Appel à contributions : Construire une histoire du handicap et de la surdité au travers des siècles

Revue : séminaire bimensuel d’étude francophone « Construire l’histoire du handicap et de la surdité »

Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2021

Alors que les synthèses sur l’histoire du handicap et de la surdité à toutes les époques historiques se multiplient actuellement dans la littérature anglo-saxonne, aucun ouvrage collectif n’a été publié dans la sphère francophone depuis le début des années 2000. Les chercheurs qui s’intéressent à l’histoire du handicap et de la surdité de l’espace francophone sont aujourd’hui assez isolés, les réseaux étant constitués uniquement autour de thématiques particulières (cécité, surdité) ou de période historique (comme le XXe siècle). Ce séminaire bimensuel a pour objectif de remédier à cette situation, en structurant un réseau francophone de recherche sur l’histoire du handicap et de la surdité toutes périodes historiques confondues.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Le genre des savoirs : apprentissage et éducation dans l’histoire européenne de l’Antiquité à l’époque contemporaine

Lieu : Créteil

Date : 16 avril 2021

Date limite de réponse à l’appel : 1er mars 2021

La problématique de l’accès à l’apprentissage et aux savoirs, dans le cadre de la question du genre est un sujet qui demeure plus que jamais d’actualité si l’on observe le contexte sociétal de la dernière décennie. Mais il gagne à être étudié sur la longue durée et à être ainsi replacé à chaque fois dans le contexte historique et humain de son époque. L’objectif de cette journée d’études organisée par des jeunes chercheurs du Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC) est donc d’explorer les différences historiques d’accès au savoir en fonction du genre, ainsi que le rapport d’apprentissage. Trois thématiques pourront être abordées : tout d’abord les acteurs et actrices des échanges intellectuels et pédagogiques, ainsi que les méthodes et contenus d’apprentissage différenciés. Ensuite l’inégal accès aux objets, lieux et mobilités qui permettent d’acquérir le savoir et enfin les contournements, l’apprentissage par l’expérience en marge des institutions officielles.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Le frère du roi en Europe (XVe-XVIIe siècle)

Lieu : Caen

Dates : 24-25 juin 2021

Date limite de réponse à l’appel : 20 janvier 2021

Incarnation de la continuité dynastique, mais également porteur éventuel d’ambitions illégitimes, le puîné royal représente à la fois une sécurité et un danger pour l’État monarchique. L’objectif de ce colloque est de réfléchir aux enjeux politiques que recouvre cette catégorie de personnes royales au statut institutionnel imprécis et jusqu’à présent peu considérée par la recherche.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : New Advances in Stained Glass Research: Materials, Production Techniques and Conservation

Revue : « Heritage »

Date limite de réponse à l’appel : 31 août 2021

Heritage, an international peer-reviewed open access journal of cultural and natural heritage science published quarterly by MDPI, has just launched the call for papers for a special issue entitled ‘New advances in stained glass research: materials, production techniques and conservation‘. Many wrote about stained glass, but one must witness its splendour to understand the meaning of the words, the game of light and shadow, with coloured and colourless glass decorated with painted motifs. However, historic stained glass windows are exposed to the passage of time, facing physical attack and weathering conditions over time. Further changes introduced by restorations, reconstructions and interventions along with the degradation have a strong impact on the stained glass windows that we see today. Fortunately, scientific and technological advancements give, now, new and wider opportunities for preserving, sharing cultural heritage and better interpret its history, both in terms of manufacturing and past restoration actions.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : L’eau dans les villes d’Europe du Nord-Ouest au haut Moyen Âge (IVe-XIIe s.) : un vecteur de transformation de l’espace urbain

Lieu : Tours

Dates : 21-23 octobre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 1er mars 2021

Les villes, ou plutôt les sociétés urbaines, entretiennent et ont entretenu, avec l’eau des relations multiples et complexes. Sous toutes ses formes (eau stagnante et zone humide, eau dynamique, souterraine ou de surface), l’eau est un préalable à l’installation d’une communauté humaine et presque toutes les villes s’accrochent aux rives d’un cours d’eau utilisé à des fins diverses (alimentaire, artisanale, source d’énergie, moyen de défense, transport…). Peut-être plus que n’importe quelle ville, l’agglomération médiévale est une ville où l’eau est omniprésente ce qui en fait un thème de prédilection des chercheurs comme l’illustrent les nombreux travaux publiés sur le sujet (Leguay 2002, Guillerme 1983). Parmi les colloques organisés jusqu’à présent sur l’eau à l’époque médiévale, la grande majorité des communications concernent la fin de la période pour laquelle les sources textuelles sont plus nombreuses et moins lacunaires. Parallèlement dans les colloques et publications portant sur la ville du haut Moyen Âge, le rôle de l’eau reste peu étudié ou en tout cas abordé de manière marginale (Hodges, Hobley 1988), même si certains exemples sont bien connus pour cette période comme la ville portuaire de Dorestad (Van Es, Verwers 1980) ou encore Douai (Louis, Demolon, Louis-Vanbauce 1990). En 2004 la publication d’un colloque du CTHS sur les fleuves et marais a renouvelé les approches relatives à l’anthropisation des fleuves et à la gestion des zones humides avec des exemples urbains comme Tours (Burnouf et Leveau 2004).

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Le cercle étroit. Femmes à l’épreuve de l’enfermement dans la littérature et les arts du Moyen Âge à nos jours

Lieu : Nantes

Dates : 03-04 décembre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2021

Déconcertés, voire sidérés, par la récente expérience de confinement liée à l’épidémie de COVID-19 – laquelle nous a brusquement privés de liberté de mouvement en nous reléguant dans des espaces circonscrits pendant plus de deux mois –, nous avons tous été contraints de nous isoler du monde extérieur, de fuir l’espace public et faire ainsi corps, sans véritable consentement parfois, avec un espace privé tapissé de miroirs nous renvoyant l’image de nos limites, de nos craintes et de nos frustrations.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Praesentia / Absentia. Nouveaux espaces d’échanges dans le domaine des études romanes

Dates : 09-10 septembre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 20 février 2021

L’Institut des langues et littératures romanes de l’Université de Zurich organise la onzième édition du Dies Romanicus Turicensis. Cet événement s’adresse en priorité aux jeunes chercheurs spécialisés dans les disciplines romanes (linguistique, littérature et études culturelles) et offre la possibilité d’échanger sur le plan scientifique dans le cadre d’un colloque international. La situation sanitaire actuelle liée à la propagation de l’épidémie du coronavirus a entraîné de profondes transformations dans les différentes formes de relations que nous entretenons avec autrui. La distanciation sociale comme manifestation du (non) contact ou de l’absence constitue un défi de taille dans le champ académique des sciences humaines et sociales. La consolidation des nouveaux espaces de circulation et d’échanges scientifiques, que l’on observe notamment dans les études romanes, permet l’émergence de nouvelles méthodes et perspectives dans le domaine de la linguistique, de la littérature et des études culturelles.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Présence de Juvénal

Lieu : Clermont-Fernnad

Dates : 18-20 novembre 2021

Date limite de réponse à l’appel : 10 janvier 2021

Le colloque Présence de Juvénal se situe dans le sillage des précédentes réunions scientifiques issues de la collaboration établie depuis longtemps entre le CELIS et le centre André Piganiol-Présence de l’Antiquité, dont l’objectif est la réception de l’Antiquité. Il s’agit, en l’occurrence, d’explorer la réception des Satires de Juvénal, œuvre dont le rayonnement et l’influence suscitent depuis quelques années un regain d’attention. En 2005, le Cambridge Companion to Roman Satire en réinterrogeait déjà certains aspects. Mais l’intérêt pour cette question s’est accru depuis, comme en témoignent, en Italie, le colloque qui s’est tenu en 2014, Giovenale tra storia, poesia e ideologia, dont les actes ont été publiés par A. Stramaglia, S. Grazzini et G. Dimatteo (Berlin/Boston, De Gruyter, 2016) et celui qui est prévu à Aquino en mars 2021 sur La fortuna di Giovenale nella letteratura europea, centré surtout sur la littérature italienne, en France, la journée d’études organisée par H. Casanova-Robin et S. Grazzini en mars 2019 sur « La satire de Juvénal et sa postérité », et, tout récemment, le colloque « De la satire à la juvénale : formes et enjeux de la satire chez Rétif de la Bretonne », qui soulignait la filiation entre le satiriste romain et l’auteur français. Cependant, ce vaste champ d’exploration n’a jusqu’ici fait l’objet d’aucune véritable enquête d’ampleur. L’angle d’approche choisi pour la mener à bien concerne, au-delà du seul genre satirique, l’apport de Juvénal à l’expression littéraire des réalités, thèmes ou idées qu’il entend représenter et la manière dont cet apport a été perçu, traduit ou assimilé dans la culture occidentale.

Plus d’informations ici

Appel à contributions : Le Moyen Âge des sciences sociales

Revue : Revue d’histoire des sciences humaines et sociales

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2021

Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, le « Moyen Âge », comme notion et comme période, est devenu une référence centrale des savoirs historiques européens. Le processus de temporalisation conduisant les sociétés à se penser désormais explicitement comme « modernes » a parallèlement engendré une figure historique de l’altérité, cet âge « moyen » esquissé par les penseurs de la Renaissance pour désigner le millénaire qui les séparait de l’Antiquité. Dans la perspective d’un temps orienté vers le progrès par la Révolution et l’industrialisation, cette définition était négative, mais le romantisme et les Anti-Lumières en ont simultanément fait l’emblème d’un paradis perdu, celui d’un monde chrétien et solidaire. Ce Moyen Âge imaginaire, aux profondes résonances artistiques et littéraires, a aussi pris place dans la grande réorganisation des savoirs qui s’est déroulée durant tout le siècle, conduisant à la naissance du système moderne des disciplines au XIXe siècle.

Plus d’informations ici

Appel à communications Congrès international d’épigraphie grecque et latine

Le XVIe Congrès international d’épigraphie grecque et latine se tiendra à Bordeaux du 29 août au 2 septembre 2022 sur le thème « L’épigraphie au XXIe siècle ». 20 sections ont été validées par le comité d’organisation, pouvant chacune accueillir 5 à 10 communications. Les propositions de communication sont à envoyer à ciegl2022@sciencesconf.org

Frais d’inscription de 100 à 150 euros.

Date limite : 30 mars 2021

Plus d’informations ici.