Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste

Lieux : Universités de Namur et de Louvain (Belgique)

Dates : 7-8 mai 2018

L’informatique, on le sait, s’est aujourd’hui imposée comme un outil incontournable pour le médiéviste. Depuis plusieurs décennies, bon nombre d’historiens, d’historiens de l’art et de philologues du Moyen Âge appuient en effet leurs travaux sur des corpus diplomatiques, des éditions numériques et des bases de données dont la conception a, parfois, été pensée dès le milieu des années 1980. Pourtant, en dépit des apparences, l’exploitation de ces instruments de recherche et de ces corpus demeure globalement en-deçà de leurs potentialités. Hormis quelques notables exceptions, rares sont les médiévistes à s’être engagés dans une approche quantitative globale et fouillée de ces ensembles documentaires numérisés. Les formidables instruments de travail à disposition des chercheurs, dont le Thesaurus Diplomaticus et sa nouvelle mouture des Diplomata Belgica constituent d’excellents exemples belges, sont ainsi trop souvent cantonnés à une fonction unique : celle de servir de répertoires d’éditions. Sans être exclusives des approches plus traditionnelles – bien au contraire –, de nouvelles méthodes d’analyse permettent pourtant d’interroger sur d’autres bases ces corpus documentaires. La portée et la pertinence de ces approches s’accroissant au fil des ans, tout laisse présager qu’elles autoriseront, bientôt, l’émergence de nouvelles formes d’exploration de l’histoire, des arts et des littératures du Moyen Âge, dans lesquelles l’expérimentation et l’innovation méthodologiques occuperont sans aucun doute une place majeure.

Consulter le programme

École d’été « Les écritures de l’économie aux époques médiévale et moderne »

Lieu : Suse (Piémont, Italie)

Date : 27-29 août 2018

Date limite de candidature : 15 mai 2018

La septième école d’été d’histoire économique, qui se réunira à Suse aura comme thème « Les écritures de l’économie aux époques médiévale et moderne : de l’enregistrement de l’activité à l’usage des documents ». La vie économique implique le recours à l’écriture et la maîtrise de compétences multiples, qui vont de la mise par écrit des titres de propriété aux différentes techniques permettant de mesurer la circulation des flux d’objets produits ou d’argent entre les parties. Les organisateurs, reprenant des thèmes désormais familiers aussi bien aux médiévistes qu’aux modernistes, désirent travailler sur la question des rationalités pratiques telles qu’elles se dévoilent à travers les opérations qui peuvent être énoncées à l’aide des verbes, écrire, compter, mesurer.

Consulter l’appel complet

Appel à communications : Raison et déraison : la folie à la Renaissance. Rencontres doctorales (II) de l’Association des doctorants du CESR (Centre d’études supérieures de la Renaissance)

Dates : 14 mai 2018
Lieu : CESR (Centre d’études supérieures de la Renaissance), Tours
Date limite de réponse à l’appel : 15 mars 2018

Résumé : Au tout début de son Histoire de la folie (1961), Michel Foucault développe l’idée selon laquelle la folie, à la fin du Moyen Âge, perdait progressivement son pouvoir cosmique et menaçant pour devenir l’envers de la raison : « la folie ne guette plus l’homme aux quatre coins du monde ; elle s’insinue en lui, ou plutôt elle est un rapport subtil que l’homme entretient avec lui-même ». En interrogeant cette hypothèse de Foucault, notre journée d’étude s’intéressera de plus près au rapport entre raison et déraison à la Renaissance. L’approche se veut pluridisciplinaire et sur une période qui va de Pétrarque à Descartes, respectant le champ de recherche traditionnel du Centre d’études supérieures de la Renaissance.

Consulter l’appel complet.

École d’été : Semaines d’études médiévales de Poitiers 2018

Lieu : Poitiers

Date : 18-29 juin 2018

Date limite de retour des candidatures : 30 mars 2018

Le Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale organise depuis 1954 une session annuelle internationale francophone de formation, qui regroupe une cinquantaine d’étudiants, doctorants et jeunes chercheurs, français et étrangers. Les conférences, les séances de travail autour des ressources documentaires, les excursions et visites au programme des stagiaires sont proposées par des spécialistes du Moyen Âge venus du monde entier.

Consulter l’appel complet

Atelier doctoral – La place des minorités : espaces, normes et représentations (Europe et Méditerranée, XIVe-XIXe siècles)

Lieu : École française de Rome

Dates : Du 11 au 15 juin 2018

Date limite : 31 mars 2018

Alors que l’Europe n’en finit pas de se confronter à la question de la place qu’elle peut et qu’elle veut faire à des minorités extrêmement diverses (nationales, ethniques, religieuses, immémorialement implantées ou à peine arrivées, etc.), il paraît nécessaire de réfléchir aujourd’hui à la place des minorités sur la longue durée et de manière critique – c’est-à-dire, d’abord, en soumettant à une réflexion critique la notion de « minorité », trop couramment acceptée sans examen. C’est elle qui sera au cœur de cet atelier de cinq jours, qui permettra d’interroger la place des minorités dans des espaces et des temps divers. Le même concept ne saurait bien sûr désigner la même réalité et la même expérience selon que l’on considère les sociétés médiévales, volontiers pensées (et d’abord par elles-mêmes) de manière organique et homogène, ou les sociétés modernes, réputées plus ouvertes et du moins plus diverses ; ou encore selon que l’on considère des espaces (pré-)nationaux, soumis à une forte volonté unificatrice, et d’autres espaces politiques, que l’on peut provisoirement définir comme impériaux, réputés plus à même de faire face à la diversité, voire de savoir l’organiser.

Plus d’informations

Appel à communication – Héritage sportif et dynamique patrimoniale

Lieu : Université de Bordeaux

Dates : 29-31 octobre 2018

Date limite : 4 mai 2018

En 2024, Paris accueillera de nouveau les Jeux Olympiques d’été et, pour la première fois, les Jeux Paralympiques. Le colloque organisé sous les auspices de la SFHS et du CESH se tenant à Bordeaux du 29 au 31 octobre 2018 sur la thématique de l’Héritage sportif et de la dynamique patrimoniale se situe idéalement dans cette perspective. En effet, il offre une belle opportunité de se réunir et de discuter à tous ceux qui voient dans le sport une manifestation culturelle, sociale et scientifique dans laquelle l’héritage et le patrimoine représentent un lien essentiel pour relier passé et avenir dans une dynamique transgénérationnelle. Les résumés liant réflexions historiques et champs de l’éducation, de la philosophie, des visuels et des arts, de l’anthropologie, de la sociologie, de la géographie, des études culturelles, des études coloniales et post-coloniales, de l’économie, du marketing, des études juridiques, de la muséographie sont les bienvenus. Il est aussi possible de proposer des interventions moins « académiques » de l’ordre de la performance, d’expositions, etc. Contacter le responsable : contact@colloque-bordeaux2018.eu.

Les contributeurs doivent soumettre leur communication selon les critères standards qui sont en ligne sur le site officiel de la manifestation. Elles doivent s’inscrire dans un thème dont la liste est sur le site répondant à celui de l’intervention. La présentation sera de 20 minutes avec 10 minutes de questions.

Toutes les informations ici 

32e Ecole d’été de Lille – Méthodes Quantitatives en Sciences sociales

Lieu : Lille – France

Dates : Du jeudi 28 juin au jeudi 5 juillet 2018

Date limite de candidature : 23 mars 2018.

Cette formation, organisée par le Ceraps, et soutenue par le CNRS, le CDSP, l’ECPR, la MESHS, le Conseil Régional Hauts-de-France, l’IEP de Lille, la MESHS, la PUDL, l’Université de Lille et l’AFSP, est ouverte à toute personne durablement inscrite dans un processus de recherche : chercheurs et ingénieurs de recherche, enseignants-chercheurs, assistants de recherche, post-doctorants, doctorants, français et étrangers…

En 2018, elle propose deux modules qui se tiendront en parallèle

1-     Méthodes numériques pour les sciences sociales (organisé par Julien Bolaert, Etienne Ollion, Julie Pagis)

2-     La construction quantitative des typologies : méthodes de classification et analyses factorielles (organisé par Nicolas Robette et Thomas Soubiran)

Appel à contribution: École d’été 2018 – Une histoire environnementale de la Grande Guerre

Lieu: Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne

Dates: 2 au 7 juillet 2018

Date limite de réponse à l’appel: 15 février 2018

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre (CIRHGG, Péronne) en partenariat avecl’EHESS (Paris)l’université d’Heidelberg, le Centre for Contemporary and Digital History de l’université du Luxembourg, et l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens), sollicite des candidatures pour sa troisième université d’été de jeunes chercheurs (master et doctorat) travaillant sur la Première Guerre mondiale.

Nous nous tournons pour 2018 vers une autre question : celle de l’histoire environnementale de la Première Guerre mondiale. Ici, l’histoire environnementale de la Grande Guerre doit se comprendre selon une acception large. Il s’agira bien entendu de réfléchir aux conséquences environnementales de la guerre : destructions des villes, des villages, des sols, pollutions diverses et leurs pendants : reconstruction et reconstitution (à l’échelle des politiques publiques mais également des territoires), déminage des champs de bataille, exhumation et ré-inhumation des morts, politiques de mise en mémoire et en sens des territoires et des ruines de guerre (et notamment des champs de batailles). Ceci implique bien évidemment de prendre en compte la longue durée de la Grande Guerre puisque les traces environnementales de celle-ci sont sensibles jusqu’à aujourd’hui. Les conséquences environnementales de la guerre ne se résument en outre pas aux zones du front. L’exploitation économique des hinterlands même très éloignées des épicentres guerriers y a toute leur place dans la mesure où elle se traduit par des modifications parfois profondes et durables des écosystèmes.

Appel complet ici

Appel à communications : Travail : conflits et négociation

Lieu : Centre Malher (Paris)

Date : 7 avril 2018

Date limite de réponse à l’appel : 15 février 2018

Pour leur rendez-vous annuel, les doctorants de l’Association française d’histoire des mondes du travail (AFHMT) proposent de questionner les conflits et la négociation dans les mondes du travail. L’aspect protéiforme du conflit au travail et du dialogue social permettra d’envisager des contributions aux approches éclectiques, dans une journée se voulant ouverte aux formes et aux époques les plus variées de ces deux phénomènes, des micro-résistances (sabotages, coulages, grèves du zèle…) à l’action collective (actions nationales, de branches ou interprofessionnelles), de conflits localisés (monographies d’entreprises ou de bassins) jusqu’aux mouvements internationaux (altermondialistes, européens, transnationaux), qui donnent lieu à des médiations étatiques, syndicales à toutes les échelles, qu’il faudra interroger.

Consulter l’appel complet

AAC – Les sources des savoirs à l’époque moderne

Lieu: Université Lyon 3
Date: 23 mai 2018
Date limite de réponse: 20 janvier 2018

L’enjeu de cette journée sera de faire émerger des réflexions sur les processus de constitution et de sélection des sources de savoir à l’époque moderne, sur les supports et la circulation des sources de savoirs, en lien avec l’élaboration de sources de savoirs spécialisées, sur les approches méthodologiques mises en œuvre par les jeunes historien·ne·s.

Voir l’appel complet ici.