Appel à contribution : Martyr et martyre. Evolutions et variations dans la Chrétienté de l’Europe occidentale, du haut Moyen Âge au XVIe siècle

Date limite de réponse à l’appel : 20 avril 2018

 

La revue Les Cahiers Pourpres, revue du laboratoire IHRIM Clermont-Ferrand, UMR 5317, envisage de publier un numéro d’articles sur la thématique du martyr(e).
Les contributions porteront sur les aires de langues latines, romanes et anglo-saxonnes. Pourront être abordés les axes suivants :
– Récits et témoignages de martyrs (autobiographies, hagiographies, martyrologes).
– Réception/ perception du martyr par les contemporains (échanges épistolaires, chroniques urbaines) : le titre de martyr est-il conféré immédiatement ou a posteriori ?
– Théologie du martyre.
– Représentation iconographique du martyr(e) dans les œuvres à lire (incunables, manuscrits, éditions) et à voir (vitraux, peinture).
– Représentation du corps en souffrance.
– Martyre et sacralisation d’un territoire (liens entre martyre, politique et territorialisation).
– Vocabulaire usité pour désigner le martyr, la mise à mort, le corps martyrisé.

 

Plus d’informations

ATELIER DOCTORAL – GENRE ET ESPACE PUBLIC / GENDER AND PUBLIC SPACE

Lieu : Université de Rouen Normandie

Date : 4 au 7 juin 2018

Date limite : 1er mars 2018

L’opposition entre un espace public – et politique – occupé par les hommes et un espace privé –et domestique – destiné aux femmes est une problématique centrale pour l’histoire du genre. On peut considérer qu’elle remonte à l’opposition entre polis et oikos de l’Antiquité classique mais qu’elle a été réaffirmée et compliquée dans les derniers siècles de l’histoire européenne, et plus généralement occidentale, dans le contexte des théories politiques libérales et de la Révolution française. 

Toutes les informations 

Atelier doctoral – La place des minorités : espaces, normes et représentations (Europe et Méditerranée, XIVe-XIXe siècles)

Lieu : École française de Rome

Dates : Du 11 au 15 juin 2018

Date limite : 31 mars 2018

Alors que l’Europe n’en finit pas de se confronter à la question de la place qu’elle peut et qu’elle veut faire à des minorités extrêmement diverses (nationales, ethniques, religieuses, immémorialement implantées ou à peine arrivées, etc.), il paraît nécessaire de réfléchir aujourd’hui à la place des minorités sur la longue durée et de manière critique – c’est-à-dire, d’abord, en soumettant à une réflexion critique la notion de « minorité », trop couramment acceptée sans examen. C’est elle qui sera au cœur de cet atelier de cinq jours, qui permettra d’interroger la place des minorités dans des espaces et des temps divers. Le même concept ne saurait bien sûr désigner la même réalité et la même expérience selon que l’on considère les sociétés médiévales, volontiers pensées (et d’abord par elles-mêmes) de manière organique et homogène, ou les sociétés modernes, réputées plus ouvertes et du moins plus diverses ; ou encore selon que l’on considère des espaces (pré-)nationaux, soumis à une forte volonté unificatrice, et d’autres espaces politiques, que l’on peut provisoirement définir comme impériaux, réputés plus à même de faire face à la diversité, voire de savoir l’organiser.

Plus d’informations

CFP and CFPanel for the Transatlantic studies association conference

Where :University of North Georgia, Dahlonega Campus

When : 9-11 July 2018

Deadline : 16/02/18

Call for papers for the Transatlantic Studies Association 17th Annual Conference

All transatlantic-­‐themed paper and panel proposals from these and related disciplines are welcome. This conference thus welcomes papers in the following areas:

  • History
  • International Relations and Security Studies
  • Literature, Film, and Culture
  • Planning and the Environment
  • Economics
  • Proposals that investigate the ‘transatlantic’ and explore it through frames of reference such as ideology, empire, race, religion, migration, political mobilisation, or social movements
  • Proposals that incorporate perspectives that involve north-­‐south and south-­‐south transatlantic connections, as well as north-­‐north

More information 

Appel à communication – Héritage sportif et dynamique patrimoniale

Lieu : Université de Bordeaux

Dates : 29-31 octobre 2018

Date limite : 4 mai 2018

En 2024, Paris accueillera de nouveau les Jeux Olympiques d’été et, pour la première fois, les Jeux Paralympiques. Le colloque organisé sous les auspices de la SFHS et du CESH se tenant à Bordeaux du 29 au 31 octobre 2018 sur la thématique de l’Héritage sportif et de la dynamique patrimoniale se situe idéalement dans cette perspective. En effet, il offre une belle opportunité de se réunir et de discuter à tous ceux qui voient dans le sport une manifestation culturelle, sociale et scientifique dans laquelle l’héritage et le patrimoine représentent un lien essentiel pour relier passé et avenir dans une dynamique transgénérationnelle. Les résumés liant réflexions historiques et champs de l’éducation, de la philosophie, des visuels et des arts, de l’anthropologie, de la sociologie, de la géographie, des études culturelles, des études coloniales et post-coloniales, de l’économie, du marketing, des études juridiques, de la muséographie sont les bienvenus. Il est aussi possible de proposer des interventions moins « académiques » de l’ordre de la performance, d’expositions, etc. Contacter le responsable : contact@colloque-bordeaux2018.eu.

Les contributeurs doivent soumettre leur communication selon les critères standards qui sont en ligne sur le site officiel de la manifestation. Elles doivent s’inscrire dans un thème dont la liste est sur le site répondant à celui de l’intervention. La présentation sera de 20 minutes avec 10 minutes de questions.

Toutes les informations ici 

32e Ecole d’été de Lille – Méthodes Quantitatives en Sciences sociales

Lieu : Lille – France

Dates : Du jeudi 28 juin au jeudi 5 juillet 2018

Date limite de candidature : 23 mars 2018.

Cette formation, organisée par le Ceraps, et soutenue par le CNRS, le CDSP, l’ECPR, la MESHS, le Conseil Régional Hauts-de-France, l’IEP de Lille, la MESHS, la PUDL, l’Université de Lille et l’AFSP, est ouverte à toute personne durablement inscrite dans un processus de recherche : chercheurs et ingénieurs de recherche, enseignants-chercheurs, assistants de recherche, post-doctorants, doctorants, français et étrangers…

En 2018, elle propose deux modules qui se tiendront en parallèle

1-     Méthodes numériques pour les sciences sociales (organisé par Julien Bolaert, Etienne Ollion, Julie Pagis)

2-     La construction quantitative des typologies : méthodes de classification et analyses factorielles (organisé par Nicolas Robette et Thomas Soubiran)

Appel à contributions : Objets politiques quotidiens du Moyen Âge à nos jours

Lieu : Lille

Date : 14-16 novembre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2018

Le champ de la culture matérielle en tant qu’objet d’étude à la fois historique et anthropologique est aujourd’hui foisonnant. Dans ce contexte, l’IRHiS organise un colloque international, qui propose d’explorer un sujet relativement négligé : l’étude des objets du quotidien en tant que participants du processus « politique » au sens large. Ce colloque vise à fournir un espace de débat qui dépasse les limites habituelles des périodes et des espaces, en réservant une attention particulière à des groupes et des pratiques qui échappent aux élites.

Consulter l’appel complet

Perceptions et représentations du motif végétal sur les matériaux périssables en Europe occidentale, XIIe-XXe siècle

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme (Clermont-Ferrand)

Date : 8 juin 2018

Date limite de réponse à l’appel : 1er mars 2018

Les problématiques de la journée d’étude, centrée sur l’Europe occidentale, sont multiples. Il s’agit d’abord d’identifier et de caractériser les modes de perception du motif végétal. Il s’agit ensuite de déterminer d’un point de vue stylistique et symbolique les différentes figurations du motif végétal (arbres, herbacées, plantes à feuilles et à fleurs, fruits et légumes) et leurs rapports avec les matériaux périssables (provenance, nature du support) utilisés aux époques médiévale, moderne et contemporaine. L’objectif n’est pas de dresser un état des lieux des connaissances sur la question. Le but est d’apporter un nouvel éclairage sur l’utilisation des matériaux périssables dans l’ornementation végétale à la lumière des travaux de recherche actuels et en favorisant la dimension comparative.

Consulter l’appel complet

Les femmes et le travail de l’Antiquité à nos jours

Lieu : Poitiers

Date : 4 avril 2018

Date limite de réponse à l’appel : 28 février 2018

De l’Antiquité à nos jours les femmes ont eu un rôle dans le monde du travail. Elles ont toujours été présentes mais bien souvent dans l’ombre. Afin d’obtenir une place réelle et reconnue, de nombreuses femmes ont au cours de l’histoire lutté pour l’égalité. Cependant, cette parité est difficile à obtenir et de nombreuses femmes sont victimes de différentes formes de harcèlement. Cette problématique est ancrée dans l’histoire mais reste à la fois d’actualité ; c’est pourquoi les doctorants du Centre de recherches interdisciplinaires en histoire, art et musicologie organisent une journée d’étude sur la place des femmes dans le monde du travail.

Consulter l’appel complet

AAC Paix et religion, du Moyen Âge à l’époque contemporaine

Lieu: Université de Lorraine

Dates: 11 et 12 octobre 2018

Date limite de réponse à l’appel: 5 mars 2018

Les religions sont souvent et en particulier dans notre monde contemporain, associées à la guerre, qu’elles la suscitent ou l’entretiennent, dans la réalité ou dans l’imaginaire. Or, paradoxalement, les fondements des religions révélées appellent leurs représentants à tenir un discours de paix, même si la guerre et la violence sont bien présents dans les récits fondateurs, à l’exemple de l’Ancien Testament. Ainsi, réalité et/ou mythe, la religion appartient bien à la sphère guerrière dans des sociétés fortement marquées par le primat des cultures religieuses – notamment monothéistes – depuis le Moyen Âge. La religion a pu être facteur de divisions violentes, d’affrontements verbaux et physiques, a pu servir de prétexte à entretenir une situation de discorde et en cela devenir un véritable outil politique, aux mains de clercs comme de laïcs. Mais la religion a pu aussi être un facteur de rapprochement, de tentative d’irénisme et de paix, à même de transcender des divisions confessionnelles, politiques – voire ethniques – afin de rétablir une stabilité perdue et perçue comme idéale, que ce soit vrai ou non.

L’année 2018, la commémoration de la paix qui mit fin à la Grande Guerre, les rapprochements entre confessions, parfois sur la base d’un œcuménisme mis en pratique comme à Taizé, ou les prises de parole communes entre représentants de différentes religions au lendemain des attentats afin de préserver la paix et de conjurer la guerre, enfin les récentes polémiques sur le drapeau européen voulu comme emblème irénique mais d’inspiration mariale, tous ces éléments nous ont conduits à nous interroger sur les liens complexes que les religions, les confessions, ont entretenu et entretiennent avec la paix, au niveau des discours comme des actions concrètes du Moyen Âge à nos jours. Ce sont bien les liens complexes tissés entre la religion, les confessions et le politique dans les contextes de déstabilisation politique – quelle que soit leur échelle – que nous souhaitons ici questionner dans un cadre certes européen mais également extra-européen. Plus généralement, c’est l’idée – à infirmer, confirmer, moduler – d’une sécularisation des processus de paix qu’il convient de travailler à l’aune du regard porté sur la religion dans ses rapports à la guerre et à la pacification, le tout dans des contextes et des temporalités à mieux appréhender.

Appel complet ici