Appel à contributions – Bande dessinée et culture matérielle

Revue: Comicalités
Date limite de réponse: 25 juin 2018

Nous cherchons moins à appréhender la médiation éditoriale à travers la matérialité de la bande dessinée qu’à interroger la multiplicité des supports et leurs apports au niveau de la réception. Plutôt que d’étudier l’écart d’une adaptation ou d’un produit dérivé par rapport à une œuvre originale, plutôt que d’analyser la narrativisation qui accompagne le passage d’un média à l’autre, ce dossier se penchera sur la manière dont le support matériel introduit des modifications dans la perception de la fiction, qu’elles soient narratives, graphiques, etc.

Plus d’informations ici.

Appel à communications – Colloque international : Histoire, Langues et Textométrie

Lieu de la manifestation : Paris
Date(s) : 17 au 19 janvier 2019
Date limite de réponse à l’appel : 22 juin 2018

Le Pôle Informatique de Recherche et d’Enseignement en Histoire (PIREH — Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), organise du 17 au 19 janvier 2019 un colloque international sur les rapports entre histoire, langues et textométrie.

Toutes les  contributions traitant de l’usage en histoire des différentes méthodes d’analyse statistique ou informatique des textes, qu’elles soient quantitatives ou qualitatives (textométrie, linguistique computationelle, text mining, etc. – voir l’appel à communication sur le site du colloque), sont les bienvenues.

L’échéance pour soumettre une proposition de communication, en français ou en anglais, est fixée au 22 juin 2018 ; elle peut-être déposée sur la plate-forme https://histlangtexto.sciencesconf.org (la création d’un compte se fait via le menu « Connexion »).

Appel à communications – Des sources pour une Plus Grande Guerre

Lieu : Université Paris-Nanterre
Dates : 31 janvier – 1er février 2019
Date limite de réponse à l’appel : 25 juin 2018

Le réseau « Une Plus Grande Guerre » (+GG) s’adresse à la génération de jeunes chercheurs et chercheuses qui a vu le jour au cours du Centenaire. Il s’organise autour du dépassement des frontières, à la fois chronologiques, géographiques et disciplinaires, qui orientent encore souvent l’étude de la Première Guerre mondiale. L’objectif est d’assurer la vitalité de la recherche après le Centenaire tout en maintenant la qualité et l’intensité des échanges.

À cet effet, nous vous invitons au lancement du réseau par une première journée d’étude consacrée aux sources, qui se tiendra à l’Université Paris Nanterre les jeudi 31 janvier et vendredi 1er février 2019.

Les jeunes chercheuses et chercheurs, de la deuxième année de Master à la troisième année suivant la soutenance de thèse, sont invité.es à des tables rondes autour de travaux soumis au préalable aux autres participants. Il s’agira pour chaque participant de commenter l’article d’un autre jeune chercheur et d’obtenir en retour des commentaires sur son propre travail, avec la médiation de chercheuses et chercheurs confirmé.es. Ces communications pourront porter, notamment, sur une ou plusieurs des thématiques proposées à titre indicatif :

1.    Réévaluation des sources dans le contexte du Centenaire : Quel nouveau traitement réserver aux sources ? Qu’apporte la Grande Collecte ? Comment « affronter » l’afflux des sources et des problématiques révélées par les commémorations ?
2.    Regard(s) ancien(s), sources nouvelles : Comment appliquer des cadres théoriques fixés antérieurement à des sources nouvelles, relevant à la fois du Centenaire et d’une ouverture à l’interdisciplinarité ?
3.    Sources anciennes, nouveau(x) regard(s) : Comment traiter une source déjà explorée en lui appliquant un nouveau questionnement ? Comment rapprocher des recherches relevant de champs disciplinaires ou/et de paradigmes différents ? Quelles sont les approches nouvelles portées par les jeunes chercheurs et les jeunes chercheuses aujourd’hui ? Comment appliquer les cadres théoriques conçus par nos prédécesseurs ?
4.    Mécanismes de construction / conservation / diffusion / exploitation des sources : Quelles méthodologies et techniques sont appliquées aux sources ? Comment fait-on la science ? Quels-sont les enjeux du numérique et du traitement informatique appliqué aux sources de la Première Guerre mondiale ?
5.    Usage des sources pour dépasser les frontières : Quelles sources exploiter pour dépasser les frontières physiques, chronologiques et disciplinaires ayant jusqu’à présent orienté les études autour de la Grande Guerre ? Comment retrouver l’impact du conflit au-delà des fronts européens et des bornes 1914-1918 à travers les sources ? Où chercher de nouvelles sources et comment les exploiter pour écrire cette histoire ? Plus généralement, comment renouveler en France l’usage des sources à partir de méthodes puisées dans d’autres pays ? D’ailleurs, peut-on parler d’un « usage français » des sources concernant la Grande Guerre ?

Les propositions de communication (300 mots max. accompagnés du rattachement institutionnel et de l’année d’étude) sont à adresser à uneplusgrandeguerre [at] gmail.com avant le 25 juin 2018.

Après notification d’acceptation par le comité scientifique, les articles (entre 6.000 et 8.000 mots) seront attendus pour le 19 novembre 2018 afin d’assurer leur circulation préalablement à la rencontre, qui se tiendra les jeudi 31 janvier et vendredi 1er février 2019 à l’Université Paris Nanterre.

Dans la perspective d’impliquer le maximum de participant.es, les présentations en vidéoconférence et les questions par transmission directe seront possibles.

Nous invitons les participant.es à se tourner prioritairement vers leurs Écoles doctorales et/ou laboratoires de rattachement pour les frais de transports. L’organisation participera à l’hébergement des participant.es, dans la mesure des fonds disponibles.

Les articles résultant des rencontres devraient faire l’objet d’une publication.

Comité d’organisation :
•    Julia Ribeiro Simon Cavalcanti Thomaz (Université Paris Nanterre)
•    Aude-Marie Lalanne Berdouticq (Université Paris Nanterre)
•    Damien Accoulon (Université Paris Nanterre & Technische Universität Braunschweig)

Comité scientifique :
•    Annette Becker (Professeure, Université Paris Nanterre)
•    Laurence Campa (Professeure, Université Paris Nanterre)
•    Franziska Heimburger (Maîtresse de conférence, Sorbonne Universités)
•    Alexandre Sumpf (Maître de conférence, Université de Strasbourg)
•    Aude-Marie Lalanne Berdouticq (Université Paris Nanterre)
•    Damien Accoulon (Université Paris Nanterre & Technische Universität Braunschweig)
•    Gwendal Piégais (Université de Bretagne Occidentale)
•    Julia Ribeiro Simon Cavalcanti Thomaz (Université Paris Nanterre)
Lien : https://uneplusgrandeguerre.wordpress.com/journeesdetude-2/

Appel à communications – Aux sources des politiques sociales: décentrer l’histoire du welfare européen (XIXe-XXIe siècles)

Lieu : EHESS, Paris
Dates : 7 novembre 2018; 6 février 2019; 15 mai 2019
Date limite de réponse à l’appel : 30 juin 2018

Ce projet pour l’année 2018-2019 est lauréat de l’appel à initiatives étudiantes de l’IRIS « Etudes globales » de l’université PSL. Il prend la forme de trois journées d’études organisées autour de trois conjonctures temporelles de l’histoire du welfare et de la protection sociale européenne.  Nous nous proposons d’en faire une arène de débat et d’y construire au fil des panels et des interventions, par la confrontation des points de vue historiographiques et des exemples mobilisés, une histoire connectée des politiques sociales européennes. Le titre même du projet joue ainsi sur le double sens de « sources » pour interroger ce que cela implique en termes d’effets de centrement : dans quelle mesure le choix des sources pour faire une histoire des politiques sociales oriente-il notre lecture du développement de ces politiques sociales ? Comment décentrer la genèse de la condition de possibilité de l’Etat social à travers la pluralité de ses racines à la fois épistémiques, spatiales et institutionnelles et les tensions qui s’y jouent ? On mettra en particulier l’accent sur les recoupements de temporalités, les survivances, les réverbérations complexes entre espaces.
Cet appel s’adresse à tous les doctorants et jeunes chercheurs intéressés qui traitent de la protection sociale dans leurs recherches avec un intérêt pour les démarches connectées, transnationales ou comparatives et les enjeux de périodisation.

Plus d’informations ici.

Appel à contributions : Séminaire philologique de Turin

Lieu : Université de Turin (Italie)

Dates : sur l’année universitaire 2018-2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 août 2018

Nel 2014 alcuni dottorandi e assegnisti del dipartimento di Studi Umanistici dell’Università di Torino si sono riuniti per dare vita al Seminario Filologico, che ha iniziato i lavori nel gennaio 2015 e che, dal settembre 2017, ha visto le proprie iniziative inserite tra le attività formative della Scuola di Dottorato in Lettere. L’obiettivo del Seminario è fornire un’occasione per presentare ricerche in corso, sulle quali possano persistere dubbi e incertezze, per le quali la discussione e il confronto con altri studiosi possano apportare nuove prospettive e soluzioni. Con cadenza mensile il Seminario si propone di ffrontare, attraverso lo studio di testi diversi per epoca e lingua, questioni filologiche nel senso più ampio del termine. Le opere cui rivolgiamo la nostra attenzione provengono da tradizioni testuali antiche, medioevali e moderne di area europea.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Informationsverarbeitung in der Stadt des 12. bis 16. Jahrhunderts. Ein interdisziplinärer Methodenworkshop

Lieu : Deutsches Historisches Institut (Rome, Italie)

Dates : 19-21 novembre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 15 mai 2018

Der dritte (Post-)Doc-Workshop des Trierer Zentrums für Mediävistik (TZM), der in diesem Jahr am Deutschen Historischen Institut in Rom stattfindet, widmet sich dem Phänomen der Informationsverarbeitung in der Stadt des 12. bis 16. Jahrhunderts. Der in unterschiedlichen Disziplinen verwendete Begriff der Informationsverarbeitung impliziert, dass Sinnesreize oder Daten (etwa Wörter, Bilder) durch Verknüpfung, Veränderung und Kontextualisierung zu Informationen werden, die wiederum – geordnet und interpretiert – die Grundlage von Wissensgefügen bilden, Vorstellungen, Erwartungen und Emotionen prägen und zu Entscheidungen bzw. Handlungen führen. Damit ist die Informationsverarbeitung Voraussetzung dafür, dass Menschen sich zu orientieren und Kontingenz zu bewältigen vermögen.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : Les mondes des bergers (XIIe-XVe siècles)

Lieu : Université Grenoble-Alpes.

Dates : 18 octobre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 28 juin 2018

Bergers et bergères sont des personnages récurrents de la littérature médiévale. Du XIIe siècle à la fin du XVe siècle, le motif pastoral s’épanouit dans le paysage littéraire et artistique et devient peu à peu incontournable. Il se rencontre de plus en plus fréquemment dans les poèmes, textes narratifs et pièces de théâtre, mais également dans les écrits scientifiques tels que les traités agronomiques dont notamment le Bon berger de Jean de Brie, qui aurait été rédigé à la suite d’une commande du roi Charles V. Toutefois, la figure du berger n’est pas univoque : certains mènent une existence paisible dans un cadre éloigné du reste du monde, des rituels de cour comme du chaos des champs de bataille. Telle la « pastoure » du Dit de Christine de Pizan qui cherche à s’isoler, à « seulete estre », les bergers se montrent parfois indifférents à toute préoccupation politique, morale ou religieuse, vivent proches de la nature, au rythme de journées qui se ressemblent toutes, entrecoupées de fêtes, de danses, de festins improvisés à l’ombre des arbres. Rien ne semble, en apparence, pouvoir menacer l’harmonie de leur univers, ni la faim, ni la maladie, ni la mort. Pourtant, tel le célèbre « Et in Arcadia ego » qui connaîtra un grand succès en peinture aux XVIe et XVIIe siècles, certains détails font surgir le souvenir d’une violence implicite.

Consulter l’appel complet

Appels à contributions : Ordonner l’Église (II). Communautés cléricales et communautés monastiques dans le monde carolingien (VIIIe-Xe siècle)

Lieu : Poitiers

Dates : 11-13 octobre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 8 juin 2018

Ce colloque entend appréhender les évolutions des communautés cléricales et monastiques d’époque carolingienne afin d’interroger les effets concrets de la réforme de 816-819 et la notion même d’institutionnalisation de l’Église, dont on fait souvent un des traits caractéristiques de la période. Il s’agira d’observer de quelle manière étaient organisées ces institutions, entre le VIIIe et la fin du Xe siècle, sans préjuger d’une rupture en un temps donné, afin de mieux mesurer ce qui caractérisait les différents types de communautés (monastiques et canoniques / canoniales) et à quel point l’effort réformateur mené à l’initiative de la cour constitue ou non une inflexion majeure dans l’histoire de l’organisation de l’Église et des communautés ecclésiastiques.

Consulter l’appel complet

Appel à contributions : « Révolutions médiévales »

Revue : Bulletin des Anglicistes Médiévistes

Date limite d’envoi des articles : 30 octobre 2018

Le BAM, Bulletin des Anglicistes Médiévistes (« peer review journal »), lance un appel à contributions pour son numéro 93 sur le thème « Révolutions médiévales ». Le terme « revolution » n’apparait pas dans la langue anglaise avant le XIVe siècle. Le mot est emprunté au français revolucion qui est issu du latin revolvere. En latin médiéval, l’acception de revolutio devient à la fois scientifique et religieuse puisqu’elle renvoie au mouvement des corps célestes ainsi qu’à la transmigration des âmes (ou métempsycose). La première trace du mot « revolution », utilisé pour signifier un brusque changement dans l’ordre social, date de 1450. Pour autant, cet emploi ne devient courant qu’à partir de la fin de XVIIe siècle.

Consulter l’appel complet

Appel à communications : Identités et circulation des spectacles forains : musique, théâtre, danse, acrobaties et marionnettes, 1660-1830

Dates : 19-20 mars 2019
Lieu : Reims / Charleville-Mézières
Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2018

Résumé : Le colloque a la volonté d’envisager les spectacles forains dans leur globalité et dans un contexte historique et géographique élargi. Il a pour objectif de s’interroger sur plusieurs aspects : peut-on dresser une typologie de ces spectacles ? Peut-on y discerner des spécificités, des particularités ou des invariants ? Dans le même esprit, le colloque étudiera aussi bien les spectacles parisiens que ceux de province, en incluant les pérégrinations des forains eux-mêmes, et en débordant du strict cadre institutionnel des foires. On s’attachera également aux manifestations spectaculaires au sens large en ne se limitant pas au théâtre d’acteurs : marionnettistes, acrobates, sauteurs et danseurs de corde, dont il faudra cerner les particularités.

Consulter l’appel complet.