Appel à candidatures – 19e prix d’histoire François Bourdon

Date limite de candidature : 31 janvier 2017

Le 19ème Prix d’histoire « François Bourdon, techniques, entreprises et société industrielle » est lancé. Ce prix annuel concerne l’ensemble des champs disciplinaires des Sciences Humaines et Sociales. Il porte sur les techniques, les entreprises et plus généralement la société industrielle à l’époque contemporaine.

Ce prix est divisé en deux catégories :

– Prix unique de 2000€ couronnant un ouvrage, le manuscrit original d’une HDR ou une thèse publié ou soutenu entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016
– Prix unique de 1000€ pour la catégorie spéciale « Jeunes chercheurs », récompensant un mémoire ayant été soutenu entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016.

Plus d’informations.

Appel à candidatures: Prix d’Amsterdam 2017

Date limite de candidature : 31 mars 2017

Le Prix d’Amsterdam, attribué par l’ambassade des Pays-Bas en France et par le Réseau Franco-Néerlandais, a pour objectif de récompenser tous les deux ans ans un/e étudiant/e français/e afin de l’inciter à poursuivre des recherches scientifiques sur la culture, l’histoire, la politique et/ou la langue néerlandaises aux Pays-Bas. La dotation de ce prix d’excellence est de 15.000 . La remise officielle a lieu à la résidence de l’Ambassadeur des Pays-Bas en France. Sont éligibles des étudiant/es et jeunes diplômé/es français/es en histoire, histoire de l’art, lettres, langue et culture, sciences politiques, sociologie, anthropologie, philosophie, droit, économie, journalisme, géographie, urbanisme, architecture, arts, psychologie et éducation.
Pour pouvoir postuler, les candidats doivent répondre aux conditions suivantes :
– être de nationalité française ;
– être un/e jeune diplômé/e en sciences humaines et sociales (histoire, histoire de l’art, lettres, langue et culture, sciences politiques, sociologie, anthropologie, philosophie, droit, économie, journalisme, géographie, urbanisme/architecture, arts, psychologie, éducation, etc.) ;
– être en train de préparer un Master ou une thèse au sein d’un établissement d’enseignement supérieur (tout établissement français ou étranger est éligible) et avoir pour projet de passer une année universitaire aux Pays-Bas ;
– le mémoire de recherche, le Travail d’Étude et de Recherche (TER) ou le sujet de thèse devra obligatoirement porter sur les Pays-Bas. Dans le cas d’une approche comparée avec d’autres pays, la partie néerlandaise de la problématique devra être suffisante pour justifier un séjour d’un an aux Pays-Bas.

Plus d’informations.

Prix de mémoire – Prix d’Histoire du XIXe siècle

Date limite de candidature : 15 novembre 2016

Le Centre d’histoire du XIXe siècle (universités Paris 1 et Paris 4) et la Revue d’histoire du XIXe siècle (Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle) souhaitent encourager et promouvoir la recherche en histoire du XIXe siècle. A cette fin, ils ont décidé de décerner chaque année un prix distinguant le meilleur mémoire de Master 2 consacré à l’histoire du XIXe siècle (1815-1914), tous espaces concernés. Le mémoire devra être rédigé en français et avoir été soutenu entre le 1er juin et le 30 septembre de l’année universitaire.

Plus d’informations.

Prix Christian Polak du meilleur mémoire de master sur le Japon, 2015-2016

Date limite de candidature : 15 octobre 2016

Nous sommes heureux de vous informer du lancement de la deuxième édition du prix du meilleur mémoire de master portant sur le Japon dans une perspective aréale ou comparée, toutes disciplines des sciences sociales et humaines confondues. Le prix Christian Polak du Meilleur Mémoire de Master sur le Japon, d’un montant de 2 000 €, a pour finalité de récompenser l’excellence et la valeur universitaire et scientifique d’un mémoire de master soutenu dans un établissement de recherche et d’enseignement supérieur français au cours de l’année universitaire précédant l’année universitaire d’attribution.
Le mémoire doit être accompagné d’un résumé d’une page et d’un avis motivé du Directeur de mémoire à l’attention du Jury de la Fondation France-Japon de l’EHESS.

Plus d’informations

Prix Mnémosyne pour un Master 2 en histoire des femmes et du genre

Date limite de candidature : 30 septembre 2016

Décerné au mois de janvier de chaque année, le prix Mnémosyne créé par l’Association pour le développement de l’Histoire des femmes et du genre couronne un mémoire de master 2 de langue française d’un-e étudiant-e dont les travaux portent sur l’histoire des femmes et du genre en France ou à l’étranger. Le mémoire des masterant-e-s souhaitant candidater au prix Mnémosyne 2016 doit avoir été soutenu dans une université française entre le 1er septembre 2014 et le 30 septembre 2016. Les masters 2 soutenus en 2014-2015 et 2015-2016 sont donc autorisés à concourir. Les candidat-e-s ne peuvent concourir qu’une seule fois.
Le montant du prix est de 800 euros. L’association assure également la publication du mémoire aux Presses Universitaires de Rennes.
Les résumés des mémoires présentés au prix sont publiés en ligne sur le site de la revue en ligne Genre & Histoire.

Plus d’informations

Prix Jean-Baptiste Duroselle 2016

Date limite de candidature : 31 mars 2016

Chaque année, depuis 1996, l’IHRIC, actuellement présidée par Georges-Henri Soutou, récompense les meilleures recherches en histoire des relations internationales en offrant deux prix Jean-Baptiste Duroselle : l’un à l’auteur de la meilleure thèse (1 500 euros), l’autre à l’auteur du meilleur mémoire de Master (750 euros).

Plus d’informations

18e Prix d’histoire François Bourdon – Techniques, entreprises et société industrielle

Date limite de candidature : 31 janvier 2016

Ce prix annuel concerne les travaux à caractère historique de l’ensemble des champs disciplinaires des Sciences Humaines et Sociales. Il porte sur les techniques, les entreprises et plus généralement la société industrielle à l’époque contemporaine. Il est divisé en deux catégories. La première dotée d’un prix unique de 1500 euros couronne un ouvrage, le manuscrit original d’une HDR ou une thèse publié ou soutenu entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015.
La seconde catégorie spéciale « jeunes chercheurs » récompense, avec son prix unique de 750 euros, un mémoire ayant été soutenu entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015.

Plus d’informations sur le ici.

Prix : Prix du Comité d’histoire de la sécurité sociale 2016

Date limite d’envoi des dossiers : 15 mars 2016

Créé en 1973 au sein du Ministère des affaires sociales, le Comité d’histoire de la sécurité sociale a pour mission de contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire de la sécurité sociale et plus largement de la protection sociale de l’Ancien Régime à nos jours, de susciter des travaux scientifiques et d’en assurer ou d’en aider la diffusion.

Dans cet esprit, le Comité d’histoire récompense chaque année des thèses et des travaux du niveau master, achevés depuis moins de trois ans se rapportant à l’histoire de la protection sociale au sens large (chômage et action sociale inclus), y compris dans sa dimension internationale.

En 2016, quatre prix pourront être décernés par le Comité d’histoire d’un montant de :

  • 2 500 € et 2 000 € pour des thèses consacrées à des travaux de recherches historiques inédits,
  • 1 500 € et 1 000 € pour encourager à, la réalisation des travaux de recherches de niveau master.

L’appel complet ici.

Prix du Comité d’histoire de la sécurité sociale 2016

Date limite de candidature : 15 mars 2016
Créé en 1973 au sein du Ministère des affaires sociales, le Comité d’histoire de la sécurité sociale a pour mission de contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire de la sécurité sociale et plus largement de la protection sociale de l’Ancien Régime à nos jours, de susciter des travaux scientifiques et d’en assurer ou d’en aider la diffusion. Dans cet esprit, le Comité d’histoire récompense chaque année des thèses et des travaux du niveau master, achevés depuis moins de trois ans se rapportant à l’histoire de la protection sociale au sens large (chômage et action sociale inclus), y compris dans sa dimension internationale.
En 2016, quatre prix pourront être décernés par le Comité d’histoire d’un montant de 2 500 € et 2 000 € pour des thèses consacrées à des travaux de recherches historiques inédits, 1 500 € et 1 000 € pour encourager à, la réalisation des travaux de recherches de niveau master.
L’appel complet

Prix “Françoise Tétard” Histoire de l’éducation populaire / Histoire de l’éducation spécialisée

Date limite de candidature : 31 janvier 2016

Le Prix “Françoise Tétard” est conjointement créé par l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM), le Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée et de l’action sociale (CNAHES),
en partenariat avec l’Association des déposants aux archives de la jeunesse et de l’éducation populaire (ADAJEP). Financé par le Fonds de dotation “Françoise Tétard”, le Prix récompense deux lauréat.e.s à hauteur de 1.000€ chacun.e et prend également en charge le travail d’édition afin de publier en ligne sur un site dédié les travaux primés. Il est créé en hommage à l’historienne Françoise Tétard, chercheuse qui avait particulièrement le goût de l’archive et qui a durant toute sa carrière questionné les frontières entre une “jeunesse qui va bien” et une “jeunesse qui va mal”. Il vise aussi à décloisonner les savoirs sur l’éducation, l’enfance, l’adolescence, la jeunesse, à encourager les recherches dans ces domaines et à améliorer leur visibilité.

Décerné tous les ans, le Prix “Françoise Tétard” couronne deux auteur.e.s dont le travail, rédigé en langue française, répond aux critères de la recherche historique. Les travaux porteront sur l’un ou l’autre des deux champs suivants :
– l’histoire de l’enfance/l’adolescence “irrégulière”, inadaptée, marginale ou marginalisée, maltraitée, abandonnée, en danger ou dangereuse, tant du côté des “publics” concernés (jeunes) que des acteurs (adultes), des politiques ou des institutions socio-éducatives et médico-sociales en charge de ces “publics”, en France ou à l’international ;
– l’histoire de la jeunesse et de l’éducation populaire en France, mais aussi en Europe et dans le monde.

Le Prix “Françoise Tétard” privilégie la perspective historique ou l’approche diachronique, sans se cantonner à la seule discipline “histoire”. Le jury appréciera le caractère inédit des travaux et l’utilisation de sources nouvelles de caractère biographique ou monographique. Aucune condition d’âge ou de nationalité n’est requise. Il n’est possible de candidater qu’une seule fois au Prix. Pour cette première édition (2016), en ce qui concerne les mémoires de master 2, ils devront avoir été soutenus après le 1er janvier 2011 ; les autres recherches proposées (mémoires de DEIS, mémoires de fin d’études, et autres travaux individuels ou collectifs de portée historique) devront aussi être récentes.
Pour plus de renseignements, voir ici.