Appel à contributions : History is a common good

Lieu : Venise (Italie)

Dates : 29 mai-02 juin 2020

Date limite de réponse : 20 décembre 2019

In line with the Italian Public History Manifesto, approved after our association’s meeting in Pisa in June 2018, AIPH intends to contribute to the affirmation of a greater awareness of the value of historical knowledge, an essential resource for understanding the present, planning of the future and exercising full citizenship. The 4th AIPH National Conference of Venice-Mestre will create new opportunities for discussion and reflection between those who work with the past. The conference will examine ways in which history is present in society today, from universities to public places, in schools and learning institutions, in high and in popular culture and, finally, in the daily life of our communities.

Plus d’informations

Appel à contributions : Les structures matérielles de la route médiévale (terre d’islam – monde méditerranéen)

Lieu : Lyon

Dates : 2-3 avril 2020

Date limite de réponse : 20 décembre 2019

L’objectif de cette rencontre est de susciter une réflexion commune sur les caractéristiques et les évolutions des structures matérielles de la route médiévale. L’implication des pouvoirs politiques dans la mise en place et l’entretien de ces grandes infrastructures territoriales sera particulièrement scrutée, en croisant les approches et les différents types de sources écrites ou archéologiques.

Plus d’informations

Appels à contributions : Mourir au château (Xe-XXIe siècles) – Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord

Lieu : Périgueux

Dates : 25-27 septembre 2020

Date limite de réponse : 230 janvier 2020

L’Association des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord consacrera son colloque annuel, qui se tiendra comme chaque année depuis plus d’un quart de siècle à Périgueux, au thème Mourir au château. Ce choix impose d’envisager une typologie des trépas liée au cadre châtelain, capable d’évoluer dans la longue durée. Le château peut être le lieu de décès « ordinaires » mais aussi de morts violentes, précipitées, imprévues, accidentelles ou préméditées, voire d’assassinats[1]. Afin de limiter le nombre des exemples qui ont fait des châteaux d’ultimes refuges ou des repaires de violences intérieures ou extérieures, on pourrait retenir les endroits précis où se déroulent ces morts : cachots, douves et ponts-levis, cuisines, chambres, escaliers. Le cinéma serait une illustration parfaite de cette partie du prochain colloque, sans oublier l’archéologie…
Concernant l’« ars moriendi », tellement mis en valeur à la Renaissance, comment s’est opéré le passage de la mort héroïque sur le champ de bataille, à la manière de Bayard, à la mort seigneuriale à la manière de Brantôme, de Montaigne et de tant d’autres dont les exemples peuplent la littérature, des Mémoires aux romans ?

Plus d’informations

Appel à contributions : International Medieval Meeting Lleida 2020

Lieu : Lerida (Espagne)

Dates : 29 juin-1er juillet 2020

Date limite de réponse : 29 mars 2020

The International Medieval Meeting Lleida (IMMLleida) is organised and administered by the Consolidated Medieval Studies Research Group. It takes place in Lleida during the last week in June. The participants can present sessions and individual papers on different aspects of research in the history of the Middle Ages or sessions dedicated to the promotion and management of research, the application of new technologies in the Humanities and the promotion of historical heritage. Furthermore, there will be important presentations concerning the publication and dissemination of research in medieval history. These events will take place in the University of Lleida, located in the medieval city of Lleida, where you will be able to enjoy a wide range of cultural and leisure activitites.

Plus d’informations

Appel à contributions : Comptabilités de la construction

Revue Aedificare

Dates : 12-13 juin 2020

Date limite de réponse : 15 décembre 2019

Les comptes des chantiers constituent des sources fécondes pour l’histoire de la construction. Ils ont donné lieu à des recherches sur les prix, sur les artisans et les commanditaires, sur les matériaux et leur approvisionnement, sur l’organisation du monde du bâtiment. Mis en regard des édifices ou de leurs vestiges, ils en enrichissent la compréhension ; ils en sont même parfois la seule trace. Se situant à la croisée de l’histoire de la construction et de l’histoire de la comptabilité, le présent dossier, qui sera publié dans la revue Aedificare fin 2020, propose d’envisager la comptabilité des chantiers non comme une source, mais comme un objet d’étude en elle-même.

Plus d’informations

Appel à contributions : Les états du corps en images

Lieu : Paris

Date : 27 mai 2020

Date limite de réponse : 24 janvier 2020

Depuis les deux dernières décennies, les historiographies médiévistes anglo-américaine et européenne se sont emparées de la question de la matérialité et de la perception sensible des œuvres. Au-delà de la matérialité et de la sensorialité, une question mérite d’être explorée, dont l’horizon d’anthropologie religieuse est fondamental pour la compréhension des images et des comportements : celui des états du corps, rendus visibles par des ornements, des traits anatomiques des mouvements spécifiques, et par des situations singulières dans les lieux et les espaces des images. Or, figurer le corps suppose un recours à une grande variété d’approches et de moyens plastiques : dissimulé par son vêtement ou révélé par la nudité, montré entièrement ou partiellement, marqué ou non par des caractères sexués, exalté dans sa chair et son volume par un rendu tridimensionnel, ou sublimé par l’abstraction. Bien qu’ayant renoncé un temps à la représentation en ronde-bosse, l’art médiéval repense la représentation du corps, autorisant une forme de séduction physique à travers la figuration, notamment à partir de la fin du XIIe siècle.

Plus d’informations

Appels à contributions : Rencontres de musicologie médiévale

Lieu : Paris

Dates : 19-20 mai 2020

Date limite de réponse : 15 janvier 2020

La mise en place des Rencontres de musicologie médiévale répond au désir d’insuffler une dynamique disciplinaire, scientifique et humaine à la communauté des médiévistes français et francophones. Ces Rencontres annuelles, dont la première édition se tiendra à Paris, seront un lieu d’échanges entre musicologues médiévistes, chercheurs des disciplines connexes, ainsi que les divers acteurs de la musique et la musicologie médiévale. Elles seront l’occasion d’entendre des communications scientifiques pendant lesquelles seront présentés des travaux achevés, des recherches en cours ou des projets. S’y ajoutera un volet de réflexion disciplinaire sur la recherche et l’enseignement de la musique médiévale mené sous forme de courtes communications, de tables rondes et d’ateliers.

Plus d’informations

Appel à articles – Revue Genre et Histoire – Varia

La revue Genre & Histoire, revue électronique, a été créée à l’initiative de l’association Mnémosyne (www.mnemosyne.asso.fr). Elle constitue un espace de publication ouvert à toutes celles et tous ceux dont les recherches s’inscrivent dans le domaine des études du genre, quelles que soient la période et la société analysées, avec une attention toute particulière aux jeunes chercheur.es et étudiant.es (Master et Doctorat) d’histoire ainsi que d’autres disciplines – sociologie, philosophie, anthropologie, géographie, sciences politiques, sciences de l’éducation, littérature, civilisations, Staps, etc. – lorsque les travaux comportent une dimension historique.

La revue est semestrielle et n’accepte que des textes inédits en français mais aussi en anglais, en espagnol, italien et allemand. Les contributions proposées (entre 35 et 40 000 signes, espaces et notes compris), accompagnées d’un résumé et de mots-clés en français et en anglais, sont soumises à une double expertise anonyme. Merci de bien respecter les instructions aux auteur.es figurant sur le site de la revue (https://journals.openedition.org/genrehistoire/631)

Les propositions d’articles sont à envoyer à : genre-et-histoire@mnemosyne.asso.fr

AAC Colloque international DERVI « Actualité et histoire des violences incestueuses : entre occultation et révélation »

Les sciences humaines et sociales, notamment l’anthropologie des XIXe et XXe siècles, ont posé l’inceste comme un interdit fondateur de toute société humaine (Durkheim ; Lévi-Strauss), incitant à le penser comme un invariant culturel dépouillé d’historicité. Dans les représentations communes, l’inceste est considéré comme impensable et innommable ; il est également assimilé à l’anomie monstrueuse et extraordinaire. Interdit et censé être inexistant (Dussy), indicible et donc imperméable à toute évaluation de sa réalité, l’inceste ne pouvait pas faire l’objet de débats publics, ni être appréhendé dans la trame ordinaire du quotidien.

Aujourd’hui, et de façon croissante depuis une vingtaine d’années, ce paradigme incestueux semble voler en éclats. Dénoncées comme un « mal absolu », les violences sexuelles commises sur les enfants, dont l’inceste, sont omniprésentes dans l’espace public. Les campagnes de prévention organisées par les pouvoirs publics se succèdent, les affaires criminelles impliquant des violences incestueuses défraient la chronique judiciaire, les témoignages de victimes investissent les médias (presse, télévision, sites internet), ainsi que d’autres formes narratives (cinéma, littérature, BD), tandis que les sondages alertent sur la fréquence de l’inceste (IPSOS/AIVI, 2010).

Organisé dans le cadre du programme de recherche ANR DERVI (« Dire, Entendre, Restituer les Violences Incestueuses ») par des anthropologues et des historiennes, ce colloque a pour objet l’étude de cette transformation, de ses enjeux épistémologiques et disciplinaires, ainsi que de ses multiples facteurs explicatifs. Il s’agira de comprendre, dans une perspective trans-disciplinaire et trans-périodes, la complexité du fait incestueux, qui peut s’appréhender comme une violence ordinaire réitérée dans un cadre familier, voire quotidien, malgré sa réprobation collective en apparence unanime.

Plus d’informations ici

Les Rencontres de musicologie médiévale

Lieu de la manifestation : Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, Paris VIe
Date(s) : 19-20 mai 2020
Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2020

La mise en place des Rencontres de musicologie médiévale répond au désir d’insuffler une dynamique disciplinaire, scientifique et humaine à la communauté des médiévistes français et francophones. Ces Rencontres annuelles, dont la première édition se tiendra à Paris, seront un lieu d’échanges entre musicologues médiévistes, chercheurs des disciplines connexes, ainsi que les divers acteurs de la musique et la musicologie médiévale. Elles seront l’occasion d’entendre des communications scientifiques pendant lesquelles seront présentés des travaux achevés, des recherches en cours ou des projets. S’y ajoutera un volet de réflexion disciplinaire sur la recherche et l’enseignement de la musique médiévale mené sous forme de courtes communications, de tables rondes et d’ateliers.
Les Rencontres seront ouvertes à la communauté musicologique, chercheurs comme étudiants de master et de doctorat, aux chercheurs des disciplines connexes, et aux autres acteurs de la musique médiévale, tels que les interprètes, luthiers, programmateurs ou médiateurs culturels. Les communications devront se faire en langue française.
Les objectifs, modalités et déroulement des futures Rencontres seront débattus et précisés collectivement lors d’une table ronde programmée à l’occasion de leur première édition, en 2020.

Plus d’informations ici