Appel à contributions : Le Sahara précolonial : des sociétés en archipel

Numéro thématique de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée

Date limite de réponse à l’appel : 1er septembre 2019

Depuis une vingtaine d’années, la recherche sur l’histoire des peuples sahariens connaît un renouveau remarquable. La conception traditionnelle du Sahara prémoderne comme espace de frontière entre l’Afrique du Nord et le Sahel a été progressivement abandonnée au profit de l’idée que le Grand Désert constituait une aire autonome, à l’intérieur de laquelle s’opérait la jonction entre les deux Afriques (Loimeier, 2013, 54-76). Notre appel à contributions s’inscrit dans cette nouvelle dynamique en invitant historiens, archéologues et spécialistes d’autres disciplines à questionner la cohérence de cet espace culturel saharien, entre le haut Moyen Âge, où l’islam fait son apparition dans ces régions, et le XIXe siècle, à la veille des poussées coloniales modernes. Le point de départ de notre réflexion est le constat d’une tension entre le caractère insulaire de ces sociétés et leur vocation cosmopolite, entre la discontinuité géographique du peuplement saharien et les formes de cohésion socio-culturelle qui peuvent en assurer l’unité relative, à l’image des archipels maritimes. En effet, si les régions comme le Tafilalt au Maroc (Capel, 2016a), le Touat (Voguet, 2017 et 2018) ou le bassin de Ouargla (Aillet, Gilotte, Cressier, 2017) en Algérie, le Fezzan en Libye (entre autres Mattingly, Sterry, Edwards, 2015) ou les oasis du Kaouar au Niger (Vikør, 1999) peuvent être considérées comme des points névralgiques au sein d’un vaste réseau d’échanges et de rencontres transrégionaux, elles n’abritent pas moins des cultures vernaculaires d’une diversité et d’une richesse remarquables. De même, la grande mobilité de leurs habitants, notamment les marchands ou les lettrés, a donné lieu à la formation d’une véritable diaspora transsaharienne, marquée par une conscience et une mémoire de groupe qui peuvent être très fortes (Lydon, 2009, 340-400).

Plus d’informations

Appel à contributions : Mémoire et énergie

Numéro spécial de la « Revue Socio-Anthropologie »

Date de parution : septembre 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2019

Le numéro propose d’étudier les liens spécifiques et rarement évoqués entre la mémoire et l’énergie. L’objectif est de soulever les enjeux spécifiques posés par les systèmes énergétiques à la mémoire, et d’analyser les interactions entre les régimes d’historicité d’une société et ses modes de conversion de l’énergie. Grâce à des approches anthropologiques, géographiques historiques, philosophiques, sociologiques, cette réflexion vise à pointer des lieux surchargés de mémoire, d’autres abandonnés, à analyser la manière dont les systèmes énergétiques mobilisent et façonnent la mémoire, afin d’ouvrir le passé mais aussi l’avenir énergétiques à d’autres possibles, d’autres images que celles qui dominent les discours et les imaginaires.

Plus d’informations

Appel à contributions : Religious Rituals of War in Medieval East Central and Northern Europe (c.900–c.1500)

Date limite de réponse à l’appel : 31 décembre 2019

W­arfare in traditional cultures had much in common with religion. In this respect, medieval Christianity was not very different from pagan beliefs. Its acceptance did not lead to the “secularization” of military activity, but rather caused a significant transformation for the indigenous culture of war, influenced by ecclesiastical customs derived from Roman, Biblical, and liturgical traditions. A key role in this transformation was played by ritual, as from its origins, Christianization meant that one set of rites was exchanged for another. But pragmatically, in its basic sense, the difference was hardly noticeable, as the new rites were to serve the same need – to secure communication with the divine and obtain supernatural support. Such a perspective indicates the need for in-depth, comparative investigation, all the more fascinating that the Christian idea of war, being itself a carrier of unorthodox notions, did not result in complete eradication of older traditions, but rather merged with them. It also gives an opportunity to abandon one of the still widely shared misconceptions that in the Middle Ages, the connection between religion and warfare found its “full” and “proper” shape only with the advent of crusading ideology.

Plus d’informations

Appel à contributions : Byzantium between East and West

Revue : Mediterranean Historical Review

Date limite de réponse à l’appel : 31 mars 2020

David Jacoby, one of the leading historians of Byzantium, passed away in October 2018. Prof. Jacoby was a member of the international board of the Mediterranean Historical Review, and contributed to it in various ways. His research in the fields of trade, economy and society, revealed not only the Mediterranean aspects of these Byzantine activities, but also the importance that Byzantine history holds for the study of the Mediterranean. We regret this loss very much. To commemorate his lifelong achievements in the field of Mediterranean history, the MHR intends to publish a special issue dedicated to the theme “Byzantium between East and West”. We invite scholars to propose articles addressing this theme in view of the special position of Byzantium between the Levant, Eastern Europe and the Latin West. Byzantium boasts a history of over 12 centuries, maybe more than any other Mediterranean civilization. We wish to address the unique position it held, both geographically and chronologically, in the history of the region.

Plus d’informations

Appel à contributions : ‘Aere perennius’. The dialogue with Antiquity between the Middle Ages and the early Modernity

Lieu : Pise (Italie)

Dates : 08-09 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 juin 2019

A group of doctoral students of the first and second year of the PhD course in Literature, Art and History in Medieval and Modern Europe proposes the organisation of the third International Graduate Conference, which is reserved for PhD students and young researchers and will be held at the Scuola Normale Superiore on 7-8 November 2019. This year, the conference aims to investigate the tradition and recovery of classical and late antique authors in the Middle Ages and early Modernity in their multiple artistic and literary forms (imitatio, reformulation, exegesis, critical reflection on literary genres, etc.).

Plus d’informations

Appel à contributions : La mer : histoires et sciences sociales des mondes liquides (atelier doctoral interdisciplinaire « La Méditerranée : un laboratoire de l’histoire globale et des processus de globalisation »)

Lieu : École française de Rome (Italie)

Dates : 14-18 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 20 juin 2019

Comment l’histoire et les sciences sociales étudient-elles les mers et les océans ? Existe-t-il des méthodes, des échelles et des temporalités privilégiées pour décrire, représenter et analyser ces vastes espaces liquides qui occupent plus de 70 % de la surface de notre planète ? Cet atelier doctoral propose d’aborder ces questions en réfléchissant, dans la longue durée et avec les outils des sciences humaines et sociales, à la façon dont les sociétés humaines vivent et pensent les mondes aquatiques, les phénomènes maritimes (marées, vagues, courants, moussons, etc.) et les êtres vivants qui les peuplent (du taret aux coraux, poissons, coquillages et autres mammifères marins).

Plus d’informations

Appel à contributions : Les lieux de délibérations. Espaces, décors, dispositifs en Europe du Moyen Âge au temps présent

Lieu : Université de Franche-Comté, Besançon

Dates : 14-16 mai 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2019

Le projet sur les délibérations en leurs lieux rassemble historiens, historiens de l’art et politistes dans la longue durée, des assemblées communales aux ronds-points. Il s’agit d’étudier les interactions entre les délibérations politiques sur le bien commun et les lieux qui les accueillent ou structurent, du Moyen Âge au temps présent. Poser la question des lieux de la délibération politique revient à postuler qu’ils ne sont pas des décors neutres, sans effet de performativité ou sans incidence sur le climat d’une communauté délibérative. À l’inverse, les lieux participent à fabriquer le débat. Ce projet invite ainsi à se demander comment ces lieux deviennent eux-mêmes objets de décisions et portent à leur tour une représentation du politique.

Plus d’informations

Appel à contributions : Rituals of the Heavenly and Earthly Kingdoms: The Sacred, Secular, and Sacramental Powers in Premodern Europe

Lieu : Varsovie (Pologne)

Dates : 20-22 mai 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 juillet 2019

Before the dawn of Modernity, premodern Europe was “Christendom”, a society in which there was no sharp demarcation between theology and politics, ecclesial and civic institutions, worship of God and loyalty to one’s ruler or people. However, in the early modern period, European intellectuals began to espouse novel linguistic categories that effectively built a wall between religion and politics. In speaking of ‘society’ and ‘religion’ as distinct, abstract entities, these thinkers opened up space for ‘migrations of the holy’ from the realm of the Church to that of the state, resulting in the sacralization of the latter.

Plus d’informations

Appel à contributions : Moyen Âge et époque moderne : phénoménologie des représentations de l’altérité entre Orient et Occident

Lieu : Catane (Italie)

Dates : 21-22 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 juin 2019

L’approche puise ses prémisses méthodologiques dans les études interdisciplinaires et comparatives qui, par le biais de lectures croisées de textes rédigés en divers domaines, et par un regard plus large sur la modernité, montrent que la réflexion sur le passé et sur le rapport Moi/Autre (conçus dans les acceptions d’individu, communauté, espace, système culturel, code linguistique) sert de base de départ pour trouver des solutions aux problèmes du présent. L’ouverture de la recherche à des aspects importants de la modernité et à des thématiques liées aux rituels, religions, racismes, ethnicités et dynamiques du multiculturalisme, exige l’adoption d’une approche qui, tout en restant fidèle à la philologie, se caractérise par la reconsidération des ‘discours ‘ traditionnels jusqu’à présent produits, dans le domaine des sciences humaines et sociales, à la lumière de leurs significations culturelles.

Plus d’informations

Appel à contributions : Gender, Science and the ‘Natural’ World

Lieu : Université de Swansea (Royaume-Uni)

Dates : 06-08 janvier 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 juillet 2019

Two contrasting interpretations of human creation – the Aristotelian conception of the ‘natural’ default of life as male, and Hildegard of Bingen’s conception of life as a feminized process of natality and viriditatas (‘greening’) – subscribe in different ways to an ancient and medieval worldview that prioritises a God-given schematic order with the human at its centre. For Aristotle (d. 322 BCE), however, ‘Females are weaker and colder in their nature (than males) and we should look upon the female state as being as it were a deformity’ (On the Generation of Animals 4:3); whereas for Hildegard (d. 1179) the natural world presents as a dynamic, God-given revelation of natality in its greenness, unfolding and flourishing: ‘By the secret design of the Supernatural Creator . . . the infant in the maternal womb receives a spirit, and shows by the movements of its body that it lives, just as the earth opens and brings forth the flowers of its use when the dew falls on it’ (Scivias, I.iv). This conference will interrogate such gendered configurations of the ‘natural’ world in the medieval imaginary and the influence of scientific and medical ideas upon understandings of the universe.

Plus d’informations