CDD Chercheur-e en histoire du droit, la justice coloniale et de l’administration outre-mer (XIXe-XXe siècles)

L’Institut des Mondes Africains (IMAF, UMR 8171, Aix-en-Provence) recrute un.e chercheur.e en CDD scientifique (12 mois) pour un projet en histoire du droit, de la justice coloniale et de l’administration outre-mer (XIXe-XXe siècles)

Il/elle sera en charge du repérage et fichage de sources historico-juridiques intéressant le projet, collaborera à la gestion du projet, ainsi qu’à la réalisation du volet numérique de la recherche (carnet de recherche, bibliothèque numérique, exposition virtuelle).
Lien au carnet de recherche pour le descriptif du projet et les détails sur le poste : https://amiaf.hypotheses.org/

Contrat post-doctoral UPEC-CRHEC

 

 

Dans le cadre de sa politique scientifique, l’Université Paris-Est Créteil financera la rémunération de trois post-doctorant.e .s pour l’année 2019-2020. Chacun des candidats sélectionnés par l’Upec dans le cadre de l’appel d’offre bénéficiera d’un contrat de travail d’un an, débutant le 1er octobre 2019.

 

Description du projet.

Dans le cadre d’un projet collectif portant sur les violations de la propriété pour raison politique au 19ème siècle (confiscations, séquestres, expropriations) ainsi que sur les opérations de restitution (amnisties, dédommagements aux victimes, restitution des biens), en France, Italie, Espagne, Empires russes et des Habsbourgs), le CRHEC (Centre de recherche en histoire européenne comparée) présentera un post-doctorant dans le cadre de l’appel d’offre de l’UPEC.

Il ne s’agit pas d’un travail quantitatif portant sur la valeur ou la nature des biens confisqués, mais d’une enquête sur le traitement juridique et administratif de ces opérations. Quels sont les textes juridiques et réglementaires qui les encadrent ? Quels sont les ministères, bureaux impliqués et avec quelle efficacité ?

Le ou la post-doctorant(e) sera rattaché(e) au CRHEC.

 

Le dossier de candidature se compose d’un projet de recherche (5 pages maximum), d’un CV et d’une lettre de motivation.

Responsable du projet : Catherine Brice, professeure d’histoire contemporaine

Langues demandées : français, anglais au minimum.

 

Date limite d’envoi du dossier de candidature : 4 janvier 2020

Envoi à catherine.brice@u-pec.fr,  à claire.sotinel@u-pec.fr et à fureix@u-pec.fr

Pour toute information complémentaire : catherine.brice@u-pec.fr

Prix de thèse – Histoire des mondes du travail

 

PRIX DE THÈSE Rolande Trempé DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE POUR L’HISTOIRE DES MONDES DU TRAVAIL

 

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er mai 2020 minuit

 Règlement

Article 1. Objet. Le prix de thèse « Rolande Trempé » de l’Association française pour l’histoire des mondes du travail a pour objet de promouvoir les recherches en histoire des mondes du travail, tous territoires, périodes et approches confondus.

Article 2. Nature. Le prix, attribué tous les deux ans, à l’automne ouvre droit à une aide à la publication de 1000 € versée directement aux « Editions Arbre bleu » au sein de la collection « Histoire des mondes du travail » créée à cette fin.

Article 3. Candidatures. Le prix est ouvert aux titulaires d’un doctorat ayant soutenu une thèse en histoire du travail rédigée en français au cours des deux années civiles précédant l’année du concours. Les candidates et candidats souhaitant concourir doivent transmettre, avant le 1er mai minuit, et par voie électronique un dossier comportant : une lettre de candidature, un résumé de 3000 signes, une copie du rapport de thèse, un CV professionnel et le texte rédigé en français et au format PDF.

Article 4. Jury. Le bureau de l’Association vérifie la recevabilité des candidatures et désigne les rapporteurs et rapportrices, au nombre de deux par dossier, choisis au sein du jury confondu avec les membres du Conseil d’administration titulaires d’un doctorat. Le jury, convoqué par le Président·e de l’Association, se réunit au cours de l’automne de l’année du concours. Aucun directeur ou directrice d’une thèse candidate ne peut participer au jury. Les délibérations du jury se déroulent à huis clos. Aucun quorum n’est exigé. Le prix est attribué à la majorité des voix.

Article 5. Obligations du lauréat. Le lauréat s’engage à être présent lors de la remise du prix et lors de manifestations de médiatisation du prix. Après obtention du prix, la lauréate ou le lauréat s’engage à fournir un manuscrit ne pouvant excéder les 800 000 signes, tout compris, dans un délai maximum de 9 mois. La participation au prix implique l’acceptation du présent règlement.

 

Séjour de recherche postdoctoral – Israël et Jérusalem

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et le Centre  de  Recherche Français à Jérusalem proposent à des post doctorants résidant en France, une aide à la mobilité pour réaliser un séjour de recherche de 2/3 mois en Israël  et à Jérusalem.

Cet appel s’inscrit dans le cadre du Programme Atlas de mobilité postdoctorale de courte durée lancé par la FMSH et ses partenaires.

 

Une aide financière de 1200 euros par mois de séjour est attribuée aux lauréats. Elle est destinée à couvrir les frais de transport et de séjour.

Date limite de candidature : 16 décembre 2019; plus d’informations sur les critères d’éligibilité et le dossier de candidature ici.

Appel à articles – Revue Genre et Histoire – Varia

La revue Genre & Histoire, revue électronique, a été créée à l’initiative de l’association Mnémosyne (www.mnemosyne.asso.fr). Elle constitue un espace de publication ouvert à toutes celles et tous ceux dont les recherches s’inscrivent dans le domaine des études du genre, quelles que soient la période et la société analysées, avec une attention toute particulière aux jeunes chercheur.es et étudiant.es (Master et Doctorat) d’histoire ainsi que d’autres disciplines – sociologie, philosophie, anthropologie, géographie, sciences politiques, sciences de l’éducation, littérature, civilisations, Staps, etc. – lorsque les travaux comportent une dimension historique.

La revue est semestrielle et n’accepte que des textes inédits en français mais aussi en anglais, en espagnol, italien et allemand. Les contributions proposées (entre 35 et 40 000 signes, espaces et notes compris), accompagnées d’un résumé et de mots-clés en français et en anglais, sont soumises à une double expertise anonyme. Merci de bien respecter les instructions aux auteur.es figurant sur le site de la revue (https://journals.openedition.org/genrehistoire/631)

Les propositions d’articles sont à envoyer à : genre-et-histoire@mnemosyne.asso.fr

AAC Colloque international DERVI « Actualité et histoire des violences incestueuses : entre occultation et révélation »

Les sciences humaines et sociales, notamment l’anthropologie des XIXe et XXe siècles, ont posé l’inceste comme un interdit fondateur de toute société humaine (Durkheim ; Lévi-Strauss), incitant à le penser comme un invariant culturel dépouillé d’historicité. Dans les représentations communes, l’inceste est considéré comme impensable et innommable ; il est également assimilé à l’anomie monstrueuse et extraordinaire. Interdit et censé être inexistant (Dussy), indicible et donc imperméable à toute évaluation de sa réalité, l’inceste ne pouvait pas faire l’objet de débats publics, ni être appréhendé dans la trame ordinaire du quotidien.

Aujourd’hui, et de façon croissante depuis une vingtaine d’années, ce paradigme incestueux semble voler en éclats. Dénoncées comme un « mal absolu », les violences sexuelles commises sur les enfants, dont l’inceste, sont omniprésentes dans l’espace public. Les campagnes de prévention organisées par les pouvoirs publics se succèdent, les affaires criminelles impliquant des violences incestueuses défraient la chronique judiciaire, les témoignages de victimes investissent les médias (presse, télévision, sites internet), ainsi que d’autres formes narratives (cinéma, littérature, BD), tandis que les sondages alertent sur la fréquence de l’inceste (IPSOS/AIVI, 2010).

Organisé dans le cadre du programme de recherche ANR DERVI (« Dire, Entendre, Restituer les Violences Incestueuses ») par des anthropologues et des historiennes, ce colloque a pour objet l’étude de cette transformation, de ses enjeux épistémologiques et disciplinaires, ainsi que de ses multiples facteurs explicatifs. Il s’agira de comprendre, dans une perspective trans-disciplinaire et trans-périodes, la complexité du fait incestueux, qui peut s’appréhender comme une violence ordinaire réitérée dans un cadre familier, voire quotidien, malgré sa réprobation collective en apparence unanime.

Plus d’informations ici

AAC Expériences et politiques du VIH/sida au Maghreb, Année du Maghreb

La revue L’Année du Maghreb prépare un dossier sur « Expériences et politiques du VIH/sida au Maghreb ». Les contributions pourront se décliner selon les axes de recherche suivants :

– VIH/sida et droits
– Parcours séropositifs
– Genre, sexualités et VIH/sida
– Migrations et VIH/sida
– Engagements et résistances
Date limite d’envoi des propositions : 31 décembre 2019, plus d’informations ici.

AAC Symposium des études transrégionales de Dakar (Sénégal), 18-21 mars 2020

Un Appel à communications est ouvert pour un colloque international sur les études transrégionales qui se tiendra au Centre de Recherche pour l’Afrique de l’Ouest / West African Research Center (CROA / WARC) à Dakar, au Sénégal, du 18 au 21 mars 2020.

S’appuyant sur le premier symposium, tenu à Michigan State University en avril 2019, ce symposium a l’objectif d’élargir les discussions sur les études régionales en repensant un nouveau modèle toujours basé sur une connaissance régionale profonde mais qui permet aussi d’établir des connexions interrégionales entre experts .

Le symposium s’articule autour de quatre thèmes largement définis: a) les mobilités humaines, b) la religion, c) les voies alimentaires et les voies fluviales, et d) les nouveaux acteurs transrégionaux. Nous souhaitons des propositions suggérant d’autres thèmes pouvant présenter un intérêt pour le domaine émergent des études transrégionales, et particulièrement celles qui placent le Sénégal et / ou l’Afrique de l’Ouest dans un contexte transrégional.

Plus d’informations : http://francophone.port.ac.uk/?p=2448

 

Allocation de recherche de l’Association Française d’Histoire Economique

À l’occasion de son prochain congrès (https://afhe.hypotheses.org/11738), l’AFHE a décidé d’offrir une allocation de recherche à hauteur de 1000 euros pour financer une mission de dépouillement en archives pour son congrès 2019.
Peuvent candidater les étudiant.es inscrit.es en Master 2 et en doctorat,
en France ou dans un pays francophone, et travaillant sur un sujet
d’histoire économique, sans restriction de période.
Détails et règlement : https://afhe.hypotheses.org/12294

AAC Colloque « Vers une nouvelle histoire sociale du Soudan »

 

Towards a New Social History of Sudan

Date: December, 10-11-12

Location: The University of Chicago Center in Paris

This conference, which is also a research program, aims to put « ordinary people », women and men, back at the center of Sudan’s modern and contemporary history. Taking the social history of « ordinary people », including those of the marginalized peripheries, as a starting point for historical research opens up new perspectives, not only on the political history of the country, but also on the changes, breaks and crises that the country has gone through. This includes the understanding of great popular revolutionary episodes that have been pivotal for its history, such as the one that has been taking place since December 2018 and brought the end of Omar al-Bashir’s regime (1989-2019).

Program & Registration