Prix de thèse et de master INA

Date limite de réponse à l’appel : 25 juillet 2021

Les Prix de l’INAthèque distinguent des travaux de recherche qui contribuent à enrichir la réflexion contemporaine sur les évolutions de l’écosystème audiovisuel et numérique au cœur duquel s’exercent les métiers de l’INA. Ces prix récompensent chaque année des travaux de recherche conduits à partir des collections consultables à l’INAthèque et/ou portant sur l’étude des médias audiovisuels et numériques.

Plus d’informations ici

Prix de thèse De Gruyter

De Gruyter lance le Trends in Classics Book Prize pour récompenser une thèse de moins de trois ans. Le lauréat sera publié par De Gruyter et recevra un prix de 2 000 €. Alors que le prix était réservé aux manuscrits anglophones, la protestation de chercheurs internationaux a ouvert ce prix aux thèses en français, en allemand et en italien. Peuvent candidater tous les docteurs qui ont soutenu une thèse dans les champs suivants : langue et littérature grecques et latines, réception de l’Antiquité, histoire des études classiques.

Date limite de candidature : 30 avril 2021

Plus d’information ici.

Prix de thèse Jacques de Trentinian, de la Société en France des Fils de la Révolution américaine, session 2021

Date limite de dépôt des candidatures : 31 mai 2021.

La Société en France des fils de la Révolution américaine a décidé en 2019 de décerner chaque année un prix de thèse de trois mille euros (destinés à sa publication), afin de « renforcer l’intérêt du public pour l’histoire des relations entre la France et l’Amérique du Nord du XVIIIe siècle à nos jours ».

Pour la session 2021, seront retenues les thèses rédigées en langue française et soutenues entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020. 

Plus d’informations : https://ahmuf.hypotheses.org/9424

Prix de thèse de la Société Française d’Histoire Urbaine

Date limite de réponse à l’appel : 18 juin 2021

La Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU) ouvre au titre de l’année 2020, un concours de thèses qui s’adresse aux jeunes docteur.es en histoire urbaine. Par cette initiative, la SFHU vise à encourager de jeunes chercheurs.ses et à favoriser la plus large diffusion possible de leurs travaux. Le prix est ouvert aux docteur.es ayant soutenu une thèse d’histoire urbaine, rédigée en français, durant l’année (civile) 2020. Sont recevables toutes les thèses qui abordent le fait urbain dans son historicité, quels que soient la période, l’espace et la discipline académique (histoire, droit, urbanisme, architecture, histoire de l’art, etc.) concernés.

Plus d’informations ici

Prix de thèse Valois jeunes chercheuses et chercheurs

Date limite de réponse à l’appel : 31 mai 2021

Ce prix, qui distingue trois thèses de doctorat pour leur qualité, leur originalité et leur apport essentiel aux politiques culturelles du ministère de la Culture, est une aide à la publication de la thèse. Le montant attribué à chaque thèse primée s’élève à 8 000 euros. Il a pour objectif d’encourager les chercheurs dans leurs travaux portant sur tous les champs des politiques culturelles et des institutions qui les mènent. En retour, ces travaux, par leur publication, seront portés à la connaissance de la société et éclaireront les décisions publiques. Quels que soient les disciplines et les champs culturels : patrimoines, création, médias et industries culturelles, ou encore langues de France, les recherches porteront plus largement sur tous les aspects de ces politiques publiques : institutions, professions, socio-économie de la culture, etc.

Plus d’informations ici.

Prix de thèse de l’Ambassade des Pays-Bas en France, Réseau Franco-Néerlandais

Date limite de réponse à l’appel : 18 avril 2021

Le Prix d’Amsterdam, attribué par l’ambassade des Pays-Bas en France et par le Réseau Franco-Néerlandais, a pour objectif de récompenser tous les deux ans un.e étudiant.e français.e afin de poursuivre des recherches scientifiques sur la culture, l’histoire, la politique et/ou la langue néerlandaises aux Pays-Bas. La dotation de ce prix d’excellence est de 15 000 €. Sont éligibles des étudiant.es et jeunes diplômé.es français.es en histoire, histoire de l’art, lettres, langue et culture, sciences politiques, sociologie, anthropologie, philosophie, droit, économie, journalisme, géographie, urbanisme, architecture, arts, psychologie et éducation.

Plus d’informations ici

Prix de thèse CIERA

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2021

Le CIERA décerne son prix Michael Werner, un prix de thèse destiné à distinguer un travail doctoral parmi les recherches universitaires en lien avec le monde germanique. Sont éligibles au prix Michael Werner les thèses de doctorat rédigées en français et issues de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales.Le prix est ouvert aux thèses de doctorat soutenues entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020.

Plus d’informations ici

Prix de Thèse PSL SHS

Date limite de réponse à l’appel : 20 janvier 2021

Le Prix de Thèse SHS PSL a pour objet de récompenser les meilleures thèses de doctorat soutenues dans divers domaines de Sciences Humaines et Sociales, d’un établissement d’enseignement supérieur français ou étranger. Elles peuvent être rédigées dans l’une des langues suivantes : français, anglais, allemand, espagnol, italien. Au titre du Prix de Thèse SHS PSL, chaque année sont décernés cinq prix : art Esthétique Littérature (histoire de l’art, iconographie, musicologie, pratique artistique, littérature) ; droit, économie, gestion (droit, économie, sociologie économique, interface économie/sciences sociales, sciences et techniques de gestion) ; humanités (histoire, philosophie) ; sciences sociales (sociologie, anthropologie, histoire sociale, géographie) ; meilleure thèse interdisciplinaire.

Plus d’informations ici

Prix de thèse « L’Art et l’Essai » (INHA/CTHS)

Date limite de réponse à l’appel : 04 janvier 2021

Destiné à soutenir les travaux de recherche en histoire de l’art, il permet la publication de deux thèses par an aux éditions de l’INHA et du CTHS. Toute thèse en histoire de l’art, de l’Antiquité classique au XXIe siècle, soutenue l’année précédant le prix en France et en français, peut être présentée. Les thèses peuvent être soumises en l’état, mais devront être remaniées pour répondre aux exigences de la publication : le texte final ne pourra pas dépasser 750 000 signes (espaces, notes, bibliographie et index compris).

Plus d’informations ici