Les Rencontres de musicologie médiévale

Lieu de la manifestation : Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, Paris VIe
Date(s) : 19-20 mai 2020
Date limite de réponse à l’appel : 15 janvier 2020

La mise en place des Rencontres de musicologie médiévale répond au désir d’insuffler une dynamique disciplinaire, scientifique et humaine à la communauté des médiévistes français et francophones. Ces Rencontres annuelles, dont la première édition se tiendra à Paris, seront un lieu d’échanges entre musicologues médiévistes, chercheurs des disciplines connexes, ainsi que les divers acteurs de la musique et la musicologie médiévale. Elles seront l’occasion d’entendre des communications scientifiques pendant lesquelles seront présentés des travaux achevés, des recherches en cours ou des projets. S’y ajoutera un volet de réflexion disciplinaire sur la recherche et l’enseignement de la musique médiévale mené sous forme de courtes communications, de tables rondes et d’ateliers.
Les Rencontres seront ouvertes à la communauté musicologique, chercheurs comme étudiants de master et de doctorat, aux chercheurs des disciplines connexes, et aux autres acteurs de la musique médiévale, tels que les interprètes, luthiers, programmateurs ou médiateurs culturels. Les communications devront se faire en langue française.
Les objectifs, modalités et déroulement des futures Rencontres seront débattus et précisés collectivement lors d’une table ronde programmée à l’occasion de leur première édition, en 2020.

Plus d’informations ici

Appels à contributions : Grèce(s)

Revue « Histoire de l’art » (n° 86)

Date limite de réponse : 15 janvier 2020

2021 marque le bicentenaire de la révolte des Grecs qui aboutit au terme d’une longue guerre à l’indépendance du pays : la Grèce naît alors comme nation moderne et le romantisme, en particulier en France, en fait un de ses thèmes de prédilection, emporté dans un vibrant mouvement philhellénique. La commémoration ne doit toutefois pas cacher qu’il fut et qu’il est d’autres Grèces, de l’Antiquité à nos jours. Aussi le thème de ce numéro est-il décliné au pluriel, car la construction de l’art grec à l’époque moderne n’est qu’un des phénomènes considérés ici. C’est la pluralité des constructions de la Grèce dans l’art qui fait l’unité de la collection d’études et d’essais que nous attendons.

Plus d’informations

Appels à contributions : Espaces maritimes, ports et littoraux du Roussillon à la Provence au Moyen Âge

Lieu : Montpellier

Dates : 12-13 juin 2020

Date limite de réponse : 1er mars 2020

Cette rencontre entend réunir des historiens, géographes et géoarchéologues, spécialistes des sources textuelles, cartographiques, autant que matérielles issues de l’archéologie et de la géomorphologie, afin de confronter les approches et de tirer des enseignements de ces regards croisés sur les changements sociétaux et environnementaux de la période médiévale qui ont touché les sociétés littorales et les établissements portuaires. Les questionnements portant sur le cas spécifique d’Aigues-Mortes trouveront peut-être un écho dans le cas d’autres sites méditerranéens actuellement étudiés, soulevant des analogies ou des situations contradictoires susceptibles d’apporter des éléments de réponse. Ces regards croisés permettront d’apprécier les singularités d’un port, son degré de développement et ses évolutions, ainsi que de l’appréhender à différentes échelles spatiales et temporelles.

Plus d’informations

Appel à contributions : Perspectives sur le voyage dans la Méditerranée ancienne

Revue : Viaggiatori Journal (n° 7)

Date limite de réponse : 19 décembre 2019

L’initiative est née de la collaboration entre Fabio D’Angelo (directeur de la revue Viaggiatori Journal) et Silvana di Paolo (CNR) et voudrait aborder le thème du voyage – compris comme expérience physique, esthétique, imaginaire, symbolique ou métaphorique – dans les régions du bassin méditerranéen, riche de témoignages archéologiques nombreux qui montrent la continuité des installations humaines de la Préhistoire à nos jours.

Plus d’informations

Appel à contributions : Follow the Leader: Medieval Leaders and Leadership

Lieu : Oxford (Royaume-Uni)

Dates : 31 janvier-1er février 2020

Date limite de réponse : 8 décembre 2019

The subject of leadership is an ever-present part of the modern world, whether in relations to politics, the workplace, social influence, activism, or abuses of power.

Plus d’informations

Appel à contributions : Effet de réel, effet du réel : la littérature médiévale au miroir des histoires

Lieu : Poitiers

Dates : 21-23 janvier 2021

Date limite de réponse : 31 mars 2020

La question du réel est tout entière celle des lettres médiévales : de leur réalité matérielle et intellectuelle, de leur horizon de production et de réception, de leurs auteurs affichés ou anonymes, de leur vocation. Mais qu’est-ce que le réel au Moyen Âge ? Qu’il s’agisse de la matérialité de l’œuvre, de sa paternité, des commanditaires ou des destinataires qui en éclairent l’existence, des faits de langue qui la connotent, la localisent, la datent, l’inscrivent dans un continuum linguistique, des enjeux intellectuels, politiques ou religieux qui la subsument ou de la création poétique ou fictionnelle qui en fait une réalité littéraire à la fois subsidiaire et autonome par rapport à l’horizon temporel dans lequel le texte est écrit, la recherche est confrontée à l’éternel calibrage de la bonne distance critique. Si ce que l’on doit comprendre est déjà en partie compris dans le texte, il est alors indispensable pour l’herméneute de savoir reconnaître ce que l’intention des auteurs a voulu faire apparaître dans l’œuvre pour qu’elle soit ainsi comprise, de savoir identifier ce que s’y est glissé et qui constitue la partie résiduelle du cercle herméneutique que seuls le temps et la recherche peuvent espérer mettre au jour.

Plus d’informations

Appel à contributions : Formuler l’hypothèse, établir la preuve : du travail sur les sources à l’écriture de l’histoire

Lieu : Paris

Dates : 03-04 juin 2020

Date limite de réponse : 13 janvier 2020

L’hypothèse et la preuve sont intrinsèquement liées aux études en sciences humaines et sociales depuis leur constitution en disciplines scientifiques. Face à la complexité de son objet d’étude, le chercheur avance, de manière provisoire, des hypothèses, des propositions d’explications et d’interprétations qui seront ultérieurement validées ou réfutées. Au XIXe siècle, afin d’asseoir la scientificité de la discipline historique, l’école méthodique a érigé le recours à la preuve comme règle essentielle de cette méthode, enseignée et pratiquée par les établissements de recherche qu’étaient l’École des chartes et l’École pratique des hautes études. La démarche historique est fondée sur l’interrogation des sources en les mettant à l’épreuve de la critique pour en tirer des conclusions. Le recours à la preuve est alors l’élément clé de cette méthode car elle permet de poser une affirmation vérifiable. Comme le rappelle Claude Gauvard, la preuve n’est pas l’apanage du seul historien, mais aussi celui des théologiens, des mathématiciens et physiciens et, surtout, des juges (Dictionnaire de l’historien, 2015, p. 551- 553). Dans les sciences historiques comme dans les procédures judiciaires, on recherche des preuves parce qu’on cherche la part de vérité accessible. Il s’agit alors d’une exigence épistémologique à laquelle le chercheur attache sa crédibilité au sein de la communauté scientifique.

Plus d’informations

Appel à contributions revue Sociétés plurielles : « S’expatrier »

Appel à contributions : « S’expatrier »

Pour son numéro 4, à paraître au deuxième semestre 2020, la revue interdisciplinaire à comité de lecture Sociétés plurielles lance un appel à contributions sur le thème « S’expatrier », ainsi qu’un appel à contributions varia (voir la ligne éditoriale ici).

Les propositions d’article (tout comme les compte-rendus et les résumés de thèse) peuvent être envoyés à l’adresse de la rédaction : programmesp@gmail.com. Pour les articles : envoyer un texte d’une page, accompagné d’une courte biographie. Pour les comptes-rendus et les lectures croisés : envoyer directement le texte de 10-15 000 signes, accompagné d’une courte biographie. Pour les résumés de thèse récemment soutenues : envoyer un texte de 10 000 signes, accompagné d’une courte biographie.

Date limite d’envoi : 15 janvier 2020

AAC Symposium des études transrégionales de Dakar (Sénégal), 18-21 mars 2020

Un Appel à communications est ouvert pour un colloque international sur les études transrégionales qui se tiendra au Centre de Recherche pour l’Afrique de l’Ouest / West African Research Center (CROA / WARC) à Dakar, au Sénégal, du 18 au 21 mars 2020.

S’appuyant sur le premier symposium, tenu à Michigan State University en avril 2019, ce symposium a l’objectif d’élargir les discussions sur les études régionales en repensant un nouveau modèle toujours basé sur une connaissance régionale profonde mais qui permet aussi d’établir des connexions interrégionales entre experts .

Le symposium s’articule autour de quatre thèmes largement définis: a) les mobilités humaines, b) la religion, c) les voies alimentaires et les voies fluviales, et d) les nouveaux acteurs transrégionaux. Nous souhaitons des propositions suggérant d’autres thèmes pouvant présenter un intérêt pour le domaine émergent des études transrégionales, et particulièrement celles qui placent le Sénégal et / ou l’Afrique de l’Ouest dans un contexte transrégional.

Plus d’informations : http://francophone.port.ac.uk/?p=2448

 

Appel à communication Colloque international d’histoire de la guerre de Montréal

Appel à communication Colloque international « jeune chercheur » d’histoire de la guerre de Montréal, sur le thème « Femmes en guerre : Du front domestique aux champs de bataille« 

Date : 21-22 octobre 2020

Lieu : Montréal

Ce colloque a pour ambition d’interroger les relations qu’entretiennent les femmes et la guerre et la manière dont les « féminités » s’y construisent. Le colloque se veut interdisciplinaire (histoire, histoire de l’art, études littéraires et philosophie) et ouvert à tous les jeunes chercheuses et chercheurs des cycles supérieurs (maîtrise, doctorat et post-doctorat)

Date limite : 15 janvier 2020

Les propositions de communication (300 mots maximum) peuvent être envoyées en français ou en anglais à l’adresse qui suit : colloque.grhg@gmail.com, avec une brève présentation du corpus étudié (les sources, le cadre de l’enquête et méthodologie) et une courte bibliographie (10 titres max), ainsi que nom, prénom, affiliation institutionnelle, niveau d’étude (maîtrise, doctorat, post-doctorat), curriculum vitae et éventuels besoins de soutien financier (déplacement et hébergement)

Comité scientifique : Violaine Sebillotte Cuchet (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Lyse Roy (UQÀM), Carl Bourchard (Université de Montréal), Ersy Contogouris (Université de Montréal), Piroska Nagy (UQÀM), Frédéric Charbonneau (Université McGill), Benjamin Deruelle (UQÀM) Comité organisateur : Nicolas Handfield, Philipp Portelance, Vicky Laprade, Philippe Sainte-Marie, Chloe Raymond-Poitras, Mathilde Viberti, Alexandre Vaillancourt