Pétition adressée à Mme Frédérique Vidal sur les refus de détachement et de mise en disponibilité

Certains doctorants fonctionnaires de l’éducation nationale bénéficient de contrats doctoraux, de postes d’ATER ou de PRCE/PRAG à l’Université. Ces postes leur permettent de financer leurs thèses et de les réaliser dans les meilleures conditions possibles.
Or, cette année particulièrement, les rectorats refusent à ces doctorants leur détachement ou leur mise en disponibilité nécessaires à la prise de ces postes.
Une pétition adressée à Madame Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche circule actuellement à ce propos.
Elle peut être signée ici.

Recrutement de deux chercheur·e·s doctorants en charge de tâches parascientifiques pour la coordination scientifique de l’Institut historique allemand

Lieu : L’Institut historique allemand (IHA) de Paris
Date limite de réponse à l’appel : 24 septembre 2017

L’Institut historique allemand (IHA) s’est donné une triple mission « Recherche – Médiation – Qualification ». Il oeuvre dans le champ de l’histoire française, franco-allemande et ouest-européenne – de l’Antiquité tardive à nos jours – et joue un rôle de médiateur entre la France et l’Allemagne. Les postes proposés permettent de concevoir, de mener ou d’achever un projet de thèse en histoire s’inscrivant dans le profil scientifique de l’IHA, mais dont le sujet peut être défini par les candidat·e·s. Outre leurs propres activités de recherche (12h), les chercheu·r·e·s consacreront 12 heures hebdomadaires à des tâches parascientifiques et qualifiantes au sein de la coordination scientifique de l’IHA.

Profil requis

  • un master en histoire
  • solides compétences rédactionnelles et stylistiques
  • une grande maîtrise du français et de l’allemand
  • l’envie de s’impliquer dans un service administratif et périscientifique de l’IHA au sein d’un environnement international

Merci d’adresser votre candidature avec les documents usuels (lettre de motivation, CV, photocopies de diplômes, attestations de connaissances linguistiques, coordonnées de deux personnes de référence) ainsi qu’une description du projet de recherche (max. 15 000 signes, espaces comprises) sous forme électronique (dossier complet et réuni dans un unique fichier PDF)
au plus tard le 24 septembre 2017 à M. Thomas Maissen, bewerbung@dhi-paris.fr Sous réserve de modifications, les entretiens se dérouleront le 9 octobre 2017.

Voir l’annonce complète ici.

Atelier d’initiation à la recherche de l’École française de Rome – Faire l’histoire des sociétés urbaines, Antiquité – Moyen Âge (Rome, Italie, Occident)

Lieu : École française de Rome
Date : 29 janvier au 2 février 2018
Date limite de réponse à l’appel : 15 octobre 2017

Ce deuxième atelier d’initiation à la recherche organisé par l’École française de Rome à destination des étudiant(e)s de Master 1 et 2 inscrit(e)s dans une université française, sera consacré à l’histoire sociale de Rome au cours des périodes antique et médiévale. Plus largement, cette semaine de formation peut intéresser les masterant(e)s dont les recherches portent sur l’histoire des sociétés urbaines d’Italie et d’Occident, dans l’Antiquité et au Moyen Âge.

L’objectif de cet atelier est de proposer un panorama des sources, des archives et des méthodes de l’histoire des sociétés pré-modernes, à travers l’exemple de la société de la ville de Rome. Au sein de ce cadre général, nous insisterons plus particulièrement sur les milieux populaires. Animé par les membres de l’EFR, ce stage s’articulera autour de cours de cadrage larges portant sur l’histoire générale et sociale de Rome aux époques antique et médiévale ; de travaux pratiques à partir des sources ; de visites de sites archéologiques, de collections et d’archives. Le programme précis sera diffusé courant octobre.

Les dossiers de candidatures (comportant un CV, un relevé des notes obtenues en L3 ou M1, une lettre de motivation évoquant les projets futurs de l’étudiant(e) ainsi qu’une lettre de présentation d’un enseignant de la composante) seront transmis par les responsables de master qui choisiront en interne ceux de leurs étudiant(e)s dont ils estiment qu’ils tireront le plus grand profit de la formation proposée.

Les dossiers, sous forme d’un seul document PDF, devront parvenir
avant le 15 octobre 2017 à l’adresse suivante atelier.master@efrome.it La sélection effectuée par le comité de coordination de l’EFR sera communiquée au plus tard le 31 octobre 2017.

Consulter l’appel complet ici.

Assemblée générale 2017 de l’AJCH – 30 septembre 2017

L’assemblée générale 2017 de l’AJCH aura lieu le 30 septembre à Paris, à partir de 14h à l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art : 6, rue des Petits Champs, 75002 Paris), en salle Walter Benjamin.

VENEZ NOMBREUX !

L’AJCH a besoin de vous et de vos projets pour poursuivre ses activités et continuer à se développer. 

Comme les années précédentes, l’assemblée sera suivie d’une séance thématique, cette année sur « la thèse à l’étranger », pour aborder avec différents intervenants les aspects liés à la dimension internationale dans le parcours de doctorat: la recherche de financement pour une mobilité, les différentes façons de concevoir son séjour à l’étranger (consultation d’archives, participation à un projet de recherche, entre autres), les apports d’un séjour à l’étranger, les éventuels pièges à éviter… Nous vous communiquerons sous peu le programme détaillé.

Nous espérons encore une fois vous trouver nombreux lors de cette séance, qui sera l’occasion de faire un bilan de l’association, d’en renouveler le bureau, et d’évoquer ensemble les perspectives et projets à venir. Deux aspects principaux seront ainsi à l’ordre du jour:

– l’appel à toutes les bonnes volontés pour la gestion de l’association et pour les éventuels projets que vous aimeriez voir aboutir ;

– le vote du thème de la prochaine journée d’études de l’AJCH, au printemps, à partir de vos propositions.

N.B. Si vous ne pouvez pas être présent le 30 septembre mais que vous souhaitez faire des propositions, n’hésitez pas à nous écrire !

Le bureau de l’AJCH

Programme AG 30 septembre 2017

[Poste] Urgent : Appel de l’UPEC pour 1 poste d’ATER en Histoire moderne

  • Lieu : Université Paris Est Créteil (UPEC)
    Date : 2017-2018
    Date limite de réponse à l’appel : 12 juin 2017

Le département d’histoire de l’UPEC propose un poste d’ATER en Histoire moderne pour l’année universitaire 2017-2018 et dont vous trouverez le profil et les caractéristiques ci-dessous.

Les candidatures doivent être envoyées à J.-F. Dubost (dubost@u-pec.fr) ou M.- K. Schaub (schaub@u-pec.fr) avant le 12 juin prochain à minuit accompagnées d’un curriculum vitae.

Profil du poste : Enseignement et recherche en histoire européenne des Temps modernes ; méthodologie du travail universitaire.

  • Enseignement : Filières de formation concernées : L1, L2 (CM & TD)
  • Lieu principal d’exercice : Université Paris Est Créteil, Campus Centre, 61 av. du Général de Gaulle, 94010 Créteil Cedex
  • URL département : http://lettres-sh.u-pec.fr/departements/histoire
  • Laboratoire d’accueil : CRHEC (EA 4392)
    Activités scientifiques du laboratoire : Recherches en Histoire européenne comparée. Séminaires, colloques, publications. Axes de recherche de l’équipe : 1) mobilités et territoires, 2) élaboration, usage et diffusion du savoir, 3) normes et exercices de la norme, 4) religions et rituels.
  • URL labo : http://crhec.u-pec.fr

Mieux vous connaître – Sondage sur les jeunes chercheur.e.s en histoire

 

Pour nous permettre de mieux connaître la situation des jeunes chercheurs en histoire nous avons mis au point un sondage disponible à cette adresse: https://goo.gl/forms/6G6gxIuVNQGcWyxF3. Ce sondage, anonyme, a uniquement pour but de parfaire notre connaissance de la situation des doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s en histoire. Les données seront traitées de façon globale et nous nous engageons à ne pas diffuser les réponses fournies à titre individuel.

Nous vous invitons à y répondre le plus largement possible! Le sondage est ouvert jusqu’au 15 septembre 2017.

Le bureau de l’AJCH

 

Appel aux anciens boursiers de l’École Française de Rome pour la création d’une association

L’École française de Rome veut retrouver la trace de ses anciens boursiers depuis 1975 afin de créer une association. Nous relayons ici leur appel.

Anciens boursiers de l’École française de Rome, où êtes-vous ? que devenez-vous ? Qu’avez-vous fait pendant ces années ? Quels souvenirs gardez-vous de ces longues heures passées dans le cadre prestigieux de la bibliothèque du palais Farnèse à Rome ? Avez-vous assisté au discours du pape Paul VI, à l’occasion des célébrations du centenaire de l’École, en 1976 ? Saviez-vous que notre institution, fondée en 1875, avait accueilli en son sein près de 3500 boursiers depuis les années 70, aujourd’hui archéologues de renom, historiens, conservateurs en chef du patrimoine qui se retrouvent aujourd’hui à des postes-clés dans les universités et les musées du monde entier, du Mexique en Australie en passant par les principales villes universitaires françaises et italiennes ? Que même Thierry Frémeaux, l’actuel délégué général du festival de Cannes était passé par ici en 1988 ?

Aujourd’hui, l’École française de Rome part à la recherche de ses anciens boursiers pour leur permettre de renouer des liens et ouvrir de nouvelles portes aux plus jeunes d’entre eux.

Objectif ? Créer une association pour offrir des opportunités professionnelles, organiser des événements entre Paris et Rome mais aussi soutenir les projets scientifiques. Autant d’occasions de se rencontrer, d’échanger, de s’enrichir mutuellement.

Si vous souhaitez faire partie de ce réseau, aidez-nous ! Vous pouvez dès aujourd’hui et d’ici le 20 juin 2017 répondre à un rapide questionnaire en ligne que vous trouverez à cette adresse :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf6WyH9XsC1jZ5qk0Zr9wE648Io1SluMlV_0md7fEZ68ENcZw/viewform?usp=sf_link

N’oubliez pas de nous laisser vos coordonnées pour être recontacté très prochainement. Votre réponse est essentielle, nous comptons sur vous pour faire connaître cette enquête.

Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information avant le 20 juin :

communication@efrome.it

Appel à participation : Interventions dans des classes de collège sur mai 68

F93 est partenaire du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis depuis sa création en 1982, et mène des actions éducatives et culturelles à destination des élèves du département, notamment dans le cadre de la mission départementale La Culture et l’Art au Collège (MICACO). Dans ce cadre F93 développe chaque saison près de 60 parcours mettant en relation des classes de collège avec des chercheur-se-s de toutes disciplines (mathématiciens, physiciens, sociologues, historiens, etc.)  afin de construire ensemble un projet commun.

Pour l’année prochaine le projet développé par F93 consiste à faire intervenir des historien.ne.s pour faire travailler les élèves sur mai 68. Sous le titre « Lutte prolongée »,  les élèves seront invités à réfléchir sur cet événement. En pratique il s’agit d’intervenir en classe pendant environ 8 séances x 2heures, de novembre 2017 à mai 2018. Les interventions sont rémunérées et auront lieu dans un collège en Seine-Saint-Denis.

Pour plus de renseignements, contacter Anna Mezey : a.mezey@f93.fr

Appel à participation : questionnaire en ligne sur les jeunes enseignants chercheurs

María Rico, enseignante d´espagnol à l´Université Savoie Mont Blanc, est membre d’un groupe de recherche international (France, Portugal, Espagne et Italie) qui étudie le profil, les besoins, les conditions de vie et de travail, les perspectives professionnelles des jeunes chercheurs-enseignants dans l’enseignement supérieur. Elle s’occupe du cas français et lance une enquête à laquelle chacun.e peut répondre grâce au questionnaire en ligne accessible à l’adresse suivante :

https://www.survio.com/survey/d/S9A4R9T9D6S6J0O7I

Marche pour les sciences : le 22 avril 2017, jour de la terre, marchons !

Date : 22 avril 2017

La Marche pour les Sciences (March for Science), initiée au Etats-Unis en réponse aux multiples positions antisciences du nouveau président des Etats-Unis, a pour objectif de défendre l’indépendance et la liberté des sciences. En France, la question du changement climatique, pourtant essentielle à l’échelle de la planète, est trop peu présente dans les débats de la campagne présidentielle. En revanche, les discours politiques construits sur des affirmations idéologiques, voire sur des contrevérités, sont quotidiens et rencontrent un succès inédit. Ceux qui, à l’inverse, défendent une vision rationnelle de la vérité source d’émancipation et de progrès sont devenus inaudibles. Il n’est plus possible d’observer ces évolutions sans rien opposer.

Marcher pour les sciences le 22 avril c’est montrer le soutien et l’attachement des citoyens aux principes d’indépendance de la recherche, c’est défendre la construction des savoirs face aux opinions et idéologies préconçues, c’est affirmer la nécessité du dialogue entre sciences et sociétés, et exiger la prise en compte du travail scientifique dans les décisions politiques. Cette marche sera également l’occasion de se poser ensemble la question de la place des sciences dans la société et d’initier des actions de culture scientifique.

Pour en savoir plus, voir le site de la marche pour les sciences.