AAC Paix et religion, du Moyen Âge à l’époque contemporaine

Lieu: Université de Lorraine

Dates: 11 et 12 octobre 2018

Date limite de réponse à l’appel: 5 mars 2018

Les religions sont souvent et en particulier dans notre monde contemporain, associées à la guerre, qu’elles la suscitent ou l’entretiennent, dans la réalité ou dans l’imaginaire. Or, paradoxalement, les fondements des religions révélées appellent leurs représentants à tenir un discours de paix, même si la guerre et la violence sont bien présents dans les récits fondateurs, à l’exemple de l’Ancien Testament. Ainsi, réalité et/ou mythe, la religion appartient bien à la sphère guerrière dans des sociétés fortement marquées par le primat des cultures religieuses – notamment monothéistes – depuis le Moyen Âge. La religion a pu être facteur de divisions violentes, d’affrontements verbaux et physiques, a pu servir de prétexte à entretenir une situation de discorde et en cela devenir un véritable outil politique, aux mains de clercs comme de laïcs. Mais la religion a pu aussi être un facteur de rapprochement, de tentative d’irénisme et de paix, à même de transcender des divisions confessionnelles, politiques – voire ethniques – afin de rétablir une stabilité perdue et perçue comme idéale, que ce soit vrai ou non.

L’année 2018, la commémoration de la paix qui mit fin à la Grande Guerre, les rapprochements entre confessions, parfois sur la base d’un œcuménisme mis en pratique comme à Taizé, ou les prises de parole communes entre représentants de différentes religions au lendemain des attentats afin de préserver la paix et de conjurer la guerre, enfin les récentes polémiques sur le drapeau européen voulu comme emblème irénique mais d’inspiration mariale, tous ces éléments nous ont conduits à nous interroger sur les liens complexes que les religions, les confessions, ont entretenu et entretiennent avec la paix, au niveau des discours comme des actions concrètes du Moyen Âge à nos jours. Ce sont bien les liens complexes tissés entre la religion, les confessions et le politique dans les contextes de déstabilisation politique – quelle que soit leur échelle – que nous souhaitons ici questionner dans un cadre certes européen mais également extra-européen. Plus généralement, c’est l’idée – à infirmer, confirmer, moduler – d’une sécularisation des processus de paix qu’il convient de travailler à l’aune du regard porté sur la religion dans ses rapports à la guerre et à la pacification, le tout dans des contextes et des temporalités à mieux appréhender.

Appel complet ici

Appel à communications : Rencontres religieuses : entre coexistence et cohabitation

Lieu : aculté de Lettres Langues Arts et Sciences Humaines, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

Date : 29-30 Novembre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 15 février 2018

Dans la continuité du colloque international, « Pouvoir, expressions et représentations », organisé au sein du Calhiste en 2015, le colloque international Rencontres religieuses : entre coexistence et cohabitation invite les chercheurs américains et espagnols, et des sphères culturelles qui leur sont proches, à se pencher sur les notions de laïcité, de religion, et sur les rapports que celles-ci peuvent entretenir avec les institutions politiques ou spirituelles. Nous aborderons également les notions de cohabitation et de coexistence, aussi bien d’un point de vue diachronique que synchronique, en prêtant une attention particulière aux arguments et aux contextes qui rendent possibles ces rencontres ou qui, au contraire, provoquent des confrontations entre les différents points de vue.

Consulter l’appel complet

Journée d’études de jeunes chercheurs « L’atelier de l’historien.ne de l’éducation: expériences, pratiques, épistémologies » – 10 février, Paris

La première journée nationale d’études des jeunes chercheur.e.s en histoire de l’éducation autour du thème « L’atelier de l’historien.ne de l’éducation: expériences, pratiques, épistémologies » aura lieu le 10 février 2018 à Paris V (la salle sera précisée ultérieurement). Soutenue par l’Association Transdisciplinaire de Recherches en Histoire de l’Education (ATRHE), cette journée est conçue comme un espace de discussion des recherches en cours en histoire de l’éducation. Elle se veut ouverte à l’ensemble des jeunes chercheur.e.s en histoire de l’éducation ainsi qu’aux chercheur.e.s abordant la thématique de l’éducation dans une perspective historique.

Continue reading

Appel à communications Colloque « En scène ! »

Description : Le colloque pluridisciplinaire « En scène ! L’art de la représentation théâtrale et politique » se tiendra à
Reims les 13 et 14 avril 2018. Il est organisé par Yann Lignereux (Histoire moderne, Université de Nantes), Yves Sintomer (Science politique, Université Paris-Lumières, ANR/DFG CLAIMS), Noémie Villacèque (Histoire ancienne, Université de Reims), et Ludovic Lagarde (directeur de la Comédie de Reims, Scène dramatique nationale). Les propositions de communications seront constituées d’un titre et d’un résumé de 1000 signes environ. Elles doivent être adressées aux organisateurs : yann.lignereux@univ-nantes.fr, sy@cmb.hu-berlin.de, noemie.villaceque@univ-reims.fr.

Date limite : 12 novembre 2017.

Plus d’informations ici.

Appel à contribution – La gestualité du rituel mise en image

Revue : Images re-vues
Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2017

Cet appel à contribution est dédié au prochain numéro d’Images re-vues portant sur les figures gestuelles et rituelles. L’objectif de ce numéro est d’aborder la polysémie de gestes dans un cadre rituel à partir les images toutes périodes confondues, de l’Antiquité au contemporain.

Les propositions d’articles (de 10 000 à 12 000 signes espaces compris) sont adressées avant le 15 septembre 2017 à l’adresse suivante : vasso_zachari@yahoo.gr. L’acceptation d’une proposition d’article ne dispense pas de la soumission définitive de l’article au comité de rédaction. Les articles définitifs (au maximum 55 000 signes environ espaces compris), accompagnés d’un résumé (en français et en anglais), de 5 mots-clés (en français et en anglais) et d’une biographie de l’auteur seront à envoyer avant le 31 décembre 2017.

Voir l’appel complet ici.

Recrutement d’un chercheur en histoire médiévale à l’IHA Paris

L’Institut historique allemand (IHA) recrute pour le 1er janvier 2018 un-e chercheur/chercheuse en histoire médiévale. Le poste à pourvoir est rattaché au département d’histoire médiévale. Ce poste permet de concevoir, de mener ou d’achever un projet de thèse en histoire sur un sujet laissé au choix du ou de la candidat-e. Outre ses propres activités de recherche, la chercheuse/le chercheur collaborera à l’édition de la Gallia Pontificia à hauteur de 12 heures par semaine.

Profil requis :

  • un master en histoire
  • une grande maîtrise du français, de l’allemand et d’excellentes connaissances du latin
  • de solides compétences rédactionnelles et stylistiques
  • des connaissances élémentaires de l’ecdotique
  • l’envie de travailler dans un environnement international

Merci d’adresser votre candidature avec les documents usuels (lettre de motivation, CV, photocopies de diplômes, attestations de connaissances linguistiques, coordonnées de deux personnes de référence) ainsi qu’une description du projet de recherche (max. 15 000 signes, espaces comprises) sous forme électronique (dossier complet et réuni dans un unique fichier PDF) au plus tard le 24 septembre 2017 à M. Thomas Maissen, bewerbung@dhi-paris.fr. Sous réserve de modifications, les entretiens se dérouleront le 9 octobre 2017.

Voir l’appel complet ici.

Appel à contributions – Les femmes, actrices de l’EPS

Revue: STAPS
Date de parution: automne 2018
Date limite de soumission: 3 juillet 2017

Le numéro 121 de la revue STAPS accueillera des contributions portant sur les femmes actrices de l’EPS, envisagées dans la diversité et la pluralité de leurs parcours, de leurs identités et des savoirs enseignés. Ce numéro spécial, dont la publication sera bilingue, souhaite recueillir des articles qui proposent un état des lieux ou jettent une lumière nouvelle sur les enseignantes dans le domaine de l’Éducation physique et sportive. L’enjeu est de faire le point et de mettre en perspective leurs places dans l’univers de l’EPS, à travers leurs parcours et leurs trajectoires, leurs constructions identitaires, leurs orientations didactiques et pédagogiques. Les contributions pourront se saisir de tout ou partie de ces questionnements, selon des approches qui valorisent l’histoire, la sociologie et les sciences de l’éducation, dans une dimension locale, nationale ou internationale. Sont attendus des articles et des recensions, en langues française et anglaise, venant alimenter les rubriques « Article de recherche », « Chantier en question » et « Actualité de l’édition ».

Nous attendons des propositions d’une page environ (3 000 à 4 000 signes) énonçant l’axe choisi ou les axes articulés (parcours, identités, savoirs enseignés), la problématique traitée, les données empiriques mobilisées, avec une esquisse des résultats et des conclusions.

Consulter l’appel complet ici.

Journée d’études de l’AJCH, « Les sources exogènes » – Programme

Lieu : Université de Lille 3

Date : 19 mai 2017

JE_2017_AJCH_affiche

Après Lyon en 2015 et Nantes l’an dernier, la prochaine journée d’études de l’AJCH aura lieu à Lille le 19 mai prochain autour de la question des « Sources exogènes ». Nous espérons vous retrouver nombreux à cette occasion. Vous pouvez consulter ici le programme de la journée. N’hésitez pas à contactez le bureau pour plus d’informations.