AAC – Revue Les Cahiers du Numérique : enjeux et apports des recherches en humanités numériques

Remise des articles : 23 avril 2017

Réponse aux auteurs : 23 juin 2017

Remise de la version finale : 23 juillet 2017

Le numérique a envahi notre quotidien, de la sphère professionnelle, il s’est rapidement propagé vers notre sphère privée. Il semble communément admis que la révolution numérique est en marche. Si nul ne sait quand celle-ci atteindra son point culminant ni prédire quels en seront les effets – les discours sont pour le moins dichotomiques sur le sujet – il est incontestable que son omniprésence opère une transformation de nos dynamiques sociales et culturelles (Jeanneret, 2011) et propulse nos sociétés occidentales dans une « culture numérique » (Doueihi, 2011 ; Rieffel, 2014) laissant subséquemment entrevoir les possibilités d’ « humanités numériques ». Les résistants aux injonctions de cette culture numérique sont considérés  –  au mieux  –comme des marginaux ne souhaitant pas rejoindre cette culture ouverte de l’information, cette culture numérique du partage, à la fois participative, citoyenne et porteuse de nouveaux espoirs.

Force est de constater que sans application numérique il n’existe ni culture ni humanité numérique. Or ces applications relèvent des sciences de la computation ou de l’informatique, l’une des seules « nouvelles sciences » à s’être élevée au rang d’industrie. Les technologies de l’information et de la communication seraient d’ailleurs vectrices d’une troisième révolution industrielle (Rifkin, 2012). Pour Babinet (2016) « la révolution numérique en cours va transformer le monde plus fortement que ne l’a fait la révolution industrielle », d’où l’intérêt accru des politiques pour ces phénomènes émergeants et les inlassables prescriptions pour prendre le « tournant numérique ». Réponses à la communication politique ou réel engouement pour les humanités numériques, les projets sur le sujet ne cessent d’émerger depuis une dizaine d’année. Quels sont-ils, peut-on les caractériser ? Quelles sont leurs finalités ? Comment sont-ils conduits, selon quelle(s) méthode(s) ? Ces projets d’humanités numériques ont-ils réussi à dépasser le cloisonnement disciplinaire des sciences face aux technologies de l’information et de la communication (Heinderyckx, 2015) ? Quels sont les apports épistémologiques, théoriques, méthodologiques issus de ces recherches ?

Appel complet ici

Prix de la Fondation de Recherche Caritas France – Institut de France

Date limite de candidature: 15 mars 2017

La Fondation de Recherche Caritas France – Institut de France décerne en 2017, pour la 8ème année consécutive, son prestigieux « Prix de Recherche Caritas« , d’une valeur de 10 000€
L’objectif de ce prix est de participer activement à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, en France et dans le Monde.
Il récompense dès lors, toute recherche, thèse ou publication particulièrement innovante, permettant de faire avancer la compréhension des inégalités, leurs causes et conséquences, et de favoriser les initiatives d’action en la matière.
Les publications entrant en lice proviennent prioritairement du champ de la recherche scientifique, mais des initiatives moins académiques provenant d’autres horizons peuvent être envisagées, surtout si elles touchent un public plus large.
Le prix s’adresse, en outre, tout particulièrement à de jeunes chercheur-e-s. Les personnes déjà reconnues et primées par ailleurs ne seront pas prises en compte.

Plus d’informations ici

Ecole thématique. Que fait l’histoire sociale de l’appartenance religieuse ? Un questionnement interdisciplinaire de la Méditerranée à l’océan indien, XVe-XXe siècle

Lieu: Casa Palacio de los Briones
C/ Ramón y Cajal, 15 – 41410 Carmona (Sevilla)

Dates: 26 au 29 juin 2017

Date limite de réponse à l’appel: 31 mars 2017

Cette École thématique entend interroger ce récit de la modernité occidentale qui a participé de la réification du fait religieux comme une dimension spécifique du monde social. En privilégiant des approches localisées et des contextualisations denses, il s’agit au contraire de réinscrire les activités religieuses au sein des configurations sociales et économiques dans lesquels elles trouvent leur origine. Ainsi il convient d’interroger des notions aussi centrales que le rituel ou le sacré dans le rapport aux collectifs, non pas comme des moyens de perpétuation d’une identité immuable, mais comme des manières d’actualiser constamment les frontières fragiles des groupes sociaux. Cela invite dès lors à revisiter les situations de contacts ou de circulations interreligieux, non pas comme des moments exceptionnels de passage, d’affrontement ou de médiation entre des entités culturelles monolithiques, mais comme des modalités ordinaires de cohabitation ou bien de réaffiliation des acteurs sociaux dans des configurations sociales localisées.

En somme, en choisissant d’adopter une approche pragmatique du fait religieux, cette École thématique invite à s’interroger sur ce que les acteurs font quand ils parlent de leur appartenance religieuse, et en quoi ces actions façonnent les appartenances sociales. Tels sont les enjeux d’une histoire sociale qui se saisit des appartenances religieuses, en les ancrant dans les pratiques situées des acteurs sociaux, et en tenant à distance critique le double prisme des sources étatiques et ecclésiastiques.

Appel complet ici

La diplomatie des villes dans les mondes latins, musulmans et byzantins (XIIe-XVIe siècle)

Lieu: Université Paul-Valéry Montpellier

Date: 17-18 novembre 2017

Date limite de réponse à l’appel:31 mai 2017

L’essor des villes occidentales et leur organisation en communes, pourvues de regalia (Italie communale) ou de privilèges, de franchises (France, Flandres, Espagne, etc.), se sont fondés sur une panoplie de techniques, d’outils et de pratiques de gouvernement qui ont transformé les organismes urbains en laboratoires politiques. Quelles raisons, quels objectifs et même quelle légitimité ces villes eurent-elles à déployer une action diplomatique qui peut paraître comme un secteur essentiel, sinon réservé de la souveraineté ? Les réponses sont à ce jour à découvrir. Autour du bassin méditerranéen, d’autres cultures religieuses, politiques, économiques se sont développées au cours des XIIe-XVIe siècles dans et autour de villes qui ont cultivé avec les pouvoirs des relations diverses. Leurs développements sociaux et économiques présentent néanmoins d’évidentes convergences avec l’évolution des villes européennes. Pour mesurer les singularités du fait diplomatique urbain en tous ces espaces, ce programme pluriannuel adopte de ce fait une démarche comparatiste et dépasse les trop strictes frontières du Moyen Âge pour englober la première modernité, classiquement définie en Europe comme celle d’un nouveau paradigme diplomatique marqué par la naissance des ambassades permanentes.

Appel complet ici

Produire du nouveau ? Arts, techniques, sciences en Europe (1400-1900)

Lieu: Université de Genève

Date: 23-25 novembre 2017

Date limite de réponse à l’appel: 15 mars 2017

Qu’elle soit inscrite dans une réflexion sur la « création », l’« invention », la « découverte » ou l’« innovation », la nouveauté participe des transformations des sociétés. Ce colloque s’intéressera tout à la fois aux discours et aux pratiques de la nouveauté dans les arts, les techniques et les sciences du XVe au XIXe siècle en Europe. Il s’agira de questionner la pertinence de ces catégories et d’identifier les différentes manières dont les sociétés envisagées ont tenté de penser et de produire de la nouveauté.

Appel complet ici

La danse et les nations : identités, altérités, frontières (XVIIe-XIXe s.)

Lieu: Paris

Date: octobre 2017

Date limite de clôture à l’appel: 30 avril 2017

À l’issue de trois années de recherche dans le cadre du programme de recherche HdD (Herméneutiques de la danse, coordonné par Arianna Fabbricatore), ce colloque international et interdisciplinaire a pour objectif de faire une synthèse sur le travail effectué autour de la question des styles et des genres de danse dans l’espace européen à l’époque des Lumières et d’ouvrir la recherche sur les enjeux sémiotiques, politiques et sociaux de la danse en tant que signe, expression ou représentation d’une frontière plus au moins perméable entre identités culturelles. Il s’agira de s’interroger sur la manière dont la danse théâtrale évolue dans un espace social et culturel où les enjeux sont liés à la confrontation entre les nations et à la définition de leur identité.

Appel complet ici

Devotional Writing in Print and Manuscript in Early Modern England, 1558-1700

Lieu: University of Warwick

Date: 26 juin 2017

Date de limite de réponse à l’appel: 30 avril 2017

‘Devotional Writing in Print and Manuscript’ is a major one day multi-disciplinary conference, hosted by the University of Warwick’s English Department in collaboration with the Centre for the Study of the Renaissance, The Humanities Research Centre and the Early Modern Forum. Contributions are invited from established scholars and postgraduate students alike. Publication of a selection of papers is envisioned. Themes for papers may include (but are not limited to): literary, visual. political, theological, historical, material, musical, polemical or any other treatments of the topics of devotional writing in print or manuscript in the context of reformation-era England.

Appel complet ici

Appel à communications – Quelles questions pour quelles recherches ? Les sciences humaines et sociales au carrefour des disciplines

Dates : 16 Juin 2017
Lieu : Université de Lorraine. Campus du Saulcy, Metz.

Date limite de réponse à l’appel : 15 avril 2017

Dans la continuité de l’édition 2016 sur le thème de l’interdisciplinarité, cette nouvelle journée internationale a pour objectif de rassembler les jeunes chercheurs de tous horizons autour d’une réflexion sur leurs pratiques. Le point de départ de toute recherche est un questionnement sur ses objectifs ainsi que sur la façon dont elle doit être menée. Il s’agit alors de se demander quelles questions scientifiques sont à l’œuvre dans les recherches. Dans le contexte universitaire actuel, il est de plus en plus fréquent de faire appel à l’interdisciplinarité tant sur le plan méthodologique que conceptuel, ce qui conduit, au décloisonnement des disciplines. Ainsi, il convient de considérer les questions de recherche comme complexes, puisque chaque méthodologie, chaque discipline, peuvent lui apporter un éclairage différent.

Appel complet ici

Kings and Queens. In the Shadow of the Throne

Lieu: Madrid

Date limite de réponse à l’appel: 30 mars 2017

The Kings & Queens conference series will be travelling to Madrid in 2017 for its sixth edition. In this occasion, we aim to connect scholars across the world whose research focuses on topics related to royal history, diplomacy, art history, political history, biographical studies or any other issues included in the scope of the royal studies. In particular, this edition of the Kings and Queens congress will be focused on the secondary members of royal families, such as siblings, spouses, cousins, as well as the people closest to the king, like lovers, favourites, members of the royal entourage, etc. We look especially for studies related to figures with family ties to a monarch, who were not kings or queens in their own right, but had a significant influence in spheres such as international politics, the court, the arts, the society or dynastic strategies during their time, with the objective of obtaining a better understanding of figures that are usually in the shadow of the throne. All kind of topics related to these issues will be welcomed, from diverse chronological periods and parts of the world.

Appel complet ici

Appel à communication – Une piété lotharingienne : foi publique, foi intériorisée (XIIe– XVIIIe siècle)

Lieu: Lyon

Date  : 8- 10 novembre 2017

Date limité réponse à l’appel: 31 mars 2017

Existe-t-il des formes particulières de christianisme dans cet espace médian en Europe de la Lotharingie, éclaté ensuite dans les « pays d’entre-deux médiévaux », de la mer du Nord à la Savoie, puis qui, augmenté du Milanais, constitue à l’époque moderne la « Dorsale catholique », un front de catholicité particulièrement vivant ? Bien des historiens l’ont affirmé, plus que démontré, sauf de manière ponctuelle. L’objectif de ce colloque est d’étudier sur un temps long les différentes formes de dévotion qui caractérisent cet espace.

Appel complet ici