Appel à contributions : Institutions and book market during the Early Modern period: between regulation and promotion

Lieu : Université Pablo de Olavide (Séville, Espagne)

Dates : 06-07 février 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 juillet 2019

The invention of the printing press in Europe by the mid-15th century was a major milestone for European culture. One of the consequences of this technological innovation was the expansion of the book market acquiring very soon a global dimension. The internationalisation of the market was leaded by distribution network of relevant printers and booksellers, responsible for the connection of distant places. Along with these, local producers and merchant coexisted and played a significant role. Nevertheless, in order to understand the behaviour of these agents, another important factor must be taken into consideration: the production and commercialisation of books was affected not only by market dynamics, but also by the intervention of civil and ecclesiastical institutions. It is well known that books were protected, and at the same time, closely monitored by the authorities aware of the dangers associated with their consumption and distribution. This phenomenon is attested in Catholic and in Protestant Europe, where despite the conventional wisdom, politics regarding books and readings were often very similar.

Plus d’informations

Appel à contributions : Monastères, ressources et territoires de montagnes (Auvergne-Rhône-Alpes et ses marges)

Lieu : Saint-Antoine l’Abbaye

Date : 12 octobre 2020

Date limite de réponse à l’appel : 14 juillet 2019

Le thème retenu met l’accent sur le rapport des moines aux ressources et aux territoires montagnards, fil conducteur des recherches collectives sur Léoncel et le Val-Sainte-Marie animées par Michel Wullschlegger. Les approches envisagées sont les suivantes :
– les modes d’exploitation de ces territoires par les moines et autres religieux ;
– les conflits et questions de délimitations à toutes échelles (entre évêques, entre utilisateurs) et l’imbrication des domaines et usages monastiques dans des territoires définis et pratiqués par d’autres (Église, seigneurs, communautés villageoises de montagne et de piémont)
– les circulations des hommes et des bêtes
– les matériaux et l’adaptation de l’architecture…

Plus d’informations

Appel à contributions : Le paradigme royal. Le roi comme synthèse et point de convergence des représentations artistiques, philosophiques et scientifiques

Pour un volume de contributions

Date : fin septembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 10 juillet 2019

La définition du roi a toujours marqué un croisement de paradigmes, la rencontre de plusieurs formes de polarités: du point de vue de la position envers le système des lois, Agamben distingue une polarité entre le roi et le homo sacer de l’Antiquité (G. Agamben : Homo Sacer. Sovereign Power and Bare Life, 1998). Tous les deux se situent en dehors des lois humaines: le premier en tant que souverain, le second en tant qu’être sacré parce que damné à n’être plus protégé même par les lois divines. Du point de vue de la finalité du sacerdoce, une polarité fondamentale s’instaure entre le roi et son peuple, dont le catalyseur est la Volonté Divine. À l’intérieur de cette polarité le souverain incarne à l’égard de son peuple des vertus et des pouvoirs fondamentaux, tels que la générosité, la protection, le contrôle et la punition (v. Michel Foucault : Surveiller et punir. Naissance de la prison, 1975). Au Moyen Age, le corps du roi sert de base pour toute une suite de représentations métaphoriques liées au principe de la centralité, figurée à l’aide de l’organe central du corps, le cœur : cœur de l’espace du royaume, cœur de la justice, même cœur du temps et de la mémoire (une formule du droit roman, adoptée finalement par le droit canonique, dit que le roi détient les loi sin scrinio pectori – dans la boite de la poitrine (E. H. Kantorowicz, op. cit., p. 145).

Plus d’informations

Appel à contributions : L’infanticide de l’Antiquité au milieu du XIXe siècle (Europe, Amériques coloniales et postcoloniales)

Lieu : Université d’Artois (Arras)

Dates : 27-28 mai 2020

Date limite de réponse à l’appel : 1er octobre 2019

L’infanticide est le meurtre du nouveau-né ou du nourrisson perpétré dans la plupart des cas, mais pas seulement, par la mère. Il s’agira de faire le point sur un sujet peu étudié, dans une perspective historique (et non pas clinique ou pathologique) de l’Antiquité au milieu du XIXe siècle. Sans prétendre à une quelconque exhaustivité, les axes à envisager sont nombreux : de la question des sources et des archives en passant par les différents champs d’investigation, de la notion même d’infanticide à toute époque avec les différences de vocabulaire que cela implique, des acteurs qui verbalisent aux législations et leurs applications…

Plus d’informations

Appel à posters : Chemins et circulations en Bretagne de l’âge du Bronze à nos jours

Lieu : Rennes

Dates : début mai 2020

Date limite de réponse à l’appel : 1er octobre 2019

Ce colloque régional entend faire le point sur les nombreuses connaissances accumulées depuis des décennies sur les chemins et mobilités en Bretagne depuis l’âge du Bronze. Les découvertes archéologiques se sont en particulier multipliées et proposent un renouveau de l’histoire du réseau routier breton. Elles seront confrontées aux découvertes et connaissances s’agissant des périodes moderne et contemporaine, afin de proposer une véritable lecture diachronique de l’histoire du réseau routier breton. Pour cette raison, les regards disciplinaires seront croisés, entre archéologie, archéogéographie, histoire et géographie.

Plus d’informations

Appel à contributions : L’amour en littérature, en philosophie et en art entre Orient et Occident

Lieu : Université Moulay Ismail (Errachidia, Maroc)

Dates : 29-30 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 juillet 2019

Qu’est-ce que l’amour ? Quand on pose cette question, on s’aperçoit que la réponse est très difficile, voire même impossible, parce que le sujet est à la fois complexe et abstrait. Généralement, le mot « amour » est définit comme étant une « affection vive pour quelqu’un ou pour quelque chose ». Loin d’être univoque, cette définition ne rend que très imparfaitement compte de la diversité du terme. Depuis l’Antiquité, l’amour fait l’objet d’interrogations et de débats. Ainsi, les Grecs distinguaient quatre sentiments différents : l’Éros (l’amour du plaisir sensuel et corporel) ; la Philia (l’amitié, le plaisir de l’amour bienveillant) ; l’Agapè (l’amour divin, désintéressé, inconditionnel) ; la Storgê (l’amour familial). Le verbe « aimer » en français, recouvre, à son tour, une importante diversité de sentiments, d’états et de comportements, ce qui le rend difficile à définir de façon cohérente et universelle.

Plus d’informations

Appel à contributions : Marges (XIe-XVIIe siècles). 5es Journées doctorales internationales de Transitions

Lieu : Liège (Belgique)

Dates : 05-06 février 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 août 2019

L’Unité de recherches (UR) Transitions. Moyen Âge et première Modernité de l’Université de Liège s’associe au CESCM (Centre d’études supérieures de civilisation médiévale) de l’Université de Poitiers et au CML (Centre for Medieval Literature) des universités de York et du Danemark du Sud (Odense) à l’occasion de rencontres doctorales en trois volets (2020-2021). Mises en œuvre par les doctorant·e·s de ces trois institutions, ces journées ont pour but de favoriser l’échange et les débats entre doctorant·e·s, jeunes chercheur·se·s et collègues expérimenté·e·s dans les domaines de l’histoire, de la philologie, de la linguistique, de l’histoire de l’art, de la littérature ou encore la musicologie.

Plus d’informations

Appel à contributions : Civils et combattants : contraintes, coexistence, échanges, partage (Antiquité – XXIe siècle ; Grand-Est)

Lieu : Sedan

Dates : 29-30 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 08 juillet 2019

Tête de réseau dans le domaine de l’Histoire et du patrimoine, le Comité d’Histoire Régionale (Région Grand Est) organise chaque année un colloque qui vise à enrichir la connaissance historique et à favoriser les échanges entre chercheurs, en mobilisant de multiples disciplines (histoire, archéologie, histoire de l’art, géographie, droit, sociologie, économie, etc.) et en retenant un principe de diachronie (Antiquité – XXIe siècle). Le présent colloque est le dernier volet d’un triptyque consacré à l’histoire des conflits, en écho aux commémorations de la Grande Guerre quoique couvrant un spectre chronologique beaucoup plus large. Après un premier opus consacré aux Conflits et progrès scientifiques en Lorraine à travers les siècles1 en 2014, et un second explorant la relation entre conflits et urbanisme (La guerre et l’armée : une fabrique de la ville ?) en 2016, l’Homme sera au cœur de cette 3e rencontre dédiée aux relations entre « civils et combattants ».

Plus d’informations

Appel à contributions : La France en Italie. Artistes et œuvres français en Italie à l’époque gothique

Lieu : Université de Lausanne (Suisse)

Dates : 14-15 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 juillet 2019

La section d’histoire de l’art de l’Université de Lausanne organise un colloque sur la présence d’œuvres, d’artistes, de commanditaires ou d’intermédiaires français en Italie entre le XIIe et le milieu du XVe siècle.

Plus d’informations

Appel à contributions : Imaginer la frontière

Revue : Frontière·s. Revue d’Archéologie, Histoire et Histoire de l’art

Date limite de réponse à l’appel : 20 décembre 2019

Frontière·s. Revue d’Archéologie, Histoire et Histoire de l’art se destine à offrir un espace de réflexion épistémologique en open access aux chercheur·se·s dont les travaux portent sur les sociétés antiques et médiévales autour du terme polysémique et débattu de « frontière ». Pour son second numéro, les auteur·e·s sont invité·e·s sont invitées à écrire sur le thème « Imaginer la frontière ».

Plus d’informations