Prix d’histoire militaire 2017 – thèse et master 2

Date limite de candidature: 12 mai 2017

Le conseil scientifique de la recherche historique de la défense lance l’édition 2017 du Prix d’histoire militaire.

Ce Prix comporte deux catégories :

La catégorie « Prix d’histoire militaire » pour les thèses de doctorat.

La catégorie « Prix d’histoire militaire » pour les masters de 2e année.

Sont éligibles  les travaux présentés lors de l’année universitaire précédant l’attribution des prix. Seuls les mémoires de master 2e année ayant obtenu la mention « très bien » et les thèses de doctorat accompagnées impérativement d’une lettre de recommandation de leur(s)directeur(s) peuvent postuler au Prix.

Les candidats étrangers et/ou titulaires d’un doctorat d’une université étrangère peuvent également présenter leurs candidatures. Les travaux sont obligatoirement rédigés en français.

Consulter l’ensemble du règlement ici.

Contrat doctoral fléché à l’international – Ecole française de Rome

Institution: École française de Rome
Date limite de candidature: 3 mai 2017 (midi)

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR) propose un dispositif de contrats doctoraux fléchés à l’international (ACI).

Ce dispositif peut bénéficier à tout doctorant s’inscrivant pour la première fois en thèse en 2017-2018, dont les recherches s’inscrivent dans le cadre des programmes scientifiques d’une des cinq Écoles françaises à l’étranger (EFE) :

L’École française de Rome a vocation à accueillir des doctorants préparant une thèse dans les champs disciplinaires qui relèvent de sa sphère de compétence telle qu’elle est définie dans le décret du 10 février 2011 relatif aux écoles françaises à l’étranger. Elle « développe à Rome et en Italie, au Maghreb et dans les pays du Sud-Est européen proches de la mer Adriatique des recherches dans le domaine de l’archéologie, de l’histoire et des autres sciences humaines et sociales, de la Préhistoire à nos jours ». En outre, sa situation particulière dans une capitale de rayonnement mondial depuis plus de 2000 ans, à travers l’empire romain puis la papauté, la rend également apte à accueillir de jeunes chercheurs travaillant sur d’autres sphères du globe (de l’Asie aux Amériques, en passant par l’Afrique) dont une partie des terrains et des sources sont situés en Italie. Les recherches qu’elle mène en archéologie la prédisposent enfin à l’accueil de doctorants travaillant dans des disciplines dialoguant avec l’archéologie (sciences de la terre, physique…).

L’EFR est donc prête à recevoir à compter de septembre 2017, en convention avec une ED, un doctorant travaillant en archéologie, histoire ou sciences sociales dont le projet s’inscrirait dans ce cadre. L’EFR a aussi vocation à favoriser les recherches en sciences sociales et examinera donc avec un égal intérêt les dossiers qui relèveraient des disciplines comprises dans ce champ. Dans tous les cas, il faut que le dossier manifeste la nécessité d’une présence du doctorant à Rome, en Italie ou dans les pays du Maghreb et de la façade adriatique des Balkans pour mener à bien tout ou partie de ses recherches.

Consulter l’ensemble du dossier ici.

Appel à articles – Creating for the state: the unions of artists and the state artists during the communist regimes in Eastern Europe

Revue: Studia Politica
Date de parution: 2017
Date limite de soumission: 15 avril 2017

An understudied topic of the establishment, functioning, and demise of the communist regimes, the (creative) unions of artists in Eastern Europe and the Soviet Union represent a fascinating topic of research, which best captures the relationship between the artists and the state. This relationship was not static, but evolved in time in the decades from the 1950s to the 1990s, and was further on transformed by the change of regime at the beginning of the 1990s. The state artists, those that accepted to create for the new communist states, were one of the main effects of the establishment of the new regimes. While public orders existed prior to 1945, their importance grew extensively in the decades of communism and the forms it took transformed the public function of art. We invite contributions on the topic of the unions of artists, the state artists (especially specific cases of artists), the types of refusals the artists were able to engage in, as well as on the transformations of this context after 1990/1991.

The main topics that can be touched upon, among others are:
– the (creative) unions of artists (visual arts, music, theater, cinema)
– relations between the unions of artists
– the “state artists”
– portraits of specific artists
– professional artists versus amateurs
– painting the leaders
– the official iconography
– types of public orders and types of patrons (factories, ministries, etc.)
– the changing roles of the unions of artists after 1990/1991
– state exhibitions

The manuscripts should have 8.000-9.000 words. They must include an abstract (maximum 200 words), keywords (maximum 5) and the author’s short biography (200 words), current affiliation and email address.

The manuscript should be in MS Word format, and the document must be set at the A4 paper size standard.The document (including the footnotes and bibliography) will be 1 line spaced with 2.5 cm margins on all sides. A 12-point standard font such as Times New Roman should be used for all the text, including headings, notes and bibliography. Submissions should conform to the notes and bibliography version of Studia Politica.s

Editor: PhD Lecturer, Caterina Preda (Department of Political Science, University of Bucharest) caterina.preda [at] fspub.unibuc.ro

Appel à communications – La radio au service du public. Enjeux, statuts, missions et programme

Lieu: Bordeaux
Date: 16, 17, 18 novembre 2017
Date limite de soumission: 15 avril 2017

Le colloque du GRER (Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio) souhaite poser les questions de la pertinence, de la légitimité et, par-là, de la pérennité des structures institutionnalisées des services publics radiophoniques. Ces problématiques et ces enjeux pourront être abordés en partant de leurs histoires, de leurs réalités présentes et en interrogeant leurs possibles futurs.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – La démocratie à l’épreuve de l’autoritarisme

Lieu: Lyon
Date: 16, 17 novembre 2017
Date limite de soumission: 31 mars 2017

Ce colloque vise à réinterroger la frontière démocratie/ autoritarisme à travers leurs rapprochements et emprunts mutuels. Sans chercher à classifier un type de régime de manière définitive, nous nous intéresserons aux usages politiques des éléments associés à un régime démocratique ou autoritaire mais aussi à la circulation transnationale de ces dispositifs, de manière attentive au contexte.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à candidature – Prix de thèse et de master Jean-Baptiste Duroselle pour 2017

Date limite de candidature: 31 mars 2017

Chaque année, depuis 1996, l’IHRIC, actuellement présidé par Antoine Marès, récompense les meilleures recherches en histoire des relations internationales en offrant deux prix Jean-Baptiste Duroselle : l’un à l’auteur de la meilleure thèse (1 500 euros), l’autre à l’auteur du meilleur mémoire de Master (750 euros).

Les candidats aux prix Jean-Baptiste Duroselle 2017 devront adresser leur dossier le 31 mars 2017 au plus tard à Antoine Marès ou Laurence Badel, Centre d’Histoire de l’Europe centrale contemporaine, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, 1, rue Victor Cousin, 75005 PARIS (entrée actuelle au 14, rue Cujas), ou le déposer à Mme Josette Mateesco (Josette.Mateesco [at] univ-paris1.fr, 01 40 46 37 90), en salle F 603. Le jury se réunit à la mi-juin pour choisir les lauréats.

Prix Jean-Baptiste Duroselle (thèse)

Conditions : avoir traité un sujet d’histoire des relations internationales, avoir obtenu la mention « Très honorable avec les félicitations du jury » et avoir soutenu pendant l’année 2016 ou au tout début 2017 (date limite de soutenance : le 31 janvier 2017)

Envoyer
  • un exemplaire de la thèse
  • un exemplaire du rapport de soutenance (indiquant la mention)
  • un résumé de la thèse
  • un bref CV
  • et ces mêmes documents sous forme informatique en PDF aux deux soussignés

Prix Jean-Baptiste Duroselle (mémoire de Master)

Conditions : avoir traité un sujet d’histoire des relations internationales, avoir obtenu la mention « Très Bien » et avoir soutenu pendant l’année universitaire 2014-2015.

Envoyer
  • un exemplaire du mémoire de Master
  • une attestation du diplôme de Master indiquant la mention Très Bien
  • un bref CV
  • et ces mêmes documents sous forme informatique en PDF aux deux soussignés

Contacts:

antoine.mares [at] wanadoo.fr                                                                                 Laurence.Badel [at] univ-paris1.fr

Appel à communications – Doctoriales du Centre d’histoire du XIXe siècle

Lieu: Paris, Sorbonne
Date: 13 mai 2017
Date limite de soumission: 15 mars 2017

  • Matinée : « Faire profession »

« Faire profession » invite à se pencher sur les processus de professionnalisation et de construction des identités professionnelles au XIXe siècle et pendant le premier XXe siècle. L’abolition des corporations d’Ancien Régime (1791) et le processus d’industrialisation posent avec acuité la question de l’organisation et de la reconnaissance des professions. Les participant.e.s sont invité.e.s à explorer un large éventail de problématiques : le genre et les pratiques professionnelles, la place des apprentissages, le processus de reconnaissance professionnelle, les représentations attachées aux professions. Il s’agit également de réfléchir à la notion de corps professionnel, aux logiques de distinction, de légitimation, et de qualification qui la sous-tendent. Les communications peuvent aborder tout type de profession.

  • Après-midi : « Les sources médiatiques » 

Choisir les « sources médiatiques », dénomination volontairement large, permet de rassembler dans un thème unique l’histoire de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Loin d’y voir de simples supports, il s’agit de penser les sources médiatiques pour elles-mêmes, tout en interrogeant la singularité des usages que les historien.ne.s des médias en font. Il s’agit de mettre en lumière les spécificités de cet usage en se demandant quelle histoire il est possible d’écrire grâce à ce type de source. Il est indispensable de désigner les biais méthodologiques à prendre en compte, particulièrement depuis que les archives numériques des médias viennent enrichir autant que bouleverser les pratiques des historien.ne.s.

Consulter l’appel complet ici.

Appel à communications – Relations between Britain and France in World War Two

Lieu: Institut français d’Écosse, Édimbourg
Date: 3 mai 2017
Date limite de soumission: 3 avril 2017

Roundtable speakers: Professor Peter Jackson (Glasgow) and Dr Emile Chabal (Edinburgh).

When war was declared in September 1939, Britain and France stood together as allies with similar democratic traditions, levels of military and economic strength and global interests. Within less than a year, however, the two states had severed diplomatic relations and become bitter enemies. This one-day workshop seeks to explore the trajectory of relations between Britain and France over the course of the Second World War. While historians have often highlighted how military defeats and political tensions caused mutual suspicions rooted in centuries of imperial and naval rivalries to resurface, this workshop aims to examine how the interconnections between the two states were critical to their survival and future.

We invite speakers to interpret this subject in its broadest sense. Possible topics might include:
• Diplomatic relations between Britain, Vichy France and the Free French
• Military and intelligence relations
• Propaganda and perceptions
• The SOE and British roles in French resistance activities
• The RAF bombing campaign in France
• The liberation of France
• Colonial rivalries between Britain and France, 1939-45
• Legacies of the war in postwar relations between Britain and France

Proposals for papers of 20 minute or for panels of two or three papers are invited. We particularly invite contributions from postgraduate students and overseas scholars. Paper proposals should comprise a paper title, abstract of 300 words and a one-page CV in a single pdf file.

Please send proposals to Dr Karine Varley at: Karine.Varley [at] strath.ac.uk by 3 April 2017. Funding assistance will be available to contribute towards speakers’ travel expenses.

The workshop will be followed by a public roundtable discussion on the lessons and legacies of the Second World War for relations between the UK and France today. Roundtable speakers include Professor Peter Jackson (Glasgow) and Dr Emile Chabal (Edinburgh).

Offre d’emploi – Secrétariat de rédaction / Coordination de projet

Lieu: Paris
Emploi: CDD à temps partiel 60% (soit 3 jours par semaine – aménagements possibles)
Rémunération: Rémunération nette mensuelle de 963€ à 1258€ selon profil et expérience pour les agents contractuels CNRS
Durée: poste à pourvoir du 2 mai 2017 au 31 décembre 2020
Date limite de candidature: 20 mars midi

Comme secrétaire de rédaction de la revue Biens symboliques / Symbolic Goods, la personne recrutée participera aux différentes tâches que nécessite la parution de la revue sous la responsabilité scientifique des rédacteurs en chef. Elle/il assurera l’interface entre les différentes interlocuteurs impliqués dans l’activité éditoriale (auteur.e.s, membres du comité de rédaction, expert.e.s, éditeur). Comme coordinatrice ou coordinateur du programme POSSIBLES, elle/il contribuera, en lien avec les gestionnaires de l’UMR Cresppa, à l’organisation d’événements à la fois scientifiques et grand public sur les thèmes de la revue. Elle/il en assurera également la communication sur les réseaux sociaux et en direction des médias.

Consulter l’offre complète ici.

 

Appel à candidature – IHA Paris : 2 offres d’emploi dans le domaine des humanités numériques

Lieu: Institut Historique Allemand, Paris
Offres: 1 postdoc et 1 bourse de thèse
Durée: 3 ans
Rémunération: la rémunération s’aligne sur la grille de rémunération des contrats de travail français de l’ambassade d’Allemagne à Paris
Date limite de candidature: 12 avril 2017 (entretiens le 4 mai 2017)

L’Institut historique allemand recrute le plus vite possible ou selon accord

  1. un/e chercheur/chercheuse de niveau postdoctoral
    (37 heures hebdomadaires ou selon accord)
  2. un/e chercheur/chercheuse avec un projet de thèse
    (24 heures hebdomadaires)

 L’Institut historique allemand (IHA) est membre de la fondation Max Weber – Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland. L’institut, qui s’est donné une triple mission »Recherche – Médiation – Qualification«, œuvre dans le champ de l’histoire française, franco-allemande et ouest-européenne – de l’Antiquité tardive à nos jours – et joue un rôle de médiateur entre la France et l’Allemagne.

L’IHA souhaite renforcer son axe de recherche sur les humanités numériques (en particulier dans le domaine des publications en libre accès, des bases de données et des réseaux sociaux). Nous recrutons par conséquent :

  1. un/e chercheur/chercheuse pour un poste dont la durée est limitée à trois ans. Il/elle mènera un projet de recherche s’inscrivant dans le domaine de l’histoire numérique, préparera des demandes de subventions extérieures (en particulier dans les domaines de la communication et publication scientifiques et des éditions numériques), poursuivra le développement et l’interconnexion des projets en ligne et bases de données de l’institut au sein des infrastructures de recherche numériques en sciences humaines et soutiendra les chercheurs/chercheuses de l’IHA dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets numériques.
  2. pour un poste d’une durée maximale de trois ans un/e chercheur/chercheuse, qui a entamé une thèse dans le champ de l’histoire numérique, et qui assurera, sur un mode collaboratif, la communication scientifique de l’IHA concernant les réseaux sociaux ainsi que la gestion de communauté (community management) du portail de blogs de.hypotheses.org.

Pour ces deux postes, nous attendons des candidat/e/s une description étoffée (5 à 10 pages) de leur projet de thèse ou de postdoctorat en histoire. Au niveau postdoctoral, il pourra soit appliquer systématiquement les procédures et méthodes des humanités numériques, soit les prendre comme objet de recherche. Au niveau doctoral, le projet s’insérera dans le profil scientifique de l’IHA. Les approches interdisciplinaires, comparatives et/ou transculturelles qui complètent les axes thématiques de l’IHA sont particulièrement bienvenues.

Il est souhaité que les candidat/e/s de niveau postdoctoral possèdent une excellente thèse de doctorat en histoire ou en humanités numériques avec un axe de recherche sur la science historique, des compétences en informatique avérées, de très bonnes connaissances des infrastructures de recherche numériques européennes en sciences humaines, en particulier en matière d’hébergement de données scientifiques et de mise à disposition d’outils analytiques, ainsi qu’une expérience dans le domaine de l’obtention de subventions extérieures. Des connaissances sur les normes ouvertes et leur mise en œuvre ainsi qu’une expérience dans l’élaboration de documentations techniques constituent des atouts. Il est souhaitable d’avoir une parfaite maîtrise de l’allemand ou du français (niveau langue maternelle) et une solide maîtrise de l’anglais.

Les prérequis pour les candidat/e/s de niveau doctoral sont une maîtrise stylistique du français ou de l’allemand, de même que des connaissances approfondies de l’autre langue. Les études universitaires doivent être achevées au moment de l’entrée en fonction. Les doctorant/e/s avec un projet de thèse avancé sont également invité/e/s à soumettre leur candidature.

À qualifications égales, priorité sera donnée aux candidat/e/s handicapé/e/s. La fondation Max Weber et l’IHA promeuvent l’égalité professionnelle des hommes et des femmes et s’efforcent d’augmenter le nombre de femmes dans la recherche. Ils invitent donc explicitement les femmes qualifiées à présenter leur candidature. À qualifications égales, priorité sera donnée aux femmes, conformément aux directives fédérales en matière d’égalité entre les sexes.

L’IHA est un employeur soucieux de prendre en compte la vie familiale de ses employé/es. Vous trouverez sur notre site Internet des informations sur le service d’aide aux familles de l’institut ainsi qu’un guide (en allemand) sur le congé de maternité, les systèmes d’accueil des enfants (crèches, etc.), le congé parental et l’allocation parentale en Allemagne et en France, tenant compte des particularités du lieu du séjour à l’étranger. N’hésitez pas à nous contacter directement. Pour toute question sur la rémunération, la conciliation de la vie familiale et professionnelle ou sur le travail à l’étranger, veuillez vous adresser à Mme Alexandra Heidle-Chhatwani (aheidle-chhatwani [at] dhi-paris.fr ou +33 (0)1 44 54 23 81).

Mme Mareike König (mkoenig [at] dhi-paris.fr) se tient à votre disposition pour toute question de contenu.

Merci d’adresser votre candidature avec les documents usuels (lettre de motivation, CV, photocopies de diplômes), une description du projet de recherche ainsi que les adresses de deux personnes de référence, par courriel bewerbung [at] dhi-paris.fr (dossier complet et réuni dans un unique fichier PDF) au plus tard le 12 avril 2017 à l’attention du directeur de l’IHA, M. Thomas Maissen. Les entretiens se dérouleront, sous réserve de modifications, le 4 mai 2017.
Adresse mail : bewerbung [at] dhi-paris.fr