Appel à contributions: « Écrire le droit », dossier de la revue Romantisme (2023-1)

Date de remise des propositions de contributions: 31 janvier 2022

Depuis une vingtaine d’années, le courant Droit et littérature, venu des Law Studies outre-Atlantique, a initié des études croisées mêlant littéraires, juristes, philosophes et historiens du droit. Représenté pour l’Ancien Régime et la première modernité par les travaux de Christian Biet, ce nouveau champ critique appliqué au XIXe siècle fera l’objet du premier numéro de l’année 2023 de Romantisme. Il s’agira de montrer l’apport de ce courant dans la connaissance que nous avons du champ littéraire au XIXe siècle mais également de mettre en valeur la singularité de la période en ce qui concerne les relations entre droit et littérature.
La Révolution française, point d’aboutissement en cela de la pensée des Lumières, se présenta comme une révolution dans la conception de la justice : ordonnée autour du sujet de droit, rendue au nom du peuple, la justice sera la même partout et remplacera l’« arbitraire » de la peine, laissée sous l’Ancien Régime à l’appréciation du juge, par une peine désormais fixée par la Loi ; les procès criminels, qui se tenaient à huis clos même s’ils étaient, dans la pratique, portés sur la place publique par les factums des avocats, seront ouverts au public, ils reposeront sur l’oralité des débats et feront intervenir un jury de citoyens. Le spectacle du procès, au XIXe siècle, tend ainsi à remplacer le spectacle du châtiment, ce que traduit la création, en 1825, de La Gazette des tribunaux ainsi que la fortune croissante des chroniques judiciaires dans la presse. Si le renouvellement du droit pénal, dans ses variations voire ses reculs par rapport à la justice dite « intermédiaire » de la Révolution, construite dans les années 1790, avant la Terreur, constitue un point majeur de bascule, l’autre pan du droit, le droit civil, qui régule les vies quotidiennes (on naît, on se marie, on acquiert des biens… et on meurt…), touchant au temps long des mœurs, se réorganise dans le code civil de 1804, œuvre majeure de l’entreprise de codification fondatrice de Napoléon 1er, à qui l’on doit également le code d’instruction criminelle en 1808 et le code pénal en 1810. Le XIXe siècle, à bien des égards, sera le siècle des « codes ».
Nul n’est censé ignorer la loi. Les écoles de droit ne forment pas uniquement les gens de justice mais « la plus grande partie des administrateurs, des hommes d’affaires, voire un nombre non négligeable de responsables politiques et d’hommes de lettres1. » Dans l’entreprise panoramique des Français peints par eux-mêmes de Léon Curmer, Émile de la Bédollière, avocat et journaliste, donne le ton dans sa physiologie de l’« étudiant en droit » : « Beaux-arts, littérature, philosophie, politique, il étudie tout, excepté son droit2. » Jean-Louis Halpérin cite tout de même des étudiants plus appliqués qui auront accompli leur cursus juridique, jugé rassurant, de fait, par les familles : Alexis de Tocqueville, Jules Barbey d’Aurevilly, Jules Verne « font leur droit » à Paris, Caen ou Dijon.

Plus d’informations ici

Appel à contributions: Lectures de Bonald. Revue des Études bonaldiennes

Date limite de réponse à l’appel: 1er juillet 2021

Ce dossier entend élargir ces questions aux postérités indirectes, immédiates, aux emprunts contemporains à l’auteur, à l’infusion explicite ou implicite des thèses de Louis de Bonald chez des romanciers, des historiens, des philosophes, des sociologues – tous les champs disciplinaires sont bienvenus – y compris dans des discours politiques.

Plus d’informations ici

École d’été : Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives

Dates : 21-25 juin 2021

Date limite de réponse à l’appel : 02 avril 2021

Cette école d’été propose une formation à l’étude du livre médiéval, manuscrit ou imprimé, à travers l’utilisation de méthodes statistiques et informatiques, sous forme d’ateliers orientées vers la pratique.

Plus d’informations ici

Stage d’initiation au tabellionage normand médiéval et moderne

Lieu : Rouen

Dates : 15-11 novembre 2020

Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2020

Les registres des tabellions (notaires de la France du Nord) restent peu utilisés malgré la publication des colloques dirigés par Mathieu Arnoux et Olivier Guyotjeannin (2011) et Jean-Louis Roch (2014), et les recherches récentes en histoire et en droit. Historiens et juristes médiévistes et modernistes, déjà initiés au tabellionage, regrettent que certaines difficultés structurelles et formelles des actes rédigés en français privent les chercheurs de cette source. Ce premier Stage d’initiation au tabellionage normand a pour but de fournir aux stagiaires les clés d’entrée en tabellionage et leur indiquer par des cas concrets la richesse des registres. Le stage aura lieu sur le site des ADSM en raison de l’importance du tabellionage de Rouen (1360-1687), mais l’initiation portera sur l’ensemble du tabellionage normand (Seine-Maritime, Calvados, Manche, Orne et Eure). Il est fléché en direction des historiens et juristes (master, doctorat, chercheurs) travaillant sur les métiers, les familles, l’occupation des espaces urbains et ruraux, le bâti, les croyances, les relations entre Normands et Anglais sous la monarchie lancastrienne… Différents thèmes seront abordés sous la forme de cours et d’ateliers : historique du tabellionage, présentation des registres, codicologie, le tabellion au travail, la « chaîne d’écritures » des tabellions, études de cas concrets, exercices en petits groupes, présentation des cinq fonds normands, comparaison avec les notaires de Paris, édition d’un acte de tabellionage… Le stage sera l’occasion pour les étudiants de découvrir le site des ADSM et sa riche documentation (bibliothèque, catalogues) accessible aux chercheurs.

Plus d’informations ici

Appel à participations : Post-Doctoriales

Lieu : Paris

Dates : 1er-03 juillet 2020

Date limite de réponse à l’appel : 15 mai 2020

Les Post-Doctoriales permettent aux jeunes chercheurs de mener une réflexion personnelle sur la manière de valoriser leur parcours de chercheur en dehors du secteur académique. Ils apprennent à valoriser leurs compétences dans un projet professionnel stimulant et réaliste. Ils ont également l’occasion de rencontrer des professionnels afin de découvrir de nouvelles perspectives de carrière et d’apprendre à communiquer efficacement auprès des recruteurs.
Les Post-Doctoriales existent dans un format transfrontalier qui permet d’adresser notamment la situation des conjoints-suiveurs et du retour de mobilité (frais d’inscription : 100 Euros).

Plus d’informations ici

Appel à participation « Les marges » visuelles et sonores en sciences humaines

Le nouveau Groupe de Travail « Images, sons et territoires » du Labex DynamiTe organise une manifestation scientifique afin d’exposer et de s’interroger sur les travaux réalisés par des universitaires sous forme visuelle et sonore sur le thème des marges. Cet appel à contributions s’adresse aux chercheurs et aux étudiants (tous niveaux de la Licence au Doctorat) en sciences sociales toutes disciplines scientifiques confondues. Il vise à mettre en valeur les productions scientifiques « marginales », à savoir des productions mobilisant des images et/ou des sons : photos, dessins, collages, vidéos, montages sonores, performances théâtrales, vidéoscribing et tout autre média alternatif.

Les photos, les dessins, les collages, qui devront être légendés (un titre + un texte bref, de 50 à 100 mots maximum), sont à envoyés aux responsables du GT : Rémi de Bercegol (remi.debercegol@cnrs.fr) et Marie Chenet (marie.chenet@univ-paris1.fr) en copie à gtimagessonsterritoires@gmail.com.

Date limite : vendredi 1er mai 2020.

Plus d’informations ici.

Nouvelle revue scientifique, Histoire culturelle (XVIIIe-XXIe siècles)

L’ADHC (Association pour le développement de l’histoire culturelle) créée une nouvelle revue scientifique, Histoire culturelle (XVIIIe-XXIe siècles), dont le premier numéro paraîtra à l’automne 2020. Cette revue, publiée en ligne en accès libre et gratuit, comprendra une rubrique intitulée « Atelier de la recherche », vouée à accueillir des travaux émanant de jeunes chercheurs et chercheuses n’ayant pas ou peu l’expérience de publications scientifiques.

Cette rubrique, sans thème imposé, entend devenir un lieu privilégié de publications issues de masters soutenus ou de doctorats en cours dans le domaine de l’histoire culturelle. Elle réunira dans chaque numéro environ trois articles de 25 000 signes (tout compris), dont la rédaction sera sollicitée à l’issue d’un processus de sélection de propositions. Ces dernières, sous la forme d’un texte d’environ 2 000 signes, devront expliciter non seulement le sujet traité mais aussi les sources mobilisées et le caractère culturaliste de la démarche mise en œuvre ; elles devront être accompagnées de quelques lignes de présentation biographique.

Pour ce premier numéro, la date limite d’envoi des propositions est fixée au 5 janvier 2020. Les textes devront être remis ensuite le 15 mars, de sorte à permettre un accompagnement spécifique des auteur∙e∙s, en amont comme en aval du processus d’évaluation en double aveugle auquel chaque texte sera soumis. Les versions définitives des articles sont attendues pour le 20 juin. Les propositions sont à envoyer aux responsables de la rubrique (lguilbert@hotmail.com ; jessica.kohn23@gmail.com ; myriam.juan@unicaen.fr ; stephanie.sauget@gmail.com), avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc@gmail.com).

Anneliese Maier Research Award

Institution : Fondation Alexander von Humboldt

Funded by the Anneliese Maier Research Award of the Alexander von Humboldt Foundation and with support from Yale University, the Humboldt Yale History Network aims to assemble and sustain a global research network of historians. To that end, the network is pleased to be able to continue its series of travel grants.

Plus d’informations

Appel à contribution: Histoire, médecine, santé-Dossier thématique « Alimentation »

Date limite de réponse à l’appel : 10 octobre 2019

La revue « Histoire, médecine et santé » consacrera en 2020 un dossier thématique sur l’alimentation, dans une perspective sociale et culturelle. Il accueille des propositions d’articles sur toutes les périodes historiques et sur toutes les aires culturelles et géographiques.

Les détails scientifiques et les consignes aux auteurs sont disponibles à cette adresse