Journée d’études de l’AJCH « Les sources macabres »

Lieu: salle 2110 bâtiment Synathlon, Université de Lausanne, plan d’accès.

Date:14 novembre 2019.

Après Lyon 2015, Nantes 2016, Lille 2017 et Strasbourg 2018, la journée d’études de l’AJCH aura lieu à Lausanne le 14 novembre prochain autour du thème « Les sources macabres ». Nous espérons vous retrouver nombreuses et nombreux à cette occasion ! Vous pouvez consulter ici le programme détaillé de la journée.

Renseignements: ajchsources2019@gmail.com

Nocturnes de l’histoire

L’objectif des Nocturnes de l’Histoire est de promouvoir une diffusion large du savoir historique en valorisant des manifestations de qualité et en rendant accessibles les résultats de la recherche au public le plus large. Les quatre sociétés d’historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche (SoPHAUSHMESPAHMUFAHCESR) souhaitent ainsi favoriser les initiatives locales émanant de laboratoires de recherche, de sociétés savantes, d’institutions culturelles, de réseaux d’étudiants, d’équipes pédagogiques et de particuliers passionnés d’histoire. Elles n’organisent pas ces événements ni ne les financent mais coordonnent les initiatives et la communication nationale et internationale. Elles veillent à garantir la qualité des propositions en accordant le label les Nocturnes de l’Histoire aux manifestations conformes à l’esprit du projet par leur intérêt pédagogique et scientifique et respectant l’éthique de la pratique historienne. Pour plus de précision, la charte des Nocturnes de l’Histoire est disponible sur le site respectif des quatre sociétés.

Pour sa première édition, les Nocturnes de l’Histoire auront lieu le mercredi 1er avril 2020.

Pour soumettre vos propositions au comité scientifique des Nocturnes de l’Histoire, il suffit de remplir le formulaire avant le 21 octobre 2019.  Le comité scientifique fera part de ses décisions courant novembre.

Plus d’informations ici

Séminaire Taire, confier, révéler. Le secret, de l’intime au social

Lieu: Salle A05-51 – 5ème étage, EHESS, 54 Bd Raspail, 75006 Paris

Dates: Jeudi 28 novembre 2019,  Jeudi 6 février 2020, Jeudi 26 mars 2020, Jeudi 30 avril 2020,  Jeudi 28 mai 2020, Jeudi 11 juin 2020, Jeudi 18 juin 2020

Afin d’éclairer l’inceste et de mieux comprendre ce qui empêche ou permet de le dire, de l’entendre et de le restituer aujourd’hui, le séminaire, animé par les anthropologues et les historiennes de la recherche ANR DERVI (« Dire, Entendre, Restituer les Violences Incestueuses »), propose de réfléchir à la thématique du secret, dans une perspective large. Il réunira, dans une perspective d’échanges interdisciplinaires, des actrices et des acteurs du monde professionnel ainsi que des chercheuses et des chercheurs issus des sciences humaines et sociales (anthropologie, sociologie, droit, histoire, lettres).

Le séminaire se déroulera un jeudi par mois, de 16h00 à 19h00.

Les participations sont ouvertes. Nous vous prions toutefois de vous annoncer au préalable.

Adresse(s) électronique(s) de contact : charlie.duperron@ehess.fr ; fabienne.giuliani@ehess.fr

Plus d’informations ici

AAC colloque Distances (XVe-XVIIIe siècles)

Lieu: Marseille

Dates: 11 et 12 juin 2020

Date limite de réponse à l’appel: 10 janvier 2020

Centre Norbert Elias/EHESS et Université La Sapienza

La dimension spatiale s’est retrouvée au cœur des débats historiographiques contemporains en histoire moderne, notamment par les jeux d’échelles ou par la notion d’aires culturelles. Cette approche a conduit à l’élaboration de projets de recherche interdisciplinaires en sciences humaines et sociales, qui ont associé les méthodes de la recherche historique avec celles de la géographie, de l’anthropologie et des études littéraires, dans des approches à la fois quantitatives et qualitatives. Par la micro-histoire, l’approche spatiale a placé au cœur de sa méthodologie l’analyse multi-scalaire, qui peut parfois paraître trop conceptuelle et sembler imposer des représentations spatiales contemporaines à l’objet étudié.

Dans cette perspective, la notion de distance se voit être un complément essentiel sur le plan méthodologique et théorique puisqu’elle permet d’interroger la réalité vécue des échelles. Que ce soit en termes de circulations, d’échanges ou encore de liens sociaux, les distances se pratiquent et s’éprouvent. Intervalles physiques ou symboliques, elles permettent donc d’aborder le rapport qu’entretiennent les hommes à leur espace. La représentation par les contemporains donne la possibilité d’associer histoire des émotions et histoire spatiale, en ouvrant la réflexion sur la dialectique du proche et du lointain, mais également histoire matérielle et histoire de l’éphémère par les questionnements sur les formes et les moyens de circulations et de parcours des distances.

Appel complet ici

Assemblée générale de l’AJCH

Logo 1

L’assemblée générale de l’Association des Jeunes Chercheur.e.s en Histoire aura lieu le samedi 5 octobre, de 10h à 12h à l’Université Paris V, salle J 237. Plan d’accès ici
L’assemblée générale sera l’occasion de faire le point sur l’association, de renouveler son bureau, mais également de prévoir nos futures activités, dont la prochaine journée d’études de l’association. Comme chaque année, le thème de la prochaine JE sera voté lors de l’assemblée à partir des propositions envoyées par les membres de l’association.
Nous vous rappelons que la journée d’études 2019 sur « les sources macabres » se tiendra le 14 novembre prochain à l’Université de Lausanne (billet à venir).
Cette année, l’assemblée sera suivie d’une séance de discussion dédiée à la précarité des jeunes chercheur.e.s, l’AJCH fait donc appel à ses membres ou à des collectifs extérieurs qui souhaiteraient intervenir à ce sujet. N’hésitez pas à envoyer vos suggestions ainsi que vos propositions d’interventions afin d’organiser au mieux ce temps d’échanges.

Contact: bureau@ajch.fr

AAC: Quelle éducation à la citoyenneté pour quelle démocratie? Perspectives transnationales du XIXe au XXIe siècle

Lieu de la manifestation : Paris (Institut historique allemand)
Date(s) : 1-3 avril 2020
Date limite de réponse à l’appel : 31.10.2019
Quel citoyen et quelle citoyenne pour quelle démocratie? Avec l’extension progressive du suffrage, dès lors que la politique ne se laissait plus penser sans le corps électoral, philosophes, politiques, pédagogues, activistes, citoyennes et citoyens, ont mis en discussion différentes approches de l’éducation à la citoyenneté. Dès la fin du XVIIIe siècle, leurs réflexions, du développement de »valeurs républicaines«, d’une »culture politique démocratique« (»demokratische politische Kultur«) jusqu’à l’idée d’une émancipation »par le bas«, se sont retrouvées aussi bien à l’école que dans les pratiques d’acteurs non-étatiques. En sciences humaines et sociales, ces apports théoriques et pratiques à la question de la citoyenneté sont le plus souvent construits comme des cas d’étude séparés, dans des contextes nationaux pensés comme cloisonnés. Ils sont pourtant traversés de questions récurrentes. Comment articuler l’individuel et le collectif? Comment faire valoir l’éducation à la citoyenneté sans la prescrire? S’agit-il de favoriser l’adhésion des citoyens au projet démocratique avec toutes ses imperfections, ou de rendre possible sa critique et, partant, l’émancipation politique?

Appel complet ici

Appel à contributions: rubrique Varia de la revue Page 19

Date limite de réponse à l’appel : 29/06/2019

Page 19, la revue en ligne des jeunes chercheurs et chercheuses du Centre d’Histoire du XIXe siècle, lance son appel à communication pour la section Varia du prochain numéro.
Merci d’envoyer vos résumés à l’adresse : pagedixneuf@gmail.com

Si la proposition est retenue, l’article complet devra être rendu pour le 1er septembre 2019. Le nombre maximal de signes est fixé à 40 000, espaces, notes et bibliographie (une dizaine de titres, en fin d’article) compris.

Plus d’informations ici

Appel à contribution: Histoire, médecine, santé-Dossier thématique « Alimentation »

Date limite de réponse à l’appel : 10 octobre 2019

La revue « Histoire, médecine et santé » consacrera en 2020 un dossier thématique sur l’alimentation, dans une perspective sociale et culturelle. Il accueille des propositions d’articles sur toutes les périodes historiques et sur toutes les aires culturelles et géographiques.

Les détails scientifiques et les consignes aux auteurs sont disponibles à cette adresse 

AAC: Le métier de diplomate ou la représentation au quotidien du XVIe siècle à nos jours

Lieu de la manifestation : Nantes
Date(s) : 06/02/2020
Date limite de réponse à l’appel : 06/09/2019

Cet appel est la poursuite d’une première journée d’étude qui s’est tenue à Nantes en mars 2019 . Celle-ci était consacrée à la représentation comme fonction première de la diplomatie et s’intéressait au protocole et au cérémonial diplomatiques accompagnant la ritualisation de la société internationale.
Pour cette seconde manifestation nous souhaitons renouveler nos questionnements sur la représentation diplomatique en étudiant ses enjeux matériels et quotidiens, à la frontière entre la sphère publique et privée, voire intime.  Le diplomate cesse-t-il d’être en représentation lorsqu’il quitte le cadre de la négociation ou de l’audience formelle avec ses interlocuteurs politiques et administratifs ? La représentation diplomatique constitue-t-elle un théâtre permanent, dans lequel le diplomate et son entourage se doivent de toujours, même dans l’intimité du logis, tenir leurs rôles ?

Appel complet ici

Prix de thèse « Valois » jeunes chercheuses et chercheurs 2019

Date limite de candidature: 3 juin 2019

Le ministère de la Culture lance cette année sa deuxième édition du prix de thèse « Valois » Jeunes chercheuses et chercheurs. Créé en 2017, il distingue les thèses de doctorat pour leur qualité, leur originalité et leur apport essentiel aux politiques culturelles du ministère de la Culture.

Il a pour objectif d’encourager les chercheurs dans leurs travaux portant sur tous les champs des politiques culturelles et des institutions qui les mènent. Quels que soient les disciplines et les champs culturels : patrimoines, création, médias et industries culturelles, langues de France, les recherches porteront plus largement sur tous les aspects de ces politiques publiques : institutions, professions, socio-économie de la culture, etc. et éclaireront les politiques ministérielles sur le temps long.

Ce prix, placé sous l’égide du Comité d’histoire du ministère de la Culture, récompensera trois thèses portant sur les politiques culturelles ainsi définies.

Le prix de thèse « Valois » est une aide à la publication de la thèse de doctorat. Le montant qui sera attribué à chaque thèse primée s’élève à 8 000 euros

Plus d’informations ici