Journée d’études 2018 de l’AJCH « Les listes » – Programme

Lieu : Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme (Alsace) – Université de Strasbourg

Date : Jeudi 17 mai 2018, de 9h à 17h30

Après Lyon 2015, Nantes 2016 et Lille 2017, la prochaine journée d’études de l’AJCH aura lieu à Strasbourg le 17 mai prochain autour du thème « Les listes ». Nous espérons vous retrouver nombreux à cette occasion ! Vous pouvez consulter ici le programme détaillé de la journée.

JE AJCH 2018 - Affiche

Appel à contributions : Mary of Guelders – Her life and prayer book (ca. 1400)

Lieu : Nimègue (Pays-Bas)

Date :23-24 novembre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2018

To mark the occasion of the exhibition entitled ‘I, Mary of Guelders. The duchess and her extraordinary prayer book’ Radboud University is organising a two-day conference in Nijmegen together with Museum Het Valkhof and the Staatsbibliothek zu Berlin. We invite researchers from various disciplines to submit lecture proposals on topics related to the Lower Rhine region and surrounding areas around the year 1400. Of special interest are research projects that focus on specific characteristics of the Niederrhein region in relation to the surrounding areas. The Lower Rhine region was a melting pot of different cultural influences and served as a transit point for international trends related to, among others, language, literature, art and book production, religion, devotion and court culture.

Consulter l’appel complet

Appel à communication colloque international « Greek Theatre et Metatheatre »

Description : Silvia Milanezi et Elodie Paillard organisent un colloque international intitulé « Greek Theatre et Metatheatre : definition, problems, limits ». Il se tiendra les 16 et 17 novembre 2018 à l’Université de Bâle.

Date limite de candidature : 15 mai 2018.

Les renseignements peuvent être obtenus auprès des organisatrices : elodieanne.paillard@unibas.ch et silvia.milanezi@u-pec.fr.

Plus d’information ici.

Appel à projets Maison Archéologie et Ethnologie, René-Ginouvès

Description : La Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès, avec le soutien des universités Paris Nanterre, Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Lumières, lance son quatrième appel à projets interdisciplinaires et inter-laboratoires autour de quatre axes thématiques : « migrations et mouvements de population », « phénomènes de transition historique », « anthropologie funéraire et l’homme face à la mort », « devenir objet, de l’archéologie au design ».
Date limite de dépôt des candidatures : lundi 7 mai 2018.
Plus d’information ici.

Appel à chercheurs BNF 2018-2019

Institution : BnF

Date : 2018-2019

Date limite de réponse à l’appel : 29 avril 2018

La BnF publie son appel à chercheurs 2018, afin de s’associer le concours de chercheurs pour l’année universitaire 2018-2019. Cet appel propose aux chercheurs un soutien financier au travers de bourses de recherche pour un montant total de 40.000 euros, grâce à la générosité de la BnF, de ses mécènes. Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets de travaux. Afin d’éviter la dispersion des propositions, trois axes de recherche sont indiqués : étude et valorisation des collections ; histoire de la Bibliothèque nationale de France ; étude de la photographie et de l’histoire de la photographie. L’appel à chercheurs de la BnF est ouvert à tout type de sujet. Les candidats à l’appel à chercheurs ne doivent donc pas hésiter à proposer à la Bibliothèque des sujets de recherches dans leur discipline. Afin d’éviter la dispersion des travaux, la Bibliothèque a défini trois axes de recherche. Le premier axe est celui des recherches proposées par le Comité d’histoire de la BnF sur l’histoire de la Bibliothèque. Le second axe est celui qui correspond à l’étude de la photographie et de son histoire, une thématique soutenue par la Bourse de recherche de la Fondation Louis Roederer. Le troisième est celui des collections et de leur valorisation.

Consulter l’appel complet

Appel à candidatures : Prix de l’Apahau 2018

Lieu : Fontainebleau

Date : juin 2018

Date limite de réponse à l’appel : 30 avril 2018

Le Prix de l’APAHAU s’adresse aux doctorants/es et post-doctorants/es (thèse soutenue depuis trois ans ou moins inscrite dans une université française) en archéologie et histoire de l’art, toutes périodes et approches disciplinaires confondues, et récompense un texte inédit de 35 000 signes maximum. Le premier prix consiste en une somme de 500€, d’un choix de dix numéros de la revue Histoire de l’art, et de la publication de l’article primé dans les Varia de la revue Histoire de l’art (en ligne sur le blog de l’APAHAU). Le second prix consiste en un choix de dix numéros de la revue Histoire de l’art, et la publication de l’article primé dans les Varia de la revue Histoire de l’art (en ligne sur le blog de l’APAHAU). Le jury de ce prix est le bureau de l’APAHAU et le comité de rédaction de la revue.

Consulter l’appel complet

Appel à candidature:Prix de thèse Afrique et diasporas

Date limite de candidature: 28 février 2018

La Société des Africanistes et le GIS Études Africaines décerneront conjointement tous les deux ans à partir de 2018 deux prix de thèse ex-aequo qui ont pour objectif exclusif une aide à la publication sous forme d’ouvrage (valeur 3000 euros par prix). Les thèses seront publiées pour l’une chez Karthala en co-édition Karthala-Société des africanistes, pour l’autre chez un éditeur universitaire laissé au choix du GIS Études africaines. Un tirage au sort désignera pour chaque thèse l’éditeur en charge de la publication : Karthala-Société des Africanistes ou l’éditeur universitaire.

Plus d’informations

AAC Paix et religion, du Moyen Âge à l’époque contemporaine

Lieu: Université de Lorraine

Dates: 11 et 12 octobre 2018

Date limite de réponse à l’appel: 5 mars 2018

Les religions sont souvent et en particulier dans notre monde contemporain, associées à la guerre, qu’elles la suscitent ou l’entretiennent, dans la réalité ou dans l’imaginaire. Or, paradoxalement, les fondements des religions révélées appellent leurs représentants à tenir un discours de paix, même si la guerre et la violence sont bien présents dans les récits fondateurs, à l’exemple de l’Ancien Testament. Ainsi, réalité et/ou mythe, la religion appartient bien à la sphère guerrière dans des sociétés fortement marquées par le primat des cultures religieuses – notamment monothéistes – depuis le Moyen Âge. La religion a pu être facteur de divisions violentes, d’affrontements verbaux et physiques, a pu servir de prétexte à entretenir une situation de discorde et en cela devenir un véritable outil politique, aux mains de clercs comme de laïcs. Mais la religion a pu aussi être un facteur de rapprochement, de tentative d’irénisme et de paix, à même de transcender des divisions confessionnelles, politiques – voire ethniques – afin de rétablir une stabilité perdue et perçue comme idéale, que ce soit vrai ou non.

L’année 2018, la commémoration de la paix qui mit fin à la Grande Guerre, les rapprochements entre confessions, parfois sur la base d’un œcuménisme mis en pratique comme à Taizé, ou les prises de parole communes entre représentants de différentes religions au lendemain des attentats afin de préserver la paix et de conjurer la guerre, enfin les récentes polémiques sur le drapeau européen voulu comme emblème irénique mais d’inspiration mariale, tous ces éléments nous ont conduits à nous interroger sur les liens complexes que les religions, les confessions, ont entretenu et entretiennent avec la paix, au niveau des discours comme des actions concrètes du Moyen Âge à nos jours. Ce sont bien les liens complexes tissés entre la religion, les confessions et le politique dans les contextes de déstabilisation politique – quelle que soit leur échelle – que nous souhaitons ici questionner dans un cadre certes européen mais également extra-européen. Plus généralement, c’est l’idée – à infirmer, confirmer, moduler – d’une sécularisation des processus de paix qu’il convient de travailler à l’aune du regard porté sur la religion dans ses rapports à la guerre et à la pacification, le tout dans des contextes et des temporalités à mieux appréhender.

Appel complet ici

Appel à communications : Rencontres religieuses : entre coexistence et cohabitation

Lieu : aculté de Lettres Langues Arts et Sciences Humaines, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

Date : 29-30 Novembre 2018

Date limite de réponse à l’appel : 15 février 2018

Dans la continuité du colloque international, « Pouvoir, expressions et représentations », organisé au sein du Calhiste en 2015, le colloque international Rencontres religieuses : entre coexistence et cohabitation invite les chercheurs américains et espagnols, et des sphères culturelles qui leur sont proches, à se pencher sur les notions de laïcité, de religion, et sur les rapports que celles-ci peuvent entretenir avec les institutions politiques ou spirituelles. Nous aborderons également les notions de cohabitation et de coexistence, aussi bien d’un point de vue diachronique que synchronique, en prêtant une attention particulière aux arguments et aux contextes qui rendent possibles ces rencontres ou qui, au contraire, provoquent des confrontations entre les différents points de vue.

Consulter l’appel complet