Appel à contributions : Le héros en marge

Lieu : Limoges

Dates : 11-12 avril 2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2019

Le système médiatique est en effet devenu le moule de production des héros. Sa consécration relève de ce que Max Weber qualifie de « polythéisme des valeurs ». En revanche, peut-il aussi passer de la célébrité à l’oubli ? Il s’ensuit une série d’autres questions : existe-t-il des critères de marginalité d’un héros ? Dans un monde où la communication est essentielle pour exister et dominer, le silence joue-t-il un rôle dans sa marginalisation ? Pourquoi certaines figures héroïques ont-elles aussi peu de valeur dans la société ? La marginalisation qui les frappe résulte-t-elle de l’attitude délibérée d’une instance supérieure ? Quels en sont les acteurs ?

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Archaeologia Mediaevalis 42

Lieu : Bruxelles (Belgique)

Dates : 14-15 mars 2019

Date limite de réponse à l’appel : 04 janvier 2019

Ce colloque ne s’adresse pas uniquement aux archéologues et aux archéologues du bâti, mais aussi aux archéopédologues, aux paléoanthropologues, aux spécialistes en paléoenvironnement, céramologues, etc., toutes les disciplines qui mènent à une meilleure connaissance de la période. Aussi, nous accueillons toute contribution permettant une étude extensive et intégrée du patrimoine archéologique. Cette fois-ci, c’est l’eau et ses usages qui retiendront notre attention. L’eau occupe une place essentielle dans la topographie des sites médiévaux de nos régions. Sans eau, il n’y a pas de vie – pas de survie – possible. Les plus anciennes traces d’occupation humaine l’attestent. Aujourd’hui encore, au XXIe siècle, l’eau est plus que jamais au centre de la problématique des dérèglements climatiques causés par l’homme. Comment nos prédécesseurs du Moyen Âge ont-ils géré le réseau hydrographique (naturel) ? De quelle manière les cours d’eau ont-ils été déterminants pour la fondation des différents établissements ? Comment les voies navigables sont-elles devenues indissociables des éléments constitutifs du territoire et de son développement (abbayes, châteaux, villages, villes, marais aménagés…) ?

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Reconstruire / restaurer Rome. La rénovation des bâtiments et des espaces de la ville comme politique urbaine, de l’Antiquité à nos jours

Lieu : École française de Rome, Sapienza Università di Roma (Rome, Italie)

Dates : 30-31 octobre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2019

Partout dans Rome, les monuments sont couverts d’inscriptions, antiques ou modernes, qui ne rapportent pas uniquement le nom de leur constructeur, mais célèbrent leur restauration. À l’image de Sixte IV, les papes urbanistes du Quattrocento et du Cinquecento se sont présentés avant tout comme des restaurateurs, quand bien même ils modernisaient la ville. Ce n’est pas une spécificité de la Renaissance : les empereurs antiques se voulaient déjà des reconstructeurs, tels Auguste réparant tous les temples délabrés de la Ville d’après les Res Gestae ou Septime Sévère, Restitutor Vrbis d’après son monnayage. Sans multiplier les exemples, il semble que Rome soit une ville qu’il faille sans cesse restaurer, reconstruire, faire renaître. Dans la veine des études sur le patrimoine et la mémoire dans l’espace urbain, sur la résilience des villes après des catastrophes, de plus en plus d’historiens s’intéressent à la question de la restauration. Cette rencontre a pour but d’étudier comment, durant toute l’histoire de Rome, de l’Antiquité au XXIe siècle, les notions de restauration ou de reconstruction ont été à la fois un moteur de l’urbanisme romain, un programme politique des pouvoirs publics et un idéal partagé ou non par les différents acteurs de la ville.

Consulter l’appel complet

AAC: LE DIPLOMATE EN REPRÉSENTATION DU XVIE SIÈCLE À NOS JOURS

Lieu: Nantes

Date: 28 mars 2019

Date limite AAC: 7 décembre 2018

Amélie BALAYRE (CREHS – Université d’Artois), Claire LE BRAS (CRHIA – Université de Nantes), Marie-Cécile PINEAU (CRHIA – Université de Nantes) et Nathan ROUSSELOT (CRHIA – Université de Nantes) lancent un appel à communication pour une journée d’étude jeunes chercheuses et chercheurs.

Le but de cette journée est de s’intéresser aussi bien aux aspects matériels et symboliques de la représentation, qu’à ses normes et à ses pratiques, aux continuités et aux héritages aussi bien qu’aux mutations, de l’époque moderne à nos jours.

 

Les propositions de communication individuelles (300-500 mots) accompagnées d’une brève présentation du chercheur sont à envoyer à l’adresse suivante: diplomate.representation@gmail.com jusqu’au vendredi 7 décembre 2018. Les communicants recevront une notification d’acceptation à partir du 20 décembre 2018.

Plus d’informations ici

Appel à contribution : Perceptions et représentations des frontières et des espaces frontaliers au Moyen Âge et à l’époque moderne (IXe–XVIIIe siècles)

Lieu : Institut Historique Allemand (Paris)

Dates : 21-24 mai 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 novembre 2018

La recherche sur les frontières et les zones frontalières est un sujet actuel, aussi bien dans les sciences historiques que dans d’autres sciences humaines. L’université d’été, qui aura lieu en mai 2019 à l’Institut historique allemand de Paris, se consacrera à ce thème dans une perspective transnationale de longue durée. Cet événement s’inscrit dans le cadre d’études récentes qui analysent les zones frontalières de manière différenciée et dépassent ainsi les modèles rigides centre vs. périphérie. Ces catégories sont moins immuables que dépendantes du contexte dans lequel elles sont évoquées; par ailleurs, l’étude des acteurs locaux des régions frontalières est déterminante afin de questionner les récits établis. Le tournant historiographique du spatial turn a quant à lui mis en exergue le caractère construit des frontières ainsi que leurs représentations et perceptions historiques. L’université d’été aborde ce sujet sous deux angles. En premier lieu, pour étudier le phénomène des régions frontalières du Moyen Âge à la période moderne, il convient de mettre en lumière leurs représentations dans les sources. Cet appui constant sur les sources primaires permet d’une part d’éviter une (re)construction moderne et ahistorique du concept d’»espace frontalier«, d’autre part de comprendre comment les zones frontalières ont été décrites dans des contextes différents. En second lieu, afin de pouvoir examiner ces zones frontalières d’une façon plus différenciée, il convient de les contextualiser à l’aune de leurs interdépendances régionales respectives. Au travers de cette régionalisation, qui s’accompagne d’une déconstruction partielle de la frontière en tant que concept uniforme avec des spécificités universellement valables, les espaces peuvent être analysés dans leurs propres qualités et dynamiques multiples.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Fables and the Art of Preaching in the Middle Ages and Early Modern Period

Lieu : Université Erlangen-Nürnberg (Allemagne)

Dates : 15-16 mai 2019

Date limite de réponse à l’appel : 1er mars 2019

The Department of Latin Philology in the Middle Ages and Modern Period at FAU is organizing an international conference in May 2019 on the theme of Fables and Preaching. In the premodern period, fables were not only texts used for entertainment and in classrooms. Their edifying, moralizing character predisposed them for use as exempla in preaching. In the late Middle Ages specific collections were even created for this purpose. This Call for Papers is directed at young scholars up to the age of 35, who would like to present the results of their research on Latin and vernacular fables and their use up to c. 1650. Interested individuals should submit a curriculum vitae and a short proposal by 1 March 2019. Selected speakers will receive a fixed sum of 160 euros for the costs of travel and accommodation. Please send your application including full CV by post to: Prof. Dr. Michele C. Ferrari Friedrich-Alexander-Universität Mittellatein und Neulatein Kochstr. 4/3 91054 Erlangen or by e-mail to Dr. Stefan Weber.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Tradition, transition, innovation. Journées des jeunes chercheurs ENC-EPHE 2019

Lieu : École nationale des chartes (Paris)

Dates : 20-21 mai 2019

Date limite de réponse à l’appel : 14 janvier 2019

Tradition, transition et innovation. Ces trois mots touchent à l’évolution même des sociétés humaines depuis leurs origines et dans tous les aspects que celles-ci ont développés : organisation sociale, politique et institutions, idées religieuses et philosophiques, économie, arts et cultures, sciences et techniques, littératures et langages. Ils sont donc directement et entièrement en prise avec l’histoire. Leur succession pourrait laisser croire qu’ils résument grossièrement les différentes phases temporelles traversées par ces sociétés : passé, présent, futur. Or, c’est bien leur sens problématique qu’il s’agit d’interroger. Ces termes posent en effet des questions de la transmission et de la valeur de l’héritage qu’un individu, qu’une génération, ou qu’un pays transmettent. Ils interrogent donc les modes de réappropriation et d’adaptation, les notions de changement, de continuité, de progrès et de rupture, les courants novateurs et précurseurs et les forces de résistance ou d’opposition à l’œuvre. Ce sont également les multiples variations, parallèles et superposées, du temps qui entrent dans ce jeu complexe, tel que Fernand Braudel l’a mis en valeur au moyen des concepts de longue durée et de temporalité étagée. Ces évolutions peuvent se dérouler sur des siècles entiers, rester sourds aux oreilles des contemporains, et n’être révélés que par le travail a posteriori de l’historien, ou se manifester autour d’une chronologie resserrée de quelques mois ou années et marquer profondément la postérité. Le chercheur en histoire est lui-même au carrefour de ces questions : fils de son temps, ses intérêts, ses méthodes et ses références auront quelque incidence sur son travail. C’est donc à une réflexion sur le sens que peut revêtir une querelle des Anciens et des Modernes que cette journée invite.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : L’émergence des écrits en langue vulgaire. Le point de vue paléographique

Lieu : Florence (Italie)

Dates : 19-21 février 2020

Date limite de réponse à l’appel : 31 décembre 2018

Le processus qui a conduit les différentes langues d’Europe à accéder à la dimension écrite n’a pas été simple ni linéaire : la chronologie est variable, comme le sont aussi les circonstances, les stratégies, et la typologie des attestations. Dans ce domaine d’étude, où les philologues et les historiens de la littérature ont toujours été au premier plan, le point de vue paléographique peut apporter une contribution originale et décisive en ce qui concerne les modalités et la signification de cette accession, sans se limiter à contribuer de manière instrumentale à la datation et à la localisation des témoignages. Le XXIe Colloque du CIPL, qui se tiendra à Florence du 19 au 21 février 2020, organisé et hébergé par l’Università degli Studi, se propose d’explorer les formes matérielles et les écritures qui caractérisent plus spécialement les phases les plus anciennes et les plus expérimentales de ce processus. En particulier, il sera intéressant de se demander jusqu’à quel point les modèles latins traditionnels, issus de conventions vieilles de plusieurs siècles, ont fonctionné comme points de référence, ou bien si, au contraire, ont été explorées d’autres voies en fonction de nouvelles exigences de communication ou du goût et des attentes d’un nouveau public de commanditaires. Sur ces thèmes, on attend les réponses de savants experts comme de jeunes chercheurs.

Consulter l’appel complet

Call for papers : Memory and Borders: Examining Nationalism and Identity through Material Culture

Lieu: Victoria and Albert Museum, London.

Date : February 11, 2019

Date limite d’envoi des propositions : December 15, 2018

This is a call for participants to engage in a workshop discussing memory and borders. Its purpose is to encourage cross-disciplinary discourse on the theme of memory and borders. Students, academics, designers, artists, philosophers, writers, journalists, filmmakers, thinkers and creators will come together to foster a conversation concerning the idea of the ‘border’ as a material or ideological barrier or impasse and the impact that these borders have on individual and collective memory.

Consulter l’appel complet 

Call for contributions : Fascisms and Antifascisms Since 1945

 

Date limite d’envoi : February 1, 2019

Radical History Review seeks proposals for contributions to a forthcoming issue that will bring together historically oriented scholarship on fascisms and antifascisms since the end of the Second World War. Though scholars have widely understood interwar fascism as a complex web of nationalism, heteropatriarchy, and race and class-based ideology, since 1945 many far-right movements have emerged that draw upon elements of this political tendency without necessarily identifying as fascist, thus destabilizing the term fascism itself. What, for example, is the difference between uses of “fascism,” “populism,” and “authoritarianism” in political discourse and movements? How has the rise of antifascist groups affected movements on the far right? This issue of the Radical History Review will work to historicize fascist movements and movements against fascism since the end of the Second World War in order to question the continuities of fascism that have exploded into public view in the twenty-first century, including the widespread “misuse” of the term.

Consulter l’appel