Appel à articles: Ce que les ravages écologiques font aux disciplines scientifiques

Date limite de réponse à l’appel: 1er avril 2021

Le désastre environnemental global invite à relire l’histoire des démarcations disciplinaires, notamment entre les sciences naturelles et les sciences sociales, et à analyser les recompositions qui sont en cours au sein de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Les Cahiers de Framespa, pour leur numéro 2022/1, proposent de se demander si les bouleversements environnementaux en cours font sauter les verrous disciplinaires et, lorsque c’est le cas, de quelle manière sont réinventés les sujets, revus les objectifs voire redéfinies les méthodes des sciences. La prise de conscience de la catastrophe et le besoin de donner du sens et d’agir engendrent en effet depuis quelques années doutes, contestations, explorations ou réinventions, au sein du monde scientifique.

Pour plus d’informations ici

Appel à contributions: Paris, métropole polyphonique. Pour une histoire de la presse parisienne en langue étrangère (XIXe-XXIe siècle)

Lieu: Paris, BNF, BULAC

Date: 9-11 mars 2022

Date limite de réponse à l’appel: 15 juillet 2022

Ce colloque se fixe pour objectif de mettre en évidence la contribution de la presse, publiée dans la région parisienne, dans des langues autres que le français – dont nombre des titres restent encore à découvrir – à une meilleure connaissance de sa topographie, de sa polyphonie, de sa sociologie, de l’évolution de son paysage socioculturel et de son éventuel apport à une meilleure intégration de ses lecteurs dans leur lieu d’accueil. L’étude des journaux et des périodiques fondés par ou pour les différentes communautés linguistiques, devrait permettre d’éclairer cet angle mort de l’histoire de la presse parisienne et de poser les jalons d’une histoire polyphonique de la presse publiée à Paris et dans ses environs directs.

Pour plus d’informations ici

Appel à contributions: Espagne-Maghreb : migrations croisées, du Moyen-Âge à nos jours

Lieu: Université Grenoble Alpes

Date: 4 et 5 novembre 2021

Date limite de remise des propositions: 31 mars 2021

À l’heure où l’Espagne concentre, avec la Grèce et l’Italie, l’immense majorité des entrées de migrants en Europe, on peut se demander en quoi la situation actuelle est symptomatique d’un processus global de refrontiérisation (rebordering, G. Popescu 2011) qui voit les frontières d’État se durcir pour devenir des instruments forts de contrôle des migrations.

Dans ce contexte d’émergence de « frontières violentes » (R. Jones, 2016), ce colloque, ouvert aux spécialistes de différentes disciplines (arabisants, géographes, hispanistes, historiens, mais aussi sociologues, politistes ou anthropologues), réfléchira aux réalités, aux représentations et aux fruits de ces migrations et échanges croisés de populations à travers le temps. Il visera ainsi à interroger le fonctionnement même de la frontière entre le Maghreb et l’Espagne, du Moyen Âge à nos jours, afin d’identifier les moments charnières qui l’ont vu évoluer.

Pour plus d’informations ici

Appel à contributions: Entre l’enfance et l’entrée en vie adulte. Normes et pratiques dans les sociétés médiévales, modernes et contemporaines

Colloque de la Société de Démographie Historique

Lieu: Paris, Campus Condorcet

Date: 4 et 5 novembre 2021

Date limite de réponse à l’appel: 3 mai 2021

Entre l’enfance et l’entrée en vie adulte. Normes et pratiques dans les sociétés médiévales, modernes et contemporaines.

La période qui s’étend entre la fin de l’enfance et l’entrée dans la vie adulte recouvre des réalités et des expériences diverses selon les périodes,les régions et les groupes sociaux. Cette plasticité explique la difficulté à la saisir dans ses dimensions les plus diverses. Aussi, même si quelques travaux s’y sont penchés dans une perspective globale ou plus ciblée, le terrain reste largement à défricher pour comprendre les évolutions de ses configurations dans différents espaces sociaux,historiques et géographiques.La Société de démographie historique a décidé de consacrer un colloque à cette période si particulière en l’ouvrant à plusieurs disciplines et périodes.

Pour plus d’informations ici

Appel à contributions: Savoirs et conflits (XVIe-XIXe siècle)

Lieu: Aubervilliers, Campus Condorcet

Date: 22 et 23 octobre 2021

Date limite de réponse à l’appel: 16 avril 2021

Depuis plusieurs décennies, sous l’impulsion de diverses traditions historiographiques, une histoire sociale et culturelle a permis de réinscrire les logiques savantes dans leur cadre sociopolitique et historique. Ses différents courants ont pris en charge à nouveau frais la question du rapport entre production de savoirs et conflictualité, selon plusieurs directions que ce colloque entend questionner et prolonger. Centré sur l’Europe et ses prolongements impériaux du XVIe siècle au XIXe siècle, ce colloque s’articule autour de trois axes principaux : l’analyse des conflits de savoirs dans le cadre des dynamiques antagonistes qui les encadrent, l’investigation sur la production de savoirs en temps de conflits, et une réflexion autour des savoirs produits sur les conflits.

Pour plus d’informations ici

Appel à contributions: Le cas Georgette Leblanc (1869-1941)

Lieu: Université de Nanterre et Université de Paris

Date: Lundi 3 mai 2021

Date limite de réponse à l’appel: Lundi 3 mai 2021

Ce colloque  se propose d’aborder la figure de Georgette Leblanc au travers de l’un ou l’autre des métiers qu’elle a endossés dans le contexte de champs artistiques et intellectuels divers, ou bien encore comme figure moderniste, figure intermédiale ou figure d’une histoire du genre. Figure bourgeoise de la première vague féministe, chanteuse lyrique aux répertoires contrastés, metteuse en scène peu reconnue comme telle, promotrice et médiatrice déterminante d’une œuvre littéraire, Georgette Leblanc fut aussi une collaboratrice intellectuelle pour Maurice Maeterlinck et l’écrivaine principale de plusieurs ouvrages et articles de nature principalement autobiographique ou documentaire.

Pour plus d’informations ici

Appel à contributions: L’enseignement supérieur du XIXe siècle à nos jours (France et International)

Lieu: Lyon

Date: 27 – 28 juin 2022

Date limite de réponse à l’appel: 15 mai 2021

Avec le processus de Bologne mis en œuvre en 1999 dans 29 pays, visant à la convergence des systèmes d’enseignement supérieur des pays européens, ont été instaurées de nouvelles pratiques qui ont profondément bouleversé le paysage de l’enseignement supérieur en France et en Europe. Les évolutions législatives et réglementaires révèlent une accélération de ce processus de transformation, quoique déjà amorcée depuis le début des années 1960. La situation actuelle qui confronte brutalement un système bicentenaire à un projet de transformation de grande ampleur constitue de ce point de vue un objet particulièrement fécond pour comprendre l’évolution des structures éducatives. Elle conduit à s’interroger sur les logiques de transformation sur le long terme et sur l’histoire du développement et de la diversification de l’enseignement supérieur depuis le début du XIXe siècle, ainsi que sur les résistances que ces transformations ont rencontrées et les controverses qu’elles ont suscitées.

Plus d’informations ici

Appel à contributions: La crise de 1877 dans les Alpes-Maritimes

Lieu: Nice

Dates: 30 septembre et 1er octobre 2021

Date limite de réponse à l’appel: 15 avril 2021

La crise du 1877, que l’historienne Fresnette Pisani-Ferry n’hésite pas à qualifier, dans son ouvrage de « coup d’Etat manqué », marque la transition entre deux époques de la troisième République. Elle est la résultante logique d’une crise politique et institutionnelle en germe depuis plusieurs mois. En effet, après le vote des lois constitutionnelles de 1875, si les élections du 30 janvier 1876 confèrent à la droite une mince majorité au Sénat, les premières élections législatives du régime, les 20 février et 5 mars 1876, témoignent des progrès de l’idée républicaine en France. Au Sénat, les conservateurs l’emportent de deux voix seulement sur les républicains (151 voix contre 149). La Chambre, quant à elle, est majoritairement républicaine, elle est alors composée de 360 députés républicains et 155 députés conservateurs. Le conflit qui s’étend entre la Chambre d’une part et le président de la République et son entourage très monarchiste et nostalgique d’autre part, éclate le 16 mai. Le passage d’une République pondérée et institutionnelle à une République conventionnelle est loin d’être établi sans heurts.

Plus d’informations ici