art » sur « Limites et pratiques de l’art. Matérialités et objets / processus et réceptions »

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2021

Histoire de l’art souhaite placer au cœur de son prochain numéro (88, prévu pour le second semestre 2021) la notion de «limite», à la fois comme expérience de la création artistique, dans ses usages, contenus, matériaux, et comme cadre de l’histoire de l’art, dont le périmètre même porte en germe les éventuels franchissements et dépassements de la discipline. La réflexion attendue portera sur la manière dont la création artistique comme l’histoire de l’art sont traversées, modifiées, reprises par leurs propres limites, limites subies ou librement définies. Ce numéro fera également une place aux propositions prenant le parti de sonder les limites discursives de l’histoire de l’art, dans leur approche disciplinaire ou historique.

Plus d’informations ici