Appel à contributions : Borman and Sons in context. 6th Annual Study Day Medieval Sculpture

Lieu : M-Museum (Louvain, Belgique)

Dates : 27-29 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 mai 2019

The 6th annual Ards colloquium will return home to M – Museum Leuven. The program will feature lectures, a visit to the exhibition ‘Borman and sons’ as well as in situ visites. A call for papers is now being launched to include papers on the topic of Brabantine sculpture. The Bormans might have been ‘the best sculptors’ according to one document from 1513 but they did not operate in a vacuum. Brussels was a very vibrant artistic hub, a cultural space, that harboured many talented and influential artists, who worked at the pleasure of high-profile commissioners. How did this artistic and cultural space function then? How and why were some commissions made? How did artists collaborate, for instance on altarpieces where painting and sculpture was combined? Why, where and how was (Brussels) sculpture being exported? Did these artists work abroad as well? What do we know about the material use, the import of materials and economic activity taking place behind the curtains of this vibrant artistic production centre? How does this Brussels artistic scene differentiate itself from other cities, in or outside Brabant? How far does the Brussels ‘influence’ in terms of sculptural design and formal language resonate? A And, finally does the term ‘paragone’ apply when comparing Brussels sculpture with other artistic forms (painting, graphic arts, tapestry), f.i. was there a hierarchy or higher importance of the painted wings of altarpieces in comparison to the sculpted parts or vice versa, or between sculpture and design? Did this hierarchy apply also to the artists producing them?

Plus d’informations

Appel à contributions : Le Pur et l’Impur : Figurations de la souillure et aspirations à la pureté dans la littérature, du Moyen Âge à nos jours

Lieu : Université de Picardie Jules Verne (Amiens)

Dates : 24-25 septembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2019

L’aspiration à la pureté s’accompagne invariablement de la déploration d’une perte ou d’un inachèvement. La pureté s’inscrit toujours implicitement dans un récit tendu entre des directions opposées. Ce récit s’est longtemps déployé dans le cadre d’une anthropologie chrétienne de chute symbolique où le présent n’est plus qu’une marche laborieuse vers un avenir qui signera le retour vers la pureté originelle – rêvée et fantasmée – d’un temps mythique. Mais depuis le XIXe siècle, ce récit est désormais de plus en plus informé par une anthropologie évolutionniste où l’homme tente de s’arracher à son impureté originelle grâce au processus de civilisation historique, mais manque toujours d’y retomber.

Plus d’informations

Appel à contributions : Un ciel par-dessus le toit. Littérature et univers carcéral du Moyen Âge à nos jours

Lieu : Agen

Date limite de réponse à l’appel : 1er juillet 2019

L’univers carcéral constitue depuis longtemps un sujet à part entière de la littérature dans son acception la plus large, de la poésie aux arts visuels. Tous modes d’expression ont été utilisés afin de suggérer ou de décrire l’enfermement et ses effets sur l’esprit et le corps, sans d’ailleurs que la vision en soit nécessairement négative. A contrario, d’autres auteurs ont vu avec justesse et ressenti l’expérience angoissante de la fragilité de la vie, de son caractère impitoyable quand des circonstances tragiques vous conduisent à l’intérieur d’un cachot, où le compte à rebours vers la mise à mort ou l’exil occupent désormais toutes les pensées.

Plus d’informations

Appel à contributions : Assistance, protection et contrôle social dans les États de Savoie et les États voisins. Aspects d’histoire sociale à partir des sources juridiques et judiciaires (Moyen Âge, Âge baroque, Temps modernes, Histoire contemporaine)

Lieu : Faculté de droit et science politique de Nice

Dates : 28-29 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 1er mai 2019

L’étude des sources juridiques et judiciaires a toujours été essentielle pour l’histoire sociale ; celle qui a pris forme durant les années 60 du XXe siècle n’aurait pu exister sans elles. Pour autant, cette histoire sociale a débuté par une « histoire par le haut » : les études consacrées aux sources juridiques ont commencé par aborder le droit tel qu’il était produit par les institutions publiques et les acteurs juridictionnels. Mais cela a également permis d’inaugurer une nouvelle approche de la source juridique de la part de l’histoire sociale : non seulement ces sources peuvent être utilisées pour éclairer des éléments oubliés d’histoire sociale, mais leur approche, dans une perspective sociologique ou anthropologique, peut améliorer notre compréhension des constructions normatives et des pratiques judiciaires.

Plus d’informations

Appel à contributions : L’architecture rurale en pan de bois en France et Europe du Nord (XIIIe-XVIIIe siècles)

Lieu : Paris

Dates : 27 novembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 avril 2019

Dès le XIXe siècle, érudits, architectes et archéologues se sont intéressés à certains exemples d’architecture en pan de bois, commentant leur caractère pittoresque, leur qualités esthétiques et développant parfois leur singularité technique. Par la suite, les études sur ce mode de construction se développent tout en portant principalement sur des exemples urbains comme en témoignent plusieurs travaux de synthèses. Il faut cependant attendre les années 1960 pour que soient pris en considération les édifices ruraux, notamment sous l’impulsion de recherches aux méthodes et visées différentes mais complémentaires, conduites par des ethnologues, des chercheurs de l’Inventaire, des archéologues ou des historiens. En dépit de la multiplication de ces travaux, l’architecture en pan de bois reste aujourd’hui encore reléguée au second plan, comme l’attestent l’expression « architecture mineure » ou le qualificatif « vernaculaire » qui lui est encore trop souvent accolée.

Plus d’informations

Conseils pour le recrutement de MCF en histoire

Voici quelques conseils afin que chacun.e puisse préparer au mieux son dossier de candidature pour un poste de MCF.

Ce billet reprend des informations données par Nicolas Beaupré, Aurélie Chatenet-Calyste et Catherine Kikuchi sur leur compte Twitter. Nous les remercions d’avoir accepté de les publier ici.

Préparation des candidatures:

– Veille possible grâce à la lettre d’information de Galaxie et la liste des postes mise à jour au fur et à mesure.

  • Candidature sur Galaxie.
  • Transmission des dossiers à l’université, généralement par voie électronique (le plus en avance possible).
  • Ne pas hésiter en cas de doute à demander si le dossier a été reçu et surtout s’il est recevable.

En amont immédiat et pendant la campagne

  • Veille sur https://afhe.hypotheses.org/suivi-des-recrutements (ne pas hésiter également à partager les infos (sûres et vérifiées) avec les contacts de cette page).
  • Se renseigner en amont grâce à ce site sur les membres des Comités de sélection
  • Ne pas écouter les rumeurs, seulement des informations vérifiées. En cas de doute ne pas hésiter à écrire (en y mettant les formes) ou téléphoner aux personnes de contact dans les fiches de poste

Campagne MCF en histoire (section 21 et 22)

Étapes :

Pièces demandées officielles et officieuses

  • De manière générale bien vérifier demandées toutes les pièces qui peuvent varier d’un poste à l’autre.
  • Déclaration de candidature imprimée depuis Galaxie, datée, signée
  • Copie d’une pièce d’identité
  • Copie du diplôme de doctorat (ou d’une attestation)
  • Copie du rapport de soutenance + éventuellement les rapports des rapporteurs (pré-rapports).
  • Éventuellement une lettre de motivation courte d’une page conçue comme une introduction au CV.
  • Un CV « donnant une présentation analytique des travaux ».

 Que mettre dans ce CV ?

L’idée est de faire un CV commenté, mais qui reste typographique clair. On peut faire en quelque sorte 2 CV:un classique, et un autre rédigé en mode projet de recherche. Mais la solution généralement adoptée c’est d’intégrer le tout dans un CV commenté de 10-12 pages.

  • Cursus, diplômes, formation, prix et bourses… Si post-doc, détailler le rôle dans le laboratoire. Idem pour les séjours à l’étranger.
  • Compétences diverses: langues, informatique…
  • Présentation des travaux: présentation de la thèse, des travaux effectués pendant les années de doctorat, liste hiérarchisée de publications et de participation à des séminaires, journées d’études etc.  avec éventuellement de courts résumés pour les articles.

Important : mettre un astérisque devant les travaux qui seront transmis à la commission en cas d’audition

  • Projet de recherche avec intégration dans les projets du laboratoire et projet de réalisation scientifique (organisation de rencontres scientifiques, publications, collaborations…).
  • Enseignement: description détaillée de l’enseignement réalisé (niveau, matière, effectif, volume horaire). En fonction de la place disponible, on peut éventuellement évoquer des projets d’enseignement, des méthodes innovantes… mais ce sont des choses à évoquer plutôt à l’oral.

Ne pas hésiter à préparer un CV « de base » et ensuite à l’adapter en fonction de  chaque poste. Bien mettre en valeur les publications-phares : livres et revues à comité de lecture.

Quelques conseils : article de Claire Lemercier sur le blog Academia

Un exemple de CV analytique sans projet de recherche

Autre remarques :

  • Ne pas donner de lettres de recommandation.
  • Ne pas contacter les jurys.
  • Adapter les dossiers à la fiche de poste et aux éventuelles indications des facs.
  • Les choses sont très différentes d’une section à l’autre. Je ne sais pas dans quelle mesure la section 22 fait les choses différemment par exemple, et peut-être que les antiquisants ont aussi des pratiques différentes des médiévistes. Et c’est clairement très différent en sciences. Par ailleurs, ce sont des choses qui peuvent évoluer très vite. Donc ces informations sont aussi à prendre avec précautions en fonction des cas.

Précision campagne MCF section 22

22e section histoire moderne :

-pas de pré-rapports, seul le rapport du jury est vraiment important.

-CV analytique 20p. avec – table des matières – CV rapide : parcours pro et universitaire.

– activités de recherche (thématiques, insert° réseaux)

– services d’enseignement (= tableaux cours TD/CM, ETD)

– liste numérotée (cela facilite le travail du rapporteur) des travaux et publications

et pas de lettres de recommandation !

Il est très souhaitable de faire relire son CV et le dossier de candidature pour avoir un regard extérieur. Une grosse faute de syntaxe et de grammaire peut être rédhibitoire.

Ne pas s’autocensurer. Candidater même si on sait pertinemment que le poste est fermé. Cela fait connaître le dossier et la personne.

Et comme dirait Jean-Claude Dus : « Oublie qu’t’as aucune chance, Vas-y fonce, on sait jamais, sur un malentendu, ça peut passer ! »

Bon courage à tous et toutes!

 

École d’été : Semaines d’études médiévales de Poitiers 2019

Lieu : Université de Poitiers

Dates : 17-28 juin 2019

Date limite de réponse à l’appel : 30 mars 2019

Le CESCM organise depuis 1954 une session annuelle internationale francophone de formation, qui regroupe une quarantaine d’étudiants, doctorants et jeunes chercheurs, français et étrangers. Les conférences, les séances de travail autour des ressources documentaires, les excursions et visites au programme des stagiaires sont proposées par des spécialistes du Moyen Âge venus du monde entier. Cette manifestation interdisciplinaire, unique en son genre, contribue à construire et à renforcer, depuis une cinquantaine d’années, un solide réseau national et international dans le domaine de l’étude du Moyen Âge.

Plus d’informations

Offre d’emploi : Twelve post-doc researchers : “The European Qur’an: Islamic Scripture in European Culture and Religion (1150-1850)” (EuQu)

Institutions : Universités d’Amsterdam, de Nantes, de Naples l’Orientale et du Kent ; Consejo Superior de Investigaciones Científicas

Date limite de réponse à l’appel : 1er avril 2019

The Université de Nantes, the Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Università di Napoli l’Orientale, the University of Kent and the University of Amersterdam are hiring post-doctoral researchers to join our project “The European Qur’an: Islamic Scripture in European Culture and Religion (1150-1850)” (EuQu). This is an exciting opportunity for early career researchers to be involved in a highly visible, international collaborative research project that involves leading academic institutions in Europe and beyond. We offer outstanding work and research conditions, competitive salaries, funded travel opportunities, options for prolonged stays at partner universities and involvements in ventures at the forefront of cultural studies and digital humanities. You will be conducting research under the supervision of four leading scholars in the field of Christian-Muslim relations and have the opportunity to collaborate and exchange with colleagues from a wide range of disciplinary, institutional and personal backgrounds.

Plus d’informations

Appel à contributions : « Représenter la tête au Moyen Âge » ; plate-forme Effervescences Médiévales

Publication : plate-forme Effervescences Médiévales

Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2019

Effervescences Médiévales, plateforme collaborative et interdisciplinaire sur le Moyen Âge pour les jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, vous invite à participer à son premier appel à publication. Les articles seront publiés sur notre blog puis, à l’issue de la date butoir, compilés sous la forme d’une revue numérique en libre accès. Pour son premier appel à publication, l’équipe d’Effervescences Médiévales vous invite à soumettre un article sur le thème suivant : Représenter la tête au Moyen Âge. À travers ce thème, nous aborderons les représentations historiques, artistiques et littéraires de la tête au Moyen Âge. Vos articles pourront s’articuler autour des axes suivants : la beauté ou/et la laideur de la tête ; embellir la tête et le visage (artifices, cosmétique,…) ; les attributs de la tête (couronne, tiare, diadème, coiffe, chapeau, bijoux, casque,…) ; la tête sainte (nimbe, voile,…) ; discipliner les cheveux (coiffure, tonsure,…) ; les têtes jumelles ; l’imaginaire de la tête : têtes fabuleuses ou monstrueuses, mythes, légendes ; les rapports entre la tête et le corps, entre la tête et le cœur (conception médiévale) ; martyriser la tête (décapitation,…) ; soigner la tête ; la tête, réceptacle de l’âme et de l’esprit ; la tête du mort et son effigie en cire.

Plus d’informations

Appel à contributions : Music, Performance, Architecture. Sacred Spaces as Sound Spaces between the Late Middle Ages and the Early Modern Period

Lieu : Institut historique allemand (Rome, Italie) / Bibliothèque apostolique vaticane (Vatican)

Dates : 11-13 décembre 2019

Date limite de réponse à l’appel : 15 mars 2019

The compositional developments between the late Middle Ages and the early modern period were accompanied by a multifaceted change of requirements to musical performance practice, which correlated with the rite and mass piety and enduringly affected the experience of liturgy and music. The most distinctive impact of this progress is epitomised by the installation of singer balconies and organ galleries on which top-class music ensembles and organists often performed and which served as stages for musical excellence. The permanent display of music advanced to become a core segment of sacred architecture while the potential of these spaces to promote identification becomes evident in numerous graffiti, as the singer pulpit in the Vatican Cappella Sistina exemplifies. Luca della Robbia’s and Donatello’s cantorie for the Florentine cathedral or Jacopo Sansovino’s pergoli in the Venetian St Mark’s Basilica are prominent examples of the high artistic value, which already was ascribed to singer pulpits in the Renaissance period. Beginning in 15th century Italy, the polychoral musical performance practice became a European phenomenon in the 17th and 18th centuries and required the modification of venerable churches and the integration of music spaces in new sacred buildings. Moreover, the polychoral experimentation and opulent musical compositions for festive occasions made ephemeral music stages necessary in order to take full advantage of the acoustics and musical potential of the church interior. However, since Alexander VII’s Editto sopra le musiche (1665), popes increasingly opposed the architectural exposure of musicians who distracted the faithful from the liturgy with their visible and audible performance.

Plus d’informations